Michel Rocard et Alain Juppé refusent de se soumettre à Montebourg

 |   |  303  mots
Pour Alain Juppé et Michel Rocard, les deux co-présidents du comité de surveillance du Programme d'investissement d'avenir (PIA), l'aventure du Grand emprunt se termine
Pour Alain Juppé et Michel Rocard, les deux co-présidents du comité de surveillance du Programme d'investissement d'avenir (PIA), l'aventure du Grand emprunt se termine (Crédits : Reuters)
Alain Juppé et Michel Rocard, les deux coprésidents du comité de surveillance du Programme d'investissement d'avenir (PIA), le "Grand emprunt", annoncent leurs démissions. Raison invoquée : le passage sous la tutelle du ministère de l'Economie du PIA jusqu'ici placé sous l'autorité du Premier ministre.

Le transfert d'Arnaud Montebourg au ministère de l'Economie n'en finit pas d'agiter la classe politique. Après la question délicate sur son entente avec Michel Sapin, passé du ministère du Travail à celui des Finances, le psychodrame sur le transfert du secrétariat d'Etat chargé du Commerce extérieur au Quai d'Orsay, le saucissonnage inédit du Trésor en trois tranches, la publication du décret relatif aux attributions du ministre de l'Economie, du Redressement productif et du Numérique provoque la démission d'Alain Juppé et Michel Rocard, les deux coprésidents du comité de surveillance du Programme d'investissement d'avenir (PIA), le "Grand emprunt" lancé en 2010 par l'Etat et reconduit en 2012 .

" Trois principes essentiels caractérisent en effet le PIA : une instruction transparente des projets sur la base d'expertises reconnues et indépendantes, un examen interministériel des projets instruits permettant une analyse globale de leur cohérence avec les politiques publiques et enfin une prise de décision remontant au Premier ministre, sur l'avis d'un service placé sous son autorité, le Commissariat général à l'investissement ", rappelle les deux anciens Premier ministre.

Crainte d'ingérence ?

Or, ce lien avec Matignon est désormais rompu. En clair, s'ils veulent bien rendre des comptes au Premier ministre, ils refusent de le faire avec Arnaud Montebourg. Redoutent-ils son ingérence ? Le texte qu'ils ont signé en commun ne le précise pas…

"Dans ces conditions, estimant ne pas pouvoir poursuivre notre mission, nous avons le regret  de vous présenter conjointement notre démission de coprésidents du Comité de surveillance du programme d'investissement 'avenir ", écrivent-ils.

 Avec ce double départ, la mission de Louis Schweitzer qui vient de succéder à Louis Gallois parti chez PSA à la tête du CGI s'avère un peu plus compliquée que prévue.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/04/2014 à 17:59 :
Ces 2 là , quels entrepreneurs !
a écrit le 23/04/2014 à 12:23 :
Ce n'est pas Montebourde le problème c'est la rupture du lien avec Matignon.

La soumission à un ministre pour un pilotage pluriannuel ne convient pas.

Bref comme d'habitude en France on change les règles en cours de partie.... Lamentable.
a écrit le 23/04/2014 à 11:23 :
Ces deux là devraient prendre leur retraite et disparaitre de la circulation, Jupe devrait s'en tenir à Bordeaux comme Chaban à son époque quand à Rocard, un mec qui n'a jamais été compréhensible par personne, le soporifisme absolu et les idées tordues (avec lui on adopterait la semaine à 20 heures). Rocard c'est le genre de mec pour qui le impôts c'est toujours plus.
Réponse de le 23/04/2014 à 13:44 :
Fougueux et intelligents, ayant le sens de la stratégie et de la géopolitique, de la négociation et surtout non corrompus et cohérents ce qui n'était pas le cas de certains faiseurs de moulinettes aux manettes il y a encore peu...des brasseurs de vent qui nous vendaient dans le dos aux technocrates de Bruxelles, aux allemands ce qui revient au même, aux paradis fiscaux et aux spéculateurs, ce qui revient au même. Montebourg n'aime ni les technocrates, ni Bruxelles, ni Merkel bien que celle-ci, la manipulatrice à deux balles? essaie de le récupérer. C'est donc un très bon point pour lui.
a écrit le 23/04/2014 à 9:37 :
vivement la dissolution de l'assemblée .... et dehors Montebourg !
a écrit le 23/04/2014 à 9:13 :
Vous parlez de stalinisme. Pourquoi ne mentionnez-vous pas aussi le LPA et le front de gauche, l'extrême gauche qui sont du même acabit. Rappelez_vous, Staline, Mao, Castro, Kadhafi, dictatures communistes ou relevant du socialisme. Ce ne sont pas les seuls d'ailleurs !...
a écrit le 23/04/2014 à 7:56 :
Le stalinisme fait aussi peur que le FN...
a écrit le 23/04/2014 à 7:47 :
Montebourg n'est pas un interlocuteur très sérieux. On comprend vite leur refus de travailler avec ce ministre de l'économie qui n'a pas grande expertise dans ce domaine et comble son vide intellectuel en faisant surtout du bruit avec sa bouche ...!
a écrit le 23/04/2014 à 7:25 :
La plupart des commentaires sont affligeants.
Réponse de le 23/04/2014 à 10:07 :
le votre rehausse le niveau ou à défaut votre ego ...
Réponse de le 23/04/2014 à 12:58 :
Les commentaires sont tout simplement à la hauteur de la scène politique, au raz des pâquerettes. Changez les guignols d'en hauts, et on aura une chance de rehausser le niveau global du débat.
a écrit le 23/04/2014 à 7:19 :
...des Français perdent leur empoi , les Français s'appauvrissent , les entreprises et les commerces périclitent. Au pouvoir depuis 40 ans, l'UMP et du PS ont donné et donnent aux Français : explosion de la dette nationale + désindustrialisation + paupérisation de la population + chomage de masse + corruption + politique d'immigration et d'insécurité. UMP = PS = UMPS = les fossoyeurs de la France.
a écrit le 23/04/2014 à 4:31 :
en France nous avons un côté humour on parle d'avenir et pour cela nous mettons en poste des vieux mais par n'importe lesquels des politiques qui ont toujours besoin malgré leur piètre valeur car chacun a mis sa griffe à 2000 milliards de dette et 5 millions de chômeur. La France un pays de copains coquins tous dans la magouille politicienne, car la effectivement ils ont le pompon. Voir M. Roccard et son cornet manuel faute d'appareil auditif montre la médiocrité des choix pour sortir ce pays de al crise. Ils sont tous auréolés d'une soi disant qualité mais en dehors de la théorie rien sur la pratique car les résultats ont toujours été au détriment de la France. Gentils les papis beaux parleurs mais sans grande réussite.
a écrit le 23/04/2014 à 0:08 :
Pour se rendre compte que l'on ne sert à rien.

Il était temps de se débarrasser de ces vieilleries.
Les montrer peut faire encore rire à la limite.
Réponse de le 23/04/2014 à 8:55 :
"À croire qu'il faut atteindre un âge canonique" sait-il quel est vraiment cet âge canonique ?
a écrit le 22/04/2014 à 23:25 :
C'est que Michel voulait une augmentation substantielle comme il n'a pas eu de ministère. Il espérait un ministère fin de vie en fait comme les anciens combattants. Mais non.
Quant à Alain Juppé, il cumule assez comme cela. De plus, il sait déjà par la pratique que c'est un poste bidon, qui demande de travailler un minimum. Seulement, il n'a pas le temps et avec le cash qui ne rentre pas, il n'était pas du tout motivé.
Et franchement, vous vous voyez travailler avec Montebourg ?
Alors, ils vont recuperer deux socialistes assez mûrs (85 ans) qui vous parleront de votre avenir et du retour de l'être aimé.
a écrit le 22/04/2014 à 22:08 :
Vous ne croyez pas que les QE iront jusqu'au ciel , vous n'êtes pas gogos à ce point …
Si Montebourg applique les conseils de Stiglitz (son conseiller au ministère) il sera notre prochain président de la République : s'il ose interdire les CDS, les VAD, le high frequency trading et tout trafic des banques avec les paradis, la France deviendra un pays refuge pour les capitaux paniqués par les QE dangereux , les banques seront à l'abri des faillites et .... tous les autres pays suivront comme tous les pays avaient suivi Roosevelt en 1932 avec son "Glass Steagall act " Ce n'est même pas de gauche , c'est un retour à l'économie réelle.
Réponse de le 22/04/2014 à 23:29 :
Arnaud Montebourg, il a l'esprit scientifique d'un mulet et l'égo du roi lion.
Il est là aussi pour augmenter son compte banque. Il n'a pas encore de compte en Suisse d'ailleurs.
Il fera donc ce qu'il en pense être bon pour nous c'est à dire nous liquider notre épargne et nous tondre de l'autre côté par les impôts.
Réponse de le 23/04/2014 à 10:49 :
Un epu de considération pour les mulets, de mer ou de terre, ils ont l'insigne privilège de ne pas être asservis par leur égo, ni par la pantomime de la marionette au pouvoir
a écrit le 22/04/2014 à 20:37 :
C'est incroyable le nombre de personnes inutiles présentent dans notre pays et payés sur nos impôts pendant que tant de travailleurs ou chômeurs ne savent pas comme faire pour finir leur mois...

Ils touchent combien par mois un SMIC pour ne rien faire?
a écrit le 22/04/2014 à 20:26 :
Les ministres ont-ils fait 14 avec la moitié du corps et un frère en moins, 40 en résistance et l'Indochine, le tout avec médaille en poste d'officier? en 14 on perd des gens dans le chômage ou bien dans les papiers, nous sommes les rois du papier, les ministres sans portefeuilles avec les mains dans les poches des français, françées, voila une faute culottée, entre les coupeurs de cheveux en 4 et les coupeurs de citron, on peut dessiner un mouton tondu et un français en fille?
Réponse de le 23/04/2014 à 12:13 :
Infirmier ! J'ai retrouvé l'évadé de Sainte-Anne !
a écrit le 22/04/2014 à 20:18 :
Au-dels querelels de clocher, comment Juppé peut-il être député, maire, conseiller général, coprésident, etc. ? Il est évident qu'il ne peut pas être aux champs, au four, au moulin et à la caisse et que donc il est payé pour des postes qu'il n'occupe pas vraiment !!!
a écrit le 22/04/2014 à 19:40 :
Qui a les mains en l'air? On pourrait imaginer vous êtes aux arrêts de rigueur pour faits de léporisme social en terme de développement quinquénal avec une croissance nulle depuis 5 ans, faudrait peut-être doubler la taille du plan? Et c'est quand on taille dans les dépenses? Pour la simplification de l'adminisinistration, 50% du temps à faire des papiers, on fait dans la régulite et la normite et la peste et le choléra? N'a-t-on pas le bourdon de la déraison sociale qui sonne? Combien de raisons sociales en moins? En France quand on dit manger une banane sociale à un petit, ça veut dire qu'on a le droit de se les faire au féminin pluriel, petites? Les premier ministres, c'est un CDD seulement, on n'est pas au chômage anti social! ça manque d'ambition!
a écrit le 22/04/2014 à 19:27 :
à la retraite et place aux jeunes !!! Ils ne vont pas me manquer.
Réponse de le 22/04/2014 à 20:30 :
Ils ne peuvent pas ils ont un salaire a vie c'est gens là !
Réponse de le 22/04/2014 à 20:30 :
Heu pardon j'ai dit une grosse bêtise. Ils ont DES SALAIRES a vie ces gens là !
a écrit le 22/04/2014 à 18:34 :
ce pédant personnage, ce marx brothers de l'économie prend une nouvelle claque mais celle ci vient de gauche et de droite. Pour être pédant faut-il encore avoir une certaine aura, une surface, l'autre juste bon à apporter des croissants et à défoncer des portes ouvertes. RIDICULE ce personnage, ce m'as-tu-vu.
a écrit le 22/04/2014 à 18:29 :
Nommé Ségolène Royale et Aquilino Morelle (et son cireur de chaussures bien sûr)
a écrit le 22/04/2014 à 18:28 :
Dépendre directement du 1er ministre, c'est comme être un ministre; dépendre d'un ministre, c'est tomber plus bas.
Ne serait-ce pas plutôt une question d'égo ?
Réponse de le 22/04/2014 à 19:20 :
Exact, en plus "Investissement d'avenir" avec Michel Rocard (84 ans) et Alain Juppé (69 ans)... en terme d'avenir on peut trouver mieux
Réponse de le 22/04/2014 à 20:33 :
Ça dépend; l'élection de Sarkozy va nous coûter cher en paye jusqu’à sa mort... Et tous ça pour avoir ruiné le pays... Ce dois être le seul avantage de Hollande; il est plus vieux et on le paiera moins longtemps pour avoir fait la même chose !
a écrit le 22/04/2014 à 18:24 :
2010, 2012, 2014...et si on faisait le point sur cet TRÈS important dossier...combien, à qui, pourquoi, et retour sur investissements prévus..et pendant que l'on y est, frais d'administration sur la période, nombre de positions...etc...Merci à la Tribune de contacter les intéressés: quand on part, il faut laisser la maison en bon etat..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :