Écotaxe : pour combler le manque à gagner Sapin propose un complément

 |   |  412  mots
Dans le nouveau dispositif remplaçant l'Ecotaxe, seuls les poids lourd de plus de 3,5 tonnes seront concernés, et sur un réseau de 4 000 kilomètres de routes au lieu de 15 000. (Photo : Reuters)
Dans le nouveau dispositif remplaçant l'Ecotaxe, seuls les poids lourd de plus de 3,5 tonnes seront concernés, et sur un réseau de 4 000 kilomètres de routes au lieu de 15 000. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Le ministre des Transports évoque des solutions complémentaires pour combler le manque à gagner du remplacement de l'écotaxe par des "péages de transit poids lourd". Un nouveau système de "péages sur autoroute" est cité.

Michel Sapin a des idées pour tenter de couvrir une partie des 300 millions d'euros de recettes en moins avec l'abandon de l'écotaxe. Le système qui devait rapporter près de 800 millions d'euros par an en taxant 15 000 kilomètres de routes a été enterré au profit d'un "péage de transit poids lourds", qui s'appliquera seulement aux camions de plus de 3,5 tonnes, sur 4 000 km de routes nationales et départementales.

Aucune annulation de projets

"Il n'y aura pas moins d'argent, nous allons trouver d'autres sources", a déclaré le ministre sur France Info. Mais, a-t-il ajouté, il n'est "pas question que ce budget en faveur (...) des transports alternatifs à la route diminue". Le produit de l'ex-écotaxe devait notamment servir à financer des projets de transport collectif.

>> LIRE : Ces 100 projets (au moins) qui ne verront pas le jour sans écotaxe

"La quantité de travaux restera la même que celle qui était prévue. Il faudra seulement compléter les ressources de ce 'péage de transit poids-lourds' par d'autres ressources qui nous permettront de maintenir ce budget transport", a poursuivi Michel Sapin, jugeant que les critiques du nouveau système - bonnets rouges ou écologistes - l'avaient mal compris.

De nouveaux péages sur autoroute?

Le gouvernement "travaille" sur plusieurs pistes, a-t-il affirmé :

"Il y a des possibilités s'agissant des péages sur autoroute. D'autres solutions sont également envisageables dans le cadre des directives européennes qui encadrent légitimement ces dispositifs", a-t-il précisé.

La ministre de l'Écologie Ségolène Royal n'a, elle, pas eu exactement les mêmes propos ce matin sur France Inter. Si elle a confirmé que les sociétés d'autoroute seraient "amenées à participer (...) avec leurs bénéfices" au financement des grandes infrastructures, Ségolène Royal a écarté l'idée d'une "taxe supplémentaire, car je ne veux pas que les tarifs autoroutiers augmentent". Cela doit se faire de "façon contractuelle" avec ces sociétés, a-t-elle assuré.

Entrée de l'État au capital d'Ecomouv

La ministre a par ailleurs confirmé l'entrée de l'État dans le capital d'Ecomouv, la société chargée de collecter les recettes, pour "contrôler le dispositif" en raison du "contrat assez exorbitant qui avait été conclu par le gouvernement Fillon".

Ségolène Royal n'a toutefois pas précisé à quelle hauteur entrerait l'État: "On verra, c'est la Caisse des dépôts qui va participer à ce capital".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/06/2014 à 8:55 :
en socialie c'est ce qu' on appelle la pause fiscale.
Monsieur Sapin est en train de se fabriquer des lendemains difficiles ,voire très difficiles.
Les français en ont marre des taxes et des impôts et si les politiques ne veulent rien entendre , ça va péter.
a écrit le 24/06/2014 à 7:56 :
Et encore des impôts dequisés, c'est repartie de plus belle!!!
a écrit le 23/06/2014 à 20:06 :
Quand certains d'entre nous expliquaient il y a des mois que le cahier des charges des équipements et les directives européennes prévoient d'imposer l'écotaxe à tous les véhicules, toutes les belles gens criaient au complotisme.
Malheureusement les textes comme très souvent étaient disponibles mais ignorés de nos médias.
Réponse de le 23/06/2014 à 23:20 :
Ce sont vos interprétations qui sont inexactes : il n'est en aucun cas prévu d'imposer l'écotaxe à tous les véhicules. C'est un transfert des modes les plus polluants vers les moins polluants et c'est enfin une très bonne chose. Si c'est l'UE qui fixe ces règles alors bravo l'UE.
Réponse de le 24/06/2014 à 0:37 :
De quoi parlez-vous?
Avez-vous lu les textes ou vous contentez-vous de rêver la réalité que vous désirez?
Transfert des modes les plus polluants vers les moins polluants? Quelle rigolade. Ce n'est en rien ce qui est concerné. Ce sera peut-être une conséquence, mais en tout cas ni la motivation ni l'enjeu.
a écrit le 23/06/2014 à 18:10 :
On peut compter sur Frère Tuck pour rançonner les méchants riches et classe moyenne ...
a écrit le 23/06/2014 à 15:34 :
Il faut arreter de laisser le terrain libre aux écolos.le ps doit retrouver le chemin d'une fiscalité écologique incitative.il suffit de taxer les pollueurs(possesseurs de 4x4,véhicules diésel,possesseurs de piscines,d'air conditionné).cet argent parmettre de créer de nombreux emplois ou d'en préserver auprès d'entreprises prometteuses (style écomouv)
Réponse de le 24/06/2014 à 9:00 :
@élu ps
les véhicules diesel actuels ne polluent pratiquement plus.Ce sont les allemands qui ont remis en marche les usines à charbon qui polluent.Et puis on en a marre de vos taxes à la con. Arrêtez de dilapider l'argent des contribuables et vous verrez que tout ira mieux.
a écrit le 23/06/2014 à 13:29 :
Ils ont qu'à tout simplement augmenter les impôts ! Les classes moyennes sont là pour ça.
a écrit le 23/06/2014 à 13:27 :
On en fait quoi de la liberté de circuler librement ? c'est à dire sans avoir à payer....tout comme le stationnement d'ailleurs. Après les camions, les voitures, ensuite avec vos babioles biométriques RFID/3G/LTE+, on taxera bientôt les piétons... la décadence de la démocratie, ce qui est perçu comme inacceptable sous un régime autoritaire, est légitimé et encouragé sous couvert de pseudo démocratie : surveillance de toutes les communications électroniques par exemple...vive la France (ou les USA) qui va ensuite donner des leçons à la Chine
a écrit le 23/06/2014 à 12:59 :
Il y a un portique "éco-taxe" sur la bretelle d'autoroute menant à Arcachon. Sur cette portion très peu de camions mais beaucoup de voitures. Vu l'investissement, j'ai du mal à croire que cette taxe ne vise que les camions. Automobilistes soyez vigilants le servage est de retour !
a écrit le 23/06/2014 à 12:48 :
Il faut l'étrangler fiscalement.
A quand un contrôle technique hebdomadaire ?
a écrit le 23/06/2014 à 11:49 :
Pas difficile de deviner qui paiera in fine !
a écrit le 23/06/2014 à 11:32 :
Sapin n'est pas aux Transports mais aux Finances où ses performances sont aussi mauvaises qu'au Travail. Les socialistes ne connaissent que les mots taxes et impôts. Économies est étranger à leur vocabulaire. Il a promis 3% pour le déficit alors qu'est les 4% sont dépassés. Inutile d'évoquer la fameuse courbe du chômage .
a écrit le 23/06/2014 à 11:22 :
En somme - le mal Français du changement: oui, mais seulement si c'est bon pour moi.
Les bonnets rouges tentent le hold-up du siècle: ne pas partager les couts mais bénéficier des avantages: pas d'Ecotaxe mais je veux un téléphérique à Brest. Supprimons donc leurs projets et laissons-les à l'âge de pierre et dans leur lisier.
Réponse de le 23/06/2014 à 13:23 :
Bravo tout à fait d'accord avec vous cette Bretagne me fait gerber.
Réponse de le 23/06/2014 à 13:28 :
que de propos haineux...zetes jaloux ? oh les jaloux, pas beau pas bien
a écrit le 23/06/2014 à 11:20 :
Des solutions s'imposent : la charrette, le vélo, le chameau ..........ou bien le bourricot c'est kif kif !!!!
a écrit le 23/06/2014 à 11:12 :
M.Sapin est très attristé que les français ne le comprennent pas: il ne veut que votre bonheur en vous taxant jusqu'à l'os, en faisant monter les prix et en se réclamant de cette écologie qui peut rapporter des voix rendues nécessaires aujourd'hui. Que votre bonheur , il vous explique!
a écrit le 23/06/2014 à 11:08 :
Il commence à sentir le sapin.
a écrit le 23/06/2014 à 11:07 :
Il ne connaît qu'un mot, taxes. À quand la révolution, on en a marre.
Réponse de le 23/06/2014 à 19:16 :
Il semble qu'ils aient encore de la marge... Y a personne dans la rue, et quand certain comme la SNCF fait grève il passe pour le méchant !
a écrit le 23/06/2014 à 11:00 :
il est question d'augmenter les péages d'autoroute. Merci les bonnets rouges et les syndicats patronaux ( FNTR, FNSEA ) qui les protègent
a écrit le 23/06/2014 à 10:53 :
Trouver de nouvelles ressources? Et ou les prendra-t-il à votre avis? Faites lui confiance, son imagination est sans limite pour trouver de nouvelles taxes. Alors, une vignette auto annuelle? ( comme celle supprimée par Jospin), une taxe sur le carburant ? Une "taxe de circulation" payable par IR? Une extension à tous de cette taxe poids lourds etc...et le tout sous couvert d'écologie: élections en 2015, et les voix écolos ne sont pas encore assurées!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :