Moscou pourrait débloquer jusqu'à 20 milliards de dollars pour la zone euro

 |   |  499  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
La Russie envisage, sous conditions, d'aider les pays en difficulté de la zone euro via le Fonds monétaire international, a indiqué jeudi un conseiller du président Dmitri Medvedev, en marge d'un sommet UE-Russie à Bruxelles.

Arkadi Dvorkovitch, conseiller spécial du chef de l'Etat russe pour les questions économiques, a confirmé la volonté de son pays de débloquer une première enveloppe de 10 milliards de dollars, déjà évoquée dans le passé par Moscou

Cette promesse sera faite "aujourd'hui" lors du sommet entre les représentants de l'UE et la Russie à Bruxelles, a-t-il dit aux journalistes à son arrivée. Les fonds sont en fait constitués selon lui d'argent que le FMI aurait dû rétrocéder à la Russie mais que Moscou va lui dire de conserver. "Les dix milliards sont une contribution minimum", a-t-il précisé, "cela peut être davantage mais pas moins".

"Nous sommes disposés à envisager dix milliards de dollars supplémentaires" à condition que la zone euro en parallèle avance vers son objectif initial de disposer d'un fonds de sauvetage doté d'une puissance de feu financière de 1.000 milliards d'euros, a souligné le conseiller. Or, jusqu'ici, la zone euro a dû revoir à la baisse cet objectif.

La décision finale de Moscou "dépend de ce que fait le FMI" en faveur de la zone euro "et de la taille du trou" à combler entre l'objectif de 1.000 milliards et l'enveloppe qui peut être effectivement mobilisée, a souligné Arkadi Dvorkovitch. Si le FMI décide de mobiliser davantage de fonds en faveur de la zone euro pour freiner la contagion de la crise de la dette qui dure depuis plus de deux ans et menace l'économie mondiale "nous ne nous y opposerons pas", a assuré en revanche le conseiller. "Les pays BRIC ne s'y opposeront pas", a-t-il insisté.

Le groupe dit des BRICS rassemble cinq pays émergents: le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud.

La Russie a aussi un intérêt personnel immédiat à voir la zone euro se redresser. La crise de la dette provoque en effet une dépréciation du taux de change de l'euro, alors qu'environ 40% des réserves de change russes sont placées en euro.

Mercredi, la monnaie commune a dégringolé sous le seuil de 1,30 dollar pour la première fois depuis janvier, les investisseurs étant de plus en plus sceptiques sur la capacité des mesures annoncées lors du dernier sommet européen des 8 et 9 décembre à régler les problèmes.

Les pays de la zone euro ont pris à cette occasion des engagements dans le domaine de la discipline budgétaire mais le point faible de leur dispositif reste le pare-feu financier de l'Union monétaire pour freiner la contagion à des pays comme l'Italie et l'Espagne. Il reste insuffisamment doté selon de nombreux analystes.

La zone euro compte à présent en particulier sur le soutien du FMI. L'Europe a annoncé lors de son sommet qu'elle envisageait de transférer jusqu'à 200 milliards d'euros au Fonds monétaire international afin de lui donner les moyens en retour d'aider l'Union monétaire. Elle espère aussi que la "communauté internationale" mettra au pot en parallèle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/12/2011 à 11:34 :
Cher Monsieur Medvedev,

Si vous commenciez à nous rembourser l'emprunt russe contracté par Nicolas II, à sa vraie valeur (indexé sur l'érosion monétaire), nous vous en serions déjà très reconnaissant ;)

Jean-Christophe Destailleur
a écrit le 16/12/2011 à 7:18 :
Euro déprécié, réserves de change russes en berne mais, surtout, balance commerciale déséquilibrée et réajustement nécessaire. Le troc gaz contre biens européens va bientôt redevenir d'actualité comme aux grands temps des liens privilégiés Finlande <-> URSS !
a écrit le 16/12/2011 à 6:15 :
Pourquoi ne pas créer un jour National, un jour par mois pendant lequel les Français s'engageraient à n'acheter que des produits français ou provenant de pays qui n'ont pas d'excédent commercial avec la France. (Qui importent au moins autant de produits français qu'ils nous en vendent)
Le vrai problème de la France c'est sa nature hybride, elle essaye d'imiter et de rivaliser avec l'Allemagne tout en restant sociale (pas de salaire minimum en Allemagne, des salaires entre 4,- et 6,- Euro ne sont pas chose rare en Allemagne, surtout dans les régions frontalière avec les anciens pays du Pacte de Varsovie) L'industrie automobile allemande profite aussi des salaires de misère payes dans ses pays frontaliers.
Le déficit commercial de la France vis-a-vis de l'Allemagne est énorme et en grande partie responsable du déficit budgétaire français.
Les responsables politiques actuels étant incapable ou très peu disposés à prendre des mesures qui mettraient fin à cet état des choses il convient que le peuple passe à l'action.
Je n'irais pas jusqu'à proposer des actes de sabotage sur des véhicules de luxe importés d'Allemagne, mais on ne peut écarter l'idée qu'un jour un mouvement spontané ne se manifeste si les responsables politiques n'agissent pas, ce qui d'ailleurs aurait pour consequence de les obliger à agir.
a écrit le 15/12/2011 à 18:18 :
Une facon de rembourser les empunts souscrits par nos aieux ?
Réponse de le 15/12/2011 à 23:03 :
@Gilles: 1) à jouer en bourse on ne gagne pas souvent quand on est un petit, et les emprunts russes (d'ailleurs poussés par le gouvernement français de l'époque qui disait qu'acheter ces obligations, c'était comme acheter des obligations françaises) et 2) lesdits emprunts on fait l'objet d'un accord de remboursement avec le gouvernemet français en 1991. Alors, au lieu de lire tes vieux bouquins de propagande occidentale, renseigne-toi sur les évènements de ton époque :-)
Réponse de le 16/12/2011 à 7:01 :
Merci Patrickb
a écrit le 15/12/2011 à 16:34 :
Tout le reste du monde à intérêt à conserver la zone euro ... sauf Merkel ont dirait !
a écrit le 15/12/2011 à 15:47 :
De l'Euro contre de la monnaie de singe!. Le comble! Pourquoi ne pas faire marcher nous aussi la planche à billet!.
a écrit le 15/12/2011 à 12:22 :
tiens il achéte les éléctions poutine !!! doit y avoir des promo en ce moment !! pas besoin de ce guignoles ont en a déja un. je crois que si ont accepte ont va tomber plus bas que terre.
a écrit le 15/12/2011 à 12:12 :
Les russes font certainement cela pour nous remercier de l'ingérence, du mépris et du minable baratin de nos dirigeants et de nos médias au sujet de leurs élections, de leurs procédés démocratiques et de leurs leaders. C'est plutôt bizarre; donc, cela devrait nous inciter à réfléchir...Jean-Claude Meslin
Réponse de le 15/12/2011 à 12:34 :
C'est vrai que les français sont superbement bien placés pour donner des leçons de démocratie aux autres. Il y a qu'à se souvenir du référendum sur le traité de Lisbonne et de l'usage qui en a était fait... Et quand 25 % des électeurs ne disposent même pas d'un seul député au Parlement, c'est vraiment la meilleure démocratie du Monde !
Réponse de le 15/12/2011 à 12:54 :
Il y a du vrai... 20 Millards de dollards compte tenu du contexte c'est l'aumone. Ils sont ingrats en plus. Sarkozy les a pourtant tellement aidés lors du conflit en Géorgie, souvenez vous. Connaissant bien les Russes, je puis simplement vous affirmer qu'on les fait plutot rigoler...à défaut d'avoir leur respect.
Réponse de le 16/12/2011 à 10:09 :
Lutner. Sarkozy n'a rien fait en Georgie. Ce fut un autre scénario de bourrage de crane des communicants de l'Elysée. Il avait tout simplement obéit à son maître Bush pour éteindre l'incendie que les américains avaient initié.
Je n'en dis pas plus; sinon je vais être censuré pour la 3em fois... JCM
Réponse de le 16/12/2011 à 10:46 :
Jean-Claude, je pense que tu fais fausse route en minimisant les evenements en Russie. je n'ai pas ressenti autant de méfaits de la part de notre pays vis a vis de l'election en Russie. j'aurai meme dit que finalement les commentaires restaient plutot mesurés, en regard du mépris que les russes eux-meme affichent concernant ces elections, les fraudes et leur police ! Mais je te suis totalement lorsque tu ecrit que la proposition de Mevdevev devrait nous inciter a réfléchir. J'ai bien sur mon opinion, tres simple sur la raison de ce pret: augmenter le pouvoir de la Russie dans les instances internationales et aider un grand partenaire commercial. Car aucun pays ne gagne a ce que la crise économique s'aggrave
a écrit le 15/12/2011 à 11:25 :
Si nous en sommes a etre aide par Poutine et son laquais, la situation est tres grave.Les dictateurs sauvant l'Euro, on aura vraiment tout vu.
Réponse de le 15/12/2011 à 11:46 :
Honte à la France, triple honte pour Nicolas Sarkozy si cela arrivait !
Réponse de le 16/12/2011 à 10:38 :
Comment cela "si cela arrivait" ? Mais cela va arriver ! sauf si les dirigeants europeens sont assez stupides pour continuer a couler et refusent de donner plus de droit de vote a la Russie dans les instances internationales (FMI)
Par contre, Honte aux escrocs, bien sur, mais par pour cela, plutot pour toutes les stupidité et escroqueries perpétuées depuis presque 40 ans ! Ce pret n'en est qu'un conséquence, utile a court-terme;
a écrit le 15/12/2011 à 11:04 :
"Moscou pourrait débloquer jusqu'à 20 milliards de dollars pour la zone euro"
En cadeau ? Gratuitement ? Sans contre-partie ? Sans interet ?
Savez-vous qu'une grande majorité de lecteurs web ne lisent que les titres ?
Réponse de le 15/12/2011 à 14:32 :
Et donc ? Il faudrait que mettre l'intégralité de l'article dans le titre ??
a écrit le 15/12/2011 à 10:57 :
C'est gentil qu'un pays qui a beaucoup plus de miséreux que toute l'Europe réunie, vienne au secours de notre confort. Mais la Russie ne pourait-elle pas mettre un zéro de plus car avec notre train de vie, on ira pas loin avec cela ? En effet, 20 milliards nous permet juste de couvrir notre surplus de confort de 2 mois. Et après qui paye ? Surtout si on aspire à une augmentation de nos salaires pour tous les miséreux qui gagnent plus d'un million d'euros par mois et qui sont très nombreux en France.
Réponse de le 15/12/2011 à 11:58 :
Pas si sûr Eiffel. Il y a gros à parier qu'il va y avoir bien vite plus de miséreux en Europe qu'en Russie ! Venez voir la débauche de luxe qui existe à Moscou vous allez tomber à la renverse ! Une classe moyenne est aussi en train de s'épanouir et se développe. Pour votre information la Russie est un paradis fiscal et l'énergie coûte presque rien. Faudrait vivre avec votre époque et non avec de vieux clichés.
Réponse de le 15/12/2011 à 13:00 :
@Eiffel; Miséreux ?? ils sont pratqieuement tous prorpiétaires de leur logement (sans hypothèeu) et il y a du travail en Russie. Alors, je crois qu'en France uniquement, il y a beaucoup plus de miséreux qu'en Russie, et si on ajoute les autres pays, la Russie est un paradis :-)
Réponse de le 15/12/2011 à 14:36 :
Et oui Eiffel, il suffit de faire un petit tour dans le métro de Moscou et de suite après un petit tour dans le métro de Paris. Pas (ou très très peu) de clochards à Moscou et à Paris ? Dans les rues c'est pareil. A Paris, il faut même faire attention où l'on marche !
Réponse de le 15/12/2011 à 15:02 :
Merci pour l'actualisation de mes données, sauf que si je regarde le PIB par habitant de la France, je lis 33100 euros alors que la Russie se situe à 15900 euros soit moins de la moitié, ce qui me permet de maintenir mes affirmations qui reposent sur des faits quantifiés.
Réponse de le 15/12/2011 à 15:37 :
OK pour le PIB. Mais à Moscou l'essence coûte moitié prix qu'en France. L'électricité, le gaz, l'eau, les charges de copropriété, le chauffage (urbain) très peu chères. Pas de taxe foncières, pas de taxe d'habitation, pas de taxe TV, pas de syndic de copropriété etc. etc. Même la nourriture (viande) est bien moins chère. Et les transports aussi (métro, train, bus, taxis ) En France quand on a tout payé on est vraiment raide !
Réponse de le 15/12/2011 à 17:31 :
A eiffel qui se dit expert en économie : son raisonnement via le PIB prouve qu'il n'a rien compris.... merci monsieur le diplômé en économie Eiffel
Réponse de le 15/12/2011 à 23:12 :
@Eiffel: raisonnement de petit comptable. Il vaut mieux un salaire à 100 euros avec un loyer de 10 euros, qu'un salaire de 500 euros avec un loyer de 500 euros, non ???
Réponse de le 16/12/2011 à 3:27 :
Et pour faire bonne mesure Eiffel : A Moscou on achète son compteur EDF local et on paie uniquement sa consommation enregistrée. En France même si on consomme rien on paie en plus un abonnement ! Une rente à vie pour EDF ! Et tout est comme ça. Alors le PIB oui mais... CSG, RDS etc. En France on est écrasé d'impôts en tous genres même un impôt sur la réussite (ISF) L'armada de nullités qui gouvernent ont pensé à tout.
Réponse de le 16/12/2011 à 10:34 :
Un peu de précision s'il vous plait, ne melangons pas tout:
c'est vrai que la débauche de luxe a Moscou est impressionnante. C'etait la première fois que je voyais des banderolles publicitaires en travers des routes pour la porshe cayenne! Et beaucoup de pub aussi pour les différentes BMW haut de gamme, lorsqu'on voit la taxe qui m'empeche d'en acheter une depuis 2 ans, cela fait rever...mais ce luxe n'interesse que la classe dirigeante. Lorsque je passe des soirées dans des endroits luxueux pour suivre des defilés de mannequins ou autres concours haut de gamme, c'est uniquement grace a un passe-droit, par l'intermediaire du travail. Sinon, pas d'acces a ce genre de festivités qui tranche avec le travail dur et la pauvreté alentour.
Les différences sociales sont énormes en Russie, et l'économie est confisquée par les oligarches, comme en France. Cependant, le peuple est peu imposé, peu de depenses obligatoires stupides (syndic, assurances) comme en France et de nombreuses choses gratuites ou peu cheres (charges, santé, etc) comme mentionné dans les commentaires...sauf la nourriture, qui en plus augmente mais pas en qualité. la Russie de developpe, mais nul ne sait ce que sera l'avenir. Tout depend de la cupidité/stupidité des dirigeant: feront ils comme les notres (et comme beaucoup dans d'autres pays) en augmentant la confiscation de l'économie a leurt profit, en durcissant les regles et augmentant les couts pour répondre a des "normes" idiotes, et au final en etouffant l'économie, ou au contraire continueront-ils a la libérer pour ne profiter qu'au "second tour" de l'augmentation des richesses produites ? L'avenir nous le dira, pour l'instant j'apprend le russe et je cherche du travail a Moscou ! je fais le pari que la Russie progressera alors que la France regressera. Ils nous preterons certainement plus dans les années a venir, jusqu'au moment ou notre niveau de décadence sera tel que nous ne serons meme plus interessant comme partenaire commercial...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :