Les Français les plus riches donnent en moyenne 2.000 euros par an

 |   |  367  mots
Pour presque la moitié des personnes interrogées, le montant annuel des dons n'a pas été affecté par la crise. (Photo : Reuters)
Pour presque la moitié des personnes interrogées, le montant annuel des dons n'a pas été affecté par la crise. (Photo : Reuters) (Crédits : AFP)
Parmi les raisons de cette générosité, la volonté de se sentir meilleur citoyen, mais aussi de réduire son impôt sur les revenus, révèle un récent sondage.

Les plus fortunés donnent. En 2013, plus de huit assujettis à l'ISF sur dix ont effectué un don à plus d'une fondation ou d'un organisme caritatif : en moyenne 4,2 fois sur l'année, révèle une étude réalisée par Ipsos pour la fondation Apprentis d'Auteil.

Le montant moyen de ces dons était de 2.156 euros sur l'année, un chiffre qui cache toutefois des niveaux de générosité très variés : alors qu'un quart des sondés a donné 250 euros voire moins, un tiers a effectué des dons de plus de 1.000 euros. Une personne sur dix a même donné plus de 5.000 euros.

Pour presque le moitié des personnes interrogées, ce montant n'a d'ailleurs pas été affecté par la crise. Un tiers dit même donner plus, alors que ceux dont le montant des dons s'est réduit sont moins d'un quart.

Sentiment de citoyenneté et motivations fiscales

Quelles raisons poussent ces gros patrimoines à redistribuer ainsi leurs biens ? 63% disent le faire pour renforcer leur sentiment de citoyenneté, alors que 75% considèrent ces dons comme un moyen de donner à d'autres la chance qu'ils ont eue eux-mêmes.

Mais il y a néanmoins des motivations fiscales derrière ces dons. La très grande majorité (88%) de ces grosses fortunes dit en effet avoir déduit ces dons de l'impôt sur le revenu. En revanche, bien que neuf personnes sur dix connaissent l'existence du dispositif fiscal permettant de déduire de l'ISF les dons à certains organismes d'intérêt général, (mécanisme considéré financièrement intéressant par 74% des sondés), à peine plus d'un tiers (36%) des assujettis à l'ISF disent en avoir profité.

L'alternative : investir dans les PME

Le dispositif fiscal permettant de réduire son ISF si on investit dans des PME, tout aussi connu (par 89% des sondés), a aussi séduit plus d'un tiers des personnes concernées. Le montant moyen des versements est dans ce cas plus élevé : 13.381 euros en moyenne, voire plus de 20.000 euros pour une personne sur cinq.

De larges marges de "recrutement" s'offrent encore aux PME comme aux associations : seuls 15% des assujettis à l'ISF cumulent les deux dispositifs et la moitié d'entre eux n'ont recours à aucun des deux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/05/2014 à 9:02 :
c tout? que 2000€ pour les plus riches??? recomptez!!!
a écrit le 30/04/2014 à 16:54 :
C'est honteux qu'en on pense qu'un simple travailleur célibataire payé 1800€/primes comprises donne 1200€ rien qu'en impôts sur le revenu !
Réponse de le 30/04/2014 à 23:49 :
Cela ne représente qu'un peu moins d'un mois de salaire (donc 11 mois pour manger, s'habiller, se loger, etc). Ce tarif me paraîtrait acceptable seulement si le service public était pertinent et de qualité... ce qui est hélas loin d'être le cas.
a écrit le 30/04/2014 à 2:10 :
Il est urgent de supprimer l'Impôt Stupide sur le Foncier au profit d'un relèvement de l'imposition des loyers...
Réponse de le 30/04/2014 à 20:29 :
Excellent ! + 1
Réponse de le 06/05/2014 à 5:49 :
Stupide, comme la majorité de vos " plaisanteries " !
a écrit le 29/04/2014 à 20:07 :
Combien donne François Hollande ?
Réponse de le 30/04/2014 à 2:17 :
Combien touchent les associations des alcooliques anonymes pour financer le sevrage des adhérents avec des bouteilles de "grand cru" consommées avec modération? Vive la solidarité française!
Réponse de le 30/04/2014 à 20:33 :
@Michel : Je sais pas ; mais toi qui y va tu peux nous renseigner.
a écrit le 29/04/2014 à 20:04 :
Je donne le double aux impôts. Je pense que c'est largement suffisant.
Réponse de le 29/04/2014 à 20:35 :
Démonstration qui vaut ce qu'elle vaut.
Impôt : 4000 € /an. Vous faites un chèque 6000 € a une association déclarée d'utilité publique qui aide les personnes défavorisées (conditions de revenus) réduction d'impôt de 66%...donc vous avez sorti 6000 € et économisé 4000 €. Bilan, un gain de 2000 €.
Réponse de le 30/04/2014 à 20:27 :
Merci, très intéressant. je vais tester
Réponse de le 05/05/2014 à 12:21 :
Je diras plutôt une perte de 2000€.
a écrit le 29/04/2014 à 19:12 :
Ce qui est généreux en premier, c'est d'être honnête en déclarant ses biens sans chercher à truander le fisc. Ceux qui payent l'ISF sont donc, a priori généreux (s 'ils ne sous estiment pas trop). Et s'ils donnent 2000 euros en plus, c'est très généreux. Ceux qui se vantent de donner mais truandent le fisc sont uniquement des voleurs.
a écrit le 29/04/2014 à 16:59 :
Pour être imposable à l'ISF il faut avoir un patrimoine de plus de 1.3 millions d'euros (une fois déduits beaucoup de choses). Les "généreux dons" de 2000 euros représentent donc 0.15% au maximum... sacrifice énorme !
Réponse de le 29/04/2014 à 19:57 :
Une fois déduit beaucoup de choses ? Ah oui, vous pouvez déduire les impôts !!! Pour le reste......... Il n'y a RIEN de déductible !
Réponse de le 29/04/2014 à 20:25 :
30% de la valeur de la RP, la valeur de l'épargne capitalisée sur les contrats retraites (perp, madelin), tous les intérêts capitalisés sur des contrats de capitalisation, tous les biens professionnels...si, si, il y a des choses déductibles de la base ISF, suffit de les connaître ...
Réponse de le 29/04/2014 à 20:35 :
Les Exonérations à 100 %

Tous les Biens Professionnels que vous détenez sont exonérés à 100 %
Les Objets d’Arts (Antiquité de plus de 100 ans et objets de collection)
Les Rentes et les Pensions de Retraites
Les Droits de propriété littéraire et artistique si vous êtes l'auteur
Les Droits de propriété industrielle si vous êtes l'inventeur
Les Placements financiers détenus en France par des non-résidents
Les sommes investies dans un PERP (Plan d’Epargne Retraite Populaire)
Les sommes investies dans un PERCO (Plan d’Epargne Retraite Collectif)
Les sommes investies dans le PREFON (hors rachat d’années) pour les Fonctionnaires
Les sommes investies dans le MADELIN pour les Professions Libérales
La valorisation des STOCKS OPTIONS, tant que l'option n'est pas levée
Les Véhicules de Collections

Les Exonérations à 75 % :

Les sommes investies dans les GFF (Groupements Fonciers Forestiers)
Les sommes investies dans des biens ruraux loués par bail à long terme (18 ans
Les sommes investies dans Les parts de GFA (Groupement Foncier Agricole)
Les sommes investies dans Les parts de GFV (Groupement Foncier Viticole)
Les sommes investies dans Les parts de GFE (Groupement Foncier Forestier)

L’Exonération à 30 % :

La Résidence Principale
a écrit le 29/04/2014 à 13:16 :
Pas besoin d'être riche, c'est quasiment ce que je donnais quand je travaillais (prélevé par diverses institutions, plus facile à gérer, sauf don ponctuel) #1/2 salaire mensuel.
On peut dire que pour des gens aisés, ça devrait, pourrait être dix fois plus ! Pour ne pas perdre la déductibilité à hauteur de 66% des impôts, je crois que le plafond est de 20% des revenus. A moins qu'ils soient aisés mais avec un faible revenu ?
Ça leur donne l'impression de "participer".
a écrit le 29/04/2014 à 13:02 :
Tu parles ! ils se fendent de 2000 eur/an...Quelle affaire!
a écrit le 29/04/2014 à 12:38 :
vous voulez nous faire pleurer, ou quoi? 2000 euros, tu parles d'une somme pour les fortunés!
Réponse de le 29/04/2014 à 13:07 :
Toujours à raler et à dénigrer ceux qui ont réussi! Pauvre France! Ne pas oublier l'impot important en France, c'est de la solidarité forcée. Aux US, ils sont plus généreux mais c'est parce qu'ils paient moins d'impot.
Réponse de le 29/04/2014 à 14:08 :
au plus vous gagnez, au moins vous en donnez, faudrait revoir l'équation, car ce sont qui touchent moyennement qui en donnent le plus...comment cela "sefesse "? ! (ceux)
Réponse de le 29/04/2014 à 17:16 :
@Jammy
Alors pourquoi vous gémissez ?
Il y a beaucoup de salariés qui travaillent dur et qui n'ont pas ces salaires...Sans compter les très hauts qu'on aime particulièrement cacher !
Allez, ne faites pas cette tête de grognon, la France ce n'est pas la mort pour les riches on les cajole bien !
a écrit le 29/04/2014 à 12:20 :
2.000 Euros...wow ...
a écrit le 29/04/2014 à 12:18 :
Si ils trouvent encore l'argent pour donner c'est que l'imposition n'est pas encore au maximum .Avis au Fisc :Taxez les plus ,ils aiment ça
a écrit le 29/04/2014 à 12:10 :
les francais donne pour deux raison pour le criée dans les tois et pour etre remboursée par le fisc le jour pas de remboursement plus de don.LE JOUR ou il n'y aura plus de rembousement des 66% par le fisc il n'y aura plus de don c'est pour cela l'état maintien son remboursement
Réponse de le 29/04/2014 à 13:21 :
Ça lui permet de ne pas s'en occuper directement. Quelles causes l'Etat irait-il privilégier si c'était lui qui distribuait l'argent ?? Pas évident.
Je donnais quasi 2000€/an quand je gagnais 4000, maintenant que mes revenus sont de 200/mois, bizarre, je donne quasi plus (sauf Louvre pour la statue)(et je ne pourrais les soustraire des impôts, suis plus imposable), tant pis pour les associations !!!
Aux USA, me semble que les entreprises peuvent réduire leurs frais si sponsorisent des actions.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :