Le Royaume-Uni et ses dépendances, champions mondiaux de l'opacité fiscale

 |   |  460  mots
Selon le classement d’opacité financière du réseau Tax Justice Network, Londres et ses territoires d'outre-mer surpasseraient la Suisse et le Luxembourg.

Le Royaume-Uni serait, si l'on inclut ses dépendances, le pays où la finance est la plus opaque. C'est ce qui ressort du classement 2013 de l'indice d'opacité financière réalisé par le réseau pour la justice fiscale (Tax Justice Network, TJN). L'indice recoupe quinze critères et couvre 82 pays.

Poids de la couronne britannique dans le secteur

Certes, le trio de tête de ce classement n'est pas britannique puisqu'il s'agit dans l'ordre de la Suisse, du Luxembourg et de Hong Kong. Mais, précise le communiqué de TJN, si le Royaume-Uni stricto sensu se place à la 21ème place du classement, il passe à la première place lorsque l'on ajoute les territoires d'outre-mer comme Jersey (9ème), Guernesey (15ème), les Bermudes (14ème), les Iles Vierges Britanniques (20ème) ou les Iles Cayman (4ème).

« Si nous avions regroupé l'ensemble du réseau que soutient et contrôle en partie le Royaume-Uni, il aurait été facilement au premier rang de l'indice, bien devant la Suisse », explique TJN qui en profite pour critiquer le double langage du premier ministre de Sa Majesté David Cameron sur le sujet.

«Tendances positives »

Globalement, TJN note « certaines tendances positives » depuis le dernier classement publié en 2011 dans le domaine de l'opacité, mais, ajoute le réseau, « nous restons à des années-lumière des changements dont le monde a besoin » et « l'opacité financière demeure bel et bien vivante. »

Il doit cependant reconnaître la bonne volonté de plusieurs centres offshore - sous la pression internationale - de faire avancer la transparence. C'est notamment le cas de la Suisse (qui a accepté les règles de l'OCDE sur le secret bancaire), des Iles Cayman (qui viennent de signer un accord d'échange d'informations avec Londres) et de Singapour. Mais d'autres pays, comme le Liban (6ème) pourraient prendre le relais.

L'Allemagne pointée du doigt

L'édition 2013 montre quelques changements majeurs avec l'entrée dans les dix premiers de l'Allemagne (en 8ème position, devant Jersey) et du Japon (10ème). « Ces deux pays hébergent un important volume d'avoirs illicites de façon opaque », explique TJN. C'est notamment une mauvaise nouvelle pour l'Allemagne qui se veut en pointe dans la lutte contre les paradis fiscaux et qui, notamment lors de la crise chypriote en mars n'a pas hésité à frapper fort pour « faire un exemple contre un paradis fiscal. » Mais Chypre n'est que 41ème de ce même classement, juste devant la France (43ème).

La France, en milieu de tableau

Concernant la France, TJN salue les efforts réalisés, notamment avec l'obligation prévue par la loi d'établir un reporting pays par pays des activités bancaires. Mais TJN demande plus de transparence concernant la propriété des entreprises et réclame plus de mise à jour de ces informations.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/11/2013 à 13:54 :
Quand les Français comprendront-ils qu'il s'agit de leur argent ! Les taxes ne servent qu'à nourrir ceux qui veulent vivre du travail des autres. L'ONG Tax Justice Network en est la parfaite illustration.
a écrit le 08/11/2013 à 10:24 :
L'enrichissement par secret bancaire et concurrence déloyale devrait être hors la loi, une bonne fois pour toute. Sinon, on va revenir au Moyen-Age.
a écrit le 07/11/2013 à 20:19 :
Bon bah pour une fois on n' est pas les premiers. Par contre je voyais nos amis Allemands et Anglais plus vertueux....mais bon comme on dit l' habit ne fait pas le moine .
a écrit le 07/11/2013 à 18:28 :
Pourtant le nain Sarko avait désigné les méchants après le G20 : la Belgique, le Luxembourg, la Suisse... Quel courage ! Hong Kong, tous les territoires de la couronne britannique, rien.
Bravo.
a écrit le 07/11/2013 à 18:11 :
Dans le trio de tête, il y a Hong Kong qui fut...Britannique.
a écrit le 07/11/2013 à 16:23 :
C'est "l'opacity" totale..au paradis fiscal..du Royaume
a écrit le 07/11/2013 à 16:00 :
Yes ! les anglais ...eux...savent défendre leurs avantages ...God Save the Queen ...
Réponse de le 07/11/2013 à 18:18 :
@Pipolino
Défendre des avantages quand il s'agit d'argent sale, d'argent volé, d'argent détourné, d'argent de la drogue... Yes? Belle mentalité. God F... the Qouine et le bellâtre Cameron.
Réponse de le 08/11/2013 à 5:59 :
Il faut défendre les trafiquants, les fraudeurs, les criminels, les maffieux, les corrompus etc. Car la cupidité, c'est quand même ce qu'il y a de mieux !
a écrit le 07/11/2013 à 15:26 :
Enfin, on en parle un peu !!! Les principaux paradis fiscaux sont en effet britanniques, suivis du Delaware aux US.
a écrit le 07/11/2013 à 13:08 :
Merci à la Tribune de pointer du doigt un autre pays que la Suisse. Il est temps que les journalistes ouvrent les yeux sur d'autres paradis fiscaux plus opaques et bien plus puissants que la Suisse. Par ailleurs, ce classement parle également des USA classés 6ème...
a écrit le 07/11/2013 à 13:07 :
Merci à la Tribune de pointer du doigt un autre pays que la Suisse. Il est temps que les journalistes ouvrent les yeux sur d'autres paradis fiscaux plus opaques et bien plus puissants que la Suisse. Par ailleurs, ce classement parle également des USA classés 6ème...
a écrit le 07/11/2013 à 13:06 :
Comme quoi tous ces Etats sont enclins à critiquer leurs voisins mais pas à sévir dans leurs frontières. Faites ce que je dis, pas ce que je fais.
a écrit le 07/11/2013 à 13:05 :
En 1981 , aux US, on disait : " Here in the US, we have Ronald Reagan, Johnny Cash and Bob Hope. In France, you have Mitterand, no cash and no hope" . C'est de plus en plus vrai : no cash and no hope.
Réponse de le 07/11/2013 à 13:26 :
vous rigolez ? vous connaissez le montant du patrimoine des francais ?? jamais on n a été aussi riche
Réponse de le 07/11/2013 à 15:07 :
Odilon parle de cash et non de valorisation. L'argent c'est fait pour circuler et non fait pour etre tesoriser. Vous pouvez avoir plein d'euros sous votre matelat mais si il n'y a pas d'entrepreneur pour creer des emplois je ne vois pas l'interet.
a écrit le 07/11/2013 à 12:19 :
Le lectorat de la Tribune semble adorer promouvoir le viol de la loi, en particulier la fraude et le recel de cette fraude.
Et pourtant faire l'apologie d'un délit est un délit.

Autrement dit, on veut bien avoir des routes pour le transport de marchandises et de personnes, des lois qui offrent des recours économiques, des subventions venant du trésor publique et plein d'autres friandises mais tout ça on veut pas le financer, on veut tout gratos et que ça soit les autres con...tribuables qui payent avec la dette qu'ils devront rembourser un jour.
C'est même plus socialiser les pertes, c'est socialiser les dépenses, on est chez kolkhoze en fait.

L'assistanat a de beaux jours devant soit et toutes les racailles ne sont pas en survet, certaines sont en col blanc.
Réponse de le 07/11/2013 à 12:34 :
Moi je trouve très amusantes les aigreurs des oisifs sociopathes de LT...
Réponse de le 07/11/2013 à 12:34 :
merci
Réponse de le 07/11/2013 à 13:08 :
En 1788 aussi, certains ne voyaient rien venir. Tout va bien madame la marquise !
a écrit le 07/11/2013 à 11:55 :
L'Angleterre est un immense paradis fiscal pour les ultra riches. Tout cela est financé par un population qui paie les pots cassés quand la finance s'emballe et par les autres pays d'Europe qui se retrouvent en concurrence avec ces bandits.
Réponse de le 07/11/2013 à 17:52 :
L'Angleterre paye moins les pots casses de la crise, que ne le font les francais avec un gouvernement taxophile....
a écrit le 07/11/2013 à 11:50 :
Londres c'est" l'opacity" totale..au paradis fiscal
a écrit le 07/11/2013 à 11:49 :
Si un jour on a une réelle transparence sur la propriété des entreprises et des banques, on verra enfin la réalité du colonialisme économique anglo-saxon : plus de la moitié de l'économie de nos pays EUR (mais aussi Latino-américains et autres) entre les mains de la "world company" et de ses actionnaires. Tout ça acheté avec de la monnaie de singe (dollar) fabriqué ad hoc. Le dollar n'est que l'instrument d'une politique économique hégémonique.
Réponse de le 07/11/2013 à 12:52 :
Qu'est ce que cela sera quand l'Euro sera à sa vraie valeur !
a écrit le 07/11/2013 à 11:22 :
Qui peut encore croire une seule seconde au fairplay britannique, mot que l'on peut traduire comme "la manière de se faire entuber avec le sourire"???
L'honnêteté, la fiabilité, la fidélité des britishs n'est plus à démontrer, eux qui se prennent pour la maison-mère des USA, voire de l'Humanité entière, depuis que la chambre des députés a refoulé la petition des germanophones en 1794!
Hong-Kong peut être assimilée colonie britannique, puisque libre depuis seulement 1997.
Idem pour Singapour.
Réponse de le 07/11/2013 à 11:38 :
Vous me faites marrer a regarder (toujours) chez le voisin !!! On vit dans un des derniers Etats comunistes dans le monde, geres par des gens qui ont (toujours) vecu au crochets de l'Etat. C'est sur, ce n'est pas un paradis fiscal ... ca c'est sur.
Réponse de le 07/11/2013 à 11:38 :
Vous me faites marrer a regarder (toujours) chez le voisin !!! On vit dans un des derniers Etats comunistes dans le monde, geres par des gens qui ont (toujours) vecu au crochets de l'Etat. C'est sur, ce n'est pas un paradis fiscal ... ca c'est sur.
Réponse de le 07/11/2013 à 12:09 :
Votre message n'a ni queue ni tête, quand une compagnie brasse des milliards en les retirant de pays pauvres et en ne les redistribuant pas, et bien il est certain que la pauvreté s'accumule ailleurs avec ces soit disant 'parasites' de la société qui vivent à son crochet avec 3 fois rien..
Réponse de le 07/11/2013 à 12:35 :
Ça vomit sur les assistés... A 11.38 du matin...
a écrit le 07/11/2013 à 11:11 :
C'est sur qu'ils sont plus forts que notre état communiste pour faire du business.
Réponse de le 07/11/2013 à 11:40 :
Il ne s'agit pas de faire du "business" , mais de blanchir l'argent de la mafia et d'autres organisations criminelles ou illégales.
Réponse de le 07/11/2013 à 12:11 :
L'argent sale doit représenter 1% de l'argent offshore. La raison est simple:plus les gens sont riches, moins ils ont envie de payer d'impôts. On estime souvent que 3/4 de l'argent privé faisant du business (licite) est offshore. Maitenant, si les états ne voulaient pas être confiscatoires vis à vis des riches, il y aurait sans doute moins d'ragent caché. "Faire payer les riches", c'est bien socialo, ça.
Réponse de le 07/11/2013 à 18:33 :
Votre argumentaire, classique, ne tient pas : à partir du moment où les États, au début du XXème siècle, ont mis en place un système d'imposition sur les sociétés ou sur les revenus, ceux qui en avaient les moyens ont aussitôt transféré leurs avoirs dans des territoires à la fiscalité plus douce. Et pourtant à l'époque les taux n'étaient que de quelques pour-cents !
a écrit le 07/11/2013 à 11:11 :
Cela n'étonne personne!
Il suffit de se promener sur les quais d'un port comme celui d'Antibes pour voir que la majorité des (tré)gros yachts ont l'union jack comme pavillon alors que l'on parle toutes les langues ( même le français) sur ces unités.
Plus généralement tous les grands pays "économiques" du monde ont des lois fiscales favorables aux grandes fortunes et leurs paradis fiscaux attitrés et connus . ainsi le nombre de milliardaires augmente, en %, plus que celui de chômeurs. Que voulez vous il faut bien que les palaces à 30000€ la nuit fassent le plein!
a écrit le 07/11/2013 à 11:10 :
Il y a probablement autant d'argent sale que d'argent propre en circulation dans le monde. Si l'on rêve d'enlever l'argent sale tout le système s'effondre au même titre que le bien et le mal le jour et la nuit la marche avant et la marche arrière. Vouloir éradiquer l'argent sale est une pure vue de l'esprit de donquichotte qui n'ont rien compris au fonctionnement de L'espèce humaine. Pour ce qui est de l'Europe lutter contre l'argent sale ne peux être que extrêmement négatif pour la croissance et le développement économique de nos région.
a écrit le 07/11/2013 à 11:01 :
chuut, on s’était mis d'accord pour ne parler que de la Suisse les copains...
a écrit le 07/11/2013 à 10:59 :
Paradis fiscaux au sein de l'Europe! Que du malheur pour le petit peuple.
Réponse de le 07/11/2013 à 11:07 :
C'est qui le petit peuple, sauf chez Victor Hugo ?
Réponse de le 07/11/2013 à 11:45 :
Le petit peuple c'est tous les citoyens qui gagnent moins de 100 K€ annuels.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :