La Banque d'Angleterre baisse ses taux à un niveau historique

 |   |  79  mots
La Bank of England réduit ses taux d'un demi-point et les ramène à un étiage inédit à 1,5%.

Face au très fort ralentissement économique et même à la reécession qui s'installe, la BoE, Bank of England, abaisse une nouvelle fois ses taux et les ramène à un niveau historiquement bas.

La Banque d'Angleterre les descend en effet d'un demi-point à 1,5%, du jamais vu depuis la création de l'institution en...1694 !

Certains analystes anticipent un nouveau recul le mois prochain d'un demi-point lors de la prochaine réunion du comité de politique monétaire de la BoE.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quoi ??? Cette crise économique est la pire depuis 1694 ??? Ben merde alors.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En France, baissons les taux a 1,5 %,et donnons le droit de construire des maisons écologique sur des terrains privé classé agricole,et la France devient créatrice d'emploi,avec une économie saine,et des rentrées fiscale.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Eurozone Estland 2011?

Estland ist am 1. Mai 2004 der EU beigetreten. Voraussetzung für den Beitritt zur EURO-Zone ist dann noch eine zweijährige Zugehörigkeit zum Europäischen Währungssystem sowie die Erfüllung der sogenannten Maastricht-Kriterien.

Bis zur Einführung des Euro bleibt die Estnische Krone alleiniges Zahlungsmittel. Sie ist durch einen festen Wechselkurs wie zuvor die DM an den Euro gekoppelt (1 EUR = 15,64 EEK). Häufig sind jedoch bereits jetzt Preise doppelt ausgezeichnet.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L'ampleur du désastre dans les pays anglosaxons nous montre à quel point la croissance des dix dernières années a été destructrice de valeur par le secteur financier au point d'enlever toute incitation à l'épargne...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ach ja mein gott, ekonomi ist kaput !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Nach einer weiteren Milliardenspritze für die Commerzbank will Berlin jetzt möglichst rasch Einfluss auf das zweitgrößte deutsche Geldinstitut bekommen. Laut Finanzministerium sollen in Zukunft zwei Vertreter des Bundes im Aufsichtsrat sitzen, um die Teilverstaatlichung zu überwachen.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :