Cuba : un premier allègement de l'embargo américain dès vendredi

 |   |  322  mots
Washington étend notamment les possibilités de voyage à Cuba tout comme celles de transfert de fonds par de migrants cubains.
Washington étend notamment les possibilités de voyage à Cuba tout comme celles de transfert de fonds par de migrants cubains. (Crédits : reuters.com)
Une première levée des restrictions économiques des Etats-Unis vis-à-vis de l'île communiste a été annoncée par le ministère du Trésor américain, dans le cadre du rapprochement historique entre les deux pays annoncé à la mi-décembre.

La fin annoncée de l'embargo américain à l'encontre de Cuba commence à se concrétiser. L'allégement de certaines restrictions économiques des Etats-Unis vis-à-vis de l'île communiste entrera en effet en vigueur dès vendredi, a indiqué jeudi 15 décembre le ministère du Trésor des Etats-Unis, même si l'embargo décrété en 1962 restera en place jusqu'à sa levée par le Congrès.

Par les mesures entrant en vigueur vendredi, détaillées dans un communiqué du Trésor, Washington étend notamment les possibilités de voyage à Cuba tout comme celles de transfert de fonds par des migrants cubains.

  • Le plafond pour l'envoi d'argent depuis les Etats-Unis vers Cuba passera de 500 à 2.000 dollars par trimestre.
  • Les institutions financières américaines pourront ouvrir des comptes à Cuba afin de faciliter les paiements pour des transactions autorisées.
  • Les Américains pourront désormais se rendre à Cuba sans autorisation préalable, pour peu que leur projet s'inscrivent dans une des 12 catégories autorisées, notamment dans les domaines religieux et de l'éducation.
  • Les Américains autorisés à se rendre sur l'île communiste pourront désormais rapporter pour 400 dollars de biens, avec une limite spécifique de 100 dollars pour les alcools et les fameux cigares cubains.
  • Les exportations de certains biens permettant d'améliorer le réseau de communication entre les Etats-Unis et Cuba seront également autorisées.

"Une étape supplémentaire vers la fin d'un système qui ne fonctionne pas"

Ces mesures formalisent le rapprochement historique entre les Etats-Unis et Cuba annoncé par le président Barack Obama et son homologue cubain Raul Castro le 17 décembre. Le secrétaire au Trésor américain, Jacob Lew, cité dans le communiqué, a souligné:

"L'annonce d'aujourd'hui constitue une étape supplémentaire vers la fin d'un système qui ne fonctionne pas et met en place des mesures qui soutiennent la liberté politique et économique du peuple cubain".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/01/2015 à 18:04 :
de la parole au début des actes, c'est bien . Ca me fait rêver d'un règlement de la question de la Palestine ou de l'ouverture de la Corée du Nord avant ma mort.
a écrit le 15/01/2015 à 17:46 :
Du vent ! les US veulent faire croire qu'ils ont vaincu le communisme mais c'est le contraire que c'est vrai.
Réponse de le 15/01/2015 à 18:10 :
je ne sais pas si qui que ce soit a gagné ni plus quoique ce soit, mais ce QUI EST VRAI c'est que ça va faire du bien au peuple cubain la fin programmée de cet embargo inique et c'est bien tout ce qui compte à court terme à mon avis.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :