"La France est malade. Elle n'est pas bien" (Emmanuel Macron)

 |   |  229  mots
Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron s'est plaint d'une fièvre (...) qui s'appelle chômage de masse.
Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron s'est plaint d'"une fièvre (...) qui s'appelle chômage de masse". (Crédits : Reuters)
Le ministre de l’Économie a rappelé la nécessité d'"agir pour réformer l'économie", en raison de "la fièvre" que représente "le chômage de masse", mercredi 17 septembre sur Europe1.

"La France est malade. Elle n'est pas bien. Il faut nommer la situation dans laquelle on vit."

Interrogé mercredi 17 septembre sur les ondes d'Europe 1, Emmanuel Macron a ainsi expliqué d'où venait le climat politique difficile, au lendemain du vote de confiance au gouvernement arraché à une majorité relative (269 voix pour, 244 contre, 53 abstentions).

Une fièvre, le chômage de masse

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron s'est ainsi plaint d'"une fièvre depuis plusieurs années dans ce pays qui s'appelle chômage de masse". Et de renchérir:

"Il n'y a pas d'autre choix qu'avancer, agir pour réformer l'économie."

Fin août 2014, Pôle emploi comptait 3.424.400 demandeurs d'emploi inscrits en catégorie "A", 5.083.800 demandeurs d'emploi pour les catégories A, B et C, en France métropolitaine.

Professions réglementées

Le ministre de l'Economie s'est également exprimé sur la réforme polémique des professions réglementées. Il est revenu sur les déclarations de son prédécesseur, Arnaud Montebourg, qui promettait en juillet 2014, de dégager plusieurs milliards d'euros de pouvoir d'achat pour les ménages:

"On ne va pas résoudre les problèmes des Français en sacrifiant les notaires ou les pharmaciens. Il ne faut pas raconter d'histoires. Je ne vais pas dire qu'on rendra 6 milliards de pouvoir d'achat aux Français, ce n'est pas vrai, c'est une illusion"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/09/2014 à 12:37 :
ce sont surtout les politiques qui sont des grands malades .
a écrit le 17/09/2014 à 22:54 :
Le paternalisme petit bourgeois est l' un des pires maux de la société ... sinon le pire.
Si vous ajoutez à cela des injures ou des atteintes à la dignité des personnes ...
Honte à tous ceux qui entretiennent ce système et en vivent ... !
a écrit le 17/09/2014 à 18:33 :
Les illettrées ont elles des dents
a écrit le 17/09/2014 à 16:45 :
Oui la France est malade de son administration, 3 fois trop de fonctionnaire, et en plus une gestion du 19 eme siècle!!!
a écrit le 17/09/2014 à 15:51 :
Alors la saignée ou la seringue , mais quand droite et gauche sont d accord pour la saignée le malade ne s en sortira pas .
Réponse de le 17/09/2014 à 18:34 :
Et avec un peu de vaseline comme la méthode Valls?
Réponse de le 17/09/2014 à 23:14 :
Si je puis me permettre, c' est une page d'info médicale ?
a écrit le 17/09/2014 à 14:26 :
La France est davantage que malade, elle est moribonde. 2015 (printemps ou au delà) sera l'année de tous les dangers avec un chômage qui explose.
a écrit le 17/09/2014 à 12:34 :
Monetbourg a probablement exagere en parlant de milliards. Mais il a mis le doigt sur un probleme: les MONOPOLES ... un notaire gagne en moyenne 19000 euros par mois !! un huissier 8000 euros par mois !!!
C'est pas moi qui le dit mais l'INSEE
Réponse de le 17/09/2014 à 13:47 :
Est ce que c'est mal?
Réponse de le 17/09/2014 à 14:40 :
C'est mal si c'est protégé comme actuellement, c'est très bien si c'est concurrentiel
Réponse de le 17/09/2014 à 22:57 :
C' est très mal. Cet argent n'est pas gagné ... Il est pris !
Réponse de le 17/09/2014 à 23:16 :
C'est très mal puisque cet argent n' est pas gagné ... Il est pris !
a écrit le 17/09/2014 à 11:48 :
Cela fait 40 ans ( depuis 1974) que la France est malade, bien avant la naissance de notre ministre de l'économie
Réponse de le 17/09/2014 à 14:42 :
+1000000
C'est grâce à l'UMPS si ce pays est à l'agonie, pas une seule réforme depuis 40 ans, mais les politiques vivent bien, merci..!
a écrit le 17/09/2014 à 11:42 :
la marche à reculons?
On a vanté sa qualité de libéral sous prétexte qu'il était ancien banquier.
Mais depuis ses déclarations après l'entrée au gouvernement, je m'aperçoit qu'il n'est pas assez libéral qu'on le croyait. La première victime sera la réforme des professions règlementées. Trop de bruit pour rien comme d'habitude.
a écrit le 17/09/2014 à 11:39 :
Paroooole leu leu... Parrooooo leu leu. Tragada tsoin tsoin
a écrit le 17/09/2014 à 11:32 :
Mauvais début !!! Elle est surtout malade des politiciens, bien secondes par des médias catastrophistes en permanence... C'est pas comme cela que l'on se soigne, M.Macron !!!!
a écrit le 17/09/2014 à 11:15 :
une tumeur cancéreuse qui se développe de plus en plus : les élus et la fonction publique administrative.
Elle pompe toute notre énergie et s'infiltre de partout en s'occupant de tout et n'importe quoi. En plus elle métastase à distance dans les collectivités locales et même les petites communes sont atteintes .
Réponse de le 17/09/2014 à 11:28 :
une saignée c'est un bon lavement qu'il faudrait

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :