Pétrole : l'Agence internationale de l'énergie révise ses chiffres à la baisse pour 2013

L'Agence internationale à l'énergie a revu à la baisse ses prévisions de consommation de pétrole et indique que la production continue de diminuer sous l'effet notamment des embargos contre le pétrole iranien.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

L'or noir risque encore de pâtir de la crise cette année. C'est du moins ce que prévoit l'Agence internationale de l'énergie (AIE). Dans son rapport mensuel publié ce mercredi, celle-ci a révisé à la baisse sa prévision de consommation de pétrole. Selon ces estimations, celle-ci devrait atteindre 90,7 millions de barils par jour (mbj), soit 90.000 barils par jour de moins que dans la précédente estimation.

Cette révision à la baisse est la conséquence de celle opérée par le FMI sur sa prévision de croissance économique mondiale. Celle-ci est passée de 3,6% à 3,5%.  "En dépit de signes d'amélioration en Chine et aux Etats-Unis, des conditions macroéconomiques médiocres devraient limiter la croissance de la demande mondiale de pétrole à environ 840.000 barils par jour en 2013, à 90,7 mbj", a souligné l'AIE dans son nouveau rapport. Principales régions concernées par cette baisse prévue de la demande: l'Europe et l'Amérique du Sud.

Offre en baisse

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a au contraire relevé sa prévision de demande du fait de "signes d'une reprise économique mondiale" et d'un hiver particulièrement rigoureux dans certaines régions.

Du côté de la production, l'AIE relève un niveau au plus bas depuis douze mois à 30,3 mbj, soit 100.000 de moins qu'au mois précédent. Les sanctions internationales à l'encontre pétrole iranien continuent de peser sur l'offre. 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 13/02/2013 à 16:57
Signaler
Savez-vous au moins à combien il est le baril de pétrole depuis le début de l'année ? En janvier, il était de 114 dollars, et en février, il est de 117 dollars le baril... Cette agence internationale à l'énergie doit trouver autre chose pour faire ba...

à écrit le 13/02/2013 à 16:46
Signaler
intéressant.... mais si cela se réalise nous aurons donc une nouvelle réduction de la consommation en france... le gouvernement va til intégrer cela dans ses prévisions de TIPP (taxe régionale) dans ses calculs de TVA - a minorer - dans la réduction...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.