Affaire du Carlton : DSK jugé pour proxénétisme

 |   |  551  mots
L'ancienne figure du PS encourt jusqu'à 10 ans de prison et 1,5 million d'euros. d'amende.
L'ancienne figure du PS encourt jusqu'à 10 ans de prison et 1,5 million d'euros. d'amende. (Crédits : reuters.com)
Le procès contre Dominique Strauss-Kahn et treize autres prévenus s'ouvre ce lundi à Lille. L'ancien directeur général est jugé pour proxénétisme aggravé.

C'est le premier jour de trois semaines qui s'annoncent cruciales pour DominiqueStrauss-Kahn. L'ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI) est en effet jugé à partir de lundi 2 février à Lille pour proxénétisme aggravé aux côtés de treize autres prévenus.

"DSK", 65 ans, est notamment soupçonné d'avoir été le "pivot central" de "parties fines" organisées avec des prostituées entre 2008 et 2011 à Lille, Bruxelles, Paris et Washington, depuis le nord de la France. L'ancienne figure du PS encourt jusqu'à 10 ans de prison et 1,5 million d'euros d'amende. A l'issue du procès, qui doit durer trois semaines, le jugement devrait être mis en délibéré.

DSK se dit innocent

L'affaire dite du "Carlton" a commencé début 2011, quand la police judiciaire de Lille a été alertée des activités d'un certain René Kojfer, responsable des relations publiques pour l'hôtel Carlton, soupçonné de faire se rencontrer prostituées et clients dans deux établissements lillois. L'enquête, qui mettra en lumière plusieurs canaux présumés de prostitution, tombera des mois plus tard sur le nom de Dominique Strauss-Kahn. Autour de lui, deux hommes au moins, logisticiens présumés de soirées auxquelles il participait : Fabrice Paszkowski, gérant d'une société de matériel médical, et David Roquet, entrepreneur en BTP.

DSK a toutefois toujours clamé son innocence, assurant n'avoir jamais su que les femmes rencontrées lors de ces soirées selon lui "libertines", où il était invité, étaient des prostituées. En juin 2013, le parquet de Lille avait requis un non-lieu à son encontre, estimant qu'il ne pouvait être déduit "avec certitude" qu'il savait que les femmes rencontrées étaient rémunérées ni qu'il était à l'origine des soirées. Mais un mois plus tard, les magistrats instructeurs en décidaient autrement.

Le "roi de la fête"

D'après l'accusation en revanche, l'homme politique "ne pouvait pas ignorer" que les femmes rencontrées étaient des prostituées. Le procès visera également à établir si, loin d'être un simple client "consommant gratuitement", "DSK" était par ailleurs l'instigateur et le "principal bénéficiaire" de ces soirées.

Devant les enquêteurs, une escort a en effet affirmé qu'il était le "roi de la fête", au centre de toutes les attentions. Les magistrats ont notamment retenu contre lui la mise à disposition d'un appartement à Paris et des échanges de SMS avec d'autres protagonistes du dossier montrant, selon l'accusation, qu'il a favorisé la mise en place d'un "système" visant à "satisfaire ses besoins sexuels."

Treize prévenus

Parmi les autres prévenus qui défileront à la barre au cours des trois prochaines semaines figurent un avocat lillois, un commissaire de police et Dominique Alderweireld alias "Dodo la Saumure", gérant de plusieurs "maisons de débauche" en Belgique. Certains sont aussi poursuivis pour escroquerie, abus de confiance ou abus de biens sociaux dans le volet financier de cette affaire.

L'ancien ministre de l'Economie, contraint à la démission du FMI après avoir été accusé en mai 2011 d'agression sexuelle par une femme de chambre au Sofitel de New York, avait bénéficié d'un non-lieu au pénal aux Etats-Unis. Reconnaissant une "relation inappropriée" et une "faute morale", il avait toujours démenti toute contrainte ou violence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/02/2015 à 14:40 :
@Louise: Avant de dire que tout cela est inutile sachez que 98% des prostituées sont des femmes et des fillettes (l’OIT).75% ont entre 13 ans et 25 ans. L’âge d’entrée moyen dans la prostitution est de 14 ans. C’est-à-dire que la plupart sont plus âgées, OU plus jeunes ! Le nombre d’enfants prostitués augmente d’un million chaque année Pas mort d’homme dites-vous certes mais de femmes surement, qu’elles soient vidées de toute humanité ou parties pour toujours. Plus on avance dans le temps, plus les enquêtes montrent des taux élevés de violences sexuelles subies en situation de prostitution. La violence est le premier facteur de mortalité et de morbidité (direct et indirect) chez les personnes en situation de prostitution, avant les IST. L’espérance de vie moyenne est de 40 ans chez les personnes prostituées. Dans cette affaire les faits sont établi par l’instruction, avec DSK comme présumé coupable, la tenue des débats du procès a été confirmé par la Cour d ’Appel…Nous nous battons contre le système prostitueur destructeur de vie et en cela un proxo en vaut en autre, qu’il soit tatoué ou en col blanc….Personnellement la politique politicienne ne m’intéresse pas, et toutes vos magouilles d’abus de pouvoir vont régulièrement en justice , mais ici nous sommes au pénal et il y a des plaignantes bien vivantes entrainées dans une organisation crapuleuse bien réelle dont les témoignages sordides ont filtrés dans la presse.
a écrit le 04/02/2015 à 11:47 :
Louise le prend vraiment pour un enfant de coeur si elle peut imaginer une seconde que DSK ne savait pas qu'on lui envoyait des prostituées, et quand elle parle d'un manque de respect vis a vis de lui et de sa famille politique, elle se trompe de cible.
C'est bien un manque de respect vis à vis des Français dont on parle, cette famille politique aurait fait de l'Elysé le plus grand lupanar du monde, c'est ce qu'en fait du reste François Hollade depuis son arrivée, le défilé de ses maîtresse et de la mère de ses enfants.
C'est ça la France ? Quel manque de classe et quelle honte pour nous tous..........
a écrit le 03/02/2015 à 10:01 :
Que celui qui n'a jamais fauté lui jette la première pierre. M. STRAUSS KHAN, il y a eu des affaires qui ont été jugées. ou en cours de jugement.. . Des affaires qui concernent des personnes majeures. Quand lui fichera t on la paix.? Ne pas oublier que M. DSK a fait partie des personnages éminents de notre gouvernement. Quel irrespect pour sa famille politique et sa famille tout court. .Il y a des problèmes prioritaires en ce moment pour notre société. et qui méritent que l'on débatte plus que ces procès qui n'apporteront pas d'eau au moulin.
Réponse de le 03/02/2015 à 11:00 :
Non Louise et heureusement DSK n'est pas un personnage éminent du gouvernement. D'ailleurs au gouvernement, ils n'ont pas besoin de lui pour faire des conneries! S'il y a un manque de respect, c'est surtout vis à vis des français. Nous avons des lois et encore quelques valeurs (morales), alors respectons-les, surtout quand on prétend diriger les autres!!!
a écrit le 02/02/2015 à 18:24 :
Et combien d'entreprises embauchent des filles sur le physique pour faire signer des contrats plus facilement, même si elles ne couchent pas ! Là ces prostituées le faisaient, c'est leur bouleau, elles étaient majeurs... Si ils avaient engagé des femmes sans leurs dire je dit pas mais là... Le pays va mal et là on s'attarde à dépenser du fric pour une affaire qui n'aboutira pas... Merci aux gouvernement de dépenser NOS impôts dans ce genre d'affaires inutiles (disons juste pour des affaires qui serviront les politiciens en éliminant un de leur concurrents).
Réponse de le 03/02/2015 à 12:51 :
La prostitution ( et son moteur le proxénétisme ) serait selon votre pensée phallocrate un monde sans coupables ni victimes ... Toute femme a le droit que la justice lui soit rendu. Pourquoi les violences contre les femmes devraient systématiquement passer à la trappe parce que la société est dans le déni....Peut être que c'est par DSK que ce dossier est allé jusqu'au proches et alors!! laissons chacun plaider, la justice ne pourra que s'en enrichir
a écrit le 02/02/2015 à 17:33 :
Si tous ceux qui téléphone à une prostituée sont des proxénètes, ils y en a des milliers en France ! Quant aux véritables proxénètes albanais, serbes, etc... qui font venir de pauvres filles en leur promettant un job en France et qui les martyrisent dès leur arrivée en les mettant sur le trottoir... Où est la police ? Où sont ces juges zélés ?
Il est évident que depuis le début de toute cette affaire DSK, s'il n'avait pas été perçu par près de 75% des électeurs et 95% du PS comme le futur Président de la République, il n'aurait pas connu la déchéance américaine et ce procès plus que bidon mais porteur pour une certaine frange de traitres politiques .
Réponse de le 03/02/2015 à 13:14 :
La France dispose de l'arsenal juridique le plus répressif en matière de lutte contre le proxénétisme qui ’est « d'aider, d'assister ou de protéger la prostitution d'autrui ; de tirer profit de la prostitution d'autrui, d'en partager les produits ou de recevoir des subsides d'une personne se livrant habituellement à la prostitution; d'embaucher, d'entraîner ou de détourner une personne en vue de la prostitution ou d'exercer sur elle une pression pour qu'elle se prostitue ou continue à le faire. Mais aussi- fournir en connaissance de cause des locaux publics ou privés à des personnes se livrant à la prostitution. J’aie déjà été en garde à vue pour avoir recueillie des amies en difficulté …En 2010 par exemple il y a eu 475 condamnations individuelles pour des faits de proxénétisme dont 275 proxénétisme aggravé. Une quarantaine de réseaux internationaux de traite sont démantelés chaque année . Si le dispositif juridique relatif aux infractions de proxénétisme semble complet, l'infraction de traite reste à ce jour peu utilisée. Peu de magistrats utilisent le caractère cumulatif de l'infraction de traite et de proxénétisme. Toutefois, les textes actuels permettent, en théorie, d'incriminer l'ensemble de l'activité de traite des êtres humains à des fins d'exploitation sexuelle, du démantèlement de la filière au recrutement d'origine «Chambre avec oreiller» ou «chambre garnie» sont les expressions pour désigner ces «escorts», prostituées des milieux aisés. Dans l’affaire lilloise, elles étaient des «dossiers», des «valises» ou des «marchandises». Les entreprises qui ont recours à ces escorts sont très peu poursuivies car c’est «difficile à identifier» sauf, cas très rare, «lorsqu’une fille porte plainte ou accepte de témoigner». Pour ce procès il y a une véritable pression pour qu’elles ne témoignent pas et leur accompagnement est primordial même si elles sont très loin de l’esclavage sexuel sordide de certaines étrangères sans papiers .
a écrit le 02/02/2015 à 15:50 :
Quelle majorité fait voter actuellement un texte visant à interdire et sanctionner la prostitution ?
a écrit le 02/02/2015 à 13:58 :
Diversion avec les plans c....l de DSK....Évitons de parler du reste d'autant que l'effet Charlie s'estompe ..Il suffit de regarder le résultat des élections partielles dans le Doubs..
a écrit le 02/02/2015 à 13:39 :
Je comprends strictement rien à cette histoire et cet article ne rend pas le dossier plus clair.
Un proxénète est quelqu'un qui touche l'argent de la prostituée, qui donc se prostitue pour quelqu'un. Quel est le rapport ici?
Je n'imagine pas DSK, millionnaire, se livrait à des trafics pour toucher l'argent de la prostitution.. Par contre, fervent consommateur, organisateur de soirée (avec achat de prositituées pour les agrémenter), c'est autre chose.
Peut-être moralement condamnable (pas plus que la haute finance), mais pas encore punissable. (ça peut toujours arriver avec les féministes hystériques qui traînent un peu partout au gouvernement...)
Réponse de le 02/02/2015 à 15:03 :
... Sauf que et il faut lire un peu on reproche au sus-dit d'avoir utilisé des prostitués payés en toute connaissance de cause par d'autres et les avoir refilés à d'autres encore. Est-ce assez clair ?
a écrit le 02/02/2015 à 12:25 :
trop d honneur a ce politiques ..gauche CAVIARDES ....
a écrit le 02/02/2015 à 11:42 :
Pour se défendre, DSK devrait faire témoigner Wauquiez qui est un autre expert en la matière.
a écrit le 02/02/2015 à 9:52 :
DSK est capable d'arriver au tribunal la kekette en l'air !!!
Réponse de le 02/02/2015 à 15:18 :
.. avec ou sans dents ?
a écrit le 02/02/2015 à 8:46 :
en quoi le fait d’être le client "roi" fait de lui un proxénète ?
Réponse de le 02/02/2015 à 13:57 :
Le proxénétisme direct, défini comme le fait « d'aider, d'assister ou de protéger la prostitution d'autrui ; de tirer profit de la prostitution d'autrui, d'en partager les produits ou de recevoir des subsides d'une personne se livrant habituellement à la prostitution; d'embaucher, d'entraîner ou de détourner une personne en vue de la prostitution ou d'exercer sur elle une pression pour qu'elle se prostitue ou continue à le faire. » La définition est donc très large et fait donc l'objet d'une jurisprudence plutôt laxiste quand la traite d'êtres humains et l'esclavage sexuel ne sont prouves sans aucun doutes possibles Peu de filles témoignent évidemment. Ses avocats ont donc de nombreux leviers et même de la société elle même qui tolère la prostitution et sa mise en œuvre au travers le proxénétisme , ils peuvent donc aussi compter sur le procureur de la république. On le voit tout est question de choix de société et de la marchandisation du corps des femmes , Business très lucratif après la drogue et les armes
Réponse de le 04/02/2015 à 9:42 :
@ ND Directeur du FMI professionnellement c'est un poste éminent - Vis à vis des français l'irrespect c'est le gouvernement qui le fait en déballant ces procès et ces déballages, Il y en a partout de l'irrespect vis à vis des français et des étrangers,
avec des émissions humoristiques, qui ne font pas toujours rire. et encore "les guignols" ce n'est pas l'émission la plus irrespectueuse. Le valeur du respect n'est plus la même que celle que mes parents m'ont inculquée. Les prostituées existent partout dans toutes les catégories professionnelles vous le savez bien
quand ce n'est pas de l'argent, ce sont des soutiens, des privilèges, si ce ne sont pas des passe droits, et autres appuis, que pouvons nous y faire, à partir du moment qu'il n'y a pas mort d'homme ... Ces procès qui se succèdent , une fois c'est M. UNTEL, une autre fois M. UNTEL etc. ressemble à un procès qu'il y a eut au décès du Président MAO. Bientôt, il n'y aura plus que des citoyens comme vous et moi pour gouverner le monde. je plaisante bien sûr, il y a encore des gens qui peuvent encore gouverner notre pays, comme cela s'est produit jusqu'ici. ces commentaires vont faire rire plus d'un, mais c'est la vérité ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :