Washington tacle le modèle économique allemand... Berlin répond

 |   |  294  mots
Les tensions sont de plus en plus vives entre Washington et Berlin / Reuters.
Les tensions sont de plus en plus vives entre Washington et Berlin / Reuters. (Crédits : Reuters)
L'Allemagne a répondu, ce jeudi, aux critiques émises par le Trésor américain sur le modèle économique allemand. "Le surplus commercial reflète la compétitivité de l'économie allemande", a martelé le ministère de l’Économie.

Il ne fallait pas commencer ! Berlin a répliqué, ce jeudi 31 octobre, aux attaques de Washington, qui a sévèrement critiqué son modèle économique et ses répercussions sur le reste de l'Union européenne, mercredi. "Le gouvernement américain devrait analyser sa propre situation économique d'un œil critique", a déclaré un proche de la Chancelière Angela Merkel, cité par le Wall Street Journal.

Le ministère de l'Économie répond au Trésor

"Le surplus commercial reflète la forte compétitivité de l'économie allemande et la demande internationale pour des produits allemands de qualité", a réagi le ministère de l'Économie dans un communiqué.

Dans un rapport publié mercredi, le Trésor américain avait vivement critiqué le modèle économique allemand fondé sur la puissance des exportations :

"L'Allemagne a conservé un large excédent commercial tout à long de la crise financière, et en 2012, son excédent nominal courant était plus important que celui de la Chine. Le rythme anémique de croissance de sa demande intérieure et sa dépendance aux exportations ont entravé le rééquilibrage à un moment où de nombreux autres pays de la zone euro ont subi une pression sévère pour réduire la demande et compresser les importations."

Des tensions palpables

Washington reproche à Berlin d'avoir inondé l'Europe de ses produits au moment où ses partenaires commerciaux étaient contraints de pratiquer d'importantes politiques de rigueur ralentissant leur croissance.

Les tensions sont de plus en plus palpables entre les deux gouvernements depuis les révélations du quotidien allemand Der Spiegel, qui a affirmé que les États-Unis avaient espionné le portable d'Angela Merkel.

> Merkel demande à Obama des explications sur la mise sur écoute de son mobile.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2013 à 12:25 :
Ce qui est fantastique avec l'allemagne c'est qu'il sont toujours tord. Peu importe ce qu'ils fassent, par exemple quand leur balance est négative comme début 2000 c'est pas bien quand elle est excédentaire comme maintenant c'est pas bien non plus. C'est d'un pratique je vous dis. Pas besoin de se poser des questions, le coupable est toujours le meme = l'Allemagne.
a écrit le 04/11/2013 à 12:03 :
Les allemands sont les plus malins. Depuis des années, ils bétonnent l'aspect psychologique du "made in Germany", robuste et fiable, même si cela n'est quand même pas si vrai. Depuis des années, ils ouvrent de nouveaux marchés, en chassant en meute et en toute discrétion. En s'asseyant si nécessaire sur les droits de l'homme, l'écologie, la pollution, tant que ce n'est pas chez eux. Et en appliquant, à la hache, une gestion sociale un peu brute, limitant et l'inflation et les importations. Le reste de l'Europe et les US s'aperçoivent, mais un peu tard, que l'Allemagne post réunification était devenue encombrante. Trop tard...
Réponse de le 07/11/2013 à 12:17 :
Une seule solution dissolution pure et simple de ce pays, Bombarder envahir et laisser les russes s'exiter a Berlin comme en 45. Annexer le Baden machin a la France. Voila la solution.
Réponse de le 07/11/2013 à 12:17 :
Une seule solution dissolution pure et simple de ce pays, Bombarder envahir et laisser les russes s'exiter a Berlin comme en 45. Annexer le Baden machin a la France. Voila la solution.
a écrit le 04/11/2013 à 9:52 :
Les allemands fondent leur modèle sur un déséquilibre permanent vis à vis de leur partenaires Européens. Pour une large part, leur performance à l'export provient de l'effet d'aubaine que constituent les salariés extrêmement bon marché provenant des pays nouvellement entrés dans l'UE.
a écrit le 04/11/2013 à 8:42 :
L allemagne est un danger non seulement pour Europe mais aussi pour la reprise aux US c est le message. Pourquoi nous le voyons avec la crise de ecotaxe ce n est pas le mesure qui est en cause mais la concurence de allemagne qui se comporte comme le chine en employant des émigrés a des salaires de 5 €, allemagne est donc un etat voyou qui abuse tous lenmonde pouquoi ne pas faire une greve des produits allemand
a écrit le 03/11/2013 à 20:40 :
@verite: je dis toujours qu'on a pas d'amis, mais uniquement des intérêts personnels...et j'ajouterais dans ce cas que les Allemands et les Américains aussi. Si les dirigeants français nous vassalisent aux US pour leurs intérêts personnels, on ne peut tout de même pas blâmer l'Allemagne !!!
a écrit le 03/11/2013 à 14:30 :
Visiblement les états-uniens ne reprochent pas aux allemands d'exporter leurs produits, mais d'avoir un large excédent commercial, supérieur à celui de la Chine ! Car si il y a beaucoup d'exportations il n'y a pas suffisamment d'importations. Les USA veulent que l'Allemagne importe plus et fasse ainsi travailler leurs partenaires européens. Partenaires qui pourront à leur tour consommer, condition d'une reprise de l’économie européenne. Car il ne faut pas rêver même si la France devait avoir des produits équivalents aux produits allemands les chinois n'en achèteraient pas 2 fois plus, il faudrait ce partager le marché existant.
a écrit le 03/11/2013 à 12:56 :
WASSHIGTON A RAISON? lallemagne fais souvent cavalier seul a son profils exlusifs? sans se soucie de leurs partnnaires europeens SAUF qu en elle leur demande de tenir les 3% ???
Réponse de le 03/11/2013 à 20:39 :
@verite: je dis toujours qu'on a pas d'amis, mais uniquement des intérêts personnels...et j'ajouterais dans ce cas que les Allemands et les Américains aussi. Si les dirigeants français nous vassalisent aux US pour leurs intérêts personnels, on ne peut tout de même pas blâmer l'Allemagne !!!
a écrit le 02/11/2013 à 21:58 :
Plus bas, un grand spécialiste écrit : « Il est toujours assez plaisant de lire les écrits de ceux qui raisonnent avec leur moelle épinière demander aux autres de se servir de leur cerveau ». Et un peu plus loin, après avoir vanté les qualités de la société allemande, il rajoute « Il n'est pas interdit de faire la même chose en France, ni même aux US »
Cher grand spécialiste, ce que vous dites est ridicule (surtout concernant les US) ! Ce pays reste et restera longtemps la première puissance innovatrice mondiale, et si l’Allemagne réussit bien dans différents créneaux (bagnole, machines…), rien ne garantit que cette réussite sera durable et s’adaptera aux évolutions de l’économie : l’Allemagne fait très pale figure dans des secteurs d’avenir (numérique, pharmacie) et même son plan sur les énergies renouvelables y est extrêmement contesté, car trop coûteux et aléatoire.
a écrit le 02/11/2013 à 15:31 :
Personne n'est forcé d'acheter les produits allemands.Si cela marche si bien pour eux c'est qu'ils le méritent.
a écrit le 02/11/2013 à 13:55 :
Les Allemands ne gagnent que 1 EUR l'heure et max 450 EUR le mois.
En France 9,42 EUR par heure même pour une activité simple.
Conclusion pour nos lecteurs de gauche: La France est top et la lumière sur cette planète !!
Réponse de le 03/11/2013 à 11:43 :
Eh bien allez travailler en Allemagne si c'est vraiment l'El Dorado !
a écrit le 02/11/2013 à 13:06 :
Il est toujours assez plaisant de lire les écrits de ceux qui raisonnent avec leur moelle épinière demander aux autres de se servir de leur cerveau. Quant à l'accusation de collabo, je la servirais plutôt à ceux qui aujourd'hui se font les porte-paroles de la culture et de la domination anglo-saxonne.
Sinon, observez un peu ce qui se passe en Allemagne, en terme de salaires, de diversité et de qualité de la production industrielle, de cohésion entre les acteurs économiques, etc. Il n'est pas interdit de faire la même chose en France, ni même aux US.
Ah, oui, ils ont des travailleurs pauvres. C'est vrai qu'ils n'ont pas de salaire minimum interprofessionel. Nous au moins, on en a un. Mais on a aussi nos travailleurs pauvres.
Réponse de le 02/11/2013 à 13:52 :
Imiter les autres c'est faire leur jeu mais pas contre il ne comprendrai pas que soyons différent!
Réponse de le 03/11/2013 à 11:41 :
@Vincent : la France n'est pas l'Allemagne, vous devrez vous y faire !
a écrit le 02/11/2013 à 12:04 :
Dans notre pauvre pays englué dans ses rêves de justice sociale, d'égalité et de principe de précaution et fasciné par nos chers amis allemands, on n'a même plus la force et la lucidité d'entendre les vérités qui nous concernent, sauf évidemment si elles sont négatives, auquel cas on aime bien se rouler dans notre propre fange.
Bref, voilà des paroles justes proférées par une institution officielle de la première puissance mondiale, et au lieu de saisir la balle au bond, et de contraindre nos chers amis qui nous veulent tant de bien de se dé-serrer la ceinture, ce qui réduirait leur compétitivité au bénéfice de celle des pays du sud, et donc d'y transférer un peu d'activité économique, bref de jouer un peu plus communautaire, silence radio, quand ce n'est pas des propos suspectant les américains de sombres desseins.
Navrant! Ouvrez un peu les yeux, faites marcher vos cerveaux, sortez de la pensée unique et du mirage du couple franco-allemand! et ne me taxez pas d'antigermanisme, car je risquerai de vous traiter de collabos.
Réponse de le 02/11/2013 à 13:54 :
On critique les ricains mais on les imites!
a écrit le 02/11/2013 à 12:01 :
Dans notre pauvre pays englué dans ses rêves de justice sociale, d'égalité et de principe de précaution et fasciné par nos chers amis allemands, on n'a même plus la force et la lucidité d'entendre les vérités qui nous concernent, sauf évidemment si elles sont négatives, auquel cas on aime bien se rouler dans notre propre fange.
Bref, voilà des paroles justes proférées par une institution officielle de la première puissance mondiale, et au lieu de saisir la balle au bond, et de contraindre nos chers amis qui nous veulent tant de bien de se dé-serrer la ceinture, ce qui réduirait leur compétitivité au bénéfice de celle des pays du sud, et donc d'y transférer un peu d'activité économique, bref de jouer un peu plus communautaire, silence radio, quand ce n'est pas des propos suspectant les américains de sombres desseins.
Navrant! Ouvrez un peu les yeux, faites marcher vos cerveaux, sortez de la pensée unique et du mirage du couple franco-allemand! et ne me taxez pas d'antigermanisme, car je risquerai de vous traiter de collabos.
a écrit le 02/11/2013 à 10:27 :
Les USA sont ravies de l'affaiblissement de la France qu'elle a su rabaisser par le biais de l'UE. Mais, maintenant, il ne faut pas donner trop de pouvoir à cette l'Allemagne "collaborationniste", en "prenant" le parti de l'opinion publique européenne!.
a écrit le 02/11/2013 à 8:59 :
les allemands ont payés leur dette de guerre, réunifié leur pays et ils sont toujours devant ,bref ils sont meilleurs que nous .
Réponse de le 03/11/2013 à 23:47 :
Cessez de vous dévaloriser ! Les Allemands n'ont pas encore payé leur dette de guerre à la Grèce et ont pu reconstruire leur pays grâce aux dollars du plan Marshall. Les pays pillés par les nazis n'ont pas eu cette chance. La réunification s'est faite aussi grâce au soutien financier de l'Europe.
a écrit le 01/11/2013 à 20:38 :
Depuis plus de vingt ans l'Allemagne a un excédent de la balance commerciale énorme (quelques 16 Milliards PAR MOIS en moyenne). Excédent réalisé principalement en Zone Euro et grâce à l'endettement des pays importateurs de biens allemands (y compris l'armement pour la Grèce). Malheureusement les bénéfices ainsi réalisés par les grosses entreprises allemandes ont très souvent été réinvestis en dehors de la Zone Euro, souvent dans les anciens pays du bloc soviétique avec pour conséquence le chômage des jeunes dans les pays déficitaires ; Espagne, Grèce, Portugal, Italie, France et j'en passe. L'Allemagne déplace en ce faisant le centre de gravité économique et politique de l'Europe vers l'Est, ce qui la met au centre de celle-ci. Une nouvelle forme de néocolonialisme menace les petits pays périphériques de l'Union Monétaire aboutissant ainsi à un système « républiques bananières » comme l'était jadis l'Amérique Latine pour les USA . La France est en partie responsable de ce développement, les accords imposés par l'axe franco-allemand aux autres membres de l'UE avantagent surtout l'Allemagne, et en moindre mesure la France qui en fait n'a pas su en profiter!
Réponse de le 02/11/2013 à 1:52 :
Vous avez entièrement tord. Depuis des années l'excédent allemand se réalise principalement en dehors de la zone euro. L'excédent vers la zone euro n'est qu'aux alentours de 30% et continue de diminuer. D'ailleurs, voulez-vous réellement suggerer que les Allemands ne donnent plus de travail aux Européens de l'Est (pensez-vous par hazard que les Européens de l'Est soient un peu moins européens que les Européens venant de l'Espagne ou de la France et merite donc moins de profiter de la santé économique allemande ?) ?
a écrit le 01/11/2013 à 16:31 :
@mobile: revois tes contradictions :-) 1) un libéral ne peut par définition pas être communiste. Quant à "l'idée commune" un peu partout dans le monde", tu dois pas voyager beaucoup. C'est au contraire l'individualisme galopant qui règne, y compris en Russie et en Chine. Et pour ton info, je suis loin d'être un jeune garçon :-)
a écrit le 01/11/2013 à 16:31 :
Mais que cherche-t-on finalement nous Français... ?

De rester sous la domination des anglo-saxons et de leur modèle financier à base de dettes toujours plus grosses qui profitent essentiellement à leur industries financières et qui nous asservissent années après années, avec un risque non négligeable d’être un jour ou l'autre totalement engloutis par l'énorme pyramide de Ponzi que les américains n'ont pas fini de faire croître comme leurs alliés anglais et japonais ?

Ou de s'affranchir de cette domination funeste en prenant notre destin européen en main et en recréant de la vraie valeur dans nos territoires, en faisant travailler nos ouvriers et nos ingénieurs, ... Comme les allemands le font ? Je suis sur que les allemands apprécieraient de la part de la France un peu plus de courage qui nous permettraient à nous tous européens de disposer d'un modèle économique nous permettant de nous affranchir de cette tutelle financière anglo-saxonne !

Alors certes, il y a un prix à payer pour cela : remettre en cause notre modèle social, ... Comme les allemands l'ont fait il y a dix ans !
C'est dur, mais ne veut-il pas mieux pour nos enfants de les aider à travailler plutôt que de les payer à rien faire, comme c'est le cas actuellement avec nos 5 millions de chômeurs ?

Sans compter que nous retrouverions ainsi de nouvelles marges de manœuvre pour financer les protections sociales que nous n'arrivons plus à assumer...

J'attends toujours le leader politique français qui se positionnera clairement dans ce sens, et mettra en oeuvre ces réformes indispensables. C'est une question de survie pour la France et pour l'idée que je me fais de l'Europe.
Réponse de le 02/11/2013 à 12:26 :
S il n y a pas de leader politique francais pour faire le ménage invitez Peer Steimbruck. C est un bon socialiste et il sait coment s´y prendre ( AGENDA 2010). Acutellemnt il cherche du boulot car il n´ira comme subsalterne dans la coalition Merkel. (CDU-SPD).
a écrit le 01/11/2013 à 16:15 :
test
a écrit le 01/11/2013 à 15:20 :
Depuis plus de vingt ans l'Allemagne a un excédent de la balance commerciale énorme (quelques 16 Milliards PAR MOIS en moyenne). Excédent réalisé principalement en Zone Euro et grâce à l'endettement des pays importateurs de biens allemands (y compris l'armement pour la Grèce). Malheureusement les bénéfices ainsi réalisés par les grosses entreprises allemandes ont très souvent été réinvestis en dehors de la Zone Euro, souvent dans les anciens pays du bloc soviétique avec pour conséquence le chômage des jeunes dans les pays déficitaires ; Espagne, Grèce, Portugal, Italie, France et j'en passe. L'Allemagne déplace en ce faisant le centre de gravité économique et politique de l'Europe vers l'Est, ce qui la met au centre de celle-ci. Une nouvelle forme de néocolonialisme menace les petits pays périphériques de l'Union Monétaire aboutissant ainsi à un système « républiques bananières » comme l'était jadis l'Amérique Latine pour les USA . La France est en partie responsable de ce développement, les accords imposés par l'axe franco-allemand aux autres membres de l'UE avantagent surtout l'Allemagne, et en moindre mesure la France qui en fait n'a pas su en profiter!
Réponse de le 01/11/2013 à 17:49 :
votre commentaire: un tissu d'âneries. Que connaissez vous de l'Allemagne et de son industrie pour écrire de telles absurdités. savez vous ce qu'est la Mitteleuropa pour les allemands? Avez vous une idée de ce qu'est la stratégie industrielle pour une entreprise allemande (Konzern ou Mittelstand ) Je comprends que la France soit gouvernée de cette manière avec des citoyens complètement analphabètes tant en économie qu'en commerce extérieur..
Réponse de le 02/11/2013 à 0:38 :
Insulter un contributeur n'apporte pas grand chose au débat. J'imagine que vous êtes bien supérieur à nous autres, pauvres analphabètes. Eclairez-nous plutôt de vos fabuleuses lumières en évitant le snobisme qui consiste à utiliser les mots allemands en lieu et place de mots français strictement équivalents.
Réponse de le 02/11/2013 à 1:45 :
Vous avez entièrement tord. Depuis des années l'excédent allemand se réalise principalement en dehors de la zone euro. L'excédent vers la zone euro n'est qu'aux alentours de 30% et continue de diminuer. D'ailleurs, voulez-vous réellement suggerer que les Allemands ne donnent plus de travail aux Européens de l'Est (pensez-vous par hazard que les Européens de l'Est soient un peu moins européens que les Européens venant de l'Espagne ou de la France et merite donc moins de profiter de la santé économique allemande ?) ?
a écrit le 01/11/2013 à 11:20 :
Il ne faut pas surestimer le rôle des politiques. Si l'Allemagne a des excédents c'est parce que ses produits sont de bonnes qualités et si ses produits sont de bonne qualité c'est parce que ses états majors industriels n'hésitent pas à investir en développement et en machines et à recruter de bons ingénieurs et ouvriers qualifiés (y compris français maintenant). Nos états majors eux n'aiment pas l'ingénierie et la recherche ; ils aiment la finance, le droit et le marketing moquette. D'où le résultat...
Réponse de le 01/11/2013 à 13:46 :
N'oublions pas que la compétitivité Allemande résulte autant de la subvention européenne que constitue l'Euro sous évalué pour Berlin que de la qualité indéniable de la production d'outre Rhin. La perte de cet avantage (15 à 25% du prix selon les pays européens) se traduirait par une perte de compétitivité brutale et massive des productions allemandes et la fin de son excédent commercial.
Réponse de le 02/11/2013 à 0:03 :
@JMM
"qualité indéniable de la production d'outre Rhin"... Qui est en passe de devenir un mythe...que nombre d'européens ne pourront plus s'offrir... et qui va ramener l'Allemagne dans le gros du peloton. N'oublions pas que l'Allemagne profite aussi à plein de la main d'oeuvre et des bas salaires des pays dans son Est, ainsi que des réformes Schröder.
a écrit le 01/11/2013 à 10:48 :
Les fables de La Fontaine revue et corrigée version 2013.
VERSION ANGLAISE
La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule.
Elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver.
La cigale pense que la fourmi est stupide, elle rit, danse et joue tout l'été.
Une fois l'hiver venu, la fourmi est au chaud et bien nourrie.
La cigale grelottante de froid n'a ni nourriture ni abri et meurt de froid.
FIN
VERSION FRANCAISE
La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule.
Elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver.
La cigale pense que la fourmi est stupide, elle rit, danse et joue tout l'été.
Une fois l'hiver venu, la fourmi est au chaud et bien nourrie.
La cigale grelottante de froid organise une conférence de presse et demande
pourquoi la fourmi a le droit d'être au chaud et bien nourrie tandis que les autres, moins chanceux comme elle, ont froid et faim.
La télévision organise des émissions en direct qui montrent la cigale grelottante de froid et qui passent des extraits vidéo de la fourmi bien au chaud dans sa maison confortable avec une table pleine de provisions.
Les Français sont frappés que, dans un pays si riche, on laisse souffrir cette pauvre cigale tandis que d'autres vivent dans l'abondance.
Les associations contre la pauvreté manifestent devant la maison de la fourmi.
Les journalistes organisent des interviews demandant pourquoi la fourmi est devenue riche sur le dos de la cigale et interpellent le gouvernement pour augmenter les impôts de la fourmi afin qu'elle paie "sa juste part".
En réponse aux sondages, le gouvernement rédige une loi sur l'égalité économique et une loi (rétroactive à l'été) d'anti-discrimination.
Les impôts de la fourmi sont augmentés et la fourmi reçoit aussi une amende pour ne pas avoir embauché la cigale comme aide.
La maison de la fourmi est préemptée par les autorités car la fourmi n'a pas assez d'argent pour payer son amende et ses impôts.
La fourmi quitte la France pour s'installer avec succès en Suisse. La télévision fait un reportage sur la cigale maintenant engraissée.
Elle est en train de finir les dernières provisions de la fourmi bien que le printemps soit encore loin.
L'ancienne maison de la fourmi, devenue logement social pour la cigale, se détériore car cette dernière n'a rien fait pour l'entretenir.
Des reproches sont faits au gouvernement pour le manque de moyens.
Une commission d'enquête est mise en place, ce qui coûtera 10 millions d'euros.
La cigale meurt d'une overdose.
Les médias commentent l'échec du gouvernement à redresser sérieusement le problème des inégalités sociales.
Réponse de le 01/11/2013 à 14:38 :
:-))
Réponse de le 01/11/2013 à 18:40 :
+100
a écrit le 01/11/2013 à 8:23 :
tous est bon pour la polemique
mais ce qui est vrai c'est que le pouvoir d'achat de nos cousins sont vraiment capté par
une mirorite qui profite tres bien des lois de petit bouleau
comme chez nous avec les interim qui sont une partie de l'esclavage
a écrit le 01/11/2013 à 8:18 :
Ça sent le souffre pour les accords transatlantiques... Tant mieux !
a écrit le 01/11/2013 à 0:21 :
C'est pas avec les USA que l'Europe devrait conclure un accord de libre échange, mais plutôt avec la Russie. On a plus de points commun et de complémentarité avec nos voisins de l'Est qu'avec les USA qui ne reconnaissent pas au vieux continent la place qu'il mérite.
Réponse de le 01/11/2013 à 8:56 :
Je suis d'accord. Et l'Europe a besoin d'une Russie forte pour faire tampon entre la Chine et l'Europe.
Réponse de le 01/11/2013 à 12:08 :
Ben voyons, pourquoi la russie et pas la chine ? Car ils sont blancs et chrétiens ? Meme pas...vous oubliez c'est une dictature. Et la chine c'est le mal pour vous ?
Réponse de le 01/11/2013 à 17:29 :
Regarde un peu la géographie ! Tu verras qu'entre la Chine et l'Europe, il y a l'himalaya. La Russie dispose aussi d'une grosse quantité de matières premières excédentaire, pas la Chine qui doit acheter à l'étranger pour s'approvisionner. C'est seulement une réalité économique. Les USA n'ont rien à nous apporter, et réciproquement. Un libre échange avec l'Est nous ouvrirait un marché pour équilibrer notre balance commerciale. Je ne vois pas ce que vient faire la couleur de peau ou la religion là dedans. Et il y a plus de diversité en Russie qu'en Chine...
Réponse de le 02/11/2013 à 1:50 :
L'Himalaya separe plutôt l'iInde de la Chine ... l'Inde se trouvant en Asie la denière fois que j'ai verifié son emplacement géographique ...
a écrit le 31/10/2013 à 23:32 :
DRRW: la guerre est terminée depuis 70 ans. il serait temps que tu te mettes à jour. Ferais-tu par hasard partie de ceux qui ne savent pas encore qu'il n'y a plus de communistes en Russie ou en Chine :-)
Réponse de le 01/11/2013 à 9:20 :
réves pour des réalités...les jeunes appelle ça MITO..ta grille de lecture est complétement dépassée....l'idée commune reviens en force un peut partout dans le monde....l'utopie ,libéral et aux abois...revois tes phantasmes et ta grille de lecture mon jeune garçon....
Réponse de le 01/11/2013 à 12:23 :
Faix ce sont les utopies collectivistes et conservatrices profondement anti libérales qui sont à l'agonie. Cites nous un seul pays socialiste qui a réussi ? Le libéralisme c'est la liberté de l'individu de jouir de sa liberté et des richesses qu'il crée sans se faire dépouiller par vos copains conservato collectivistes (UMPS en France). Vive la liberté et va prendre des leçons d'économie et informes toi sur ce qu'est le libéralisme, c'est loin de tes fantasmes de franchouillard qui subit la propagande étatiste de ton gouvernement et de ses hordes de fonctionnaires.
Réponse de le 01/11/2013 à 14:09 :
et vous restez donc bien enfermer dans le passé. Le monde tourne change et vous ne vous en rendez pas compte.
Réponse de le 01/11/2013 à 16:30 :
@mobile: revois tes contradictions :-) 1) un libéral ne p[eut par définition être communiste. Quant à "l'idée commune" un peu partout dans le monde, tu dois pas voyager beaucoup. C'est au contraire l'individualisme galopant qui règne, y compris en Russie et en Chine. Et pour ton info, je suis loin d'être un jeune garçon :-)
a écrit le 31/10/2013 à 23:22 :
Les allemands c'est les pires.....
Réponse de le 02/11/2013 à 7:16 :
Les allemands, c'est les meilleurs, je te l'accorde. T'es pas jaloux, quand-même? Ou juste un peu raciste? Il me semble que les USA veulent surtout diminuer leur endettement et en refiler un peu à l'Allemagne, car on sait tous ce que veut dire "consommation intérieure" ou "relance par la demande", ça veut dire s'endetter...En exportant plus vers l'Allemagne, les usa en profiteront évidemment, mais les allemands, pas si certain que ça. Et puis ça détourne un peu les regards de leur scandale dans l'espionnage...
a écrit le 31/10/2013 à 22:45 :
A se demander si tout ça n'est pas une posture pour faire avaler ensuite les accords transatlantiques qu'ils veulent à tout prix nous imposer. Je ne parle pas seulement des américains mais de Merkel aussi et dans une moindre mesure, nos propres dirigeants...
Réponse de le 31/10/2013 à 22:56 :
Mais nous n'en voulons pas, pesons sur nos élus...
a écrit le 31/10/2013 à 22:42 :
A se demander si tout ça n'est pas une posture pour faire avaler ensuite les accords transatlantiques qu'ils veulent à tout prix nous imposer. Je ne parle pas seulement des américains mais de Merkel aussi et dans une moindre mesure, nos propres dirigeants...
a écrit le 31/10/2013 à 22:41 :
A se demander si tout ça n'est pas une posture pour faire avaler ensuite les accords transatlantiques qu'ils veulent à tout prix nous imposer. Je ne parle pas seulement des américains mais de Merkel aussi et dans une moindre mesure, nos propres dirigeants...
a écrit le 31/10/2013 à 22:41 :
A se demander si tout ça n'est pas une posture pour faire avaler ensuite les accords transatlantiques qu'ils veulent à tout prix nous imposer. Je ne parle pas seulement des américains mais de Merkel aussi et dans une moindre mesure, nos propres dirigeants...
a écrit le 31/10/2013 à 22:41 :
A se demander si tout ça n'est pas une posture pour faire avaler ensuite les accords transatlantiques qu'ils veulent à tout prix nous imposer. Je ne parle pas seulement des américains mais de Merkel aussi et dans une moindre mesure, nos propres dirigeants...
a écrit le 31/10/2013 à 22:30 :
Ca commence mal pour Merkel. Si l'allemagne est competitive comme elle dit c'est grace au tonton US qui a toujours veille depuis la fin de la WW2 a ce que tout se passé bien pour l'allemagne qui d'ailleurs savait lui renvoyer l'ascenseur. Maintenant que l'europe est vent debout contre l'allemagne, l'avertyissement des US n'a que plus de poid.
Réponse de le 31/10/2013 à 23:32 :
DRRW: la guerre est terminée depuis 70 ans. il serait temps que tu te mettes à jour. Ferais-tu par hasard partie de ceux qui ne savent pas encore qu'il n'y a plus de communistes en Russie ou en Chine :-)
Réponse de le 01/11/2013 à 12:05 :
Il y encore des vieux revanchards aigris, visiblement DRRW en fait parti.
Réponse de le 01/11/2013 à 13:23 :
avertyissement... ça sent les longues études
Réponse de le 01/11/2013 à 15:56 :
Jojo
Pas besoin d'avoir fait de longues études pour avoir un esprit d'analyse. Il fait très certainement allusion aux investissements US au lendemain de la guerre pour faire front à l'URSS. Ce qui explique un essore rapide au lendemain de cette guerre. Nota depuis la nuit des temps certains empires se servent de pays comme zone tampon.
Réponse de le 01/11/2013 à 16:00 :
Jojo
Pas besoin d'avoir fait de longues études pour avoir un esprit d'analyse. Il fait très certainement allusion aux investissements US au lendemain de la guerre pour faire front à l'URSS. Ce qui explique un essore rapide au lendemain de cette guerre. Nota depuis la nuit des temps certains empires se servent de pays comme zone tampon.
a écrit le 31/10/2013 à 22:25 :
Merkel- Poutine c' est l' axe principal de l' Europe , avec le savoir faire des uns et l' insolente richesse en matières premières des autres . La NSA d' Obama écoute tout et ne comprend rien !
Réponse de le 31/10/2013 à 22:31 :
Bien sur l'axe Merkel Poutine il fallait y penser quell stratege vraiment impressionnant.
Réponse de le 31/10/2013 à 22:32 :
Bien sur l'axe Merkel Poutine il fallait y penser quell stratege vraiment impressionnant.
Réponse de le 01/11/2013 à 16:36 :
@ DRRW Que penser de l' oléoduc construit en mer Baltique, pour concurrencer Nabuco....Financement et construction ultra rapide ?
Réponse de le 01/11/2013 à 16:38 :
@ DRRW Que penser de l' oléoduc construit en mer Baltique, pour concurrencer Nabuco....Financement et construction ultra rapide ?
a écrit le 31/10/2013 à 22:12 :
Vas-y Angela, renvoie leur la monnaie de leur pièce (1 euro = sous peu 100 dollars environ) mais surtout ne te sers pas de ton téléphone il est plombé !
Réponse de le 31/10/2013 à 22:42 :
A se demander si tout ça n'est pas une posture pour faire avaler ensuite les accords transatlantiques qu'ils veulent à tout prix nous imposer. Je ne parle pas seulement des américains mais de Merkel aussi et dans une moindre mesure, nos propres dirigeants...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :