Quand les Américains suggèrent aux Français de supprimer le Président de la République...

 |   |  248  mots
Le rapport s'appuie sur le niveau d'impopularité de l'actuel locataire de l'Elysée pour illustrer son propos.
Le rapport s'appuie sur le niveau d'impopularité de l'actuel locataire de l'Elysée pour illustrer son propos. (Crédits : Remi Mathis DR)
D'après un think tank américain, la fonction présidentielle telle qu'elle est définie par la Constitution française, est devenue un frein à la réforme. Il suggère d'aligner ses institutions politiques sur ses voisins européens.

Moins d'une semaine après un scrutin qui a mis le président américain en minorité dans son propre pays, un think tank américain s'est penché de près sur les institutions politiques françaises...

Le Peterson Institute, un cercle de réflexion basé à Washington, suggère dans un rapport publié le 29 octobre que la France abandonne son système présidentiel afin de mettre en place un système où le chef du gouvernement serait issu d'une majorité parlementaire, à l'image de la plupart des pays européens.

«Des réformes économiques sont nécessaires en France, mais une refonte du système politique est également indispensable», estime le Peterson Institute.

Un Président trop puissant et trop impopulaire

Le rapport s'appuie sur le niveau d'impopularité de l'actuel Président de la République pour illustrer son propos. Il est vrai que François Hollande, avec moins de 13% d'opinions favorables, est le président le plus impopulaire de la Ve République. Or, d'après le Peterson Institute, les prérogatives présidentielles telles que prévues par la Constitution, empêchent le Parlement d'engager des coalitions parlementaires transcendant le clivage gauche-droite. Celles-là même qui ont permis, en Allemagne notamment, d'engager de grandes réformes économiques.

«Le centre gauche et le centre droit ne s'allieront jamais pour passer ces réformes de bon sens, car chacun veut détruire les chances de l'autre de gagner la prochaine élection présidentielle», expliquent les auteurs du rapport.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/11/2018 à 19:24 :
et cela nous couterez peut-etre moins cher
a écrit le 28/09/2018 à 10:25 :
* si je comprends bien (?) retour à la 3e ou 4e République ? Oui ; ça avait du bon ! mais pas dans 1 carcan UE, dont il vaudrait mieux se débarrasser avant toute modification... Cette Constitution de la 5e République a été déjà maintes fois modifiée ( dénaturée ) pour l'adapter aux Traités UE
a écrit le 25/09/2018 à 22:36 :
La France est devenue une espèce de petite republique triste brejnevienne ou plus rien ne se passe vraiment.... en Alsace on regarde avec envie nos voisins suisses ou allemands qui ont une démocratie locale vivace et efficace.... ça se ressent à tous les niveaux et surtout économiquement.... quand j étais gamin (j ai 42 ans) je ne ressentais pas trop de différences aujourd’hui il ya un réel fossé avec la Suisse et le pays de base ... l’Alsace est en totale perte de vitesse et n’a aucun levier pour agir tout est décidé à Paris.... l’hypertrophie parisienne et le chef suprême... un sytème désuet dans un monde hyper connecté hyper compétitif....
Réponse de le 29/09/2018 à 11:57 :
Elsass frei !
a écrit le 02/03/2016 à 6:32 :
Le système politique états-unien est un désastre absolu (cf. élections truquées voire volées comme en 2000 par les Bushistes, candidats-bouffons type Trump ou Clinton) et ces gens-là, un énième "Fink-Tank" de propagande, ose donner des conseils à la France. Le problème de cette dernière n'est pas sa Constitution ni ses institutions, si elles sont certes toujours à adapter, mais ses "zélites" politiques, absolument infâmes pour plus de 80 pour cent d'entre elles (j'y inclus bien entendu MLP) et d'ailleurs - ceci peut expliquer cela - à peu près totalement atlantistes et inféodées aux intérêts des USA comme de l'UErss, cette succursale croulante de l'Empire du chaos...
a écrit le 01/10/2015 à 12:50 :
Si les Américains pouvaient s'occuper de leurs affaires internes et arrêter de mettre le monde sans dessus dessus avec leurs guerres néocoloniales meurtrieres et leurs révolutions colorées, ça nous arrangerait bien.
Pour cela, il faut bien sur croire au Père Noel, lequel nous a d'ailleurs été légué par ces derniers, avant-guerre.
a écrit le 30/09/2015 à 22:08 :
les americains ont tout a fait raison notre president a bcp trop de pouvoirs il faut revoir la Ve constitution... Hollande est nul, rien n'avance, et personne ne peut contrebalancer son inertie ou ses mauvais choix. Arretons d'etre chauvins et soyons capables d'admettre la veracite de l'analyse americaine !!!!
a écrit le 13/11/2014 à 21:59 :
Je suis assez choqué de lire que tant de lecteurs trouvent de tels conseils acceptables, voire intéressants. Le think tank Peterson profite de l'exceptionnel impopularité de Hollande pour défendre de manière éhonté les intérêts américains les plus opposés aux nôtres. On se demande bien par ailleurs en quoi enlever à notre président l'autorité sur l'armée améliorerait la situation économique ! Il est d'ailleurs intéressant de noter que l'article concède qu'un président puissant puisse être nécessaire, par exemple aux Etats-Unis (tiens) à cause de l'hétérogénéité du pays, alors même que la France est en réalité bien plus diverse sur un plan anthropologique que les USA : Les Bretons, les Alsaciens, les Corses, les Angevins, les Occitans, les Lyonnais, les Marseillais et j'en passe sont bien plus différents entre eux que les Américains, qui ne connaissent qu'une division nord-sud. Qu'un think tank américain (dans lequel travaillent d'ailleurs des Français qui devraient démissionner) ose faire de telles propositions révolte le coeur, et j'aurais aimé qu'au moins un journal le dise.
a écrit le 12/11/2014 à 18:28 :
ON N APAS DE LECON A RECEVOIR DES AMERICAINS?MAIS IL EST VRAIS QUE SI LES PARTIES SE M ETAIS D ACCORD POUR FAIRE UN PARLEMENT AVEC DES GENS COMPETANT ET HONNETE ET DICUSTEZ SERIEUSEMENT DES IDES POUR SORTIR LE PAYS DE L ORGNIERE OU IL S ENFONCE??POURQUOI NE PAS LE FAIRE? A CONDITION DE NE PAS APAUVRIR LE PEUPLE??? IL Y A EN FRANCE ASSEZ DE GENS INTELIGENT POUR FAIRE CELA???
Réponse de le 12/11/2014 à 20:46 :
Siouplait ! Vous pouvez écrire en lettre majuscule, j'ai une petite vue.
a écrit le 12/11/2014 à 14:49 :
Les auteurs de ce rapport, se serviraient-ils de l'exemple français pour inciter les politiques de leur pays à réviser leur constitution? Il me semble bien qu'en matière d'efficacité le modèle américain ne soit pas si convaincant.
a écrit le 12/11/2014 à 11:01 :
L'analyse est pertinente et en vaut une autre. Mais elle oublie que notre système attise les égos surdimensionnés et les ambitions démesurées et seule une révolution (douce?) peut obliger nos privilégiés (politiques) anesthésiés par leur confort, leurs petites guéguerres de cour, à changer les règles.
a écrit le 12/11/2014 à 10:44 :
Un think tank c'est juste un groupe de personnes, intellectuels ou experts divers qui planchent sur un sujet, autrement dit, du vent...!
Mais ne soyons pas chauvins et sectaires, tous les conseils sont bons à entendre et dieu sait si notre système politico-monarchique a besoin de réformes...!
a écrit le 12/11/2014 à 10:11 :
Ouf je croyais qu'il préconisait de le supprimer physiquement
a écrit le 12/11/2014 à 8:08 :
C'est vrai qu'avec les nouvelles technologies, Obama pourrait envoyer directement ses ordres par email :-) Cela dit, je suis pour des comités de salut public, c'est-à-dire pour la gestion locale avec des gens connus localement que l'on peut virer rapidement quand on connaît leurs magouilles. On pourrait ensuite imaginer que les élus locaux élisent les élus régionaux et que le président serait élu au suffrage universel parmi ces élus régionaux représentant au moins 10 % des voix des élus de leur région. Les ministres seraient choisis en fonction de leurs compétences et de leurs résultats sur le terrain. Plus de cumul de mandats parce qu'on ne peut pas être au four et au moulin et que de toute manière, être payé pour un service que l'on ne rend pas est de l'abus de biens sociaux :-)
Réponse de le 12/11/2014 à 9:48 :
En même temps, les idées d'un 68ards, on s'en fout un peu. Vous avez coulé le pays, laissez donc une chance aux nouvelles générations qui vont devoir payer vos retraites ET vos dettes, de choisir le mode de gestion qui leur convient. En somme, si votre génération pouvait éviter de voter et de parler, ça nous arrangerait bien.
Réponse de le 12/11/2014 à 10:09 :
@Gragol
Les soixante-huitards vous saluent bien. Au lieu de critiquer, cher Gragol, agissez, vous en avez le droit. Vous pouvez vous réunir, faire grève, refaire le monde, même faire la révolution...Mais pour ça, il faut se sortir les doigts du c...au lieu de se lamenter et accuser les "autres", les vieux de tous les maux actuels.
Réponse de le 12/11/2014 à 10:11 :
@Gragol: 1) les gens qui touchent une retraite ont cotisé toute leur vie pour cela 2) n'as-tu jamais bénéficié des avantages pour parler de la dette ...des autres bien entendu puisque toi, tu n'es pas dans le circuit :-) 3) je te signale que les déficits explosent depuis ces 10 dernières années et que ce n'est pas du tout dans l'intérêt des 68ards de voir de tels niveaux d'inflation grignoter leurs économies...quand économies il y a. 4) je te signale qu'on emporte rien avec soi et que ce sont donc les générations suivantes qui héritent des biens (quand il y en a ) des générations précédentes. Ai-je besoin d'autres précisions pour dire que ton commentaire n'est pas très brillant :-)
Réponse de le 12/11/2014 à 12:37 :
" les gens qui touchent une retraite ont cotisé toute leur vie pour cela ". l'argument habituel des retraités. Ils ont adhérés à un système Madoff qui consiste à payer pour les autres et se faire payer ensuite par les autres. Pour l'anecdote, un cotisant retraité à récupérer sa mise en 12 ans max. de retraite !
a écrit le 11/11/2014 à 23:36 :
Faut-il confier du pouvoir à une seule personne au risque d'avoir des décisions autoritaires ou à une groupe de personnes au risque d'avoir une trop forte corruption et un trop fort pouvoir des lobbys.
Alors ? César ou le Sénat ?
Réponse de le 13/11/2014 à 21:30 :
Avoir étudié l'histoire romaine permet de répondre sans hésiter : César !
a écrit le 11/11/2014 à 21:43 :
Devant l'impuissance des politiques, la grandeur de leurs égos, la malhonnêteté de leurs propos, la stupidité de leurs querelles, la bêtise de leurs jugements, l'aveuglement de leurs visions, toutes les interrogations sont pertinentes.
a écrit le 11/11/2014 à 20:20 :
L'américain a vécu... On ne peut que lui souhaiter la paix. Notes, c'était déjà la Pax Romana, aussi... Bon, donc, souhaitons leur une bonne guerre de derrière les tranchées.
a écrit le 11/11/2014 à 19:58 :
Bof! Mr Hollande s'en fiche, il est avec sa Julie...le reste.....
a écrit le 11/11/2014 à 19:01 :
@DBL et quelques autres, attendez vous à des remarques acerbes... de la part de commentateurs qui n'ont pas la moindre idée de ce que c'était... Il n'y a guère que des récents évènements belges qui peuvent approcher cette époque ! D'ailleurs, une des raisons pour lesquelles CdG a voulu une 5°, c'était pour pouvoir réformer ! Le problème ne vient pas des institutions, mais des bonshommes. Entre l'actuel qui montre (ce que tout le monde pressentait) qu'il "n'a pas les cartes en main"; et son prédécesseur qui, hormis la tchatche, n'a pas brillé par ses capacités, la messe est dite. Une sixième constitution ne serait pas idiote, qui corrigerait l'énorme erreur de Jospin/Chirac de couplage présidentielle/législative. Après tout; les USA ont un Président; lequel, généralement voit la majorité le contester à mi mandat; ça les empêche de vivre ? Mais attendre une analyse du système français de la part d'américains qui n'ont aucune idée du modèle (social/"intégrationnel"/laïc/...); et chez qui la devise est "in god we trust", c'est un non sens.
Réponse de le 12/11/2014 à 0:04 :
Je suis 100% d'accord sur le problème de la qualité de nos dirigeants: on a des carriéristes politiques, pas des hommes d'Etat. Mais comme justement il fait faire avec ce qu'on a, la réflexion américaine n'est pas forcément idiote. En l'occurrence elle permettrait à Valls de larguer les marxistes définitivement et d'ouvrir la gouvernance au centre droit, comme l'UMP aurait pu ne pas avoir à aller en 2012 sur les terres lepénistes pour essayer de se retrouver de la vigueur.
Réponse de le 12/11/2014 à 10:14 :
@Casting pourri
Le marxisme pourrait revenir en force plus vite que vous ne le pensez, un recours contre l'extrême droite.
a écrit le 11/11/2014 à 18:46 :
Perso les américains n'ont pas à se mêler de notre constitution !! et puis je pense que la basse côte de popularité serait la même dès lors que le président élu ( de droite comme de gauche) applique la politique de Bruxelles qui ne plaît pas aux français qui attendent "autre chose" les français sont déçus de la rigueur qui amène la décroissance et le chômage ! faut trouver autre chose à leur offrir et surtout de l'espoir ???
a écrit le 11/11/2014 à 18:13 :
Oui oui. Il a permis à tous les français et étrangers de comprendre que sa fonction est parfaitement inutile.
Mais cela tient aussi au personnage.
IL Y A DONC DE BELLES ÉCONOMIES À FAIRE EN SUPPRIMANT SON POSTE ET SURTOUT EN VENDANT L'ELYSEE POUR FAIRE UN PEU D'ARGENT.
Réponse de le 11/11/2014 à 20:59 :
Si l là été une fois fin mai 2012... Son élection a retiré Sarkozy de la présidence. C'est la meilleur chose qui pouvait nous arriver!
a écrit le 11/11/2014 à 18:07 :
Ce ne serait pas choquant...mais il faudrait une UE plus fédéraliste et une Europe de la Défense. Aussi avec un président en moins on simplifierait la gouvernance..et ce serait lafin de la Vème république. Je m'étonne que des think tanksfrançais ne planche pas aussi sur le sujet.
a écrit le 11/11/2014 à 17:33 :
Au vu de ce qui est arrivée aux states les personnes qui ont une pensée pour la France auraient dû tourner leurs pensées pour leurs propres pays. Par contre je suis pour a suppression des deux assemblées et une gestion par territoire avec ses particularités et le dotée d'un mini gouvernement qui équilibre les richesses et les pauvretés de chacun
a écrit le 11/11/2014 à 17:28 :
entièrement d'accord il faut arreter ce regime présidentielle aec quinquennat maintenant on et deja en campagne 2.5ans avant fin du mandat et ça les rend completement fous et on a rellement besoin une grande reforme institutions reduire senateurs mettre 300 deputés etc...suppression 36000 commune sregroupement surppression deprtement
a écrit le 11/11/2014 à 15:05 :
Leur tank de la pensée fait l'âne blindé qui ignore le clivage droite gauche des Etats-Unis. Les démocrates y sont qualifiés de socialos-cocos à la Française !
a écrit le 11/11/2014 à 15:03 :
C'est oublier notre expérience de la IVè république et le bordel des coalitions parlementaires qui la caractérisait et qui ont justifier la Vè .
Même si on peut penser que les temps ont changés, je vois mal nos partis politiques actuels
assez sages pour constituer des coalitions solides et durables capables de gouverner efficacement. Les idéologies sont encore trop fortes.
a écrit le 11/11/2014 à 13:28 :
Le titre :"Quand les Américains suggèrent aux Français de supprimer le Président de la République..."...Euh, supprimer dans quel sens ?
Réponse de le 11/11/2014 à 17:11 :
Le flou linguistique anglosaxon invite à considérer la déstabilisation politique en France afin de sauver les économies de l'oncle Sam.
a écrit le 11/11/2014 à 12:25 :
Si nous avions un De Gaulle au pouvoir, il les enverrait joyeusement se faire f... Mais nous, nous avons les Pays-Bas à la place...
Réponse de le 11/11/2014 à 17:02 :
Les Pays-Bas veillent à leurs intérêts économiques, pas le clown qui nous sert de président.
a écrit le 11/11/2014 à 12:02 :
Bonjour,
Je tiens à signaler une erreur dans cet article
La constitution de 1958 n'organise pas un régime présidentiel mais bien un régime semi-présidentiel

Cordialement
a écrit le 11/11/2014 à 11:59 :
Quand le président américain est élu par l'argent de Wall Street on ne voit pas ou sont les avancées démocratique du peuple américain !

Narco-finance, les impunis
https://www.youtube.com/watch?v=24IS1LNXhvU

Le documentaire « Narco-finance, les impunis » enquête sur l’une de ses faces les plus sombres. Argent sale et fluide

Grâce à de nombreux témoignages issus notamment des organismes d’enquête internationaux, Narco-finance, les impunis démonte pièce par pièce les tolérances dont bénéficient ces flux d’argent frais dans l’économie américaine. Un ancien employé de la puissante banque anglo-saxonne HSBC l’accuse frontalement, et non sans crainte pour sa survie, d’être le principal vecteur de blanchiment d’argent sale entre les deux pays. Les autorités de contrôle et la justice ferment les yeux : un effondrement de HSBC déséquilibrerait le système financier mondial. La banque et ses consœurs peuvent donc aider les cartels à toucher les autres places financières comme Londres ou à s’étendre dans des paradis fiscaux comme le Liban, pour le plus grand bonheur du Hezbollah. Dense et très documenté, le film d’Agnès Gattegno est au final l’histoire d’une métamorphose : celle de criminels aux mains sales devenus narcofinanciers en col blanc.

HSBC, première banque de l’Union européenne, est-il un blanchisseur au profit du terrorisme ? Le « J’accuse » de la commission d’enquête du Sénat américain et d’un lanceur d’alerte, Everett Stern, ancien cadre du service anti-blanchiment du « partenaire financier » des narcos mexicains. -
a écrit le 11/11/2014 à 11:39 :
Le président une fois élu ne pense qu'à se faire re-élire d'où certains travers....
Un seul mandat non renouvelable, ça libérerait les énergies.

Quand aux conseils des américains, on s'en tamponne le coquillard
Réponse de le 11/11/2014 à 12:23 :
Les conseils sont bon à prendre. Les rejeter en fonction de la nationalitė de celui qui en donne vous privé de piste de réflexion. Il y a des gens intéressants à écouter quand bien même ils ne sont pas français. Soyez moins catégorique et plus pragmatique.
Réponse de le 11/11/2014 à 12:55 :
Bonjour,
Les conseils sont toujours bons à écouter ça ne coute rien.
Pour ce qui est d'un mandat unique j'y suis favorable à la condition que l'on revienne au septennat et que le chef du gouvernement soit le premier ministre, par contre que la politique étrangère et la gestion des rapports avec l'UE restent le pré-carré du président de la république.
Réponse de le 11/11/2014 à 13:39 :
Tout à fait d'accord!
a écrit le 11/11/2014 à 11:31 :
Ce qui détruit la France, c'est son marxisme et son fonctionnariat tout puissant. Rien ne peut changer ça. Les institutions sont la forme, pas le fond. Dans 10 ans ce pays sera à terre.
Réponse de le 11/11/2014 à 11:47 :
C'est suivant comment vous idéalisez la France! Le syndic des fonctionnaires seront en dehors de notre territoire et vous ne les verrai plus, mais agirons sans votre accord!
a écrit le 11/11/2014 à 11:31 :
Le Pd n'a pas plus de pouvoir que Merkel ou Cameron, c'est une légende urbaine que de le croire.
En fait ces dernier ont sans doute plus de pouvoir que Hollande.

Le vrai problème, c'est que les administration sont des Etats dans l'Etat, et se foutent des élus : elles ont leurs propres agenda et peuvent nuire sérieusement à leur patron, le Peuple.
a écrit le 11/11/2014 à 11:04 :
Au lieu de critiquer les Américains pour tenter de nous dédouaner et de masquer notre incompétence notoire, nous devons modifier notre Constitution, nos Institutions et notre mode de fonctionner moyenâgeux !!!! Et avant toute chose notre mentalité, notre immobilisme, et notre individualisme chronique. Sinon ce sera l "chaos"........
Réponse de le 11/11/2014 à 11:49 :
Partez pour l’Amérique cela sera plus rapide et créera moins d'américanisme primaire!
Réponse de le 11/11/2014 à 12:41 :
C'est à vous de partir Bah! Ainsi la France sortira de la crise qu'elle connaît depuis 35 ans. la solution qui redonne du travail aux gens, donc tout à fait sociale, c'est le liberalisme centre droit avec centre gauche et pas "ultra" comme on le discrédite souvent ici
a écrit le 11/11/2014 à 10:07 :
la constitution de la 5ème a été faite sur mesure pour De Gaulle car il avait besoin des pleins pouvoir pour redresser la France. Mai c'était De Gaulle...!
Ces institutions ne sont plus en phase avec notre époque car les présidents sont devenus des marionnettes sans envergure et il serait temps de leur retirer une grande partie des pouvoirs en le transférant au peuple.
a écrit le 11/11/2014 à 9:57 :
Entièrement d'accord avec le dernier paragraphe, même si c'est fabriqué par des américains aux intentions douteuses : si la situation est si mauvaise, et dangereuse que çà, il faut un gouvernement d'union nationale. Ce que, apparemment, nos politiciens sont totalement incapables de faire.
La France ruinée par des querelles de barons..., c'est du déjà vu. On ne se refait pas, mais çà finit par coûter bonbon.
a écrit le 11/11/2014 à 9:33 :
Sommes nous si stupide que ça pour écouter un pays qui n'a que quatre siècles d'Histoire derrière elle?
Réponse de le 11/11/2014 à 10:58 :
Le sage montre la lune et l'idiot regarde le doigt!
Réponse de le 11/11/2014 à 15:27 :
Quatre siècle d'un pays qui sont nos cousins. 90% sont de notre vieille Europe. CQFD.
Réponse de le 11/11/2014 à 17:46 :
En effet, les américains sont les enfants illégitimes de la vielle Europe n'ayant strictement rien appris du passé au regard des massacres dont ils sont responsables. Le brassage culturelle (essentiellement blanc, afro, latino) a engendré aussi bien le meilleur comme le pire. Les américains manquent cruellement de références culturelles si bien que le pire semble justifié à la vue des yeux d'un nouveau né.
a écrit le 11/11/2014 à 9:19 :
Voilà où ils veulent en venir! Affaiblir les nations en imposant leur marionnette a la tête a coup de dollars! Mais il serai plus sage d'en revenir au "septennat" non renouvelable qui serai bien plus économique!
a écrit le 11/11/2014 à 8:46 :
De quoi je me mêle?
a écrit le 11/11/2014 à 8:23 :
Ils n'ont pas lu l'histoire de France. On a déjà fait ça de 1870 à 1958 avec un président avec peu de pouvoirs. On a vu ce que ça a donné.
a écrit le 11/11/2014 à 5:40 :
Sans anti-americanisme, C'est etonnant venant d'un pays ou le president Democrate est bloqué par le senat avec majorite republicaine.
a écrit le 11/11/2014 à 2:05 :
Manifestement il y a confusion... Venu des US, cela devrait plutot s'appeler Sink Tank....
a écrit le 11/11/2014 à 0:24 :
La France a un système républicain à la Romaine, comme les états-unis, il y a 2 classe dirigeante presque identiques mais ne s'appuyant pas sur les mêmes populations, l'aile gauche s'appuie sur les pauvres l'aile droite s'appuie sur les riches, mais cela peut varier la ligne centrale bougeant, ainsi dans un cas extrême la ligne sépare oligarques du reste de la population( tous les centres étant donc rassemblés dans l'opposition), le centre c'est typiquement la classe moyenne qui, parce qu'elle a l'habitude des responsabilités tous les jours veut un pouvoir local pour y prendre part. En général la droite toute puissance crée un facisme( monopoles de corporatismes) et la gauche tout puissante crée une dictature( le dictateur s'estime représenter le peuple contre les riches).
Mais pour le cas qui nous intéresse, qui va appuyer sur le bouton rouge atomique si nous n'avons plus de président élu au suffrage universel ?
Les américains ont un hyper-président qui peut appuyer, les anglais n'en ont pas et donc ne peuvent pas appuyer, d'où leur dépendance aux états-unis. Les Russes ont un hyper-président qui peut appuyer, les Chinois eux n'en ont pas( ils ont certes un président mais c'est en réalité un politburo qui dirige représentant les tendances du parti unique)et donc c'est l'armée qui dirige l'arme atomique au niveau tactique, et non pas stratégique( qui reste symbolique).
Le mode d'organisation donne en résultante une capacité, une vitesse de réaction dans les moments de crise.
a écrit le 10/11/2014 à 23:37 :
Le système américain n'est pas satisfaisant car élections tous les 4 ans = campagne électorale quasi permanente. En France 6 ans serait sans doute mieux pour le président. Et aux Etats-Unis c'est souvent une cohabitation avec le congrès ou sénat comme actuellement pour Obama qui doit composer avec les républicains. En France il faudrait surtout supprimer des sénateurs, parlementaires et autres membres d'un millefeuille très peu évolutif et très coûteux avec beaucoup d'intérêts en jeu et simplifier les règles et protocoles du passé. Relever le niveau de la télévision serait aussi une bonne chose car elle relaie des infos inintéressantes, c'est le moins que l'on puisse dire.
a écrit le 10/11/2014 à 22:59 :
Mais on l'a déjà fait.

Aujourd'hui, on a une peluche à l'Elysée.
Et ce sont les lobbys et les parlementaires qui votent les lois.

Peut être supprimer la peluche pour y mettre un hologramme ?
Ça coûterait moins cher probablement.
a écrit le 10/11/2014 à 22:58 :
Les américains feraient mieux de gérer leur pays pare qu'il y a beaucoup de bordel à régler, chercher sous le tapis vous trouverez.
Un régime parlementaire c'est hors de question, la dernière fois qu'il y en avait un, on avait perdu face à l'armée nazi et ces parlementaires ont tous disparu dans la nature laissant la France sans gouvernement civile.
Réponse de le 11/11/2014 à 12:31 :
Vous confondez l'opinion d'un think tank et celle du peuple ou de son gouvernement. Vous tombez dans le piège du journaliste !
Réponse de le 12/11/2014 à 9:46 :
Oui, c'est un "think tank américain" c'est pour cela qu'ils devraient d'abord régler leurs problèmes interne, parce que Obama n'est pas non plus en bonne forme d'opinion chez lui, il y a qu'a voir les dernières élections américaines.

Les américains sont en train de perdre de l'influence à travers le monde, c'est à force de vouloir tout dicter et tout contrôler.
a écrit le 10/11/2014 à 21:55 :
Tant qu'on y est à jeter l'argent qu'on a pas par les fenêtres, ça serait dommage de ne pas continuer...
Personne ne sait combien coûte la présidence de la république, car il n'y a pas que les salaires des personnels, il y a tous les coûts induits car les services de la présidence discutent avec les ministres et hauts fonctionnaires, sans compter les assemblées et parfois les régions.
Tous ces gens passent du temps en réunions à essayer de se comprendre, ce qui serait utile si, au sommet, on prenait les décisions qu'il faut.
Quand on compare avec les USA, la différence n'est pas uniquement qu'il n'y ait qu'une seule tête à l'exécutif, elle est aussi dans le nombre de ministres (secrétaires d'état aux USA, qui sont 3 fois moins nombreux que chez nous) et aussi sur le nombre d'élus qui font les lois (les 100 sénateurs).
Quel est le parti qui propose de réduire au même niveau les élus et dirigeants ? Aucun... Personne ne veut d'un plan social qui mettrait au chômage nombre d'hommes politiques et hauts fonctionnaires.
Réponse de le 11/11/2014 à 11:33 :
Aucun rapport : obama est Pd de la Federation, et n'est pas compétents pour plein de choses. Normal qu'il emploi moins de gens. En GB, ils ont 200 ministres !
a écrit le 10/11/2014 à 21:41 :
Le président de la République sous la Ve a été crée par De Gaulle et pour de Gaulle. Il n'a plus aucune raison d'être aujourd'hui. Si de Gaulle avait de la rancune contre les Etats-Unis, c'est uniquement parce qu'ils avaient préféré le Général Giraud comme chef de la France Libre.
a écrit le 10/11/2014 à 21:30 :
Y'a pas que le président de la République qu'on doit évincer, y'a le sénat, 150 députés, tous les conseils généraux , les commissions, les observatoires, le conseil économique et social et l'ENA !!!
a écrit le 10/11/2014 à 19:45 :
Quand les Américains suggèrent aux Français de supprimer le Président de la République...un drone?
a écrit le 10/11/2014 à 19:34 :
Le titre de cet article est trompeur. Il ne s'agit que de remplacer le régime de monarchie constitutionnelle en CDD qui nous a amenés là où nous sommes par une constitution vraiment démocratique.
Réponse de le 11/11/2014 à 11:41 :
C'est le Peuple qui votent pour toucher du fric, ce n'est donc pas la Constitution qui est responsable.

Quand est-ce qu'on se décide enfin à abatte l'Etat Providence ?
a écrit le 10/11/2014 à 19:31 :
qu'ils regardent d'abord comment ça va fonctionner chez eux après les dernières élections...
a écrit le 10/11/2014 à 19:24 :
A voir le système politique américain totalement dysfonctionnel, le conseil d'un "pense-char" basé à Washington ne manque pas de sel. Bref, défense de rire!
a écrit le 10/11/2014 à 19:05 :
C'est d'une logique implacable puisque les français ne veulent pas voter pour des guignols, mieux vaut leur supprimer le droit de vote...
Réponse de le 10/11/2014 à 19:58 :
VOs propos extrémistes nous gonflent. Lisez l'article et dites moi ou vous voyez la suppression du vote.
Réponse de le 10/11/2014 à 20:26 :
Par un drone arme ?
Réponse de le 11/11/2014 à 17:18 :
@Bof

Si mes propos VOUS gonfle je vous suggère de les ignorer. Visiblement vous ne semblez pas comprendre le sens du terme "ironie", à moins que ce soit la critique des abstentionnistes qui vous dérange au plus haut point...
a écrit le 10/11/2014 à 18:56 :
Ha oui ? Et quand Marine Le Pen présidente aura plus de 50% d'avis favorable pendant sa présidence, c'est sans doute cela qui fait peur aux américains: la France ne sera plus soumise aux diktats d'une Europe aux ordres des États Unis, qui reprend sa monnaie, sa souveraineté budgétaire, et sortira de l'OTAN, et surtout sortira des accords d'un éventuel traité transatlantique mis en œuvre avant son arrivée au pouvoir.
Réponse de le 10/11/2014 à 19:56 :
La françe fait de la figuration auprès des USA lors des conflits. Les USA peuvent très bien s'en passer. Vous prenez la France pour bien plus importante qu'elle n'est au yeux des USA.
Réponse de le 10/11/2014 à 20:15 :
Si elle passe elle ne sera pas différente des autres...
Réponse de le 10/11/2014 à 20:21 :
Elle fait de la figuration depuis que nos dirigeants se comportent en caniches qui lèchent les botte de nos amis outre atlantique.

Comparez l'importance de la france a l'époque du général de Gaulle, avec celle d'aujourd'hui.

Vous voyez, c'est juste une question de volonté.
Réponse de le 10/11/2014 à 20:45 :
La France n'a plus les moyens militaire suffisant pour intervenir seule dans des conflits comme l'Irak par exemple. Quelque soit le président à sa tête. C,est une question de moyen, pas de volonté du président. La France n'a plus les moyens d'investir les mêmes sommes que les USA. Nous sommes des nains en comparaison.
Réponse de le 11/11/2014 à 11:46 :
Sous DeGaulle la France avait une économie largement libéral, comparable aux USA d'aujourd'hui et était la troisième économie du monde.

En 2014 le France est un Etat socialiste, perclus de dette, de prélèvement, de régulation et de chômeur depuis plus de trente ans, en récession depuis 20 ans, dont le niveau de vie baisse chaque année, et 8/9 eme eco du monde avec des perspectives dignes de la Grèce..
Réponse de le 11/11/2014 à 14:37 :
C'est pas parce que vous dites des conneries avec convictions que cela ne restent pas des conneries. De Gaulle était pour une économie mixte avec planification quant a la France 8 ou 9 ieme puissance, alternez avec de l'eau svp
a écrit le 10/11/2014 à 18:52 :
Ils ont tord d'avoir raison comme d'habitude. Cela me rappelle une histoire Belge pour quoi le coq est devenu une emblème ......
Réponse de le 10/11/2014 à 20:31 :
C est comme une histoire suisse autour du lac Leman: C'est le seul oiseau qui chante les pieds dans la mrd ^_^
a écrit le 10/11/2014 à 18:37 :
Et pourquoi ne pas montrer l'exemple dans votre pays?
Réponse de le 10/11/2014 à 19:04 :
Il n'existe pas de premier ministre aux USA. C'est la conjonction d'un premier ministre et d'un président avec tant de pouvoir qui singularise la France. Certains supprime le rôle fort du président, d'autres supprime carrément le poste de premier ministre.
Réponse de le 11/11/2014 à 10:20 :
Les américains ne sont pas dans une meilleur situation économique que nous, alors adopter leur gestion n'est pas un exemple.
Réponse de le 11/11/2014 à 11:48 :
Les USA pas dans une meilleur situation ??? Vous devriez vous informer un peu...
a écrit le 10/11/2014 à 18:20 :
Si on est passé de la VIème à la Vème c'est qu'il y a bien une raison ... nous avons essayé le système parlementaire, ça ne marche pas pour nous, c'est ce système qui nous embourbé pour la seconde guerre mondiale et après la seconde guerre mondiale.
Réponse de le 11/11/2014 à 11:02 :
euh de la IV eme a la V eme je crois...c'est comme en voiture pour rouler plus vite il me semble:-)
a écrit le 10/11/2014 à 18:19 :
ils ont bien raison les américains. encore une fois les meilleurs idées viennent d'ailleurs...
Réponse de le 10/11/2014 à 18:31 :
Si on en est venu a la V eme république, c est qu il y a une raisôn. Mais les américain aurait plus de faciliter a manipuler un homme faible qu un président fort (l impopularité du président ds un pays d impatient ne compte pas)
Réponse de le 10/11/2014 à 18:58 :
Votre fascination pour ce pays qui a été le pays le plus génocidaire de toute l'humanité est bien triste...
Réponse de le 11/11/2014 à 11:50 :
Mao, 68,5 millions de morts, est le record à battre.
a écrit le 10/11/2014 à 18:10 :
US GO HOME.
Réponse de le 10/11/2014 à 19:05 :
Vous confondez USA et un think tank américain.
Réponse de le 10/11/2014 à 19:05 :
Vous confondez USA et un think tank américain.
Réponse de le 10/11/2014 à 20:18 :
C'est bien connu, un think tank américain est composé a majorité de chinois et de russes...
Réponse de le 10/11/2014 à 20:48 :
Pour celui qui n'a pas encore, ou ne veut pas comprendre : l'avis d'un think tank n'engage que lui. C'est comme dire que parce qu'un think tank français préconise les 32h, les français préconisent les 32h. Compris ?
a écrit le 10/11/2014 à 18:10 :
du bon sens.
a écrit le 10/11/2014 à 18:09 :
Encore une fois les grandes reformes !Les reformes allemandes c'est quoi !Les reformes Hartz portent uniquement sur l'indemnisation du chomage comme si l'indemnisation du chomage avait une grande importance sur l'économie ,sur la croissance .Les reformes allemandes le blocage des salaires ramenant le niveau de consommation au plus bas alors que les allemands exportent chez ses voisins sans jouer le jeux collectifs européens !C'est ça les reformes ,d'autant que les americains ont étés les premiers à critiquer les allemands de ne pas relancer chez eux !Quand à la popularité presidentielle parlons en surtout chez eux !C'est bel et bien leur propre systeme qui est defectueux avec ces elections intermediaires qui bloquent toutes actions du gouvernement à mi mandats !Il faut leur rentrer dedans à ces pretentieux d'americains et leur dire en face de s'occuper de leur propre tares......
Réponse de le 10/11/2014 à 18:21 :
votre propos est dénué de sens. Il est question ici d'une prise de vue d'un think-tank, qui n'a pas valeur de position publique d'une quelconque instance officielle. Le fait que ce think-tank soit basé aux USA est anecdotique, il aurait pu être basé à Paris (mais avons-nous des think-tanks nationaux qui auraient le courage d'assumer de bonnes idées comme celle-ci?).
a écrit le 10/11/2014 à 18:04 :
Mais de quoi se mêlent-ils? Est-ce qu'on leur donne des conseils sur leur Constitution nous?
Réponse de le 11/11/2014 à 20:22 :
Tout le monde peut donner son avis...
a écrit le 10/11/2014 à 17:51 :
Et pas que le président, vu le peu de compétences de certains députés, sénateurs etc.
Réponse de le 11/11/2014 à 11:51 :
Si on est compétent, on ne met pas ses pieds dans la fonction public...
a écrit le 10/11/2014 à 17:43 :
Bravo, ça s'appel la 4ème République, achetez leur un livre d'histoire, moi je propose l'abandon du Peterson Institute...
Réponse de le 10/11/2014 à 18:16 :
ils ont parfaitement raison - retour à la 4e republique ou 6e republique comme vous voulez - en tout cas le systeme présidentiel actuel n'est plus adapté aux défis que la France doit relever. Meme si les conseils proviennent d'un institut américain, n'en déplaisent aux franchouillards qui s'imaginent être les plus intelligents au monde !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :