Paris et Berlin s'accordent sur un mécanisme permanent de gestion des crises

 |   |  259  mots
Copyright Reuters
Alors que le plan d'aide à l'Irlande vient d'être finalisé, un accord franco-allemand a été trouvé ce dimanche sur le mécanisme permanent de gestion des crises, en particulier sur le principe d'une participation au cas par cas du secteur privé, selon l'agence Reuters. Le cas du Portugal a été évoqué.

"La France et l'Allemagne poussent depuis plusieurs jours pour qu'en parallèle du plan irlandais il y ait une communication plus large qui rassure sur la participation du secteur privé. Un accord a été trouvé", indique une source européenne, qui a suivi les discussions entre Paris et Berlin, citée par Reuters. "Une seconde source a précisé que cette participation du secteur privé ne serait pas systématique mais "au cas par cas".

En parallèle des échanges entre Nicolas Sarkozy, Angela Merkel et Jean-Claude Trichet ce week-end, le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, et le commissaire aux Affaires économiques et monétaires, Olli Rehn, se sont retrouvés dimanche matin dans le bureau du président de la Commission, José Manuel Barroso, pour arrêter les contours de ce mécanisme permanent.

"Il s'inspirera à 90% du Fonds européen de stabilité financière, avec une base légale forte comme demandé par les Allemands, un rôle clair du FMI et les modalités précises d'une participation du secteur privé", a expliqué la première source, qui a ajouté que cette proposition ne serait certainement pas rendue publique dimanche.

L'Eurogroupe devrait se limiter à faire une déclaration sur les contours et la participation du secteur privé, a poursuivi cette source.

Par ailleurs, les ministres des Finances de l'UE réunis à Bruxelles ont débattu de la situation au Portugal et du recours éventuel du pays à un mécanisme de sauvetage international, selon une source allemande.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :