Liverpool vend des logements sociaux (délabrés) à moins de 2 euros !

 |   |  518  mots
Des milliers de logements sociaux britanniques sont inhabités faute de moyens pour les rénover. / DR
Des milliers de logements sociaux britanniques sont inhabités faute de moyens pour les rénover. / DR
Le millier de résidents qui se sont portés candidats à l'acquisition d'une maison à une livre (1,15 euros) s'engagent à la rénover selon des critères gouvernementaux.

La municipalité de Liverpool a trouvé un bon moyen pour ne pas rénover 179 logements sociaux délabrés : elle vendra 20 d'entre eux pour une livre (1,50 euro) à « des résidents de la ville ayant une activité ou à des gens qui y travaillent » et donnera la majorité des autres à une association de la région spécialisée dans l'amélioration de quartiers.

« Nous recherchons des manières innovantes pour réhabiliter des logements et pour attirer les gens dans nos quartiers, a expliqué Ann O'Byrne, membre du département logement de la municipalité. L'objectif est d'accélérer la rénovation de logements, d'investir dans le futur de nos communautés et de faire tout notre possible pour offrir des logements à un tarif abordable et de bonne qualité aux gens qui en ont le plus besoin. » Leur rénovation coûterait environ 10 millions de livres.

Pour devenir propriétaires, les candidats aux maisons mitoyennes à une livre, en majorité construites avant 1919 et toutes situées à proximité du centre-ville, devront rénover leur logement selon des critères gouvernementaux : « Être dans un état de réparation raisonnable, disposer de services et installations raisonnablement modernes et être isolé contre le froid afin de fournir un degré de confort thermique raisonnable », précisent les textes officiels. Les nouveaux propriétaires devront y loger pendant cinq ans, durée pendant laquelle aucune location ne sera autorisée. « Le dépôt des offres a pris fin lundi 6"mai, nous a-t-on expliqué à la mairie. Nous en avons reçu environ un millier. Nous les étudions avec pour objectif de signer les contrats en juin. »

L'association locative Riverside Group rénovera la plupart des maisons restantes avant de les mettre en vente à des prix inférieurs de 25% à ceux du marché. Elle n'en est pas à son coup d'essai, puisque 250 autres logements ont déjà été vendus de la même manière ces dernières années. Une poignée de maisons, situées dans des rues où la plupart des logements sont déjà privatisés, pourrait également être vendue directement à des particuliers. Ces derniers devront les remettre en état selon les mêmes critères dans les douze mois suivant la signature de leur acquisition.

A l'origine, une série documentaire de la BBC

Ces initiatives sont nées après la diffusion d'une série documentaire de la BBC intitulée Le scandale britannique du logement, dans laquelle le présentateur déplorait l'existence dans le pays de milliers de logements sociaux inhabités depuis la fin de 2011. Plusieurs quartiers de Liverpool ont directement été montrés du doigt, ainsi que la volonté de la municipalité de détruire ces logements jugés insalubres alors que des dizaines de personnes se disaient prêtes à y vivre après les avoir remises en état.

Devant la pression de l'opinion publique, la municipalité a accordé un contrat de rénovation à un promoteur immobilier privé, qui a fini par jeter l'éponge en octobre dernier. La ville a annoncé récemment qu'elle allait remettre en état 1.000 logements inhabités au cours des trois prochaines années.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/10/2013 à 20:41 :
je suis en afrique et je desirerais vraiment beneficier de cette opportunité si c est vraiment du social car nous aimons londres
a écrit le 17/07/2013 à 13:32 :
Qui voudrait habiter la bas, liverpool, et pourquoi pas le québec ou le groenland.
a écrit le 15/07/2013 à 10:30 :
L'Angleterre n'est pas la France,qui peut rénover à 100 000 ?, un sdf, un chômeur ? et respecter les Contraintes de construction....galère, le savoir faire soit même, ou passer par les entreprises professionnelles du bâtiment ? ......anguille sous roche ???
a écrit le 15/07/2013 à 0:03 :
l'angleterre ? non merci les anglais sont bien sympa , j'avais rencontré un beau gosse anglais sur une plage et puis hop Monsieur s'est mis à jouer le dingo sa femme est venue le chercher sur la plage je vous raconte pas la fessée qu'il a pris.ce coureur de jupons.de toute façon il n'était pas riche donc pas intéressant.
Réponse de le 14/08/2013 à 9:28 :
Commentaire inepte et stupide
a écrit le 14/07/2013 à 23:28 :
J'ai acheté une ferme avec de gros canards et quelques autres bestiaux ,c'est ma passion ma femme avait songée à partir en angleterre pour notre anniversaire de mariage c'est vrai que c'est pas cher mais bon son anglais est assez médiocre elle révise encore ..

Pierrot
a écrit le 14/07/2013 à 23:18 :
De toute façon avant de devenir propriétaire et investir les lieux il faut déjà avoir de la belle famille et de la famille qui s'y connaissent parfaitement en maison et l'affaire est dans le sac si je puis me permettre .

Aurélien
a écrit le 14/07/2013 à 23:02 :
J'ai pourtant tout et c'est assez rustique chez moi mais le tracteur robot handicapé je ne le verrai pas;non plus..

Maud
a écrit le 14/07/2013 à 22:53 :
Voulez que je vous dise Titi ? la location c'est la liberté aussi pourquoi acheter si cela n'en vaut pas la peine ?

Yvon
a écrit le 14/07/2013 à 22:13 :
J'avais acheté une maison simple et vrai plus au sud ouest de l'Angleterre mais bon la force des choses m'oblige à m'en séparer j'ai pas eu le temps de terminer les travaux le coeur y était mais cela me revenait trop cher.

Titi de Paris
a écrit le 14/07/2013 à 21:53 :
est ce vraiment intéressant ?

pigeon ramier
a écrit le 14/07/2013 à 20:02 :
Opération intéressante. Mais a t'on en France, une configuration équivalente ? (avec des logements délabrés inhabités) Si c'est le cas, on pourrait faire la même chose.
a écrit le 12/07/2013 à 22:00 :
La même opération en France s'accompagnerait de la petite annonce suivante :

"Logements sociaux classés au patrimoine historique. Constructions des années 60 d'origine, béton véritable, armature apparente, prévoir travaux de rafraîchissement, avec obligations de respecter les nouvelles normes de constructions.115 000 euros FAI."

À ceux qui pourraient trouver cela cher, on leur répondrait "l'offre de biens est si faible par rapport à la demande. Les biens rares sont chers. Si vous préférez payer le même bien neuf 400 000 euros, libre à vous".
a écrit le 12/07/2013 à 14:24 :
En France si on faisait fait la même chose ce serait mais pour un détenu en réinsertion.
Réponse de le 12/07/2013 à 14:49 :
@Etienne .... quoi ?
a écrit le 12/07/2013 à 13:46 :
En voilà une décision intelligente! Car réhabiliter un logement, avec un peu de débrouillardise et de connaissance, cela reste abordable, et en tout cas bien moins cher qu'une construction neuve de la même surface... Même certaines entreprises s'y mettent.

Faut juste souhaiter que certains n'en profitent encore pas pour faire ... du profit!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :