Les Italiens rejettent Berlusconi et le nucléaire

 |   |  337  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Vingt-quatre ans après un premier référendum à l'issue duquel ils avaient, au lendemain de Tchernobyl, voté pour l'abandon du nucléaire, les électeurs Italiens ont très largement rejeté lundi le projet de construction de nouvelles centrales atomiques. Silvio Berlusconi va devoir également faire face à ses juges.

Silvio Berlusconi a perdu son pari. Les électeurs Italiens n'ont pas seulement jeté lundi leur président du Conseil en pâture à la justice, ils ont aussi massivement rejeté le projet de construction de nouvelles centrales nucléaires que défendait leur président du conseil. A près de 95%, ils se sont opposés à sa proposition d'implanter au moins quatre réacteurs dans la péninsule d'ici à 2020, conformément à un accord signé avec la France, en février 2009, qui prévoyait, en parallèle, un partenariat entre l'Italien Enel et Edf.

"Nous devons nous réveiller de ce sommeil où nous sommes plongés depuis des décennies", avait à l'époque indiqué le président du Conseil. C'était sans compter l'opinion publique italienne. Le nouveau référendum contre le retour du nucléaire avait été présenté avant la catastrophe de Fukushima. Mais l'émotion suscitée par la tragédie japonaise a sans aucun doute pesé dans la mobilisation des électeurs transalpins.

L'invitation de Silvio Berlusconi à déserter les urnes n'a pas été suivie. "J'espère que les gens n'iront pas voter", avait pourtant également souhaité son allié de la Ligue du Nord Umberto Bossi à la veille du vote espérant que le taux de participation soit inférieur à 50%, seuil au dessous duquel le référendum n'aurait pas été validé. Au bout du compte, avec une affluence de 57% le quorum a été nettement dépassé.

"Nous devrons dire adieu au nucléaire et nous engager dans les énergies renouvelables" a, fataliste, commenté hier le président du Conseil qui a également subi un revers sur les deux autres questions soumises à référendum. Le projet de privatisation des services hydriques a été rejeté par 95% des votants ainsi qu'une loi dite "d'empêchement légitime", permettant à Silvio Berlusconi de ne pas se présenter devant ses juges. Pour le chef du gouvernement, il s'agit d'un nouvelle claque politique après la récente débâcle aux élections municipales de Naples et Milan.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/06/2011 à 7:44 :
mais c'est quand même étonnant et hilarant voire même ridicule ce qui se passe dans ce pays . un président qui organise un référendum afin qu' il ne puisse pas être poursuivi judiciairement . Pourquoi n'a pas fait pareil à l'époque , sans doute les français ont voté oui pour épargner ce bon vieux Chirac
a écrit le 14/06/2011 à 20:44 :
à TOUS, ACTION
Imprimez et mettez sur votre coffret extérieur compteur + vitre arrière de votre voiture le logo soleil « Nucléaire ? Non merci ! » ici: http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Nucleaire.jpg
Il faut être un maximum à le faire pour déclencher l?effet boule de neige ensuite?
a écrit le 14/06/2011 à 19:47 :
Il semblerait que la démocratie Italienne se porte mieux que la notre. Le référendum d'initiative populaire est une exellente chose. Bravo au rejet du nucléaire. Nous voyons que la raison a encore bon espoir.
Réponse de le 14/06/2011 à 22:11 :
Il n'a etè seulement un vote contre ses propositions, mais aussi un vote contre Berlusconi.les Italiens sont fatigués d'être manipulés par un directeur qui a dirigé ses ministres-acteurs.Un president ridiculisè dans les autres pays etrangeres, qui ridiculise les femmes et qui offense toujours notre intellingence.On espere que le restes d'Europe puisse descendre en place à défendre ses droits, et le valeur plus important, la democracie.N'est pas necessaire de toucher le fond pour prendre des mesures, il faut essayer de sensibiliser avant tout devient difficile.
a écrit le 14/06/2011 à 15:21 :
tant mieu ont leur vendra de l'électricité nucléaire les caisses vont ce remplir!!!!
Réponse de le 14/06/2011 à 18:47 :
Comme pendant les 25 dernières annèes.
Réponse de le 14/06/2011 à 21:56 :
En realitè on a dit oui pas à cause de Fukushima mais pour des questions aussi structurels.Je pense que ta reponse c'est inutile car tu ne connais pas les dynamiques d'un pays.Excuse moi mais j'esperais plus solidarité par vous
a écrit le 14/06/2011 à 13:15 :
alors president, tu va nous faire un pti referendum sur le nucléaire? Tu as un superbe modèle de connerie en Italie: stp fais comme Berlusconnrie, un petit referendum sur le nucléaire.
Serieux ce serait bien la moindre des choses, c'est notre terre qui est en danger avec le parc nucleaire francais, c'est nous le peuple qui financons ce nuclaire avec nos factures EDF par millionschaque mois (!), c'est nos enfants qui devront denuclariser, et peut etre - horrible peut etre - dépolluer , fuir les terres irradiées comme a Fukushima ou mourir de maladies etranges comme a Tchernobil.
Vous n'apprenez donc rien des crises? Vous aviez encore la une occasion historique de lancer une politique vertueuse: programmer la sortie du nucléaire, avec une adhésion fantastique du peuple, - voyez l'intelligence du peuple italien - et lancer massivement une industrie consommant peu d'energie: logement passif, energies passives. Que votre successeur mette en oeuvre une politique de long terme qui bénéficie au peuple, et non pas au financiers, aux polytechniciens, ou a vos "amis". Merci!
a écrit le 14/06/2011 à 10:02 :
Comment paieront-ils leur électricité si les prix augmentent de plus de 20 pour cent dans le futur ou davantage ? a moins que la France produise 2 fois plus qu'actuellement pour fournir l'italie et l'allemagne : ses voisins- DINGUE alors que la Chine continue à consommer toujours davantage et va dominer le monde - nos pays ruinés sont vraiment en déclin ...
Réponse de le 14/06/2011 à 13:20 :
pour info, EDF annonce des hausse de tarif de 5% par ans pendant plusieurs annees consecutives. Donc 20% en 4 ans pour faire simple- . Alors Francais ne vous laissez pas embobinnes. On vous ruine avec le nuclaire, avec les factures EDF, et en plus ca ne suffit pas a faire des centrales 0 risque. Le principe de precaution n'etant pas applique au nucleaire, ce nuclaire, si ca se passe mal vous coutera beaucoup beaucoup plus cher.
Réponse de le 14/06/2011 à 13:36 :
Y a plusieurs probleme dans votre reflexions:

Commencons par la Chine, un article de la Tribune faisait etat qu'elle devenait leader des clean-tech (sur les 10 premier prod de panneaus photovoltaiques 8 sont sino-taiwannais), elle a compris que le petrole n est pas inepuisable et qu avec les taxes carbonnes et la polution mieux valait chercher l independance... ca n a rien d ecolo ils sont juste pragmatique...

Pour l'Italie et L'Allemagne ils n'ont jamais vraiment eu autant de centrale qu en France, donc a terme le probleme de leur centrale fonctionnant a energie fossile va se poser aussi, il faut lire entre les lignes l'objectif de l allemagne c est de produire 2% de son energie en renouvellable d'ici 10 ans, c est louable mais il reste 98% de besoin a couvrir....

Alors moi non plus je ne suis pas pro nucleaire mais au jour d aujourd'hui meme avec la plus grande bonne volonte du monde comment passer a 100% en renouvellable???? le photvoltaique, l eolien, la marémotrice, la geotermie???? aucun ne couvre la totalité des besoins energetiques...

Vous pensez vraiement qu'un etat ou une société ne reverais pas de pouvoir se passer de ses carburants fossiles, utilisé une energie qui ne lui coute rien comme le soleil et le vent et le revendre au consommateur en faisant profit au passage????

Le nucleaire n'est pas la panacé loin de la, d autant que notre parc vieillissant meriterait d etre renouveller par des plus moderne et efficace, permettant du meme coup la reduction du parc de centrale.... Dans le meme temps diminuer le cout de l immobilier au norme BBC pour reduire la facture energetique, permettre a tous d equiper sa maison individuelle ou les HLM de systeme d energie renouvellable.... Vaste debat, la sortie du nucleaire se prepare en amont, elle se pense, elle s'industrialise..... Encore faut il le courage de se lancer...mais d un tel projet de vie et d avenir on pourrait tirer de la croissance donc de l emploi....n'est ce pas ca gouverner et avoir l esprit d entreprise????
a écrit le 14/06/2011 à 9:16 :
Et envoyez le CO2
a écrit le 14/06/2011 à 8:44 :
2 fois plus... vous y aller un peu fort. Il est vrai que la France a importé plus d'électricité d?Allemagne qu'elle n'en a exporter.
Mais justement la donne pourrai bien changer:
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20110610trib000628728/nucleaire-le-nein-allemand-une-chance-pour-la-france.html
De plus, il est tout a fait exact que les centrales aux charbon ne son clairement pas une solution en ce qui concerne l?environnement.
Il y a également beaucoup de problème au nucléaire: déchet, sécurité, temps "d'Allumage" et d?arrêt....
Il n'existe malheureusement aujourd'hui pas de bonne solution.
Les énergies renouvelables sont certainement l'avenir mais ne sont pas encore assez mature pour remplacer tout le reste. La recherche dans ce domaine doit mettre les boucher double. Il faut lui en donner les moyens.
En attendant, il faut certainement un panachage de toutes les solutions (nucléaire inclus) de façon a profiter des atouts de chaque solution et compenser les défauts.
a écrit le 14/06/2011 à 8:26 :
en Italie, le réferendum existe et en plus il porte sur des vrais sujets ! Une belle leçon de démocratie pour les français (qui fanfaronnent) !
Le dernier référendum français portait sur un sujet qui n'intéressait personne mais uniquement les petits calculs de la classe politique, avide de pouvoir !
A quand un référendum sur le nucléaire en France ? On serait bien étonné du résultat (les lobbyistes nucléaires nous font croire que les français sont pro nucléaire... après les catastrophes environementales et sanitaires Fukushima et Tchernobyl j'en doute !)
a écrit le 14/06/2011 à 6:08 :
Ah ça y est l' Italie se réveille, quel bonheur, Forza Italia !
a écrit le 14/06/2011 à 5:57 :
Les Italiens font preuve de plus de maturité que NOUS ! De plus d'AMOUR pour leurs Enfants à qui ils ne laisseront pas QUE des dettes mais AUSSI une terre où l'on peut vivre !( si leurs voisins ne leur envoient pas TROP d'effluves nauséabondes )
a écrit le 13/06/2011 à 23:46 :
Cela me plait bien de voir le referendum en Italie car en france ; on est pas près d'en revoir ...(2005 a été dure pour la classe politique à digerer...)
a écrit le 13/06/2011 à 18:56 :
Apres le Japon, tout le monde est quelque part contre le nucleaire, moi le premier. Mais, avant de choisir mon camps , j'aimerais savoir deux choses. 1)quel serait, en pourcentage, le surcout de nos factures factures si tous les pays abandonnaient le nucleaire. Quelqu'un a-t-il une idee ?2) D'autrepart, les vertueux Allemands ou maintenant Italiens sont-ils prets a accepter de ne pas acheter d'electricite a ceux qui honteusement sont prets a continuer avec le nucleaire ?
Réponse de le 13/06/2011 à 23:52 :
Le surcout du nucléaire lui sera ingérable et techniquement insurmontable ( qu'a faire des no man ' s land)pour mes enfants et mes bientot petits enfants en ce qui concerne simplement les déchets du nucléaire . Je ne vous parle pas des risques en cas d'incident
Réponse de le 14/06/2011 à 7:21 :
Je suis francais et j'habite en Allemagne, l'electricité y est deux fois plus chère qu'en France. Voilà une partie de la réponse a votre question. Pour la deuxieme partie de votre question: l'Allemagne achète déjà de l'electricité a la France donc produite par des centrales nucléaires. J'ajoute encore que ce pays va batir dans les 5 prochaines années plus de 50 nouvelles centrale au charbon. Parallèlement le lait et les oeufs sont souvent contaminés a la dioxine,c'est probablement une conséquence de cet usage massif du charbon. Ne vous y trompez pas les panneaux solaires et les eoliennes en Allemagne ne sont que de la poudre aux yeux pour donner bonne conscience aux citoyens.
Le nucléaire n'est pas la solution miracle, toutefois, l'abandonner totalement et s'arreter de faire des progres dans cette technologie serait a mon avis une grave erreur a l'heure ou les energie fossiles montrent leurs limites : cout, rareté et effets climatiques.
Réponse de le 14/06/2011 à 8:06 :
Laurent : renseignez-vous : la France achète deux fois plus d'électricité à l'Allemagne qu'elle ne lui en vend...
Réponse de le 14/06/2011 à 8:32 :
@Laurent68 :
je préfère payer 2 fois le prix actuel de l'électricité que de me taper un Fukushima à côté de chez moi (sachant que de toutes manières le prix ne fera que monter) ! Arrêtons de toujours raisonner pognon court termiste ! c'est quand même pas compliqué ! Les français peuvent limiter la consommation de chauffage électrique (aberration du chauffage tout électrique) en lançant un grand plan d'isolation des habitations. Malheureusement, notre électricien national n'y trouvera pas son compte - car moins de consommation - c'est ça le coeur du problème : le conflit d'intérêt qui empêche de prendre la bonne solution, la solution du bon sens !
Réponse de le 14/06/2011 à 8:32 :
@Laurent68 :
je préfère payer 2 fois le prix actuel de l'électricité que de me taper un Fukushima à côté de chez moi (sachant que de toutes manières le prix ne fera que monter) ! Arrêtons de toujours raisonner pognon court termiste ! c'est quand même pas compliqué ! Les français peuvent limiter la consommation de chauffage électrique (aberration du chauffage tout électrique) en lançant un grand plan d'isolation des habitations. Malheureusement, notre électricien national n'y trouvera pas son compte - car moins de consommation - c'est ça le coeur du problème : le conflit d'intérêt qui empêche de prendre la bonne solution, la solution du bon sens !
Réponse de le 14/06/2011 à 9:56 :
Cher Otto, ceci était vrai jusqu'à ce que l'Allemagne décide de fermer ses huit vieux réacteurs. En avril la France a un excedent vis a vis de l'Allemagne de 50 GWh (info la tribune).
Je suis flatté de voir autant de réactions vis à vis de ma réponse. Je comprends complètement l'inquiétude par rapport au nucléaire. Toutefois doubler le prix de l'electricité c'est moins simple que de payer 150 euros par mois d'electricité au lieu de 75: ce serait trop facile. La hausse des prix comprends un baisse d'attractivité de notre pays ou l'electricité est peu chère pour les industriels, donc il y aurait certainement des conséquences aussi sur le chomage.
Par ailleurs je ne suis pas favorable a un retour de la production electrique par combustion d'energie fossile car aujourd'hui c'est a peu près la seule alternative possible au nucléaire a l'exception de l'hydraulique, mais là les risques ne sont pas négligeables non plus. Imaginez un peu un immense barage qui produirait autant de 20 ou 30 réacteurs nucléaires. Imaginons maintenant un séisme de magnitude 10 ou 12. Meme si le barrage ne cède pas, il est fort probable que la roche sur laquel il est batit cède, ainsi une vague de plusieurs dizaines de metres dévalerait une vallée ! Pas terrible comme solution.
Je ne suis pas un fanatique du nucléaire mais il faut considérer l'approvisionement energétique dans son ensemble, et j'en conclue qu'aujourd'hui la France doit assumer ses choix énergétiques tout en y incluant de nouvelles méthodes de productions electriques non pas alternatives au nucléaire mais complémentaire au moins dans un premier temps.
Réponse de le 14/06/2011 à 10:04 :
donc maintenant tout tourne autour de celui qui a encore les moyens et les autres pas ceux de se chauffer, de s'éclairer ! BRAVO et c est donc chacun pour soit dans ce pays ! je suis pour le nucléaire dés lors que la Chine produit et surconsomme !!
Réponse de le 14/06/2011 à 10:06 :
à eolivier : y'a du boulot pour isoler les maisons en France ! même classées d ou e les apparts et maisons demeurent trop chers comme "passoires" regardez donc les prix de l'immo en agences !
Réponse de le 14/06/2011 à 10:55 :
@mimosa : vous abordez un autre sujet : les prix "stratosphériques" de l'immobilier qui n'est pas le sujet de l'article...
a écrit le 13/06/2011 à 18:35 :
Finalement, tous ces politiques qui nous prétendent qu'il leur faut absolument être ré-élus pour mener a bien leurs actions ne sont que des boni-menteurs. Un mandat suffit amplement a leur permettre de mettre en ordre ce qu'ils doivent faire. Et si ce n'est pas fait dans ce temps, le reste n'est que du bonus de parasitisme pour eux, et strictement rien d'autre. Ne devrions pas passer au mandat unique ? Cela nous ferait gagner toutes séances de foire de ceux qui ne pensent qu'a être ré-élus une fois en place.
Réponse de le 14/06/2011 à 10:32 :
tout a fait, en 5 ns, on en fait des changements!!
Réponse de le 14/06/2011 à 13:28 :
tout a fait d'accord. Un referendum svp. Rendez au peuple le pouvoir confisque, sinon nous viendront le chercher , et vous par la peau des fesses.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :