L'Opep devrait maintenir inchangé son plafond de production

La réunion des pays membres de l'organisation à Vienne le 27 novembre s'annonce tendue. Le prix du baril de brut est au plus bas depuis 4 ans. Certains membres réclament une réduction de l'offre de l'Opep pour enrayer cette chute. Pour l'ancien conseiller du ministre du Pétrole saoudien, le plafond de la production ne devrait pas être remis en cause.
Nous ne cherchons ni à politiser le pétrole ni à nous allier contre quiconque. Pour nous, c'est une question d'offre et de demande. C'est du pur business, indiquait mercredi dernier le ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi, le poids lourd de l'Opep.
"Nous ne cherchons ni à politiser le pétrole ni à nous allier contre quiconque. Pour nous, c'est une question d'offre et de demande. C'est du pur business", indiquait mercredi dernier le ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi, le poids lourd de l'Opep. (Crédits : Reuters)

L'Opep est en passe de maintenir en l'état son plafond de production lors de sa réunion, "la plus difficile" qu'elle va tenir, le 27 novembre à Vienne (Autriche), a déclaré un ex-conseiller du ministère saoudien du Pétrole, alors que les cours du brut ont connu un plus bas en 4 ans.

Mohammed Suroor al-Sabban, qui était jusqu'en 2013 conseiller pétrolier du chef de file de l'Opep, a déclaré que le cartel devrait tenir à Vienne sa "réunion la plus difficile, certains de ses membres n'ayant pas prédit que les cours du brut pourraient baisser à ce niveau et aussi rapidement".

Un plafond officiel de 30 millions de barils par jour

Il a ajouté que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole allait s'en tenir à son plafond de production, fixé depuis 2011 à 30 millions barils par jour (mbj).

"A mon point de vue, la prochaine réunion va confirmer le plafond de production actuel à 30 mbj et l'Opep va s'y conformer pendant la prochaine période", a-t-il encore dit lors d'une rencontre samedi soir avec des hommes d'affaires à Jeddah, la capitale économique du royaume.

Les pays de l'Opep pompent 600.000 barils par jour en excédent de leur plafond de production.

Englué dans une spirale baissière depuis des mois, le pétrole a atterri sous le seuil des 80 dollars jeudi, plombé par une série de facteurs baissiers comme la montée en puissance du pétrole de schiste américain, la faiblesse de la demande et le renforcement du dollar.

Parts de marché contre défense des prix

Mais les membres de l'Opep semblent en désaccord sur les moyens d'enrayer ce déclin, certains comme l'Arabie saoudite préférant réduire leurs prix à leurs clients afin de défendre leurs parts de marché, d'autres plaidant pour une réduction de l'offre.

Mercredi, le ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi, a démenti que son pays menait une "guerre des prix" du pétrole et qualifié de "conjectures grotesques et inexactes" les spéculations sur un changement de stratégie saoudienne.

"Nous ne cherchons ni à politiser le pétrole ni à nous allier contre quiconque. Pour nous, c'est une question d'offre et de demande. C'est du pur business", a-t-il ajouté dans un discours à Acapulco au Mexique.

Samedi, le prince héritier saoudien, Salmane Ben Abdel Aziz, a affirmé, au sommet du G20 à Brisbane, en Australie, que son pays jouait toujours "un rôle équilibré et positif pour consolider la stabilité du marché pétrolier, dans l'intérêt des pays producteurs et consommateurs", selon les médias locaux.

L'Arabie saoudite produisait 9,6 mbj en octobre, selon des statistiques de l'Opep

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 28
à écrit le 17/01/2015 à 16:12
Signaler
Le monopole decisionnel mene,le plus souvent a` des catastrophes inevitables et regretables.

à écrit le 12/12/2014 à 16:53
Signaler
Correction: Il est souhaitable,voir recommendable que toutes les universites de l’Arabie Seoudite ,ordonnent a` leurs departements de sciences economiques de faire de la chute des prix du petrole une priorite quoridienne d’analyse et recherche....

le 14/12/2014 à 23:29
Signaler
....... Lire: -...... et de recherche ....... -....... prix .......

le 16/12/2014 à 16:48
Signaler
-.... indessociable ......

le 18/12/2014 à 23:15
Signaler
--- ces universites

à écrit le 09/12/2014 à 23:58
Signaler
Il est souhaitable,voir recommendable que toutes les universites de l’Arabie Seoudite ,ordonne a leurs departemets de sciences economiques de faire le de la chute des prix de petrole une priorite quoridienne d’analyse et recherche.Afin, de trouver d...

le 11/12/2014 à 14:24
Signaler
correction complete: Il est souhaitable,voir recommendable que toutes les universites de l’Arabie Seoudite ,ordonnent a` leurs departements de sciences economiques de faire de la chute des prix du petrole une priorite quoridienne d’analyse et r...

le 13/12/2014 à 16:48
Signaler
..... Lire: - ........ qui ont cotoye' .......

le 03/04/2015 à 1:55
Signaler
Priere d'eliminer ces deux messages consecutifs pour duplication inutile.

à écrit le 09/12/2014 à 23:25
Signaler
Le petrole sous la barre de 100 $ le baril est une insulte a` l’intelligence de tous les pays producteurs, quelque soit les angles et vecteurs des analyses.

à écrit le 09/12/2014 à 23:06
Signaler
Les mauvais calculs de l’Arabie Seoudite,risque de se retourner contre elle.En fait,elle n’est pas a l’abri d’un printemps petrolier,tres violent. Allah Yastere !

le 11/12/2014 à 14:29
Signaler
-..... risquent .....

à écrit le 09/12/2014 à 23:00
Signaler
Apres les printemps Arabes,c’est le tour aux printemps petroliers.En effet, aucune monarchies petrolieres n’est a` l’abri ou soient immunisees contre la contaigon bien que la cause est differente ,les raissons d’un soulevement restent les memes. La...

le 11/12/2014 à 14:27
Signaler
..... Lire; -..... En effet, aucune des monarchies ......

à écrit le 20/11/2014 à 17:22
Signaler
....... @ QUICK Votre commentaire est completement incoherent ,sachez qu’a 100 Dollars le baril,c’est toute l’economie mondiale qui va s’ecrouler a` court terme,y compris les compagnies americaines qui operent ou exercent dans ce mode energetiqu...

le 25/11/2014 à 17:41
Signaler
.....Lire: {100 est le seuil limite } -.... sachez qu’a moins 100 Dollars le baril,c'est ........

à écrit le 19/11/2014 à 17:50
Signaler
Votre commentaire est completement incoherent ,sachez qu’a 100 Dollars le baril,c’est toute l’economie mondiale qui va s’ecrouler a` court terme,y compris les compagnies americaines qui operent ou exercent dans ce mode energetique non-conventionel.....

à écrit le 17/11/2014 à 14:02
Signaler
Pur business? Mais pour ne pas trop aider les extrémistes islamistes et punir les russes entre le gaz de schiste US et la production de nos émirats le prix ne devrait pas descendre sous 65$.

le 18/11/2014 à 17:44
Signaler
Votre commentaire est completement incoherent ,sachez qu’a 100 Dollars le baril,c’est toute l’economie mondiale qui va s’ecrouler a` court terme. Ce n’est plus les 2 parametres connus : l’offre et la demande Aujoud’hui on est en presence de 4 par...

le 19/11/2014 à 17:45
Signaler
Votre commentaire n'est pas serieux

à écrit le 17/11/2014 à 10:36
Signaler
c'est peut-être qu'ils ne peuvent pas augmenter leur production tout simplement, car arrivé vers la fin de leur réserve !

à écrit le 17/11/2014 à 0:54
Signaler
Le petrole au-dessous de 100 Dollars le baril,n’est pas dans l’interet economique de l’Arabie Seoudite.Un pays qui depend de la rente petroliere aux alentours de 85 a` 90/100 peut voir son economie s’ecrouler ou s’effondrer totalement.Ce qui engend...

à écrit le 16/11/2014 à 23:23
Signaler
Les modeles Canadiens et Americains ne sont pas transposables n’importe ou` et surtout pas dans les pays arides et semi-arides.Economiquement ce n’est pas rentable,du fait que l’exploitation a` l’echele industrielle revient 2 a` 3 fois plus chere pa...

le 17/11/2014 à 10:04
Signaler
Effectivement les americains ont le droit de défendre leurs intérêts économiques mais l'origine de cette crise n'est la défense des intérêts: - 1°- Fragiliser l'ennemi Poutine dont les ressources pétrolières représentent plus de 45% du PIB, -2°- Le...

le 17/11/2014 à 15:56
Signaler
..... Lire: -......... Ce sont deux revendications .........

à écrit le 16/11/2014 à 22:50
Signaler
Les 500 produits chimiques ou plus,melanges’ a des tonnes d’eau,de sable et billettes d’acier,qui sont injectes a` une tres forte pression a` 1 jusqu'à 5 Km,sous terre est une reaction chimique exogenes. Qui se produit a` une tres haute temperatur...

le 17/11/2014 à 11:10
Signaler
Il n'y a rien de radioactif ici ! Le terme de réacteur nucléaire est donc totalement erroné.

à écrit le 16/11/2014 à 22:47
Signaler
Rien ne peut remplacer le Petrole et Gaz conventionels ni techniquement,scientifiquement,medicalement ou economiquement.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.