La stratégie de défense des avocats de DSK complique son départ du FMI

 |  | 305 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Alors que l'avocat de sa femme de chambre a assuré que cette dernière niait tout rapport consenti avec Dominique Strauss-Kahn, les défenseurs de ce dernier maintiennent qu'il plaidera non coupable, rendant délicate son éviction immédiate du FMI.

L'avocat de Dominique Strauss-Kahn à Washington, William Taylor, a refusé ce mercredi de dire quelles étaient les intentions du directeur général du Fonds monétaire international sur son avenir à la tête de l'institution. "Je n'ai pas de commentaire là-dessus", a répondu cet avocat, interrogé par l'AFP sur les intentions de son client. William Taylor n'a pas non plus voulu dire s'il avait parlé avec des représentants du FMI.

Interrogé pour savoir s'il était la personne qui pourrait résoudre cette question, l'avocat s'est contenté de répondre "oui". Le FMI se retrouve dans une situation inédite avec son numéro un qui après avoir été interpellé samedi est incarcéré depuis lundi dans une prison de New York. Depuis le départ, les communiqués diffusés par l'institution ont cherché à calmer le jeu. Le FMI affirme travailler "normalement", avec une direction assumée par intérim par le premier adjoint de Dominique Strauss-Kahn, l'Américain John Lipsky.

Comment faire s'il se refuse à démissionner ? 

Mais selon des sources internes au Fonds, beaucoup de questions se posent sur la manière de procéder si Dominique Strauss-Kahn se refuse à démissionner. Or, si la chambre d'accusation ("grand jury") lance des poursuites contre lui, le directeur général du FMI comparaîtra devant la justice de l'Etat de New York vendredi pour dire s'il plaide ou non coupable.

Pour le moment, ses avocats ont indiqué qu'il niait les faits et qu'il comptait plaider non coupable. Mais rien ne dit que cette ligne de défense sera maintenue dans la mesure où ce mercredi l'avocat de la femme de chambre qui dit avoir été agressée sexuellement par DSK a fait savoir que sa cliente niera catégoriquement devant la justice avoir eu avec lui une relation sexuelle consentie.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/05/2011 à 6:08 :
Papier périmé, vous pouvez l'enlever, on se réveille !
a écrit le 18/05/2011 à 20:16 :
D'aprè ce que j'ai compris ,il y a quand même eu intrusion illégale et par la force (de son passe) de cette femme de chambre dans l'appartement privé de DSK!
a écrit le 18/05/2011 à 19:47 :
C'est çà la France. Aux Etats-Unis, il suffit d'être très riche pour ne pas aller en prison (avocats célèbres + dédommagement de la victime). En France, il suffit d'avoir un mandat politique national pour voir le procès retardé puis enterré. Banana Républica is alive !
a écrit le 18/05/2011 à 19:19 :
et si il y avait un complot???
a écrit le 18/05/2011 à 17:47 :
Peut-être qu'on fait pression sur cette femme de chambre pour qu'elle maintienne sa plainte et son témoignage et éviter ainsi à la justice et la police américaine d'être humiliée pour avoir lancées ses grands chevaux dans le vide. DSK est présumé innocent certes mais non cette affaire n'est pas semblable à n'importe quelle autre parce que c'est le directeur du FMI, qu'il est Français, qu'il y a eu l'affaire Polanski etc... tout ceci ne crée pas un climat serein, normal ou neutre... De fait DSK est considéré par les Américains comme coupable quoi qu'il ait fait, quoi qu'il ait compris, quoi qu'il arrive... le reste n'est pas justice mais spectacle
Réponse de le 18/05/2011 à 20:14 :
@ Sormy: 1) DSK est en examen en attendant la suite. 2) Faudrait que la femme de ménage en tinne une sacrée couche pour se maintenir sous pression. 3) quoi qu'il en soit tu accusera les Américains de partialité. Je trouve abject que certains Français mettent les politiques et les puissants au-dessus des lois. DSK doit être jugé comme tout un chacun et la justice dira s'il est coupable ou non !!!
Réponse de le 18/05/2011 à 21:14 :
Je suis d'accord, tout depuis les premieres images, est à CHARGE, contre DSK.
Son incarceration le prouve, et cela montre bien qu'il aura à se défendre contre beaucoup plus que les sept chefs d'accusation retenus contre lui.
a écrit le 18/05/2011 à 17:13 :
Prison ou autre, il y a factuellement une vacance de la présidence du FMI. Puisque DSK ne peut matériellement plus remplir son rôle de Président, il doit être considéré comme démissionnaire.
Réponse de le 18/05/2011 à 19:34 :
@ toccata: oui, mais ta logique (qui est aussi la mienne) n'est pas la leur et DSK doit (comme les autres) s'être assuré d'un parachute super doré quel que soit le cas de figure. Honteux, mais c'est comme cela que ça marche !!!
Réponse de le 18/05/2011 à 21:03 :
Si on devait considérer comme démissionnaire chaque personne dans l'impossibilité temporaire d'exercer sa fonction pour quelque raison que ce soit, cela ferait un paquet de monde sur le carreau. Maladie, congés, paternité, décès dans la famille... avez-vous réussi a conserver votre emploi cher Toccata ?
a écrit le 18/05/2011 à 16:22 :
réponse à internaute "gilles"
quelles fautes graves a t-il commis pour le moment?
Réponse de le 18/05/2011 à 20:15 :
@ fifiloulou: bon, c'est vrai que c'est pas grave quand cela arrive aux autres !!!
a écrit le 18/05/2011 à 16:21 :
qu´il tienne bon et si il n´a rien a se repprocher j´espère que le peuple français fera le necessaire pour faire la honte à ceux qui ont voulus le détruire.
Réponse de le 18/05/2011 à 19:38 :
@ fifiloulou: Il semblerait que la police ait des éléments à charge pusique DSK semblerait vouloir maintenant plaider la relation consentie. Personnellement, je trouve honteux ce système français qui voudrait que les politiques et les riches soient moins justiciables que les autres !!!
a écrit le 18/05/2011 à 16:11 :
c'est vraiment la parole d'un homme odieux, coureur, contre cette pauvre jeune femme qui dit certainement la vérité, et j'espère qu'il va rester en prison pendant longtemps, il n'a que ce qu'il mérite, et c'est un homme comme cela que l'on voulait pour diriger la france, quelle honte! et madame sinclair quelle naiveté....
Réponse de le 18/05/2011 à 19:21 :
La présomption d'innocence sa vous parle . Avant de juger cet homme Mr Dsk qui est un homme respectable et respecté on se regarde.
Si les faits sont avérés avec des preuves solides je veux bien qui reste en prison pour longptemps sinon cela est horrible pour lui car il est détruit
Pour le moment on sait pas alors on juge PAS
Réponse de le 18/05/2011 à 20:15 :
bravo mamie du 44, je pense exactement comme vous !!! allez, les hommes, soyez un peu réalistes : nous ne sommes plus à l'age de la guerre du feu, où les femmes se faisait "couvrir" comme les femmelles des animaux !! et oui, un viol, ce doit être reconnu et sanctionné... même en france !!!
a écrit le 18/05/2011 à 16:11 :
mise à la porte pour faute professionnelle grave sans préavis et sans indemnités
Réponse de le 18/05/2011 à 21:04 :
Pouvez-vous me citer la faute professionnelle (éventuelle) en question ?
Réponse de le 18/05/2011 à 23:09 :
Euh... Viol?
a écrit le 18/05/2011 à 15:57 :
Sans compter que tant qu'il reste à la tête du FMI il continue à toucher son modeste salaire !
a écrit le 18/05/2011 à 15:56 :
Qui dit la vérité, la femme de ménage ou DSK ? actuellement personne ne peut répondre,il faut dans un premier temps attendre vendredi et se garder de faire des commentaires.
a écrit le 18/05/2011 à 15:51 :
dsk coupable ou pas combien va toucher la femme de menage
Réponse de le 18/05/2011 à 17:20 :
Elle mériterait des millions !
Réponse de le 18/05/2011 à 18:43 :
J'espère qu'elle va toucher beaucoup!
Réponse de le 18/05/2011 à 19:40 :
@ Coco: j'habite au Canada et j'écoute ce qui se dit. Il semblerait que ce type d'affaire se règle habituellement en plaidant la realtion consentie parce qu'il est très diffcile pour la victime de prouver s'il n'y a pas de témoins directs. C'est en gros ce qu'avait déjà fait DSK avec sa collaboratrice. Ce coup-ci, il semble que la victime préfère la justice au fric. Attendons donc la suite.
a écrit le 18/05/2011 à 15:50 :
enfin la veritee va se savoir et le principale cest de savoir qui a monte se complot
a la drayfus
a écrit le 18/05/2011 à 15:50 :
Lorsqu'on en arrive là .. c'est au moins parcequ'on nage dans des eaux troubles. Et ce n'est pas la première fois ... il a déjà eu des antécédents. Je reste humain et lui souhaite de s'en sortir sincèrement. Mais sur le traitement qui lui est appliqué, je n'ai rien à dire. il doit être traité comme tout le monde. En france, un ténor de la politique ne peut pas être inquité pour un "détail" comme celui ci. Hélas, nous devons en tirer de vraies leçons en France pour qu'à l'avenir la justice soit réellement indépendante, et qu'un élu doit être traité comme un citoyen lambda !!!
Réponse de le 18/05/2011 à 18:05 :
Les prisons française seraient remplies d'hommes politiques, lequel d'entre eux est-il vraiment intégre?
a écrit le 18/05/2011 à 15:49 :
laissons la justice faire son travail. c sa la democratie que vous avez choisi
a écrit le 18/05/2011 à 15:42 :
Pas sa femme de chambre, LA femme de chambre...
a écrit le 18/05/2011 à 15:37 :
AVOCAT CONTRE AVOCATc'est du show....la vérité est ailleurs . Que Dsk soit coupable ou non , le lynchage pré jugement est une réalité !!!!!
intelligence remarquable DSK ne mérite aucune indulgence si les faits sont réels mais la décence veut que l'on respecte son épouse à la quelle nouis avons une pensée émue et solidaire.
Réponse de le 18/05/2011 à 19:41 :
@ Jouhd: j'ai même le drap à la main tellement je vais pleurer :-)
a écrit le 18/05/2011 à 15:24 :
Certains sont licenciés pour des fautes bien moins graves.
Réponse de le 18/05/2011 à 16:11 :
Pour des fautes concernant leur travail, là ce n'est pas le cas, c'est extérieur à son travail.
Réponse de le 18/05/2011 à 16:21 :
Ce que tu dis n'a aucun sens.
Tu mélanges un peu tout, et tires des conclusions un peu hâtives, pour le moment.

S'il vient à démissionner du FMI (ce qui est plus que probable), ce n'est pas pour faute grave, vu que rien n'est encore établi (la procédure risque de durer des mois), mais pour incapacité (s'il est incarcéré, ou ne serait-ce que limité dans ses mouvements, il est bien évident qu'il ne peut pas diriger une institution telle le FMI).

Sur ce, je te laisse à tes réflexions mûrement réfléchies.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :