L'Allemagne commence à parler de hausse des salaires

La ministre allemande du Travail, Ursula von der Leyen, s'est prononcé pour une hausse sensible des salaires dans son pays, dans un entretien au journal dominical Bild am Sonntag.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)

"Les entreprises allemandes engrangent des bénéfices conséquents. Les salariés doivent maintenant avoir leur part et ils doivent ressentir ce 'plus'. (...) Et ce 'plus' ne doit pas tout de suite être mangé par l'inflation", a-t-elle déclaré.

La ministre précise que "la hausse des salaires qui convient est du ressort des partenaires sociaux". En Allemagne, le niveau des salaires est négocié entre patronat et syndicat, dans le cadre d'accords de branche.

Les déclarations de la ministre interviennent après que le puissant syndicat de la métallurgie, IG Metall, a demandé des hausses de salaires de 6,5%, sur lesquelles les fonctionnaires et salariés de la chimie devraient s'aligner.

L'accord dans la métallurgie, qui rassemble quelque 3,4 millions de salariés, et dans des secteurs de l'industrie aussi variés et cruciaux pour l'économie du pays que l'automobile ou les machines-outils, sert traditionnellement d'étalon pour les autres branches en Allemagne.

Après s'être serré la ceinture pendant des années -ce qui a conduit à des gains important de productivité-, les salariés allemands veulent désormais leur part du gâteau. L'évolution de leurs salaires est plus que jamais scrutée par leurs partenaires européens, sur fond de crise de la dette et de recherche fébrile de ses causes et ses remèdes.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 20/02/2012 à 12:44
Signaler
hausses des salaires en Allemagne ? celles ne sont reservées qu'aux salariés travaillant dans les secteurs conventionés comme la métalurgie, l'atomobile, la chimie qet quelques autres secteurs. Les autres salariés ne sont pas concernés, vous avez-vou...

à écrit le 13/02/2012 à 23:11
Signaler
Euh... les salaires des fonctionnaires vont être alignés sur les hausses des salaires du privé? Vous êtes sûrs de ce que vous écrivez?

à écrit le 13/02/2012 à 13:23
Signaler
Ce sont les Grecs qui vont etre contents et fiers d'etre Europeens

à écrit le 12/02/2012 à 19:16
Signaler
c'est pas les salaries ig metall de mercedes qui gagnent pas leur croute, c'est ceux qui bossent chez les distributeurs low cost(s)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.