Ukraine : déjà des voix discordantes après l'accord de Genève

 |   |  556  mots
Le président américain Barack Obama a déclaré n'avoir aucune certitude que l'accord conclu permette une désescalade sur le terrain. Reuters
Le président américain Barack Obama a déclaré n'avoir "aucune certitude que l'accord conclu permette une désescalade sur le terrain". Reuters (Crédits : reuters.com)
Les premières déclarations américaines et l'attitude des pro-russes sur le terrain ont rapidement douché les espoirs d'apaisement permis par l'accord trouvé jeudi à Genève. Les Occidentaux, Kiev et Moscou s’étaient pourtant entendus sur le désarmement des séparatistes à l'Est de l'Ukraine.

A peine l'accord signé, les menaces ont fusé. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a prévenu jeudi soir que la Russie serait soumise à de nouvelles sanctions si elle n'appliquait pas l'accord quadripartite conclu quelques heures avant, à Genève.

Sur son compte Twitter, il a appelé l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à se charger d'aider les autorités ukrainiennes à reprendre les villes et bâtiments officiels occupés par les séparatistes pro-russes :

Barack Obama reste sceptique

De son côté, le président américain a déclaré n'avoir :

"Aucune certitude que l'accord conclu permette une désescalade sur le terrain. Je ne pense pas que l'on puisse être sûr de quoi que ce soit à ce stade".

Il a néanmoins souligné qu'il "faudra encore plusieurs jours pour voir si les déclarations se concrétisent".

Les séparatistes pro-russes ne sont pas prêts à abandonner leurs positions

Sur le terrain en touts cas, l'accord est loin d'être appliqué. Le reportage de l'envoyé spécial de France Inter faisait état ce matin à Donetsk de la réaction des militants pro-russes : ils ne sont pas prêts à quitter les bâtiments officiels qu'ils occupent. "Pas de référendum, pas de départ" affirment certains d'entre eux ce matin. 

Les séparatistes pro-russes ont également déclaré jeudi qu'ils ne quitteraient pas les lieux tant que les partisans des nouvelles autorités au pouvoir à Kiev ne lèvent pas leur camp à "Maïdan", la place de l'Indépendance dans le centre de la capitale.

Mettre fin aux violences en désarment les "groupes illégaux"

La restitution des bâtiments officiels fait pourtant partie des closes de l'accord. Son annonce avait été faite par le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, jeudi 17 avril. 

Il prévoit normalement que :

  • Les groupes armés illégaux doivent être désarmés
  • Tous les bâtiments saisis illégalement doivent être rendus à leurs propriétaires légitimes,
  • Toutes les rues, les places et les autres lieux publics dans les villes ukrainiennes doivent être libérés

Le document qui a été adopté prévoit aussi une amnistie pour ceux qui respecteront les dispositions de l'accord, à l'exception de "ceux qui sont coupables de crimes capitaux".

La Russie n'a "aucun désir" d'envahir l'Ukraine

La Russie n'envisage pas d'envahir l'Ukraine a assuré Sergueï Lavrov devant la presse. "Nous n'avons aucune espèce de désir d'envoyer des troupes en Ukraine. Cela serait contre nos intérêts fondamentaux", a dit hier le chef de la diplomatie russe.

Les pourparlers à Genève réunissaient le chef de la diplomatie ukrainienne Andriy Dechtchitsia, son homologue russe Sergueï Lavrov, le secrétaire d'Etat américain John Kerry et la porte-parole de l'Union européenne pour les Affaires étrangères, Catherine Ashton.

Sergueï Lavrov a souhaité pour sa part l'ouverture immédiate d'un vaste dialogue national en Ukraine. Il a préconisé des réformes de décentralisation dans le pays, une plus grande autonomie pour les régions et ajouté que les participants aux pourparlers avaient convenu de poursuivre les discussions dans des cadres différents.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/04/2014 à 22:11 :
Il faut que les trolls de service le sachent avant de venir ici débiter leurs salades.
a écrit le 19/04/2014 à 14:03 :
"Pas de référendum, pas de départ", voilà qui est vraiment insoutenable pour les pseudo démocrates US et Européen !!!!
a écrit le 19/04/2014 à 12:56 :
En Ukraine soviétique, les bolchéviques se concentrèrent sur l’adaptation de l’agriculture aux besoins de l’Union. Aussitôt après leur prise de pouvoir, ils mirent sur pied des commandos de réquisition passant dans les villages et confisquant aux paysans tout ce qui avait de la valeur. Ceci conduisit à des révoltes paysannes. Les champs furent délaissés, les récoltes mauvaises, et des dizaines de milliers de gens moururent dans la famine qui s’ensuivit. Ce ne fut qu’après plusieurs années, lorsque les bolchéviques assouplirent leur politique et laissèrent aux paysans également de quoi subsister et vendre sur les marchés, que la situation se décanta. La situation change radicalement au début des années 30. La prise de pouvoir par Staline signifie la chasse aux sorcières.
Réponse de le 19/04/2014 à 14:21 :
C'est marrant que vous utilisiez l'expression "la chasse aux sorcières",
originellement ce fut une expression utilisé aux US dans les années Nixon, pour déterrer et persécuter les communistes ou soupçonné communistes aux USA !
a écrit le 19/04/2014 à 12:36 :
Tu m'étonne qu'il est septique, en quoi les US pourraient se sentir concerné par des Nationalistes Ukrainien d'un coté, de l'autre des Ukrainiens pro Russe ?
Obama est là mais il aimerait être ailleurs, cela se sent et ça se voie !!
Réponse de le 19/04/2014 à 22:12 :
+ 1.
a écrit le 19/04/2014 à 12:20 :
Dotée d'une rare lucidité et d'une farouche détermination, Anna Politkovskaïa était visionnaire. Elle avait prévu la spirale de violence dans toutes les républiques caucasiennes, la montée de la xénophobie, l'obstination de Vladimir Poutine à garder le pouvoir à tout prix, la répression accrue contre les opposants … et la très faible riposte des gouvernements occidentaux. Elle n'était cependant pas fataliste et insistait toujours sur le facteur clé qui ferait peut-être bouger la Russie : la société, les simples citoyens qui un jour en auraient assez de vivre "à la russe" et repartiraient à la conquête de leurs droits et libertés politiques. Anna Politkovskaïa aurait accompagné avec civisme et brio les batailles électorales et protestations sociales des deux dernières années mais elle fût assassinée le jour de l'anniversaire de Poutine par des agents du FSB.
Réponse de le 19/04/2014 à 12:29 :
Quel rapport avec l'article SVP ?
Ou vous voulez juste occuper le terrain ?
Vous êtes un militaire de l'OTAN à la retraite peut être ?
Réponse de le 19/04/2014 à 12:40 :
Non une victime de Poutine donc j'alerte sur le personnage.
Réponse de le 19/04/2014 à 22:16 :
Vous savez le nombre des victimes des drones envoyés par Barack Obama en Afghanistan ? est-ce que le total de morts civiles afghans ça vaut une politologue russe ?
a écrit le 19/04/2014 à 12:17 :
L’Ukraine a subit l'immigration Russe car il n'y avait plus de frontière du temps de l'URSS (comme nous en EURSS), en réaction, 23 ans après la chute du mur, le Nationalisme tendance Nazi monte en force, et prends le pouvoir PAS démocratiquement, alors répéter sans cesse que c'est la faute à Poutine, c'est stérile !!
Cela nous empêchera pas de faire le parallèle avec l'Europe et qu'aux prochaines élections européennes il faudra mettre un coup d’arrêt à la même folie qui sévit à Bruxelles avec une construction Européen digne des plus grand rêve d'impérialisme, un nouveau REICH. STOP aux fachos en tout genre !
Réponse de le 19/04/2014 à 15:06 :
Les Russes sont venus en Ukraine pour évoluer et être éduqués , ils remercient très mal cette terre d'accueil.
Réponse de le 20/04/2014 à 1:23 :
Le Nationalisme, c'est l'entre soi, avec des lois, une politique, qui sert la prospérité et l'indépendance de la Nation.
L’ultra Nationalisme, c'est quand on a ignoré le Nationalisme et qu'on se réveille avec des fachos, a vouloir exterminer les 'Autres' car ils sont différents, forcément c'est donc eux les coupables.
L'Ukraine a vécu sans nationalisme sous l'URSS, elle se réveille avec des Néonazies. Ce n'est ni la faute des Ukrainiens, ni la faute des Russes, plus des Technocrates Européen qui n'ont rien vu venir.
Nous nous devons de pas faire la même erreur ici dans l'Europe ! Vite le retour à la Nation !!
a écrit le 19/04/2014 à 12:14 :
Au début ce sont de soi-disant civils ukrainiens mais quand le mensonge est tellement gros on est obligé d'avouer : MOSCOU (Reuters) - Vladimir Poutine a reconnu pour la première fois jeudi que des forces russes avaient été envoyées en Crimée pour soutenir les forces locales d'auto-défense dans la république autonome d'Ukraine. "Nous avons dû prendre des mesures inévitables afin d'empêcher le développement d'événements similaires à ceux actuellement en cours dans l'est de l'Ukraine", a dit le président russe dans une déclaration à la télévision nationale. "Bien sûr que nos troupes se tenaient derrière les forces d'auto-défense de Crimée", a-t-il admis. (Alexei Anischchuk; Pierre Sérisier pour le service français)
Réponse de le 19/04/2014 à 12:23 :
Si vous avez des bases militaire dans un pays en pleine insurrection, vous attendez gentiment de voir comment ça se passe? Et quid de l'équipement nucléaire ? Enfin un peu de sérieux, Poutine a agit rationnellement, ne vous en déplaise.
Réponse de le 19/04/2014 à 13:12 :
@ Les bases : En Syrie la Russie a une base. Elle n'est pourtant pas intervenue malgré près de 4 ans de guerre alors qu'en Crimée il ne se passait rien. Vous êtes un marrant vous ! si votre "rationnalité se rapporte à votre plumage" le milliard de chinois peut se faire des oreillers et coussins en plume jusqu'à la fin des temps ;o)))
a écrit le 19/04/2014 à 12:10 :
Chaque année, l'automne est une saison douloureuse pour Marina Litvinenko, et la grisaille londonienne n'y est pour rien. Le 23 novembre, cette femme aux yeux bleus et au regard mélancolique commémorera à nouveau la disparition de son mari, Alexandre Litvinenko, dissident et ancien agent du FSB, les services secrets russes, empoisonné au polonium 210, une substance radioactive par 2 agents russes que l'on pu suivre aux traces radioactives, alors qu'il vivait en exil dans la capitale britannique.
Réponse de le 19/04/2014 à 12:20 :
On reconnais votre style, c'est amusant de vous voir seul (sous différent pseudo) vous agiter comme un malade contre Poutine, le FSB, ou L'OTAN sont les gentils, alors que le problème est ailleurs.
Les élections Européenne qui arrivent sans doute ?
Réponse de le 19/04/2014 à 12:47 :
Non P comme piqûre de rappel. Cà vous fait mal le Nashi ?
a écrit le 19/04/2014 à 11:07 :
La propagande en direct de la CIA, du département d'état US et des technocrates non élus de l'UE. Tels sont les "arguments" répétés ad nauseam en relais des médias TV soumis, pour tenter de convaincre le français de base qu'il est bon de faire "la guerre pour avoir la paix". Depuis 1941 les USA sont en guerre, directement ou par procuration et ils dépensent en armement plus que toutes les autres nations réunies. L'impérialisme de wall street n'a comme objectif que de vassaliser l'UE et d'empêcher les européens de se réunir réellement pour faire contrepoids. Une fois la Russie encerclée, le prochain objectif des banksters de l'oncle Sam sera de contenir la Chine avant l'affrontement inéluctable. Seul un monde multi polaires nous préservera de la guerre contrairement à ce que répètent bêtement les trolls appointés ...
Réponse de le 19/04/2014 à 11:55 :
Retourne en Russie espion du FSB de Poutine si l'Europe ne te plaît pas.
a écrit le 19/04/2014 à 10:43 :
En 1990, MIkhaël Gorbatchev avait accepté la réunification des deux Allemagnes à condition que l'OTAN s'arrête à la frontière germano-polonaise. Puis, Bill Clinton promit à Boris Eltsine que l'OTAN n'engloberait pas les anciennes républiques soviétiques (États Baltes, Ukraine, Géorgie, Biélorussie). Or, ces deux promesses ont été manifestement violées ! Et les Occidentaux parjures voudraient que la Russie reste les bras croisés !! Non sans oublier que des avions F-16, AWACs, des destroyers lanceur de missiles et même de blindés de l'OTAN sont à ce moment même acheminés vers l'Ukraine, la Pologne et le Pays Baltes. Dans quel but , faire peur à Poutine? ou tout simplement pour envahir la Russie ? à ces questions l'OTAN se tait. Donc rien de plus normal que la Russie déploie ses soldats à ses frontières. Somme toute, ils sont chez eux, n'est-ce pas ?
Réponse de le 19/04/2014 à 12:05 :
La Russie qui a envahi l'Europe et la occupée en la spoliant pendant 1/2 siècle n'a jamais respecté les accords de transparence et désarmement nucléaire. Les pays qui la connaissaient le mieux ont donc demandé à l'Otan de les intégrer et non l'inverse. On n'intègre en effet l'Otan que si l'on est volontaire. Poutine n'a pas respecté du tout les accords de 91 de respect des frontières ukrainiennes en échange de la dénucléarisation de l'Ukraine. Poutine a menti à longueur de temps disant qu'il n'y avait pas de soldats russes pour ensuite le reconnaître. La Russie a organisé des manoeuvres et a positionné 40.000 soldats à l'Est plus des avions (voir photos satellites). Normal que l'Otan se méfie. Le gouvernement russe c'est le FSB dont Poutine est membre.
a écrit le 19/04/2014 à 10:25 :
Poutine et les 4000 oligarques mafieux du FSB méritent le prix Nobel de la guerre (modèle Hitler ou Staline) : ils n'ont à leur actif que la destruction de la Libye, les crimes de guerre au Sahel, en Syrie en Afghanistan, en Tchétchénie, en Géorgie, en Ukraine et tentent d'envahir l'Eurpe comme Staline en son temps.
a écrit le 19/04/2014 à 7:26 :
Grobama et les 40 voleurs de wall street méritent le prix Nobel de la paix (modèle Orwell) : ils n'ont à leur actif que la destruction de la Libye, les crimes de guerre au Sahel et en Syrie et la vassalisation de l'Europe !
Réponse de le 19/04/2014 à 9:02 :
Expliquez moi çà en détail pour que l'on puisse argumenter ?
Réponse de le 19/04/2014 à 9:39 :
Arrêtez de regarder foxnews...
Réponse de le 19/04/2014 à 10:15 :
Conseillez donc directement "Américain" de regarder Poutine TV le troll FSB au lieu de vous dégonfler !
Réponse de le 19/04/2014 à 10:56 :
Les faits d'arme des USA au Vietnam,Somalie, Afghanistan, Irak,Serbie, Libye... On s'en souvient ! Nul besoin d'arguments face aux troll de l'OTAN !
Réponse de le 19/04/2014 à 12:08 :
L'occupation de 50 ans de pays européens on s'en souvient, tout comme l'Afghanistan 20 ans, la Tchétchénie, la Géorgie, l'Ukraine, Cuba, Prague, les manipulations du KGB au Vietnema, en Somalie, le soutien de Kadhafi en Lybie quii abattait des avions civils, le poloniium, les médias russes bouclés, les dizaines de journalistes assassinés etc
Réponse de le 20/04/2014 à 6:07 :
Génial votre portrait, vous nous faites le même en version USA-UE? Je commence: Vietnam, Corée du Nord, Irak, Rwanda, soutien de Saddam Hussein, soutien de Kadhafi puis assassinat pour un résultat d'une Libye aujourd'hui en lambeaux, Egypte, Tunisie... A vous de compléter
a écrit le 19/04/2014 à 2:46 :
Ce dossier ukrainien est une excellente occasion de faire avancer plus avant le construction européenne. La Lituanie accélère son entrée dans l'euro. Sur le plan politique l'intervention russe constitue une formidable opération en faveur de l'OTAN, ce que ne souhaitait sans doute pas Poutine joueur de poker opportuniste. Après la Géorgie en 2008, l'Ukraine est le second pays candidat à être agressé par les forces russes. Les pays baltes qui ont adhéré en 2004 ont bénéficié au titre de la solidarité instaurée d'un appui politique et militaire (envoi d'avions de surveillance). Depuis 1999 toute la politique de Moscou consiste à dissuader les Etats de l'étranger proche de quitter son giron pour entrer dans l'Alliance atlantique. Le rattachement de la Crimée va donc renforcer l'atlantisme des pays de la zone sur le plan défense globale, c'est mieux que développer chacun son arméee de plus en diminuant les conflits inter-Otan. Sur le plan économique l'intervention russe provoque chez les Européens une réflexion de fond sur la dépendance au gaz russe. L'enquête en cours à la Commission sur les pratiques anticoncurrentielles de Gazprom géré par un très proche de Poutine et Fsb était une première étape. Pour une UE important 24 % de son gaz de Russie il devient impératif de réformer ce marché déséquilibré. Sur le plan idéologique, l'intervention russe est un hommage aux valeurs de l'Union européenne. En bafouant le droit international, en utilisant la force armée pour résoudre des différents entre nations européennes, la Russie a troublé jusqu'à ses traditionnels alliés chinois et plus.
Réponse de le 19/04/2014 à 3:12 :
Un peuple s’entredéchire entre Ukrainien de sang et Ukrainien de descendance, et vous faire une dissertation sur la formidable opération en faveur de l'OTAN ??
Mais qui êtes vous ?
Pensez a ce peuple d'Ukraine qui est en train de sombrer dans les horreurs de l'Ultra Nationalisme, avec, juste un exemple, tabassage en règle du candidat du parti des régions aux élections présidentiels (nouvelle non relayé dans les médias occidentaux), ça c'est votre hommage aux valeurs de l'Union européenne??
Réponse de le 19/04/2014 à 9:00 :
@ Michèle : Si les ukrainiens s'entredéchirent c'est à cause de la propagande de Poutine + FSB qui a fait croire qu'à l'Ouest c'étaient tous des nazis alors que plein de villes se révoltaient même à l'Est et qui a jeté de l'huile sur le feu en annexant la Crimée et en plaçant ses troupes à la frontière pour des raisons stratégiques personnelles alors que les intervenants européens proposaient un vote libre qui puisse permettre de faire un choix et alors même que Yanoukovitch était contesté à l'Ouest comme à l'Est où il n'a quasiment pas reçu de soutien et a été même exclu de son parti des Régions. Tant que Poutine poussera à la division du pays, les ukrainiens et pro-russes se déchireront. Ce type de situation pourrait aussi arriver en Russie et en Europe avec les méthodes du FSB d'où la nécessité de consolider l'Europe et la Défense et de se couper de l'énergie en aidant l'Ukraine. L'ensemble permettant d'éviter que Poutine ne recommence la même méthode employée dans le passé dans différents pays, à Prague, en Géorgie, Moldavie etc. On ne peut régler les problèmes des ukrainiens que si Poutine ne pense pas à reconstituer l'Urss qui était une abérration de l'histoire et si l'Otan joue son rôle en n'intégrant pas l'Ukraine et si cette dernière reste entière et souveraine. Un découpage forcé/manipulé laissera toujours des sources de problèmes à terme. De même il est souhaitable qu'il y ait accord équilibré entre européens et russes concernant l'Ukraine qui doit être un trait d'union mais pas une zone de fracture. L'Ukraine est enclavée dans l'Europe donc vouloir l'intégrer à une zone Eurasie n'est pas conforme aux cultures de l'Ouest ukrainien notamment. Quant au tabassages j'en ai vu à l'Ouest comme à l'Est. Les valeurs européennes n'ont rien à voir avec cela, l'Europe cherchant la négociation et l'Otan n'ayant pas massé des troupes et matériels en nombre aux frontières pour attiser la situation. N'oubliez pas non plus que le droit de veto russe en Syrie a aboutit à plus de 160.000 morts et un pays détruit alors qu'une intervention de l'Onu dans les 6 mois comme proposé par l'Onu elle même n'aurait certainement pas abouti à ce désastre tout comme en Tchétchénie.
Réponse de le 19/04/2014 à 9:45 :
C'est simple le monde pour le troll de l'UE. Il y a les " zentils" d'un côté : Wall Street, la NSA, la CIA, le complexe militaro financier US, les technocrates non élus de l'UE, les amis de la finance, les petromonarchies salafistes, bref le camp du bien, et de l'autre les "méssants" : les staliniens et leur vilaine propagande qui dit que des menteries, les franchouillards à qui on demande juste de la fermer, de payer et de consommer, les intégristes anti mariage pour tous...
Réponse de le 19/04/2014 à 10:09 :
@ Prolo : je ne suis ni binaire, ni troll. Vous par contre à défaut d'argument vous êtes dans l'invective = aucun intérêt votre réaction.
Réponse de le 19/04/2014 à 11:00 :
Répéter la propagande de la CIA, ce n'est pas argumenter. Signé : un français non soumis !
Réponse de le 19/04/2014 à 12:18 :
@ prolo : Constat personnel, pas propagande sinon développez comme je le fais. Les opinions çà peut se prouver. L'insulte est un aveu de faiblesse.
a écrit le 19/04/2014 à 0:10 :
Cet accord ne sera pas respecté pour les raisons suivantes: le gouvernement ukrainien ne contrôle pas grande chose, même à Kiev, de plus il n'a aucune envie de désarmer les milices nationalistes (parce qu'elles sont déjà légales en partie (garde nationale) et parce qu'il n'a pas de force pour le faire). A cause de cela les séparatistes à l'Est ne se désarmeront pas, de plus l'accord ne prévoit ni une garantie des mesures en leur faveur, ni de leur non-repression. Pas d'illusion, même s'ils sont pro-russes, ils ne sont pas contrôlés par la Russie, au moins en grande partie.
a écrit le 18/04/2014 à 20:18 :
le seul vrai problème est que poutine n'a que des mous en face et donc n'hésite pas à avancer vite. Il est habile, teste, observe et agit avec tous les leviers : acteurs infiltrés, intox, manipulation de l'opinion....nos diplomates énarques ont jugé prudent de ne pas parler d'invasion quand c'est une vraie guerre, la messe est dite, la partie est perdue. Et les médias nous ont vendu le sméchants et les bons, pas si simple, la crimée avait un parlement autonome de longue date, ils sont pro russes. l'ultime colution est de donner la partie Est à la russie et de mettre le scasques bleus sur le reste de l'ukraine pour garantir un vote non pollué par poutine et stabiliser le pays, mais on négocie en démocrate face à de faux démocrates, angélisme et méthode inadaptée, ..et poutine rigole, un boulevard..!!
Réponse de le 18/04/2014 à 21:01 :
Moi je voterai pour qu'Obama et l'UE récidivent le prix Nobel de la Paix 2014. Pas vous ?
Réponse de le 18/04/2014 à 22:21 :
Les Ultra Nationalistes en face ne sont pas des mous ! C'est juste que l'armée régulière Ukrainienne hésite a soutenir un gouvernement clairement FASCISTE, et les défections sont nombreuses, preuves qu'il n'y a pas les gentils d'un coté et les méchants de l'autre. Obama a compris le dilemme et est pris dans l’étau, comment soutenir un gouvernement qui prône l'extermination des "Moskovites" youtube.com/watch?v=kVEC435gGL4 ? Ce n'est voyez vous pas une obligation, même s'il se doit de se montrer ferme face a Poutine,
Réponse de le 18/04/2014 à 23:53 :
@poutine...: tout à fait. Face aux ventres mous, il ne craint rien :-) Mais, si on ne l'arrête pas à un moment donné, il risque de nous repousser à la mer !!!
a écrit le 18/04/2014 à 16:14 :
@balzac: on peut regarder aussi la carte sous Jésus Christ où quasiment le monde entier était romain. Le problème, c'est que nous sommes en 2014 et pas en 52 :-) Les Italiens vont-ils réclamer la France avant que certaines communautés de grandes villes comme Marseille ne demandent notre rattachement au Maghreb ?
Réponse de le 19/04/2014 à 7:19 :
Barak Bush ou Georges Obama (on ne sait plus ...) ont bien détaché le Kosovo de la Serbie pour le donner à des maffieux ...
Réponse de le 19/04/2014 à 9:08 :
Quand la propagande poutinienne n'a plus d'argument elle invective et part au Kosovo ou ailleurs et nous réinvente l'histoire dans un gros mélange FSB totalement en dehors des réalités. C'est digne du FSB, des Nashi ou du FN, sous marin séparatiste de Poutine en France.
a écrit le 18/04/2014 à 13:05 :
Dans une tournée de presse hier à Genève, John Kerry avait déclaré qu'il était "très préoccupé avec l'anti-sémitisme croissant à Donetski". En fait, cette histoire d'anti-sémitisme dans l'est ukrainien n'était qu'un canular véhiculé sur un blog et relayé par d'autre sites internet. Ou il y avait de la mauvaise foi ou alors le niveau d'information au sein de la diplomatie américaine (malgré la NSA !) parfois nous fait bien rire.
Réponse de le 19/04/2014 à 1:54 :
La propagande du FSB russe est objectivement bien pire. Par ailleurs Poutine n'a cessé de mentir, çà pourrait faire un bêtisier si ce n'était tragique pour les ukrainiens.
Réponse de le 19/04/2014 à 3:24 :
Le Tragique est le niveau de haine entre Ukrainiens, Vous vous réveillez tous a minuit, comme le loup-garou, pour nous perler de Poutine?
Réponse de le 19/04/2014 à 11:52 :
Non je ne me "perle" pas de Poutine à minuit et je n'ai pas vu que les ukrainiens se haïssaient mais plutôt les ukrainiens et les russes. Poutine fait que les russes commencent à être de nouveau de moins en moins appréciés dans le monde qui n'aime pas les envahisseurs ni les menaces. L'impérialisme est d'un autre temps.
Réponse de le 20/04/2014 à 0:03 :
Julie, vous avez gagnée le grand prix de la mauvaise fois sur cette page, et le niveau est corsé ! "je n'ai pas vu que les ukrainiens se haïssaient", dites, vous vous intéressez au sujet?
Les Drapeaus Rouge et Noir en Ukraine, c'est en honneur de Henri Beyle Stendhal, de BHL, ou du NéoNazisme ? Attention, qu'une seul bonne réponse !
a écrit le 18/04/2014 à 12:01 :
Avec un regard bienveillant sur les positions de la diplomacie US, nous dirions qu'elle s'est souvent trompée (Roosevelt vis à vis de de Gaule; attitude dans la décolonisation, faisant souvent le lit d'une progression de la zone d'influence soviétique, plus récemment dans la guerre en yougoslavie, dans sa façon à pousser un élargissement forcené de l'europe dont nous payons les conséquences, et en allant même jusqu'à nous proposer la Turquie, l'Ukraine, la Georgie....
Mais sont-ce les intérêts des USA ou de l'Europe dont nous parlons?
Je crois au contraire que si nous analysons l'attitude des US dans sa quête puis son maintien en temps que puissance dominante, tout s'éclaire.... et l'Europe l'a déjà compris. Ce que Snowden a dévoilé est d'ailleurs est évocateur.
Réponse de le 19/04/2014 à 1:57 :
La diplomatie américaine s'est parfois trompée mais s'est souvent vite adaptée. La diplomatie russe s'est tout autant trompé mais préfère mentir que de l'admettre.
a écrit le 18/04/2014 à 11:53 :
Mr Obama a raison , il faut pas trop croire aux paroles d'un jour quant on connait bien les Russes , ils peuvent jouer sur plusieurs tableaux . Il a déclaré à la télévision Russe qu'il n'avait pas peur de l'OTAN , psychologiquement une telle information alors qu'il aurait dû être mesuré sur cette question laisse apparaître des faiblesses réelles .
Réponse de le 18/04/2014 à 12:57 :
Moi, j'ai appris à ne croire personne et surtout pas les américains et leur propagande nauséabonde depuis qu'ils nous ont assuré que l'Irak détenait des armes de destructions massives.
Réponse de le 18/04/2014 à 13:39 :
@Boreck

Vous semblez "bien connaitre les Russes", mais semblez avoir perdu la mémoire sur les les mensonges, la propagande, l'espionnage et les agissements géopolitiques de nos "amis américains" ces 50 dernières années.
Réponse de le 18/04/2014 à 15:12 :
Pour moi les russes ont parfaitement raison, la propagande existe aussi chez nous ne soyons pas naïfs,non on n'est pas au cinéma d'un côté les bons c'est nous de l'autre les mauvais, les russes. Regardez manolo et après vous aurez compris.
Réponse de le 19/04/2014 à 1:27 :
La propagande est surtout poutinienne, le FSB est très actif dans les médias. On retrouve les mêmes arguments répétés sur les médias russes et repris en France par des trolls.
Réponse de le 19/04/2014 à 2:00 :
Américains ou russes n'est pas le problème. C'est Poutine qui a envahi la Crimée et la Géorgie et rêve de reconstituer l'Urss le problème.
Réponse de le 19/04/2014 à 3:31 :
Complètement faux ! Les Ukrainiens sont en train de s'entre déchirer !! Ça vous ferait rien d'y penser ?
On a besoin des Américains pour calmer les Ultra Nationalistes pro Euro et des Russes pour maitriser les Régions de l'Est majoritairement Ukrainien pro-russe. L'Urss est bel et bien morte, c'est un tout autre problème aujourd'hui
Réponse de le 19/04/2014 à 9:23 :
Les nationalistes pro-europe sont assez calmes par rapport aux pro-russes qui ont pris plusieurs administrations de villes et cherchent à mettre l'Ukraine en morceau. On a surtout besoin que Poutine retire ses troupes, rende la Crimée et négocie sans mentir en permanence en prenant les gens pour des abrutis. L'agitateur principal c'est Poutine.
Réponse de le 20/04/2014 à 23:35 :
Les nationalistes pro-europe sont calmes, certainement, ils ont tabassé le candidat du parti des régions (avant se fut journaliste d'opposition tchornovol), on se croirait en Allemagne des années 30 (remplacez Juif par Moscovite). Vous cautionnez sans doute.
a écrit le 18/04/2014 à 11:47 :
Le problème , il y a trop de russophones dans l'est de l'Ukraine , Vladimir Poutine devrait leur permette de s'établir en Russie en entrouvrant une peu ses Frontières trop rigides. Ils attendent ce geste fraternel .
Réponse de le 18/04/2014 à 21:31 :
Vous savez, le problème c'est qu'il y a trop de francophones dans l'est de la Belgique et au sud de la Suisse, la France pourrait aussi faire un geste et les accueillir dans nos frontières, qu'en pensez-vous?
Réponse de le 19/04/2014 à 0:21 :
@galata: Il y a un grand problème: la majorité de la population de l'Ukraine utilise le russe comme la langue principale malgré 23 ans d'ukrainisation. A l'Est c'est une majorité absolue et totale (>90%). Donc, vous proposez que la popuation des régions, qui sont de plus les donneurs principaux du budget ukranien et des exportations, partent en Russie? Les cartes des langues qui figurent dans la presse ne sont pas correctes. Il y a des meilleures cartes - demandes dans les moteurs de recherche en russe/ukrainien. Même à l'Ouest de l'Ukraine, ce rapport est 70/30, à l'Est -90-95/5-10.
Réponse de le 19/04/2014 à 9:26 :
C'est plutôt que ceux qui se sentent ukrainiens et veulent une Ukraine souveraine restent en Ukraine et que ceux qui préfèrent la Russie y partent, çà améliorera la démographie et leur permettra d'apprécier.
a écrit le 18/04/2014 à 11:27 :
Il est surprenant de voir la photo de B.Obama et de lire les commentaires si peu élogieux sur le président américain alors qu'il s'agit avant tout d'un problème européen. L'Union Européenne est on ne le répétera jamais assez la première puissance économique du monde et sa population est très largement supérieure à celle des USA. Le problème ukrainien devrait être traité par les instances européens et les USA devraient être seulement en soutient des européens et pas l'inverse, mais c'est si facile d'accuser les américains qui se trouvent à 5000 km.
Réponse de le 18/04/2014 à 12:02 :
C'est qu'Europe ou USA, c'est l'OTAN, donc la voix de son maître, c'est Obama. Si vous êtes pour que l'Europe entière quitte l'OTAN pour enfin suivre ses propres intérêts, on est d'accords, en attendant c'est Obama le responsable en Chef.
Le problème est qu'actuellement l'Europe est contesté assez justement pas ses populations, tant l'Euro a introduit la compétition entre pays au lieu de les harmoniser. On lit souvent, entre l'Euro et l'Europe, faut choisir. Je suis pour l'Europe, sans Euro mais avec son armée, indépendante de l'OTAN. Culturellement on est proche des USA, cela ne dégradera pas nos relations (comme au temps de De Gaulle).
Réponse de le 18/04/2014 à 12:34 :
Tout à fait d'accord avec 5000km. Cette crise en Ukraine est très révélatrice d'une UE (pas de toute l'Europe, nuance) trop ambitieuse et qui a voulu profiter de son Rambo US pour faire (pourquoi pas, n'est-ce pas?) la mainmise des ressources ukrainiennes et russes. Il faut appeler un chat un chat. L'UE a voulu par le biais des deux chevaux de Troie US qui sont la Pologne et l'OTAN (la France, hélas, dans les coulisses...) avoir le gaz et l'argent du gaz russe !! un très mauvais calcul qui lui coûterait très cher si nous vivions dans un monde avec un peu plus de morale.
Réponse de le 18/04/2014 à 14:46 :
Vouloir le gaz et l'argent du gaz russe, faudrait déjà que l'Europe sachent vouloir la même chose... Les Allemands sont assez conciliant, les Bulgares encore plus, alors que les Polonais sont enragés, comme les Roumains etc ... Avec cette histoire, on risque surtout de finir à détruire notre environnement en cherchant du Gaz de Schiste, comme des idiots.
Réponse de le 18/04/2014 à 18:47 :
En quoi l'OTAN, qui est une Alliance ayant pour but la défense commune de ses pays membres, se doit de participer aux règlements d'un problème ukrainien ?
Réponse de le 18/04/2014 à 20:21 :
C'est bien la question !
En attendant l'alliance permet une mise en commun des forces, des économies à la clef, mais en conséquence plus personne n'est indépendant (pour mémoire De Gaulle retira la France de l'OTAN, avant que Sarkozy l'y ramène)
Réponse de le 19/04/2014 à 2:38 :
L'Otan a bien des avantages car par exemple les pays qui en font partie évitent de se faire la guerre et qu'elle peut intervenir pour régler des conflits là où l'Onu n'a pas les capacités. Et pas juste des conflits mais elle peut intervenir dans des appuis pour des opérations humanitaires etc. De plus elle est utile tant que la Russie ou plus exactement Poutine rêvera d'impéralisme qui est une notion dépassée alors que tous les problèmes sont planétaires et que l'on a bien d'autres choses à faire que d'avoir de rêves de pseudo grandeur comme des chefs de tribus d'un autre âge.
a écrit le 18/04/2014 à 10:40 :
Si on regarde l’accord d’un œil neutre, alors on se rend compte que cet accord implique également les acteurs de Maidan et les dirigeants autoproclamés actuels de l’Ukraine.

C’est clairement une victoire politique Russe cet accord, et une défaite cuisante pour les Occidentaux.
Réponse de le 19/04/2014 à 2:08 :
Vous avez mal lu et n'être pas neutre du tout comme d'habitude car il s'agit de désarmer les fauteurs de troubles. Le gouvernement ukrainiens n'est évidemment pas concerné ni armé, d'autant qu'il a participé et signé ces accords.
Réponse de le 19/04/2014 à 8:23 :
De quel gouvernement ukrainien parles-tu ? Celui issu d'un coup d'état ? La composition du parlement ukrainien indique clairement que ceux qui ont pris le pouvoir ne pouvait le faire légalement, ils ne pouvaient disposer de la majorité pour destituer Ianoukovitch sans l'aide des députés du parti qui était au pouvoir !
Réponse de le 19/04/2014 à 9:31 :
La parlement a été élu démocratiquement et a appliqué la constitution de 2004 signée par Yanoukovitch afin d'éviter que la situation se dégrade encore plus. C'est légal. En Plus Yanoukovitch qui n'a rien su gérer et a pillé le pays a fui avec des lingots comme sa bande. Donc la solution d'organiser un vote démocratique avec tous les partis et régions représentés était un bon choix, si Poutine n'avait pas envoyé ses troupes envahir la Crimée et agiter l'Est de l'Ukraine.
a écrit le 18/04/2014 à 9:51 :
La Russie est un pays qui possède la suprématie internationale du jeu d'échecs. Les États-Unis sont un pays qui accumule des échecs à niveau international. Dans cet échiquier qui sortira le vainqueur ?
Réponse de le 18/04/2014 à 13:46 :
Les états-unis sont en faillite et le dollar reste leur seul moyen de garder le contrôle sur la planète. sauf que ça y est, le dollar en prend un sacré coup après les annonce d'échange entre Russie et chine dans leur devises respectives
Ce qui annonce le début de la fin pour les USA. Les USA jouent donc leur dernière carte de la guerre.

La Russie fait partie de l’Europe et nous avons bien plus intérêts a nous rapprocher de ce pays qu'a lui faire la guerre.
Réponse de le 19/04/2014 à 2:05 :
Il n'y a jamais de vainqueur à long terme mais des hauts et des bas. Par ailleurs avant que la Russie et l'Europe se rapprochent il faudra que Poutine parte, que le FSB ne dirige plus la Russie, que la corruption diminue très fortement, qu'une véritable démocratie s'installe etc. Cà risque d'être long.
Réponse de le 19/04/2014 à 3:38 :
Excusez moi Louis, mais je remarque à force de lire la Tribune, que vous postez aux même heures que Jean, ou "Pro-Européens", en tout cas vous avez les mêmes intonation, toujours à nous parler de Poutine et du FSB.
La haine qui monte en Ukraine, comme en Allemagne Nazie, ça ne vous dérange pas ?
Réponse de le 19/04/2014 à 10:19 :
Je ne suis ni Louis ni Jean Michèle. Tant mieux si d'autres ont des points de vue ou intonations similaires. Je tiens à spécifier que j'apprécie l'Europe donc je n'ai pas choisi de prénom ou pseudo qui ne donnerait pas l'indication de mon point de vue et je détaille assez pour çà.
a écrit le 18/04/2014 à 9:44 :
On voit encore bien que le plus belliqueux des deux, qui menace et qui attaque surtout c'est le clan US et "gouvernement Ukrainien"... alors que les milices pro-russes tiennent juste le terrain pour obtenir.... un référendum... ça veut bien dire que la démocratie que ces foutus US nous vendent depuis 1945 c'est du vent... quand ils savent qu'ils vont perdre ils interdisent au peuple de jouer au jeu du référendum !
Réponse de le 18/04/2014 à 9:52 :
Bien vu, c'est ça.
Réponse de le 19/04/2014 à 2:40 :
Non les américains sont gentils et les russes méchants, nananère.
a écrit le 18/04/2014 à 9:39 :
traités de dupes , cela ressemble a munich , on a vu ensuite le 1 septembre 39 , les extrémistes pro russes ne vont pas se rendre , il serait naïf de le croire , ils sont plus en situation de force qu'on ne le pense , en plus ils se servent sur l'armée ukrainienne envoyée pour les déloger ( incroyable ) la russie fait peser sur l'Europe la menace du prix du gaz , quand a la diplomatie elle a juste un but , gagner du temps et imposer de fait une situation , je m'étonne de la naivetée des diplomates européens et américains , décidément on a rien appris de munich et le remake de mauvais gout risque fort de continuer dans du blabla pendant ce temps a l'est les chars continueront a avancer
Réponse de le 18/04/2014 à 10:51 :
Pour faire une guerre, faut être deux.. et là on est servi, des Ultra Nationalistes à l'Ouest, des pro-Russes à l'Est, inutile de faire genre avec Munich, ça va dégénérer à la Libanaise, quoi que Obama ou Poutine disent ou fassent.
Quant à "la russie fait peser sur l'Europe la menace du prix du gaz", c'est une excellente nouvelle ! Enfin on va arrêter de tourner autour du pot et entamer la transition énergétique ! On peut construire des maisons et des copropriétés qui préservent l'énergie et produisent PLUS QU'IL N'EN CONSOMMENT d'eau chaude et d'électricité.
On attends quoi pour que tous les bâtiments de France répondent à ça d'ici 10 ans ? Ça ça ferait peur à Poutine ! Et ce n'est pas du travail qui se délocalise (à part les panneaux solaire peut être), bref, la seul option pour tout gouvernent qui voudrait inverser la courbe du chômage :-)
Le Munich est plutôt là de nos jours : vous ne vouliez qu'invertir pour avoir l'énergie fossile pas chère ("obligeant" vos citoyens a rester pendu aux factures d'énergie) ; vous aurez l'énergie chère et pas les bâtiments pour la préserver !!!
a écrit le 18/04/2014 à 9:17 :
Obama se profile comme un pantin de la droite américaine la plus radicale, justement lui, "le Prix Nobel de la Paix" (non mais....). Il n'accepte pas sa défaite avec Poutine. Un mauvais perdant dont la divise est plutôt "l'important c'est de gagner et pas seulement participer". Chose curieuse, ce bonhomme, prix Nobel de la paix en 2009 et l'UE, qui a reçu le même prix en 2012, se sont ralliés du côté de la racaille européenne, des casseurs et des groupes de néo-nazis, auxquels ils ont ajouté des mercenaires en venant de quelques parties du monde, pour renverser un gouvernement démocratiquement élu en Ukraine. Pourquoi n'ont-ils pas utilisé le chemin des urnes, la voie démocratique pour le faire ? les USA ont très mal calculé les envies du peuple ukrainien. C'est normal, les américains vivent dans une cloche dans leur pays, gavés de sous-informations et divertissements les plus divers, aliénés de l'histoire des peuples, notamment les Européens. "Que l'UE va se faire f…" on a bien entendu de la bouche de Victoria Nuland, la secrétaire d'État américaine pour l'Europe (!). Maintenant, après son cuisant échec, Obama au lieu de s'engager sur la voie diplomatique comme l'ont fait les Russes, dépité, il veut faire la guerre avec la Russie pour après en faire de même avec la Chine. Ce sera encore (si non le plus grand) échec de l'histoire américaine. Impossible de ne pas évoquer ce grand homme politique français qui était Charles Clemenceau quand il disait que "les États-Unis sont un pays qui a passé directement de la pré-histoire à la décadence". Quel visionnaire !
Réponse de le 18/04/2014 à 15:56 :
Vieux Chêne Je ne saurai mieux expliquer les choses,c'est tout à fait cela.
Réponse de le 19/04/2014 à 1:24 :
Vieux Chêne fait constamment de la propagande pro-Poutine est anti-américaine sans aucun argument valide. Laissez les américains tranquilles, le problème est ukrainien et l'envahisseur est Poutine.
a écrit le 18/04/2014 à 9:09 :
Le problème Ukrainien version française est traité dans le prisme unique Us,qui se fout entre parenthèse du sort des Ukrainiens.C'est un conflit géostratégique entre Usa et Russie,ils se testent jusqu’où peuvent-ils aller,la Russie ne remet pas en cause le leadership des Usa que je sache .C'est là que l'on mesure la finesse diplomatique française dans toute sa décrépitude,enfin maintenant ils font du commerce et du tourisme cela va les occuper..
Réponse de le 19/04/2014 à 1:52 :
Si la diplomatie française ou la France vous pose problème, allez en Russie, on ne vous regrettera pas.
Réponse de le 19/04/2014 à 8:20 :
Non, il faut juste resortir du commandement intégré de l'OTAN dans lequel un président "gaulliste" nous a fait rentrer et un président "socialiste" nous y a fait rester, même si c'est en contradiction flagrante avec la politique étrangère des courants gaullistes et le socialistes français des 50 années précédentes.
Réponse de le 19/04/2014 à 9:39 :
Non l'Otan est nécessaire face à la Russie et son gouvernement actuel qui ne respecte pas la transparence ni les accords de désarmement. Si c'était le cas, l'Otan pourrait changer d'objectifs et intégrer la Russie avec laquelle elle a dejà coopéré. Mais ce n'est pas d'actualité en ce moment évidemment. Mutualiser les équipements et coopérer permet des économies et d'éviter les conflits entre membres en plus.
a écrit le 18/04/2014 à 8:52 :
Rien de bien étonnant dans l'évolution post-accord. On constate simplement que les Etats-Unis continuent leur stratégie "huile sur le feu" avec une propagande élaborée, soutenue par l'ensemble des médias, y compris ceux censés faire preuve d'un peu d'ouverture et de réflexion.
www.actudupouvoir.fr/la-propagande-antirusse-stupefiante-dans-project-syndicate/
Réponse de le 19/04/2014 à 9:43 :
Moi je lis le contraire à longueur d'articles, c'est à dire des critiques envers les Etats-Unis, l'Europe, la France etc et des louanges pour Poutine avec toujours les mêmes raisonnements contraires aux faits.
Réponse de le 19/04/2014 à 15:44 :
Français Pour affiner votre culture concernant la diplomatie française qui en a bien besoin lisez Talleyrand le prince immobile d'Emmanuel de Waresquiel.
a écrit le 18/04/2014 à 8:13 :
la crise en ukraine a bien ete provoquée par l'ingerence de l'europe .le peuple a été pris en otage
Réponse de le 18/04/2014 à 14:21 :
C'est vrai que l'ingérence de la Russie en Ukraine est légitime parce que c'est une ancienne "colonie" La Russie a soutenu un régime corrompu jusqu'à ce qu'il tombe et maintenant elle s'étonne d'être un repoussoir ? Le peuple ukrainien a réagi et du coup la Russie agit comme à son 'habitude par la force.
Réponse de le 18/04/2014 à 15:14 :
C'est l'Europe qui a mis le bazar dans cette affaire comme d'habitude.
Réponse de le 18/04/2014 à 20:28 :
Au pire, mais je pencherai plutôt vers l'amateurisme.
Ça fait bien de s'afficher auprès du peuple qui se soulève contre les oligarques et les corrompus, beaucoup moins auprès d’Ultra Nationalistes qui s'affichent clairement anti Russe (comme si nous nous affichions clairement pour l'extermination des magrébins !!).
L’Europe n'a pas su quand et comment changer de ton, dès que ces Nazillons on pris le pouvoir. Ou bien pensèrent ils que c'était "un détail", détail qui entraine l'Ukraine dans une guerre civile...
Réponse de le 19/04/2014 à 8:17 :
Les responsables sont les USA, l'UE est juste une de leurs courroies de transmission dans l'histoire de l'Ukraine.
Réponse de le 19/04/2014 à 9:45 :
Les USA sont toujours responsables et l'Europe vassale. Cà c'est ce qu'on appelle du parti pris ou de la propagande soviétique.
a écrit le 18/04/2014 à 0:13 :
Bonsoir, et merci de répondre aussi rapidement et avec autant de qualité.
Jusqu'à preuve du contraire la Russie n'a rien envahie, rien ne prouve quelle n'est pas neutre, même si elle ne l'est pas, c'est une partie d’échec à la Kharkov à part que Kasparov n'a plus l'avantage de l'informatique... Voyez le comme un jeu que les Russes sont entrain de gagner. Actuellement, un gouvernement intérimaire issue d'une révolution populaire protestataire est-il crédible lorsqu'il réprime un mouvement populaire protestataire d'une autre obédience? Les Russes ont coincé les USA-EU, nous verrons demain, mais nous ne pouvons pas nous permettre de faire ce dont nous avons accusé les Russes.
Réponse de le 18/04/2014 à 0:22 :
à la Karpov!!!
Réponse de le 18/04/2014 à 0:38 :
@Pain de mie: et une fois de plus, tu suis pas: 1) Poutine a déclaré que ses forces étaient intervenues en Crimée et 2) il faudrait être naîf pour croire qu'une telle organisation est une simple manif. On a pas de manifs chez nous avec manifestants en tenu de combat, armes de pointe et chars à l'appui !!! Je ne joue pas non plus au jeu qui consisterait à savoir qui réprime le plus. Il nous faut une Europe forte capable de parler d'égal à égal avec les grandes puissances de ce monde, mais pour l'instant il faut arrêter Vladimir dans ses vélléités !!!
Réponse de le 18/04/2014 à 5:49 :
Elle est mal barrée ton "Europe puissance" avec les technocrates non élus de l'UE qui négocient le TCA dans le dos des européens !
Réponse de le 18/04/2014 à 23:48 :
@@patoche: est-ce qu'on doit abandonner dès qu'un obstacle se présente. Pour moi, non, pour les assistés permanents, sans doute :-)
Réponse de le 19/04/2014 à 2:18 :
C'est sûr que négocier un accord de libre échange qui comporte des clauses "réciproques" dont certaines forcément confidentielles et de multiples pages entre 512 millions d'européens d'un côté et 318 millions d'américains de l'autre et en sachant que l'on envisage des accords avec la Chine également, en voila une bonne idée simpliste à la Marine le Pen ! On fait comment @ patoche ?
Réponse de le 19/04/2014 à 3:47 :
A anti-FN : Soit on fait ça démocratiquement, avec par exemple les parlementaires Européens, soit on ne le fait pas. Simple. On vit actuellement sans, ce n'est donc pas indispensable, en tout cas, pas indispensable sans l'aval des peuples.
Je remarque que les politiciens nous explique très peu ce que nous en retirerons (ne me l'expliquez pas, merci).
a écrit le 17/04/2014 à 23:00 :
Les pro-russes doivent comprendre que la révolution se fait dans les urnes avec des bulletins votes et pas avec des armes et de la vodka ! choisir des politiques à la hauteur n'est pas mince affaire , on le constate chez nous tous les jours .
Réponse de le 17/04/2014 à 23:09 :
La Crimée a voté oui au referendum la rattachant à la Russie. Nous avons voté non au traité constitutionnel européenne et pourtant, notre vote n'a pas été respecté.
Réponse de le 18/04/2014 à 8:26 :
Les pro-USA doivent comprendre qu'une démocratie se fait avec des élections libres et directes et non par la force brute qui utilise des groupes néo-nazis et mercenaires venus de l'étranger comme c'était le cas à Kiev. Vous ne savez pas grande chose de la réalité et rester accroché à la propagande imbécile des néo-conservateurs américains n'est pas faire preuve de la meilleur intelligence.
a écrit le 17/04/2014 à 22:43 :
@Pain de mie: ce que je lui reproche ? Tu dois pas bien suivre les évènements :-) Je reproche à Poutine d'envahir ses voisins comme l'a fait Adolf en son temps. Où sont ses limites, la Crimée, puis l'Est de l'Ukraine, puis toute l'Ukraine, puis la Pologne, La Tchéquie, et toute l'Europe de l'Oural à l'Atlantique ? Nous voulons éviter la guerre au prix du déshonneur, et bien nous aurons le déshonneur et la guerre » si laisse Poutine continuer !!!!
Réponse de le 17/04/2014 à 23:25 :
"Tu dois pas bien suivre les évènements :-)" Toi non plus... C'est un jeu d’ingérence, qui fait plus que l'autre en Ukraine en ce moment? Maïdan c'était à peine 60000 personnes.
Et les avions de chasse des USA en POlogne tu en fais quoi? Si la Russie veut déplacer ses troupes à sa frontière elle fait ce quelle veut. L'OTAN menace la Russie, elle se défend point, je ne juge pas, j'observe. La guerre froide n'a jamais cessée,vous l'apprenez?
L’Afghanistan, l'Irak, le Vietnam, la Libye, la Syrie c'était Poutine peut être?
PS: Pourriez vous me rappeler quel est le pays qui a le plus bombardé depuis 1945?
Réponse de le 17/04/2014 à 23:37 :
Et le libre échange transatlantique ce n'est pas une invasion peut être?
Réponse de le 18/04/2014 à 5:46 :
Un ancien gaucho devenu libéral puis néo conservateur sur le tard : la génération des soixante huitards est décidément en plein naufrage (sans parler de son révisionnisme...)
Réponse de le 18/04/2014 à 9:44 :
a patrickb , ce qui est exact c'est quand on regarde la carte de 1914 , l'empire russe était bien plus grand qu'actuellement , il existe en russie des (pan-russes ) les héritiers du grand empire slave de russie , ils sont très influents dans de nombreux médias et le pouvoir actuel est sous leurs coupes via l'église orthodoxe c'est un fait , le meme phénomène c'est déjà produit avec milosevic en serbie , c'est donc en rien nouveau juste une évolution prévisible , de plus les frontières des pays de l'est l'a été fait par Yalta et donc staline qui a voulu mettre des poudrières potentielles dans ces nouveaux états avec de fortes minorités , on en voit le résultat aujourd'hui , l'est de l'Europe brule des cendres des deux guerres mondiales , gérer cela sera complexe et très déconcertant pour les européens de l'ouest très consommateurs plutôt qu'acteurs
Réponse de le 18/04/2014 à 15:20 :
@balzac: on peut regarder aussi la carte sous Jesus Christ où quasiment le mond entier était romain. Le problème, c'est que nous sommes en 2014 et pas en l'an 52 :-) Les Italiens vont-ils réclamer la France avant que certaines communautés de grandes villes comme Marseille ne demandent notre rattchaement au Maghreb ?
a écrit le 17/04/2014 à 22:35 :
Victoire normale de Poutine ! , car comment ne pas neutraliser politiquement le gouvernement intérimaire à Kiev...? ,qui fait n'importe quoi...! le plus grave c'est que cette guignolade tragique ....fut sponsorisée par Obama et l'UE....
Réponse de le 19/04/2014 à 2:32 :
Démontrez ce que vous affirmez avec arguments Pipolino ? Sinon c'est de la propagande et n'a aucune valeur.
a écrit le 17/04/2014 à 21:34 :
Une victoire pour Poutine et pour la diplomatie russe qu'a su rester dans une attitude rationnelle et hautement professionnelle. Rien à voir avec les dérapages occidentales d'un Obama ou d'un Fabius. La Russie s'en sort plus forte sur la scène internationale et des nouvelles provinces (la Transnistria vient de formaliser la demande d'adhésion à la Fédération russe) et les USA lavent les mains. Honte cependant pour l'UE d'avoir appuyé un gouvernement putschiste et surtout à la Pologne dont on vient d'apprendre para journal "Niet" que les néo-nazis de Maidan ont été formés quelques mois avant les événements.
Réponse de le 17/04/2014 à 22:28 :
C'est bien votre commentaire (un peu tapé à la hâte, je dirais...) toutefois je dois corriger le nom du journal polonais dont vous avez mentionné : il s'agit de l’hebdomadaire polonais de gauche "Nie" (non) n°13, daté du 18 avril 2014.
Réponse de le 19/04/2014 à 10:01 :
Le procureur général, le ministre de l'intérieur et le chef des services de sécurité ukrainiens ont présenté les premières conclusions de l'enquête sur les tueries qui ont lieu sur Maïdan, la place de l'Indépendance, pendant le soulèvement qui a abouti à la chute du président Viktor Ianoukovitch. Au plus fort des violences, du 18 au 21 février, près de 90 personnes avaient été tuées. « TOUT A ÉTÉ COORDONNÉ » Selon Valentin Nalivaïtchenko, chef des services de sécurité ukrainiens, « des agents du FSB [les services secrets russes] ont participé à la planification et à la mise en œuvre de la soi disant opération anti-terroriste». M. Nalivaïtchenko a également précisé que Viktor Ianoukovith « a donné l'ordre criminel (...) autorisant l'usage des armes contre les manifestants ». « Tout a été coordonné par des membres des forces de l'ordre » a insisté le ministre de l'intérieur, Arsen Avakov. Plus tôt dans la matinée, douze membres des anciennes forces spéciales antiémeutes, les « Berkout », principaux acteurs de la répression, avaient été interpellés. « Il s'agit d'une unité baptisée 'unité noire', dédiée aux opérations spéciales, qui a distribué des armes, dont des fusils de snipers » , a déclaré le procureur général d'Ukraine, Oleg Makhnitski. Les services secrets russes du FSB ont admis que l'un de leurs hauts responsables se trouvait à Kiev pendant les tueries de février dernier, lors des manifestations de la place de l'Indépendance. "Nous confirmons que (le général du FSB) Sergueï Besseda se trouvait à Kiev les 20 et 21 février" a admis le puissant organisme d'espionnage et d'intervention FSB.
a écrit le 17/04/2014 à 20:24 :
Je crois qu'il est trop tard pour qu'on puisse croire Lavrov. Bien sûr que Poutine ne veut pas subir les sanctions tout en continuant son invasion. Il avait une certaine crédibilité (à mes yeux) avec la Crimée, mais il s'est montré sous son vrai jour depuis :-)
Réponse de le 17/04/2014 à 21:00 :
Bonsoir,
Quel jour? Il me semble que la Russie est en dessous de 20% d'endettement, donc elle doit pas grand chose à pas grand monde... à voir à l'avenir. Mais que reprochez vous à Poutine? Les évènements populaires en Ukraines sont tout autant indépendants que ceux du Maïdan sans les snipers du 3ème camps. La Russie réclame réunion de l'ONU, réclame diplomatie et on la traite mal, cela n'est pas normal. La Russie souhaite revenir forte aux affaires internationales en utilisant les protocoles légaux, laissons la travailler sans juger.
Réponse de le 17/04/2014 à 22:41 :
@Pain de mie: ce que je lui reproche ? Tu dois pas bien lire :-) Je reproche à Poutine d'envahir ses voisins comme l'a fait Adolf en son temps. Où sont ses limites, la Crimée, puis l'Est de l'Ukraine, puis toute l'Ukraine, puis la Pologne, La Tchéquie, et toute l'Europe de l'Oural à l'Atlantique ? Nous voulons éviter la guerre au prix du déshonneur, et bien nous aurons le déshonneur et la guerre » si laisse Poutine continuer !!!!
Réponse de le 17/04/2014 à 23:03 :
à @Pain de mie , la Russie doit la Crimée à l'Ukraine et les loyers de Sébastopol , vous avez déjà oublié .
Réponse de le 18/04/2014 à 10:41 :
La Crimée a té donné à l'Ukraine sous l'époque URSS lorsque Kroutchev était au pouvoir (un Ukrainien)
Réponse de le 19/04/2014 à 8:11 :
Il y eu un premier référendum en Crimée demandant le rattachement à la Russie juste après l'éclatement de l'URSS (il y a plus de 20 ans donc), référendum pas pris en compte par Kroutchma, l'apparatchik qui avait résussi à s'installer au pouvoir en Ukraine à l'époque.
Réponse de le 19/04/2014 à 9:58 :
Référendum en 91 qui était à 54% en faveur de l'intégration de la Crimée et de l'Ukraine.
a écrit le 17/04/2014 à 20:22 :
La France elle aussi n'a "aucun désir" d'envahir les Pays Baltiques. Les Rafales qui y sont envoyés c'est juste pour faire de la pub...
Réponse de le 18/04/2014 à 15:16 :
Pour le rafale il y a une campagne de promotion, un acheté et un gratuit avec en prime un an de carburant. Si ça continue j'en achète pour orner notre jardin, à côté de la brouette ce ferait bien.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :