L'euro remonte un peu

 |   |  303  mots
L'euro remonte un peu face au dollar ce lundi après avoir atteint son niveau le plus bas depuis avril 2006 à 1,2234 dollar.

La monnaie unique se redresse un peu ce lundi après-midi à 1,239 dollar après être tombé quelques heures plus tôt sous 1,23 dollar. Il a même atteint son plus bas face au billet vert à 1,2234 dollar dans les échanges matinaux en Asie. Vendredi soir, la monnaie unique valait encore 1,2365 dollar vers 21 heures après avoir grimpé à 1,30 dollar lundi dernier à l'annonce du plan de soutien européen de 750 milliards d'euros.

Le problème de la dégringolade de l'euro sera au coeur de la réunion des ministres des Finances européen qui doit se tenir ce lundi soir. Les ministres sont sous pression pour montrer qu'ils sont capables de réduire les déficits assez rapidement pour satisfaire les investisseurs et les autorités budgétaires. L'Espagne et le Portugal ont déjà annoncé des coupes budgétaires.

Pourtant, la ministre française de l'Economie, Christine Lagarde, a déclaré que l'euro n'était "pas en danger", précisant que les pays membres de la zone euro souhaitaient "défendre leur monnaie" selon un entretien publié sur France Soir. De son côté, le Commissaire européen à l'Energie, l'Allemand Günther Oettinger, estime que "la plus grave menace qui pesait sur notre monnaie est derrière nous". Quant au président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, il a estimé pour sa part que l'euro n'était pas en butte à des attaques spéculatives malgré sa forte chute face au dollar.

Le plan historique de sauvetage de 750 milliards d'euros annoncé la semaine dernière par l'Union européenne et le Fonds monétaire international n'a pas suffi à rassurer les investisseurs. Ils sont toujours inquiets du haut niveau d'endettement de plusieurs pays de la zone euro, en particulier de la Grèce mais aussi du Portugal, de l'Espagne et de l'Italie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/05/2010 à 10:12 :
le FMI et la banque mondiale on faillient a leur mission d'estabilisateur de régulation et d'arbitre de l'économie mondiale (endettement des pays pauvres et crise de l'euro et du dollard etc...) rien que de la misére depuis leur faite jusqua nos jours .
Une assise économique mondiale est nécessaire pour tourner la page de cette crise qui ne finit jamais sans discrimination ni interet personnelle sans cela nous allons tous mourir vivant.
a écrit le 18/05/2010 à 9:57 :
A QUOI SA SERT DE PRODUIRE SI ON NA PAS UNE POPULATION POUR LA CONSOMMATION
a écrit le 17/05/2010 à 17:17 :
En achetant des dette d'état, en prétant des quantités illimitées (!!!) d'argent aux banques, en baissant les taux à un niveau record, la BCE tue l'euro. Elle déverse tant d'euro qu'il devient bien trop facile d'en obtenir, surtout pour les banques. Cela fait flamber les prix des actifs, immobiliers notamment. L'euro devient une monnaie virtuelle, quelque chose que l'on emprunte, et non pas que l'on gagne par le travail. Cela donne l'impression que nous sommes payés avec une monnaie de singe, qui ne permet pas de vivre correctement et surtout pas de se loger, comme le rouble en URSS. Pour sauver les banques, la BCE a tué l'euro. Si elle veut le sauver, il faut qu'elle arrète ces injections massives et qu'elle remonte les taux à un niveau décent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :