Pour ne pas froisser les ego, Matignon coupe le Trésor en tranches !

 |   |  621  mots
Jusqu'à présent, le Trésor était placé sous l'autorité du ministre des Finances uniquement
Jusqu'à présent, le Trésor était placé sous l'autorité du ministre des Finances uniquement (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon le décret publié ce vendredi au Journal Officiel, Michel Sapin, le ministre des Finances et Arnaud Montebourg, le ministre de l’Economie disposent d'une autorité conjointe sur la direction générale du Trésor. C’est inédit. Le ministère des Affaires étrangères a également autorité sur cette direction jusqu’ici contrôlée par le ministère des Finances.

Le 2 avril, Manuel Valls présentait son nouveau gouvernement. A Bercy, Arnaud Montebourg était nommé ministre de l'Economie, du Redressement productif et du Numérique quand Michel Sapin était transféré du ministère du Travail aux Finances.  Les commentateurs ont immédiatement fait des gorges chaudes dès ces nominations dévoilées, les deux ministres n'ayant jamais entretenu de bonnes relations.

Traditionnellement, c'est le ministère des Finances qui contrôle la direction du prestigieux Trésor. Pourtant, depuis le 2 avril, le suspense se prolongeait sur cette question. Qui allait emporter le Trésor ? Pour ménager les susceptibilités, l'exécutif a tranché… mollement. En effet, la direction du Trésor est placée sous la tutelle des deux ministres selon le décret paru ce vendredi au Journal Officiel. Ils partageront également leur autorité sur l'Insee, l'Inspection générale des finances et le contrôle général économique et financier. Quant au sort de l'Agence des participations de l'Etat, elle sera bientôt notifiée par un arrêté du Premier ministre.

Les relations entre Arnaud Montebourg et le Trésor étant tendues, on peut s'attendre à ce que des frictions apparaissent au cours des prochains mois. A plusieurs reprises Arnaud Montebourg a critiqué cette administration de Bercy dirigée par Ramon Fernandez, un homme nommé par Nicolas Sarkozy. En octobre 2012, il avait par exemple accusé le Trésor de ressortir " les vieilles recettes éculées de Raymond Barre ". " Nous avons besoin qu'ils prennent l'air intellectuellement ! ", avait-il également déclaré lors d'un entretien sur les ondes radiophoniques.

Laurent Fabius est aussi dans la boucle

Par indécision, ou pour tenter de contrôler la situation, Matignon a donc décidé de faire entrer dans le jeu un troisième homme, Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangère et du Développement international qui a vu ses attributions élargies le 2 avril au Commerce extérieur et au Tourisme. Selon un autre décret paru au Journal Officiel vendredi, " pour l'exercice de ses attributions en matière de commerce extérieur, le ministre des affaires étrangères et du développement international dispose de la direction générale du Trésor. Il a autorité, conjointement avec le ministre des finances et des comptes publics et avec le ministre de l'Economie, du Redressement productif et du numérique, sur les services économiques à l'étranger régis par le décret du 3 mai 2002 susvisé. Le ministre des finances et des comptes publics et le ministre de l'économie, du redressement productif et du numérique s'assurent de l'accord du ministre des affaires étrangères et du développement international lorsqu'une mesure d'organisation de la direction générale du Trésor affecte directement les conditions d'exercice de ses missions au titre du commerce extérieur ", précise le texte.

Concrètement, Arnaud Montebourg et Michel Sapin doivent obtenir l'accord de Laurent Fabius s'ils veulent procéder à des aménagements au sein de la gouvernance du Trésor. Les trois hommes s'entendent-ils bien ?

Un différend entre Laurent Fabius et Arnaud Montebourg

A l'exception des primaires socialistes, au cours desquelles quelques tensions étaient apparues entre les deux hommes - Laurent Fabius soutenait Martine Aubry quand Michel Sapin était dans le camp Hollande -, ces deux personnalités n'ont pas eu à régler de gros différends.

En revanche, on l'a vu, Michel Sapin et Arnaud Montebourg ne s'apprécient guère, même s'ils tentent actuellement de s'accorder. Quant aux relations entre Laurent Fabius et Arnaud Montebourg, elles se sont détériorées depuis que le quai d'Orsay a subtilisé le Commerce extérieur et le Tourisme au ministre de l'Economie. Dans ce dossier, Matignon avait su trancher.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/04/2014 à 20:45 :
Si Montebourg applique les conseils de Stiglitz il sera notre prochain président de la République : s'il ose interdire les CDS, les VAD, le high frequency trading et tout trafic des banques avec les paradis, la France deviendra un pays refuge pour les capitaux paniqués par les QE dangereux , les banques seront à l'abri des faillites et .... tous les autres pays suivront comme tous les pays avaient suivi Roosevelt en 1932 avec son "Glass Steagall act "
a écrit le 20/04/2014 à 12:14 :
Ce n'est pas un trésor qu'ils se partage,mais plutôt une super grosse dette. Et qui-es qui va payer la note.
a écrit le 19/04/2014 à 15:09 :
C'est vrai qu' avec trois coursiers avec un seul char, c'est mieux pour les jeux du cirque
a écrit le 19/04/2014 à 14:31 :
Il est clair que la fumée Valls va asphyxier le pays.
a écrit le 19/04/2014 à 13:37 :
si l'un dit oui l'autre non et le troisieme il faut attendre
que va t'il se passer le reste des societes etrangeres vont partir
ou s'installer dans un autre pays qui a pondu cette nullite
il faut le decorer
bien qui va decider et le temps perdu
remarquez pour l'austerite cela demmare bien
tripler aussi les reponsabilites a la justice et aussi 3 premier ministre
plus vite le chaos , et qui rigole et qui se moque de vous
a écrit le 19/04/2014 à 13:28 :
Vivement 2017 et que Mr JUPPE mette tout le monde d'accord en leur imposant un silence total à tous ces tristes clowns qu'ils soient de gauche ou de droite. Mais je crois que nous n'allons pas attendre 2017, il va y avoir dissolution avant et une gauche qui se comptera sur les doigts des 2 mains
Réponse de le 20/04/2014 à 16:23 :
JUPPE? pourquoi, il fait des miracles, ce monsieur??? !
a écrit le 19/04/2014 à 11:05 :
Cafouillages organisés, pillage de nos impôts, déconfiture du pays.
a écrit le 19/04/2014 à 10:34 :
L'objectif est la réforme fiscale; il est préférable que le ministère ne s'en occupe pas, mais directement le premier ministre.
a écrit le 19/04/2014 à 10:15 :
J'imagine déjà le nombre de réunions, de circulaires , de notes de services pour savoir qui fait quoi et sous l'autorité de qui .........sans parler de l'inertie propre à ces grandes organisations ni de la succeptibilité des uns et des autres ....bref pas sur que l'efficacité en sorte gagnante !!!!!
a écrit le 18/04/2014 à 20:10 :
c'est la curée !! .......que c'est triste, dramatique pour notre pays d'avoir à sa tête de tels olibrius!!!
a écrit le 18/04/2014 à 19:46 :
La France est parti droit dans le mur.
a écrit le 18/04/2014 à 18:08 :
Walls a fait illusion quelques jours.... la triste réalité de ce qu'il est se fait jour à grand pas..... une telle organisation est ahurissante.........

Walls, c'est juste de la Com..... il bossait d'ailleurs pas loin du maintenant célèbre génie de la com...... le beau Morel

Sarko avait déjà fait très fort, mais la.... on est au summum de la C.........
Réponse de le 18/04/2014 à 19:45 :
Qui a pu penser que valls était un homme d'état à part se planquer avec des jumelles sur le bord des routes je ne vois rien d'autre.
a écrit le 18/04/2014 à 17:42 :
Ces ministères ressemblent à une cour de recréation.Au lieu de s'atteler tout de suite à leurs tâches ,ils en sont à des problèmes de bienséances .Et ils la mettent ou ,la marmotte qui veut "bouffer la vache en chocolat ".A en pleurer !!!!!!
a écrit le 18/04/2014 à 17:36 :
autrement dit nous avons un premier ministre sans autorité comme herault
a écrit le 18/04/2014 à 17:04 :
Les vieilles recettes eculees de Raymond Barre?? Est ce que Montebourg sait que c'est a cette époque et pour la derniere fois que la France a degage un excedent budgetaire? Avec l'arrivee de Mittterrand, les vannes de la depense ont ete ouvertes toute grandes. Si seulement on ressortait les 'recettes eculees de R. Barre'!
a écrit le 18/04/2014 à 16:51 :
Quelle entreprise a à sa tête 3 responsables ??? iLS SERONT DONC RESPONSABLES MAIS PAS COUPABLES . Un classique pour la gauche . Et la France va continuer de sombrée!
a écrit le 18/04/2014 à 16:47 :
impensable de voir une telle incompetance en haut de l'etat. nous avons le plus gros ministere sans responsable
Réponse de le 18/04/2014 à 18:12 :
c'est surtout la réalité de Walls qui se fait jour.... juste un illusionniste de la Com, de plus......
Réponse de le 18/04/2014 à 19:59 :
et la présidence, "vous l'oubliez?!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :