Israël va fonder son propre fonds souverain

 |   |  512  mots
Grâce aux récentes découvertes de trois champs gaziers très prometteurs en Méditerranée, l'Etat hébreu compte engranger des revenus estimés entre 100 et 140 milliards de dollars d'ici 2040. Copyright Reuters
Grâce aux récentes découvertes de trois champs gaziers très prometteurs en Méditerranée, l'Etat hébreu compte engranger des revenus estimés entre 100 et 140 milliards de dollars d'ici 2040. Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
L'Etat hébreu entend utiliser la manne du gaz naturel récemment découvert en Méditerranée pour alimenter un fonds chargé de faire face à des "événements imprévus".

A l'exemple du Qatar, du Koweït ou de la Norvège, Israël va se doter d'un fonds souverain. Grâce à une série de récentes découvertes de trois champs gaziers particulièrement prometteurs en Méditerranée, l'Etat hébreu compte engranger des revenus estimés entre 100 et 140 milliards de dollars d'ici 2040. La moitié de cette manne devrait revenir dans les caisses de l'Etat, le reste étant partagé entre les sociétés privées israéliennes et américaines qui vont exploiter ces richesses. Les premières retombées financières devraient faire sentir d'ici six ans.

"Filet de sécurité"
Décidé à prendre les devants, le gouvernement de Benjamin Netanyahu a décidé que ce pactole sera investi en grande partie à l'étranger afin que le pays dispose d'un « filet de sécurité » pour faire face à des événements imprévus qui pourraient affecter l'économie nationale telles que des guerres, des désastres naturels, des crises financières.... Les risques « géopolitiques » constituent effectivement une sérieuse inconnue avec des menaces de conflits armés avec l'Iran qui développe un programme nucléaire et les incertitudes liées à la montée en force des islamistes dans les pays arabes. A titre de précaution, 4% des revenus gaziers seront consacrés à l'augmentation des crédits à l'éducation, mais aussi et surtout à la Défense. En cas de besoin dans des « circonstances exceptionnelles » le Trésor israélien pourra également emprunter auprès de son propre fonds souverain.

Gestion par la banque centrale
« Les fruits des royalties que nous allons retirer du gaz serviront à assurer les besoins vitaux du pays », a expliqué Benjamin Netanyahu le Premier ministre. La gestion de revenus sera assurée par la Banque d'Israël, qui a réussi à pendre le dessus dans la concurrence qui l'opposait au ministère des Finances qui souhaitait avoir la haute main sur le fonds souverain. Israël a ainsi choisi de suivre le modèle utilisé par la Norvège et le Chili.

Gazoduc vers l'Europe
A terme, Israël projette d'exporter une partie du gaz pour alimenter son fonds. L'Etat hébreu et Chypre, qui a également fait des découvertes en Méditerranée, envisagent notamment la construction d'un gazoduc commun qui permettrait d'alimenter l'Europe via la Grèce. Certains experts voient plus loin encore « En fait, nous avons encore du mal à réaliser tous les changements fondamentaux qui vont se produire grâce au gaz », affirme un haut le du ministère des Infrastructures. « Nos allons assurer nos besoins énergétiques et être ainsi auto-suffisants pour la première fois de notre histoire. Israël disposera en outre d'importants surplus. Le gaz pourrait dans ces conditions devenir un outil économique et diplomatique pour établir de nouveaux partenariats, dans notre région, mais aussi avec de nouvelles puissances telles que l'Inde et la Chine », ajoute ce responsable. Les Etats-Unis sont d'ores et déjà impliqués grâce à Noble Energy, un groupe américain, un des principaux associés à l'exploitation des champs gaziers.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/02/2012 à 8:00 :
eh oui é1000, je vois que vous êtes un fervent lecteur des protocoles de sages de Sion, fameux faux tsariste. La preuve que tout leur appartient, Israel réside sur seulement 23 % du territoire de la Palestine ottomane. Ne vous faites pas de soucis pour l'existence de l'état d'Israël, le peuple juif a de la mémoire et a aussi une armée surpuissante. Dans les unités combattantes israéliennes le QI des soldats est très elevé et un simple soldat peut remplacer un officier. Il y a de cela 70 ans les forces alliés ( GB, USA) n'ont pas laissé les soldats juifs volontaires de la RAF et de l' US Air Force bombarder les camps de la mort. Leurs enfants et petits enfants se souviennent et se sont eux qui sont les meilleurs pilotes de Hel Haavir l'avion de tsahal.
a écrit le 24/02/2012 à 5:47 :
le gaz israélien cela n'existe pas et puis nous en ce fou de leur problème il veule tous ce qu'il trouve puisque de toute façon tout leur appartient mais attention un jour tout peu basculer a force de vouloir tout il y aura un gros problème et ils l?auront dans le baba.
Réponse de le 03/03/2012 à 19:52 :
bravo les fautes d'orthographe!
a écrit le 23/02/2012 à 17:21 :
c'est du gaz israelien ou c'est les fameux champs découverts au large de Gaza il y a quelque temps?????????
a écrit le 23/02/2012 à 17:04 :
en fait plus ils trouvent du gaz et plus le prix du gaz monte je vis en israel et je peux vous affirmer que le prix du gaz a subi une augmentation de plus de 30% en 2 ans oui plus de 30% alors on se dit ici qu il vaut mieux qu israel ne trouve plus de gaz pareil pour l eau plus il y a de la pluie et plus le prix de l eau grimpe...en fait les seuls qui profitent de ces découvertes de gaz ce sont qqs milliardaires israeliens et etrangers par contre lui le simple citoyen non seulement n en profite guére mais il le paie beaucoup plus cher..........
a écrit le 23/02/2012 à 15:29 :
Avec tous les excités dont la rancoeur, l'extrémisme et le jusqu'au boutisme sont entretenus pas des Etats proche orientaux mal intentionnés, ces champs de gaz et leurs sites d'exploitation marins sont autant de brûlots potentiels menaçant cette pauvre mer fermée nommée Méditerranée....
a écrit le 23/02/2012 à 8:57 :
Du gaz partout mais les prix s'envolent..........
a écrit le 22/02/2012 à 23:16 :
Faire transiter du gaz Israélien par la Grèce pour alimenter l'Europe, voilà un moyen pour la Grèce de se refaire une santé en faisant payer un droit de passage à ce gaz vital pour l'Europe.
Réponse de le 23/02/2012 à 13:18 :
Quelle idée! Une partie du gaz serait alors détourner...!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :