Heureux comme un investisseur chinois en France

 |   |  372  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les investissements chinois en France ont progressé de 60% l'an dernier en France. De l'emballage industriel aux activités bancaires, les entreprises chinoises emploient plus de 5000 salariés dans l'Hexagone.

Pékin vient de le révéler : en quelques années, en 5 ans, l'exposition internationale de la Chine a bondi, au point que sa part dans le PIB mondial a doublé entre 2005 et 2010 (passant de 5 à 9,5% selon le bureau des statistiques chinoises). La France profite de cette internationalisation, puisque selon le nouveau rapport de l'Agence française pour les investissements internationaux (Afii), la croissance du nombre de projets d'origine chinoise a été de 60% en 2010. Un chiffre a relativiser, tant la présence chinoise sur le sol français reste modeste. Selon le bilan de l'Afii, on recense 80 entreprises de Chine continentale en France, lesquelles emploient plus de 5000 personnes. En 2010, 30 nouveaux projets ont été recensés, contre 18 en 2009, qui vont générer 537 emplois dans l'Hexagone. La France se classe ainsi au troisième rang européen pour l'accueil des investissements chinois, derrière l'Allemagne et le Royaume Uni. Parmi les projets annoncés en 2010, celui de Weichai, le plus gros fabricant chinois de moteurs de diesels et de boutes de vitesse pour camions, qui a repris l'équipementier Famer Paca basé à Cassis. Le Chinois a décidé de créer un centre de recherche et développement, qui devrait permettre, outre le maintien de 40 emplois, la création d'une cinquantaine de nouveaux postes.

 un labo de R&D pour Waichai

L'investissement de Waichai vient s'ajouter à ceux réalisés dans le passé par Huawei, ZTE, ou Yingli Green Energy et confirme l'attractivité de la France aux yeux des investisseurs chinois. Parmi les dernières implantations, la banque ICBC - la plus grande banque du monde par la capitalisation financière- a ouvert en janvier sa première agence à Paris, boulevard Haussmann. La capitale et sa banlieue sont souvent des emplacements recherchés par les entrepreneurs chinois. « Les implantations en provenance de Chine ont augmenté de 60% entre 2009 et 2010 et sont au nombre de 22. », relève par exemple l'agence régionale de développement Paris Ile de France, dans une nouvelle étude, publiée ce lundi. Autre arrivée récente : celle du groupe chinois Ecota, basé à Shantou, spécialisé dans le design, la fabrication et la vente de produits 100% biodégradables industriels. Ecota France vient d'ouvrir ses bureaux à Antony (Hauts de Seine)
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :