La CCI française en Russie s'inquiète de l'impact des sanctions

 |   |  297  mots
Loreal a fait son entrée en Russie en 1990 à travers la création d’une entreprise franco- soviétique. Elle est aujourd’hui devenue l’une des marques de cosmétiques les plus célèbres dans le pays, selon la chambre de commerce et d'industrie franco-russe.
Loreal a fait son entrée en Russie en 1990 à travers la création d’une entreprise franco- soviétique. "Elle est aujourd’hui devenue l’une des marques de cosmétiques les plus célèbres dans le pays", selon la chambre de commerce et d'industrie franco-russe. (Crédits : Reuters)
Le président de la chambre de commerce et d'industrie franco-russe Emmanuel Quidet a dénoncé ce mardi lors d'une conférence de presse une "décision dangereuse pour les sociétés françaises".

"Les entreprises françaises travaillant en Russie seront forcément touchées par l'impact des sanctions occidentales décidées à l'encontre de Moscou".

C'est ce qu'a estimé mercredi Emmanuel Quidet, président de la chambre de commerce et d'industrie franco-russe (CCIFR), lors d"une conférence de presse à Moscou, mercredi. Ce dernier est également le co-fondateur du journal français "Le Courrier de Russie".

Les sanctions auront, selon ce dernier, un "impact sur toutes les sociétés françaises oeuvrant en Russie ou avec la Russie, peu importe le secteur d'activité."

1.200 sociétés françaises en Russie

Selon les chiffres de la CCIFR, 1.200 sociétés françaises sont implantées en Russie, tandis que plus de 6.000 autres exportent vers son territoire.

Les sanctions votées par l'Union européenne à l'encontre de Moscou pour son rôle dans la crise ukrainienne restreignent notamment l'accès des investisseurs étrangers aux banques d'État russes.

"Il s'agit d'une décision dangereuse pour les sociétés françaises, qui vont avoir de plus en plus de difficultés à se financer", a renchéri Emmanuel Quidet.

Aucune entreprise n'aurait quitté le marché russe

Le président de la CCIFR a précisé que pour le moment aucune société française n'avait quitté le marché russe. Il a toutefois affirmé que le nombre de chômeurs en France pourrait augmenter "de l'ordre de 150.000 si les sanctions venaient à être renforcées".

"Malgré la gravité de la crise politique actuelle, nous considérons qu'il est dommageable de prendre les entreprises en otage, a-t-il poursuivi. Le commerce est un facteur de stabilité essentiel pour nos deux pays, nous ne pouvons pas nous en passer."

Le CCIFR a établi en 2011 une liste des entreprises françaises présentes en Russie (pages 18 et 19).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/08/2014 à 16:16 :
ça ne réjouis aucun humain doté d'un minimum de sensibilité de voir le sens que prend l'humanité.Notre alimentation est empoisonnée,l'air est empoisonné,l'eau est empoisonnée,la mer et les poissons sont empoisonnés,la terre est empoisonnée ,les humains(?)se font la guerre pour des motifs enfantins.nous mettons au pouvoir pour nous diriger les pires d'entre nous.La planète est a feu et a sang,pendant ce temps là les humains(?) regardent la coupe du monde,le tour de france,émettent tout un tas d'opinions tranchées sur tout un tas de sujets,s'entousiasment pour tout un tas de truc tous plus débiles les uns que les autres.Bon courage mes fréres....
a écrit le 08/08/2014 à 18:33 :
L'occident a gardé sa mentalité de " conquistador" et de conversion forcée à ses valeurs dites universelles. Pour obliger la Russie à rendre la Crimée que la France rende la Savoie à l'Italie et les Etats-Unis l'Arizona au Mexique! Nous nous sommes donné le droit d'envahir, de convertir, d'imposer notre langue à l'Afrique mais quand les autres veulent faire pareil, levée de bouclier. Alors Poutine a raison. De plus Obama veut éviter les massacres en Irak et envoie ses avions mais autorise le massacre des Palestiniens. Où va-t-on dans ce monde?
a écrit le 07/08/2014 à 17:43 :
Le fantôme de L'Elysée veut absolument faire augmenter le chomage en France en s'engageant dans une voie sans issue
a écrit le 07/08/2014 à 14:11 :
Pour le bon coté des choses les prix des fruits et légumes vont fortement baissés chez nous par les arrivages massifs de Pologne par exemple… Ce n'est pas demain que l'inflation si souhaitée va montrer le bout de son nez.
a écrit le 07/08/2014 à 8:59 :
Nouvelle du jour : l'otan va aussi s'installer en Afrique. Ils se sentent de plus en plus mal, les US...
a écrit le 07/08/2014 à 3:27 :
Combien ici applaidissaient des deux mains le doigt d'honneur fait par Depardieu et Poitine à Hollande et la France et feignent maintenant de découvrir le propagandisme et la vision expansoonniste de la Russie
a écrit le 06/08/2014 à 23:01 :
La Russie a massé environ vingt mille soldats « prêts au combat » près de sa frontière avec l'Ukraine, au lieu des douze mille à la mi-juillet, et pourrait prétexter une mission humanitaire ou de maintien de la paix pour envahir l'est de ce pays
a écrit le 06/08/2014 à 21:18 :
Le commerce avec la Russie a toujours été à faire avec prudence, on se souvient de l'arnaque des emprunts russes ou des villages Potemkine. Ces entreprises devaient réfléchir en prenant toutes dispositions. Désormais et tant qu'il y aura Poutine il faudra être encore plus vigilant ou aller ailleurs. Poutine a fait prendre à la Russie un virage très problématique pour tout le monde, çà ne risque donc pas de s'arranger avant un nouveau venu plus évolué que cet envahisseur qui oblige le monde à réarmer et agresse partout, Japon etc.
Réponse de le 20/08/2014 à 12:59 :
Je n'ai pas de mots... "Les villages Potemkin"! Mon cher, quel
millénaire sommes-nous aujourd'hui??? Mon Dieu, vous savez l'histoir
russe! Peut-être, me direz-vous, en ce cas, qu'est-ce que s'est passé
en l'an 1812??? Est-ce que c'étaient les Russes qui ont attaqué la
pauvre Europe malheureuse? Oh non, c'était Napoléon qui a passé! Il a
passé à mon pays avec la guerre et reçu la pareille! Pourquoi les
milles des soldats français mouraient quand ils étaient de retour? (Il
est impossible de lire leurs mémoires sans larmes). Parce que ils
allaient par leur même voie, la voie qu'ils avaient pillée et dévastée!
Maintenant, ditez-moi, SVP, par rapport les Russes... Nous, quelle
chose nous ont pillé et dévasté, en allant à Paris??? Aucune chose! Et
vous... Vous osez, en parlant de l'histoir russe, nous accuser! Vous
appellez réfléchir et être vigilants. Vous, le Français! Deux fois...
Mon pays a supporté deux guerres terribles. Toutes les deux sont allée
de l'Ouest chez nous. Ce l'Ouest qui a commencé cettes guerre, pas la
Russie! Et maintenant... En lisant les messages pareils, on a envie
d'allonger une gifle. Tous le monde aime la France, en Russie. Mais
vous? Vous ne nous savons pas, vous ne voulons pas nous savoir... C'est
pourquoi vous avez peur de nous, c'est pourquoi vous croyez bêtises.
a écrit le 06/08/2014 à 19:21 :
Il est de toute façon requis de fermer toutes les CCI, en France et ailleurs
si l'économie, l'industrie et le commerce vont si mal, le déclin est si énorme que à l'évidence les Chambre de Commerce et d'Industrie ont été et sont toujours défaillantes, inutiles et surtout très ruineuses.
Réponse de le 07/08/2014 à 18:54 :
Je partage pleinement cette opinion. Si vous n'avez besoin de rien, les cci vous accueillent a bras ouverts ! Inutiles, coûteuses? Elles ne servent qu'à assoir des élus barons et payer grassement des permanents incompétents !
a écrit le 06/08/2014 à 18:52 :
et pensent que la Chine et la Russie supporteront tout sans se défendre. Quant à la guerre souhaitée par Caméron elle relève non plus du manque de discernement mais de l'imbécilité et de l'irresponsabilité
Réponse de le 06/08/2014 à 21:14 :
Sauf que c'est Poutine qui attaque. C'est bien lui qui a envahi la Géorgie et la Crimée et qui envoie des troupes en Ukraine non ??
Réponse de le 07/08/2014 à 8:40 :
Arroseur : c'est l'otan qui veut aller poser ses missiles en Ukraine. N'inversez pas.
a écrit le 06/08/2014 à 18:06 :
L'Union Européenne confirme qu'elle est bien à la botte des Anglo-saxons et de l'Otan.
Réponse de le 06/08/2014 à 23:04 :
L'Union européenne n'a jamais étét aux bottes de l'Otan ni des anglo-saxons, bien au contraire. Quelle analyse superficielle. Airbus, euro, Europe etc c'est tout sauf ce que voulaient les Etats-Unis etc. Le pire ennemi de l'Europe est la RUSSIE DE POUTINE.
Réponse de le 14/08/2014 à 18:48 :
Attendre et voir qui aura le dernier mot, maintenant on est entré dans l'anarchie diplomatique où règne la loi du plus fort §

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :