"L'Ukraine met au point une alliance non formelle avec d'autres pays"

 |   |  193  mots
Bogdan Sokolovsky, conseiller du président ukrainien, revient sur la stratégie énergétique de son pays vis à vis des pays européens.

L'Ukraine est devenue une source d'inquiétude en Europe. Quelles mesures prenez vous pour sécuriser le transit de l'énergie?

90% des reproches qu'on nous fait ont un caractère politique. Nous avons fait beaucoup de progrès sur le plan légal et pour garantir les investissements réalisés dans l'énergie. Cela dit nous avons un énorme besoin de moderniser nos infrastructures. Nous mettons aussi au point une alliance non formelle avec d'autres pays de transit depuis la Caspienne jusqu'à la Baltique pour améliorer et garantir la qualité du transit tout en réduisant certaines dépenses de sécurité.

 

Comment voyez vous évoluer les relations russo ukrainiennes?

Je suis persuadé qu'elles vont s'améliorer. Notre objectif est de démontrer que notre fonctionnement est transparent et fiable. C'est aussi ce que désirent les russes, car ils tiennent absolument à avoir un partenaire fiable pour le transport du gaz vers l'Europe. La future diversification de nos fournisseurs d'énergie grâce à Nabucco ou White Stream va également contribuer à améliorer nos relations car elle mettra un terme à l'utilisation du gaz comme instrument politique, ce qui est le cas aujourd'hui.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :