La chute des prix du pétrole pourrait "doper" l'économie mondiale (FMI)

Le prix du baril de brut s'installe depuis ce mercredi sous la barre des 80 dollars, un niveau inédit depuis quatre ans, qui pourrait "soutenir" la reprise économique selon le Fonds monétaire international.

1 mn

Les cours du brut connaissent une forte chute depuis septembre et ont clos le 12 novembre  à Londres à leur plus bas niveau depuis quatre ans, à 80,38 dollars le baril.
Les cours du brut connaissent une forte chute depuis septembre et ont clos le 12 novembre à Londres à leur plus bas niveau depuis quatre ans, à 80,38 dollars le baril. (Crédits : reuters.com)

Voilà devrait ajouter de l'eau au moulin de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) réticente à ajuster la production de pétrole :

"Même s'il est encore trop tôt pour identifier les facteurs à l'œuvre sur l'offre et la demande, la récente chute significative des prix du pétrole pourrait, toutes choses égales par ailleurs, doper la croissance mondiale si elle se prolonge", écrit mercredi 12 novembre le Fonds monétaire international.

Des risques pour les pays producteurs

Les cours du brut connaissent en effet une forte chute depuis septembre et ont clos mercredi à Londres à leur plus bas niveau depuis quatre ans, à 80,38 dollars le baril, passant même ce jeudi sous la barre des 80 dollars, à 78,82 dollars ce jeudi 13 novembre à 14h. Le pétrole new-yorkais a suivi la même tendance finissant la séance au plus bas depuis trois ans.

"Les faibles prix du pétrole auront des impacts différents à travers le globe, allégeant la pression sur les importateurs net de pétrole (...) mais posant de nouveaux risques pour les pays producteurs", précise la note de surveillance du FMI publiée en vue du sommet des chefs d'État du G20 samedi 15 et dimanche 16 novembre à Brisbane (Australie).

Pour le reste, le Fonds réitère son diagnostic sur la reprise mondiale "inégale", notamment en zone euro, et sur les risques liés au conflit en Ukraine ou à l'instabilité financière.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 21
à écrit le 14/11/2014 à 17:02
Signaler
cela va marquer un coup d’arrêt à la spéculation sur ces affreuses éoliennes. Les écolos devront attendre encore quelques décennies avant de détruire nos paysages.

à écrit le 14/11/2014 à 9:39
Signaler
SAUF EN FRANCE où le gouvernement, trop bete pour faire des économies, va casser CETTE AUBAINE EN REMETTANT 4 cts d'IMPOTS

à écrit le 13/11/2014 à 20:49
Signaler
Si le prix reste bas trop longtemps avec une croissance de la consommation, de nombreux gisements vont cesser d'être rentables... et le pétrole va se raréfier de nouveau et les cours remonter...

à écrit le 13/11/2014 à 18:33
Signaler
Hé la rédaction ! vous titrez "Pétrole bas : un plus pour la croissance mondiale" on clique dessus et on tombe sur un article qui dit exactement le contraire, que l'actuel chantage du prix du baril peut "doper" l'économie mondiale !! c'est quoi comme...

à écrit le 13/11/2014 à 18:13
Signaler
Vous connaissez le quotidien El Watan, n'est-ce pas, ce quotidien algérien en langue française. Eh bien, dans un article très récent, l'analyste algérien Tahsin Al-Halabi estime que la politique active du président russe Vladimir Poutine sur la scène...

à écrit le 13/11/2014 à 17:37
Signaler
TOUS CELA ET SPECULATIF CELA NE DURERAS PAS MAIS L EUROPES PEUT ACHETEZ DES RESERVE DE PETROLE? ET BAISSE LE PRIX DE L ESSENCE ET DES MATIERES FAITE AVEC DU PETROLE???

le 13/11/2014 à 21:09
Signaler
Cessez de maltraiter votre touche 'Maj'.

le 25/11/2014 à 10:02
Signaler
Ou n`ecrivait pas si fort on est pas sourd

le 01/12/2014 à 11:50
Signaler
JE FAIS CE QUE JE PEUT ET CE QUE JE VEUT???

à écrit le 13/11/2014 à 17:05
Signaler
il nest pas necessaire de s'appeler FMI ou Mme lagarde pour comprendre que la chute du petrole va engendrer une baisse des prix des produits manufactures!

à écrit le 13/11/2014 à 16:45
Signaler
Oui mais, d'aucuns disent qu'un prix trop bas risque de rendre le gaz de schiste moins rentable.Alors "doper"..reste a voir.C'est intéréssant pour les pays trés dépendants du pétrole,pour stocker.

le 13/11/2014 à 18:30
Signaler
Votre raisonnement est plutôt naïf car vous oubliez que le pétrole ne se résume seulement aux combustibles des voitures mais il englobe tout une gamme de dérivés presque infinie, du chewing-gum aux verres de contact. Toute la chaîne d'industries, des...

à écrit le 13/11/2014 à 16:45
Signaler
C'est une bonne nouvelle pour l'économie française car si les cours du pétrole restent bas, l'euro baisse, l'Allemagne fait un effort pour relancer l'économie européenne, cela pourrait se traduire par de la croissance en France. Mais, je sais bien qu...

à écrit le 13/11/2014 à 16:07
Signaler
"Tous les chats sont gris quans ils sont réduits en cendres."

à écrit le 13/11/2014 à 15:22
Signaler
Chine: La fourmi n'est pas préteuse. Elle chipote et veut faire jouer la concurrence. Sauf que dans un contrat à long terme, c'est la fiabilité qui est importante, plus que le prix. Est-ce l'effet de l'effondrement du prix de l'énergie provoqué par W...

à écrit le 13/11/2014 à 15:16
Signaler
Les affaires se gâtent pour les USA. Partis avec une coalition arabo-israélienne en guerre contre le monde chiite, sous couvert d'une prétendue mise au pas de "l'EI" (utilisé en réalité comme hommes de mains à l'instar des talibans en Afghanistan), l...

le 13/11/2014 à 20:52
Signaler
Je ne relèverai qu'une absurdité dans votre discours délirant : "un Etat irakien et un Etat syrien qui n'ont nullement faibli" !!!

à écrit le 13/11/2014 à 14:50
Signaler
Si nous avions une banque centrale européenne pragmatique, elle devrait profiter ce cette baisse du prix du pétrole pour faire marcher la planche à billet afin de faire un peu de dévaluation compétitive. Jusqu'à présent c'est en partie le prix du pét...

à écrit le 13/11/2014 à 14:28
Signaler
C'est la faute à Poutine !!!

à écrit le 13/11/2014 à 14:26
Signaler
merde ! et mes éoliennes alors ?

le 13/11/2014 à 14:39
Signaler
Il faut leur ajouter un moteur à fioul

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.