"La dépense publique qu'il faut réduire, elle est toujours chez l'autre" (Macron)

 |   |  426  mots
Le ministre de l'Economie a confirmé la participation des CCI à l'effort général de lutte contre les déficits à travers un projet de réforme qui les privera d'une partie de leurs ressources.
Le ministre de l'Economie a confirmé la participation des CCI à l'effort général de lutte contre les déficits à travers un projet de réforme qui les privera d'une partie de leurs ressources. (Crédits : reuters.com)
Le ministre de l'Economie est resté ferme jeudi sur la volonté du gouvernement de prélever 500 millions d'euros en 2015 dans les fonds de roulement des Chambres de commerce et d'industrie (CCI), déjà ponctionnées de 170 millions en 2014.

Les CCI lui ont réservé un accueil glacial. Réunis en assemblée générale extraordinaire jeudi 18 septembre, les représentants de ces organismes attendaient Emmanuel Macron au tournant. Et ils n'ont pas été déçus.

Un effort de 500 millions d'euros vécu comme un "assassinat"

Le ministre de l'Economie leur a confirmé leur participation à l'effort général de lutte contre les déficits à travers un projet de réforme qui les privera d'une partie de leurs ressources.

"Ce n'est rien d'autre qu'un assassinat", a déclaré le président de CCI France, André Marcon, en ouverture de l'assemblée générale. Le gouvernement veut en effet prélever 500 millions d'euros en 2015 dans les fonds de roulement des CCI, après 170 millions en 2014, les faisant ainsi participer à son plan de 50 milliards d'euros d'économies pour 2015-2017. Il avait également prévu une baisse du montant de la taxe qui leur est affectée.

Lire sur le sujet : Comment l'Etat va réduire les budgets des CCI en 2015

Des ressources fiscales "excédant les besoins"

Face à la gronde, Emmanuel Macron a réagi :

"La dépense publique qu'il faut réduire, elle est toujours chez l'autre. Ce serait trop facile, ce monde où il faudrait baisser la dépense publique et dès qu'on touche à soi ce serait l'horreur".

Avant d'ajouter :

"Oui, cet effort est difficile mais il est nécessaire parce que c'est celui que nous faisons porter sur la totalité de la dépense publique. Il est nécessaire aussi parce que, je vous dois la vérité, vos établissements ont touché durant plusieurs années des ressources fiscales excédant vos besoins".

"Entre 2002 et 2012 cette ressource a augmenté de 41% avant de diminuer en 2014", a-t-il précisé.

Faire des économies sans licencier

Et pour répondre à une lettre ouverte des "4.800 chefs d'entreprise des CCI de France" au président de la République parue dans la presse jeudi et qui pointe une menace sur l'emploi "de 7.000 collaborateurs", Emmanuel Macron a fait valoir que l'on "peut faire des économies sans licencier des gens".

L'ensemble des représentants des chambres, qui emplissaient un grand amphithéâtre, se sont levés en silence après une brève prise de parole du président de la chambre des Ardennes, Géraud Spire. "La force du silence qui accompagnera votre départ marquera notre désapprobation", a déclaré celui-ci au ministre, qui l'écoutait debout sur la scène, les bras croisés. Une attitude qui laisse présager de futurs dialogues encore tendus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/09/2014 à 16:50 :
Monsieur Macron avez-vous le courage de taper dans le dur pour réduire la dépense publique ? c'est-à-dire s'attaquer à la fonction publique et territoriale que sont les administrations sans utilités ou en doublons, réduction massif des agents publics et territoriaux, privatisé les entreprises publiques ruineuses aux services médiocres tel sncf, ratp, Pôle emploi, éducation nationale publique etc, réduction des avantages et privilèges y compris rémunération des députés, sénateurs et serviteurs de l'état, etc, etc. Monsieur Macron vous êtes illettrés en économie !!! allez prendre des cours au Canada ou en Suède qui ont très bien réformés leurs services publics dont leurs budgets se portent comme un charme aujourd'hui au contraire de la France qui s'approche du 100% de déficit. Ainsi vogue la France vers son déclin...
a écrit le 22/09/2014 à 11:59 :
Si les chefs d'entreprises des CCI avaient incendié des voitures ou caillassé des policiers, sans doute auraient-ils été entendus avec beaucoup d'attention par M. Macron. Mais en tant que Français travaillant 60h par semaine, créant des emplois, payant des taxes et des impôts, ils sont à mépriser bien évidemment.
Qu'attendez-vous alors , Messieurs, pour partir ailleurs ?
Rappelez-vous que bien des pays vous déroulent le "tapis rouge ", à vous, à votre esprit d'entreprise, à vos emplois et à votre argent !!!
Partez pendant qu'il est encore temps !
a écrit le 22/09/2014 à 11:35 :
La cour des comptes donnent suffisamment d'avis sur les incompétences de l'Etat pour que ce monsieur puise dans ces dossiers pourris et ne fassent pas un foin pour des montants ridicules,en comparaison aux fastes du Chateau
a écrit le 22/09/2014 à 3:41 :
c'est pas juste, personne n'a releve:
Andre MARCON vs Manu MACRON, c'est pas drole ca????
a écrit le 21/09/2014 à 11:50 :
Surtout baisser les avantages des hauts fonctionnaires. Cf l'ouvrage" les 5000"
a écrit le 21/09/2014 à 10:47 :
bessé votr salèrent avent deus perlait poure les ôtre. Benqiè à la tome.
a écrit le 20/09/2014 à 19:19 :
IL N4A JAMAIS SI BIEN DIT,parce que ce ne sont pas les élus qui montrent l'exemple .reserve parlementaire ,cumul de fonctions ,emplois retraite,jour de solidarité qu'aucun élu ne participe, toubira 22 chauffeurs et elle nous fait le cinema d'arriver en velo .ecolo tres polueurs 18 chauffeurs au ministere,deplacement intempestifs ;BERCY ou les MINISTRES N'ONT JAMAIS PU CONNAITRE LE NOMBRE DE CES PLANQUES
a écrit le 20/09/2014 à 17:25 :
Il faut rendre les collectivités locales fiscalement autonômes et en finir définitivement avec cette gestion irresponsable consistant à octroyer avec les impôts nationaux l'équivalent de notre déficit public aux baronnies locales
a écrit le 19/09/2014 à 18:30 :
Bravo!
Les cci pompent notre argent pour engraisser quelques barons locaux élus par 8% des entrepreneurs.
Chacun de nous a pu voir leur irresponsabilité à faire des dépenses inutiles (voyages, bâtiments,...) et leur inutilité pour nous les PME.
Réponse de le 21/09/2014 à 6:00 :
1000% d'accord avec vous, je suis gérant d'une petite société. Raz le bol de tous ces crocs pognons.
Réponse de le 21/09/2014 à 6:01 :
J'ai pas voté Hollande, mais franchement vive Macron!!!
a écrit le 19/09/2014 à 17:58 :
Macron a raison. On peut très bien enregistrer une entreprise directement aux impôts. Les CCI sont inutiles.
Réponse de le 19/09/2014 à 18:20 :
Vous avez raison,et ce n'est pas l"équipe de VendePole,qui sous la houlette de MMontasier,,qui court-circuite allègrement la C Ci Vendée,qui va s'inscrire en faux!!!
A moins que....
Réponse de le 20/09/2014 à 11:34 :
Et leurs employés ne comprennent rien à la vie des entreprises, les CCi ne servent à rien, sauf à faire de la politique via les CCI pour ceux qui ont été relégués par la politique des partis.
a écrit le 19/09/2014 à 16:40 :
Il a raison, qu'il commence à réduire le train de vie des ministres, députés, sénateurs, leurs avantages et autre. Allez chiche
Réponse de le 19/09/2014 à 19:24 :
c'est déjà fait en 2012
a écrit le 19/09/2014 à 15:50 :
IL a raison est tout le monde le sait.
a écrit le 19/09/2014 à 14:45 :
" on peut faire des économies sans licencier " C' est simple à comprendre; on prend sur la marge ( le trop plein ? ) sans affecter la bonne marche " des affaires ".
a écrit le 19/09/2014 à 13:18 :
"La dépense publique qu'il faut réduire, elle est toujours chez l'autre MAIS ELLE EST TENUE AU GLOBAL PAR LES MÊMES! " (Sam the EAGLE)
a écrit le 19/09/2014 à 12:56 :
Voila une bonne occasion pour les CCI d'exprimer la solution. Cette solution existe, elle est écrite dans des documents officiels connus du gouvernement.
a écrit le 19/09/2014 à 12:55 :
Bravo Mr Macron! Souvenir d'un voyage à Singapour sur Air France en première classe du président de la CCI Marseille avec son équipe, tous en première classe. une vingtaine de personnes. prix du billet 4000€.
Pour se rendre au french festival. Sauterie à Clark kay sur une jonque. On peut faire moins cher. Pendant que moi je partais vendre mes produits en asie pour la France.
Réponse de le 21/09/2014 à 8:26 :
bien dit
a écrit le 19/09/2014 à 12:41 :
commencez par les vôtres messieurs les députés ,sénateurs ,ministres donnez enfin le bon exemple pour être un peu crédibles.
Réponse de le 19/09/2014 à 15:03 :
Toujours les mêmes banalités ... En tout état de cause les budgets ou les sommes
ne sont pas comparables ...
Réponse de le 19/09/2014 à 16:39 :
réduiser votre salaire et vos indemités M. Macron , montrer l'exemple mais là je reve....................................................
Réponse de le 19/09/2014 à 19:29 :
beaucoup semblent oublier que un effort à déjà été fai en 2012 pour les ministres et autres alors soyez honnêtes et précis écrivez baissez à nouveau montrez à nouveau l'exemple. Là vous semblez oublier ce qui a été fait. De plus pour info E. Macron gagnait beaucoup plus dans le privé alors lui jeté cela au visage c'est pas terrible sur la forme et sur le fond bof
Réponse de le 21/09/2014 à 10:45 :
encore un bobo de gauche qui en croque.
a écrit le 19/09/2014 à 12:27 :
enfin du concret, à une tres petite echelle certe, mais du concret.

"La dépense publique qu'il faut réduire, elle est toujours chez l'autre. Ce serait trop facile, ce monde où il faudrait baisser la dépense publique et dès qu'on touche à soi ce serait l'horreur".

je ne pense pas qu'il y est une correlation "vitale" entre le soutient aux pme et les cci meme si ces dernieres peuvent aider, parfois.
Le laisser faire administratif et l'orientation de l'epargne vers les petites entreprise et l'economie locals sont nettement plus efficace. Le dirigisme francais est contre-productif.
a écrit le 19/09/2014 à 12:18 :
"Entre 2002 et 2012 cette ressource a augmenté de 41%" . Où est passé cet argent ?
Réponse de le 19/09/2014 à 18:23 :
En buffet,voyages inutiles,salons pince fesses ,raout en smoking,etc
Tout pour l’esbroufe est la devise des CCi Paris,Marseille,Versailles et les autres ne sont pas en est
a écrit le 19/09/2014 à 12:13 :
LE PETIT MACRON A DES COMAISENCES QUI LUI PERMETRONT DE FAIRE DES ECONOMIES? JE CROIE QU IL Y ARRIVERAS???
a écrit le 19/09/2014 à 12:00 :
"La dépense publique qu'il faut réduire, elle est toujours chez l'autre"
C'est sûr que chez lui il n'y a rien a réduire... (comme chez ses potes).
a écrit le 19/09/2014 à 11:51 :
C'est vrai le gvn confond faire des économie et piquer du pognon dans la poche du voisin.
a écrit le 19/09/2014 à 11:48 :
Tant pis,les entreprises doivent s'attendre a une forte hausse de la taxe foncière des entreprises cette année.C'est le gouvernement qui la provoque ,pas les CCI qui étaient bien gérées jusque la
Réponse de le 19/09/2014 à 18:28 :
êtes vous grand électeur en CCI???
Gestionnaire une CCI,!!!!!!!dépensière sans aucun résultat Oui ,sinon comment expliquer les multitudes de comités Théodule qui lui font concurrence,mais qui ont eux des résultats.
Réponse de le 19/09/2014 à 18:32 :
Bien gérées !
Quelle farce!
a écrit le 19/09/2014 à 11:47 :
A mettre en corrélation avec : Auto-entrepreneur : fin de la dispense pour la taxe pour frais de chambre consulaire...........Encore un impôt direct caché pour les auto-entrepreneur !!!!!
Réponse de le 19/09/2014 à 16:41 :
Laissez les auto-entrepreneurs travailler.
Réponse de le 22/09/2014 à 12:32 :
Oui bah si il veut mais ca change rien, c'est toujours pas une économie de structure permettant une réduction des charges.

Au final ca nous apporte rien nous les Tpe pfff f que du blabla

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :