La Corée du Sud relève le prix du paquet de cigarette... de 80%

 |   |  228  mots
Le gouvernement estime que cette hausse permettrait de réduire la consommation de 35% d'ici la fin 2016.
Le gouvernement estime que cette hausse permettrait de réduire la consommation de 35% d'ici la fin 2016. (Crédits : REUTERS/Christian Hartmann)
Le Parlement sud-coréen a approuvé mercredi une augmentation du prix du tabac de 80% destinée à réduire la consommation dans ce pays de gros fumeurs.

Une mesure qui devrait faire tousser les fumeurs coréens. Le budget 2015, voté par les parlementaires mardi 2 décembre au soir, inclut une hausse du paquet de cigarettes de 80% à partir du 1er janvier. Rien de comparable néanmoins avec l'augmentation prévue du prix du tabac en France en janvier 2015, qui doit porter le prix du paquet à 7 euros pour le plus cher : en Corée du Sud cette hausse... seulement 1,5 euros de plus par paquet, qui passera de 2.500 (1,8 euro) à 4.500 (3,25 euros) wons.

Il n'empêche, le gouvernement estime que cela permettra de réduire la consommation de 35% d'ici la fin 2016. En septembre dernier, la ministre de la Santé Moon Hyung-Pyo évaluait qu'elle permettrait par ailleurs de rapporter chaque année 2.800 milliards de wons supplémentaires (2 milliards d'euros) à l'Etat. .

Près d'un homme sur deux est fumeur

Environ 44% des hommes adultes sont fumeurs en Corée du Sud. Il s'agit du taux le plus élevé des pays de l'OCDE, devant la Turquie, la Grèce, l'Estonie et le Japon.

Le gouvernement a pris ces dernières années une série de mesures coercitives, dont l'interdiction de fumer dans les lieux publics, et a l'intention de poursuivre. Comme c'est le cas déjà dans de nombreux pays de par le monde, Séoul veut notamment imposer des photos des effets du tabagisme sur la santé sur les paquets de cigarettes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/12/2014 à 0:18 :
Toujours le prétexte de santé pour augmenter les taxes sur bien des choses.
a écrit le 03/12/2014 à 15:37 :
oui, doublons les taxes sur le diesel qui tue beaucoup plus!!!
a écrit le 03/12/2014 à 9:05 :
Art 4 de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen 1789 : "La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi". Ou est donc passée cette liberté dans notre monde actuel ...
Réponse de le 03/12/2014 à 10:18 :
Vous venez de vous contredire. Le tabagisme, notamment passif, nuit à autrui et c'est bien pour cela que l'on peut, selon le principe que vous venez d'édicter, combattre ce fléau.
Réponse de le 03/12/2014 à 11:59 :
+1
Merci Rub
Réponse de le 03/12/2014 à 12:39 :
Désolé il n'y a aucune contradiction : mettre des taxes n'est pas lutter contre le tabagisme passif, dont je doute à titre personnel de l'impact sur la santé. On pourrait d'ailleurs lancer le débat du dénombrement... L'alcoolisme ou l'obésité ne font pas l'objet de taxes particulières, alors que les effets sanitaires sont au moins aussi graves que le tabagisme actif, mais je trouve cette situation juste au regard de nos droits fondamentaux qui sont inscrits dans le texte fondateur de notre république rappelé supra. Or ce que combatte les anti tabac, c'est justement le droit de fumer et donc le droit même à la liberté. En fait, ils imposent à autrui leur mode de vie...
Réponse de le 13/12/2014 à 6:33 :
Cher citoyen drogué, l'application stricte de la Constitution de 1789 amènerait à interdire aux buralistes la vente du tabac, car c'est une activité nuisible à autrui...vous parlez de liberté...la dépendance est définie par la perte de la liberté...courage, vous pouvez continuer à jeter dans vos poumons les produits que vous savez (vous ne savez pas réellement, le cerveau dépendant n'est plus libre, et c'est valable pour toutes les drogues selon l'OMS)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :