Rémunérations des dirigeants : les Suisses veulent continuer à légiférer

Une initiative sur les écarts de salaires, déposée en 2011 par les jeunes socialistes suisses, récolte actuellement 49,5% d'opinion favorable, selon un sondage publié dimanche par le SonntagsZeitung.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le 3 mars, ils votaient pour que les actionnaires décident du montant des rémunérations que toucheront les conseils d?administration. S?ils étaient amenés à voter aujourd?hui, les Suisses seraient 49,5% à limiter les écarts de salaires dans les entreprises, selon un sondage publié dimanche par le SonntagsZeitung.

L'initiative dite "1:12 - Pour des salaires équitables", vise à limiter les écarts de rémunérations au sein d'une entreprise, l'objectif étant que le salaire le plus haut ne dépasse pas douze fois le salaire le plus bas. Cette initiative a été déposée auprès des autorités de Berne en mars 2011 par les jeunes socialistes suisses (Juso) et est soutenue par le parti socialiste suisse.

Pas encore de date pour la votation

"Si l'initiative 1:12 du Juso et du PS était votée aujourd'hui, elle récolterait une relative majorité de 49,5% de Oui contre 40,5% de Non", indique le journal dominical suisse alémanique. Le sondage a été réalisé par l'Institut Isopublic auprès de 1.152 électeurs de Suisse romande et alémanique entre le 20 février et le 7 mars. 10% des sondés se disent indécis.

La chambre haute du Parlement suisse doit se prononcer le 21 mars sur ce texte, qui a déjà été examiné par le Conseil fédéral ainsi que par le Conseil national, sa chambre basse. La date à laquelle l'initiative sera soumise à votation n'a pas encore été fixée.

>> Lire aussi : La Suisse s'apprête à voter contre les rémunérations excessives de ses patrons 

>> Lire aussi : Daniel Vasella, l'homme dont le parachute doré a convaincu les Suisses de limiter les rémunérations des grands patrons

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 25
à écrit le 11/03/2013 à 10:59
Signaler
BRAVO les SUISSES ! Vivement que les français réclame la même chose. L'écart entre bas et hauts salaires a explosé depuis 20 ans ; il faut réduire cet écart. La première étape est de plafonner ces plus revenus.

le 11/03/2013 à 17:40
Signaler
Il faut juste que les grandes entreprises du CAC 40 payent les 33% d'I.S., fini les déductions qui coûtent cher aux finances de l'Etat et se retrouvent dans les poches des cadres sup. de toutes ces sociétés. Ainsi les rémunérations seront plus en adé...

à écrit le 11/03/2013 à 10:36
Signaler
Certaines rémunérations sont excessives, mais tant qu'on n'est pas à la tête on voudrait que les "gros" gagnent moins. Pourrait-on arrêter avec ce populisme outrancier?

le 11/03/2013 à 12:33
Signaler
Populisme = la voix du peuple en l'occurence. Et dans ce cas, elle est légitime. En quoi cela vous dérange t'il? Espérez vous faire partie des plus gros salaires de votre entreprise? Sinon, je ne vous comprends pas.

le 11/03/2013 à 12:58
Signaler
Non je ne ferais jamais parti des plus gros salaires et d très loin. Cela doit-il pour autant m'inciter à la démagogie ?

le 11/03/2013 à 14:35
Signaler
Mais en quoi est ce démagogique de vouloir limiter certains excès et par conséquent empêcher une meilleurs redistribution en augmentant les plus bas salaires? Pensez vous qu'un salarié à moins de mérite que son dirigeant d'entreprise et que ça l'auto...

le 11/03/2013 à 15:11
Signaler
A partir de quel delta juge-t-on la limite indécente ? Y-at-il des études sur le sujet ? Si chaque salariés n'a pas moins de mérite, le salaire ne rétribue-t-il pas aussi d'autres compétences ?

le 11/03/2013 à 16:04
Signaler
les Suisses semblent répondre à votre question en proposant un rapport de 1 à 12, ce qui est déjà pas mal. Et oui il existe des études sérieuses sur le sujet des écarts de salaires, l'OIT entre autre en fournies, l'INSEE, l'OFCE également et plein d'...

à écrit le 11/03/2013 à 9:13
Signaler
On a beau critiqué leur isolationnisme, néanmoins la démocratie chez eux fonctionne bien.

à écrit le 11/03/2013 à 7:54
Signaler
49.5 % d'un sondage fait pour la propagande socialiste n'a aucun sens, si on est Français évidement on y croit, Si vous faites ce sondage en Suisse Allemanique et à bales/zurich vous ne risquez pas d'y arriver ! Les mêmes avaient annoncé 61% pour l'E...

le 11/03/2013 à 12:46
Signaler
A contrario, on pourrait vous rétorquer que le précédent vote sur le contrôle des parachutes dorés avait obtenu 57% d'intentions de votes dans les sondages et que le résultat définitif fut 67,4%, largement au delà de ce qui était prévu... Et pour vot...

le 11/03/2013 à 15:19
Signaler
@Opinion: Vous ne semblez pas bien connaitre la Suisse. Bâle (BS) est un bastion rouge (pour les Suisses) industrieux qui n'a rien à voir avec sa cousine Zürich qu'elle execre et qui elle est bleue libérale effectivement! Mais même à Zürich l...

le 11/03/2013 à 16:20
Signaler
Il n'y a aucunes comparaisons entre un patron de PME qui réussit et un gros gras d'un grand groupe qui se sert dans la caisse ! Les voilas les 67 % et c'est très bien pour ce qui est de la Suisse j'y suis très souvent mais bon mélanger des voleurs et...

à écrit le 11/03/2013 à 7:43
Signaler
La votation est au mois de septembre est pas au mois de mars, il y a encore de l'eau sous le moulin et l'on sait par expérience, que l'enthousiasme fanne avec les jours qui s'égrénent, et sans oublier que l'initiative Minder ne signifie absoluement p...

le 11/03/2013 à 12:48
Signaler
En vérité, j'ai l'impression que cela vous ferait plaisir que ça n'aboutisse pas?

à écrit le 11/03/2013 à 7:41
Signaler
c'est triste pour la Suisse, qui va devenir comme la France, sans croissance et sans activité !!! on nous parle des scandales sans donner de vrais explications, sans que les banquiers ne s'expliquent : mais quand vous savez que l'Italie, l'Espagne, l...

le 11/03/2013 à 15:23
Signaler
Avez-vous au moins une étude qui montre que croissance et activité augmentent avec les écarts de revenus? Non? Si votre cerveau vous servait à autre chose que cracher peut-être commenceriez-vous à réfléchir!

le 11/03/2013 à 16:10
Signaler
Tout doux Crapaud... Vous n'êtes pas d'accord avec Bertand, certe c'est votre droit , mais la fin de votre commentaire est au moins aussi aggressive que le sien? Ou est alors l'effet recherché?

à écrit le 10/03/2013 à 20:16
Signaler
En particulier, cela aurait l'énorme avantage de concerner les traders, qui ont coulé UBS et Crédit Suisse qui ont du mendier l'aide publique... Quelle honte... Avec une telle mesure, cette calamité bancaire aurait moins de chances de se reproduire, ...

à écrit le 10/03/2013 à 18:53
Signaler
Bravo, voici un peuple qui parle peu et agit, et pourquoi pas en France et dans toute l'europe? ...

le 11/03/2013 à 12:52
Signaler
Max,il s'agit d'un frémissement. Il ne faut pas déseperer que l'on y arrive un jour. De tout de manière ce genre d'initiative populaire a le mérite de mettre en relief un situation devenue inadmissible et cela commence a être reconnu. Il va falloir c...

à écrit le 10/03/2013 à 18:31
Signaler
Daniel Vasella, ancien patron de Novartis, quitte la Suisse pour s?installer aux USA (Boston). Il avait totalement restructuré Novartis, issue de la fusion Ciba-Sandoz, Ciba apportant quasiment toute la matière grise et des usines et laboratoires trè...

à écrit le 10/03/2013 à 16:09
Signaler
Les entrepreneurs vont quitter la Suisse, si leurs revenus sont bridés, vu que dans les autres pays, ça ne se fera pas. Ils iront en Belgique ou Luxembourg ? A quand la transparence des comptes bancaires ? Non, ça ferait fuir les capitaux. Quel monde...

le 11/03/2013 à 12:57
Signaler
@Tomibiker: Les pme suisses exportent beaucoup. Deux liens:http://www.osec.ch/fr/blog/indicateur-export-des-pme-1er-trimestre-2013-regain-de-confiance-en-debut-d%E2%80%99annee « Quatre-vingt-sept pourcent des PME suisses disent vouloir exporter vers...

à écrit le 10/03/2013 à 14:55
Signaler
Populisme, populisme... Les jeunes socialistes devraient plutôt proposer un projet de loi sur la confiscation des avoirs des tyrans sanguinaires, des mafiosos de toute sorte qui cachent leur argent en Suisse ? Le populisme va perdre ce petit pays. C'...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.