Loi Macron : Royal veut "rassurer" Duflot sur l'environnement

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a défendu dimanche la loi Macron pour l'activité et la croissance, se posant en garante du respect du code de l'environnement, lors de l'émission "Le grand jury", dimanche.
Moi-même, lors des débats interministériels, j'ai tiré la sonnette d'alarme, a lancé Ségolène Royal à l'intention de la députée EELV.
"Moi-même, lors des débats interministériels, j'ai tiré la sonnette d'alarme", a lancé Ségolène Royal à l'intention de la députée EELV. (Crédits : reuters.com)

"C'est une loi qui est équilibrée et qui réconcilie le développement économique et la protection de l'environnement, et je considère que c'est parfaitement compatible."

Ainsi, Ségolène Royal a défendu les points environnementaux de la loi Macron, lors de l'émission "Le grand jury" (LCI/RTL/Le Figaro), dimanche 4 décembre. Une réponse à Cécile Duflot, qui avait appelé quelques heures auparavant à "mettre en échec" le projet de loi du ministre de l'Économie Emmanuel Macron, accusant le gouvernement de "passage en force".

 "Moi-même, j'ai tiré la sonnette d'alarme"

"Je peux la rassurer parce que les ordonnances seront portées par la ministre de l'Ecologie qui est devant vous [...] Moi-même, lors des débats interministériels, j'ai tiré la sonnette d'alarme", a lancé Ségolène Royal à l'intention de la députée EELV.

Répondant aussi aux critiques de Cécile Duflot sur les conséquences en termes de pollution liées au développement du transport par autocar envisagé par la loi Macron, la ministre a estimé qu'on peut "concilier la mobilité et la propreté pour l'écologie. [...] Ce sera justement l'occasion de faire en sorte que les nouveaux autocars soient des autocars propres. D'abord, il y a des autocars qui roulent au bio-carburant, ensuite il y a une accélération de la mise au point des autocars électriques, et une nouvelle génération de transports urbains et périurbains."

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 05/01/2015 à 14:45
Signaler
Petit détail, le bio carburant pollue autant que les autres puisqu'il s'agit de combustion ... Ce qui prouve que tout ministre qu'elle est, elle n'y connait rien.

le 05/01/2015 à 21:04
Signaler
Et socialement encore plus de part la place qu'il prend pour sa production. Avant on mangeait demain on roulera...

le 06/01/2015 à 8:45
Signaler
autre exemple de son ignorance : la non interdiction des foyers ouverts!!! Demandez à ceux qui font l’écologie de demain (rocket et poêle de masse) ce qu'ils pensent de tout cela!!!

à écrit le 05/01/2015 à 14:23
Signaler
Que Duflot ne s'inquiète pas, il y aura de nouvelles fermetures d'usines et écolo-taxes, c'est prévu pour la conférence climatique.

à écrit le 05/01/2015 à 10:39
Signaler
Pourquoi continue t'on à accorder de l'importance aux propos de Cécile Duflot dont l'incompétence à gérer des responsabilités en tant que ministre a été si criante?

le 05/01/2015 à 11:10
Signaler
Fafa, je me pose également la même question depuis quelques temps.

le 05/01/2015 à 21:02
Signaler
Surement parce que tous les hauts politiciens sont déconnecté de la réalité et sont tous aussi "compétents".

à écrit le 05/01/2015 à 9:51
Signaler
Voyons Ségolène, comment pouvez-vous être "à l'aise" dans un texte aussi fourre tout approximatif brouillon et désordonné, même infantile, que la prétendue Loi Macron ? Allons Ségolène, nous vous pensions plus courageuse pour exprimer ce que les Fra...

le 06/01/2015 à 15:21
Signaler
cette loi est un bon début même si elle est largement insuffisante. ET soit on réforme pour faire des économies, aider les entreprise, soit on s'enfonce dans le surendettement et la crise, alors de là à renverser le gouvernement valls, c'est relancer...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.