Qui est Janet Yellen, seule candidate en lice pour la présidence de la FED ?

 |   |  687  mots
Janet Yellen est âgée de 67 ans, est mariée et mère d'un flls. Passionnée d'économie, elle est actuellement vice-présidente de la Fed.
Janet Yellen est âgée de 67 ans, est mariée et mère d'un flls. Passionnée d'économie, elle est actuellement vice-présidente de la Fed. (Crédits : Reuters)
Dipôlmée de Yale, Janet Yellen est une économiste reconnue à la réputation de "colombe", capable de consensus et surtout favorite des investisseurs de Wall Street. Après l'abandon surprise de Lawrence Summers dimanche, elle a toutes les chances d'accéder à la présidence de la Fed en 2014.

Un coup de fil aura suffi à la laisser seule en lice dans la course à la Présidence de la réserve fédérale américaine (Fed). Dimanche, lorsque l'économiste Lawrence Summers a appelé Barack Obama pour lui annoncer le retrait de sa candidature, Janet L. Yellen a vu le vent tourner en sa faveur.

Désormais, cette économiste née à New York en 1946 a toutes les chances de succéder à Ben Bernanke à la tête de l'institution américaine. Mais au fait, qui êtes-vous Madame Yellen ?

Diplômée de la Brown University, de Yale et prof à Harvard

Actuellement vice-présidente de la Fed, cette économiste américaine a plongé dans l'économie dès le début de ses études supérieures à la Brown University, dont elle sort diplômée en 1967, à l'âge de 21 ans. Elle poursuit son cursus universitaire dans la prestigieuse université de Yale et en obtient un diplôme en 1971. Son mentor de l'époque? James Tobin, prix Nobel de l'économie en 1981 et connu pour son idée de taxe sur les transactions internationales, rien que ça !

Doctorante, elle devient professeur assistante à l'Université d'Harvard de 1971 à 1976 puis offre ses services d'économiste au Conseil des gouverneurs de la réserve fédérale américaine en 1977 et 1978. Elle deviendra par la suite professeur émérite d'économie à l'Université de Californie, dont elle est membre depuis 1980.

Mariée à un économiste, elle a un fils et a déjà travaillé sur un vaste éventail de questions macro-économiques. Sa spécialité ? Le chômage : ses causes, ses mécanismes et ses conséquences.

Présidente  de la Fed San Francisco

Loin de se contenter d'enseignements et de recherches universitaires, elle occupe depuis le milieu des années 1990 des fonctions au sein de divers organismes économiques. Elle a par exemple été membre du Conseil des gouverneurs de la réserve fédérale entre août 1994 et février 1997, après avoir été choisie par Bill Clinton en personne. En 1997, elle prend la tête du Cercle des conseillers économiques de la Maison Blanche à la demande du président américain et y occupe ce poste jusqu'en 1999. Cette année là, la voilà qui devient présidente du "Council of Economics Advisers".

Cette dame aux cheveux d'argent poursuit son parcours, et deviendra présidente de l'unité de San Francisco de la Fed le 14 juin 2004. Une poste qu'elle occupera jusqu'en 2010. En plus d'assurer la vice-présidence de la Fed, Janet Yellen est actuellement membre du conseil des relations internationales de l'Académie américaine d'Arts et Sciences.

La chouchou de Wall Street

Si le Président des États-Unis la choisit à la fin du mois pour succéder à Ben Bernanke, cela pourrait rassurer les marchés financiers et en premier lieu Wall Street. En effet, Janet Yellen est favorable à une poursuite de la politique accommodante de la réserve fédérale (Fed), une ligne jusque là définie par Ben Bernanke et dont les investisseurs américains ont déjà largement bénéficié. "Réduire le chômage doit être au centre de l'action", a-t-elle coutume de marteler. Elle pourrait donc faire traîner encore longtemps la réduction du rachat d'obligations...

La candidate préférée de Wall Street bénéficie non seulement du soutien des investisseurs américains, mais également de celui du soutien du Prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz et de plusieurs anciens conseillers de Barack Obama dont Laura Tyson et Christina Romer. En quelques jours, une lettre ouverte de soutien à la candidate - adressée au président américain - a déjà recueilli 480 signatures d'économistes professionnels. Ses signataires soulignent notamment qu'elle avait "été l'une des premières à avertir que les difficultés du secteur financier en 2007 risquaient de causer une récession majeure, et qu'elle a cherché à ouvrir les yeux de ses collègues sur les problèmes du secteur du logement". Ils font remarquer qu'elle est "à l'écoute des différents points de vue". Consensuelle? Janet L. Yellen pourrait en tous cas devenir la première femme présidente de la Fed.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/09/2013 à 10:59 :
C'est surtout quelqu'un qui na vue aucun événement arriver, Ca ma l'air d'une pointure......

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :