17,1% : c'est la hausse du salaire moyen en Chine en 2012

 |   |  348  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le salaire annuel moyen dans le secteur privé chinois s'est élevé à 28.752 yuans (3.640 euros) en 2012. Il avait déjà progressé de 18,3% en 2011 a rappelé le Bureau national des statistiques.

Avec environ 28.752 yuans (3.640 euros) par an en moyenne en Chine, les salariés du secteur privé en milieu urbain ont vu leur paye augmenter de 17,1% en 2012. Les salaires chinois poursuivent donc leur hausse : ils avaient déjà progressé de 18,3% en 2011, rappelle le Bureau national des Statistiques.

Le BNS précise qu'une fois soustraite l'inflation, la hausse réelle des salaires dans les entreprises privées a été de 14%.

La hausse des salaires en Chine provoque une relocalisation de certaines industries, comme le textile et la chaussure de sport, vers d'autres pays d'Asie où la main d'oeuvre est moins chère comme le Bangladesh, le Cambodge ou le Vietnam.

Des salaires plus élevés dans le public

Les salaires dans le secteur public chinois sont pour leur part plus élevés que dans le privé, atteignant 46.769 yuans (5.919 euros) en moyenne en 2012, soit une hausse réelle de 9% une fois soustraite la hausse des prix, relève le BNS dans un communiqué séparé. Les grandes entreprises chinoises sont pour la plupart étatiques et les emplois dans le secteur public très recherchés par les jeunes diplômés, pour leur niveau de salaire mais aussi leurs nombreux avantages annexes (protection sociale, primes, stabilité).

Le ralentissement de la croissance en Chine, passée de 9,3% en 2011 à 7,8% en 2012, "a provoqué un certain ralentissement de la hausse des salaires", constate le Bureau des Statistiques. Il relève néanmoins que les entreprises "ont augmenté les salaires pour éviter de perdre du personnel" et que certaines ont aussi accordé à leurs salariés plus d'avantages sociaux.

Les écarts de salaires restent prononcés non seulement entre le public et le privé, mais aussi d'une région à l'autre et entre différentes branches, souligne enfin le BNS. Dans le secteur financier étatique, le salaire annuel moyen a ainsi atteint 89.743 yuans (11.360 euros) l'an dernier. Dans les provinces côtières de l'est de la Chine, les salariés du privé ont gagné en moyenne 31.579 yuans en 2012 tandis que dans les provinces plus enclavées et moins industrialisées du centre, ils n'ont perçu que 23.761 yuans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/05/2013 à 10:24 :
... les adeptes du china bashing, avec ces niveaux les salaires chinois sont plus élevés que la quasi totalité de l'asie (moins corée du sud, japon, taiwan, singapour) , la totalité de l'afrique, une bonne partie de l'amérique latine, et même une partie de l'europe (balkans, ukraine, etc) ..., c'est à dire que les salaires chinois sont plus élevés que ceux d'une grande majorité du reste du monde hors chine ...
De plus si on cumule cette hausse des salaires avec celle du yuan, le coût du travail en chine s'envole ..., de quoi relativiser les sempiternelles accusations américaines de dumping monétaire chinois ...
a écrit le 17/05/2013 à 10:01 :
merci pour votre article qui va éclairer nos râleurs contre les fonctionnaires qui seraient trop payés , c'est vrai en chine les fonctionnaires sont mieux payés que dans le privé c'est une évidence , de plus le marasme industriel se trame en chine c'est vrai aussi d'ou la hausse de salaires dans certaines entreprises car elles ont peur de perdre des ouvriers qualifiés pour des salariés au rendement inconnu , de plus cela va aussi obliger ces entreprises a lever le pied au niveau des cadences pour que le salarié ne soit pas tenté de partir ailleurs , c'est un phénomène nouveau en chine et a l'image qui était encore véhiculé par nos chers européens , les stereotypes ont la vie dure , bref dommage pour ceux qui pensent que la chine c'est eldorado , non en plus ils ont l'inflation qui grignote autant la dette que les revenus car la hausse de salaires est aussi une conséquence de cette inflation ou les ménages chinois comme européens ont une charge croissante en énergie , transports , logement ou plus de 50% du salaire chinois passe dans ces 3 secteurs sans compter en prime j'oubliais l'alimentaire et les scandale a défaut de cheval eux ils ont le rat , fait augmenter le cout de ce secteur pour des chinois qui ont peur des maladies sanitaires.
a écrit le 17/05/2013 à 9:39 :
Et c'est bien ces augmentations de salaire qui font le succès du Bengladesh où la liberté d'entreprendre est sans limite (un peu comme en Europe au XIXe siècle).
Réponse de le 17/05/2013 à 10:04 :
La liberté d'entreprendre ne peut être comparé à l'esclavagisme. Je vous rappel que seul la liberté d'entreprendre créée des emplois, et je suis sur que vous en avez un, ou bien vous êtes fonctionnaire, payé avec l'argent de ceux qui ont créés, et ceux qui travaillent dans dans ces entreprises.
Il ne faut confondre les régimes politiques mafieux qui eux provoquent et sont complices de cet esclavagisme, ou il n'y a pas de droit pour les citoyens, les plus faibles. L'esprit de la constitution française garanti ces droits, et la liberté d'entreprendre, seule source de richesse d'un pays.
Réponse de le 17/05/2013 à 13:33 :
Peut-être CecildeMille travaille-t-il(elle) dans une entreprise vivant exclusivement de marchés publics ? Ce qui serait dommage car briserait votre raisonnement idiot précisant que le privé fait vivre le public sans que jamais le second ne serve le premier...
L'oeuf, la poule, toussa...
Réponse de le 17/05/2013 à 15:39 :
Désolé mais il est clair que c'est l'argent des contribuables du privé qui paie par ses impots le financement du secteur publique. Il est clair que le privé paie pour l'embonpoint de l'état, quel qu'il soit. Dites nous en quoi ce raisonnement est idiot ? 57 % de la richesse créée par les privés sont détournés au profit de l'état. Démontrez nous votre raisonnement et en quoi la réaité du mien serait l idiot s'il vous plait.
Réponse de le 17/05/2013 à 15:51 :
"détournement", "embonpoint", on ne sent pas le parti pris et l'incapacité à remettre en cause son dogme pour poursuivre un débat sain.
Vous venez donc de préciser qui de l'oeuf ou de la poule est arrivé le premier. Empressez-vous de faire part de votre découverte aux autorités scientifiques !
Réponse de le 17/05/2013 à 15:58 :
Vivre des marchés publique c'est vivre grace à l'argent des contribuables, car l'argent publique n'existe pas, il vient uniquement des contribuables ou des emprunts sur les marchés financiers que la Franc fait chaque jour, et uniquement remboursés à terme encore une fois avec l'argent des contribuables.
Réponse de le 17/05/2013 à 16:13 :
à @libre. A part portez des jugements sur mes écrits essayez donc de démontrer le contraire, et sans parti pris comme vous dites. Jusqu'à preuve du contraire le publique ne produit rien il remplit une fonction, fonction totalement subventionnée avec l'argent des contribuables par l'impot. S'il vous plait dites nous ou j'ai tors. Si vous avez trouvé le moyen de payer des fonctionnaires sans l'impot des contribuables du privé faites nous le savoir, et faite sle savoir vous memes aux autorités, comme vous dites. Et il ne s'agit pas de partie pris de faits incontestables. On attend vos explications au plus vite. Merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :