Croissance : l'Allemagne à bout de souffle ?

La banque centrale allemande a annoncé vendredi une révision à la baisse de sa prévision de croissance du PIB de l'Allemagne à 0,7% pour 2012, contre 1% jusqu'alors. En 2013, le PIB ne progresserait que de 0,4%, loin, très loin du 1,6% anticipé par le gouvernement d'Angela Merkel.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Envié, voir jalousé en France, le modèle économique de notre puissant voisin est-il en train de craquer? Ce vendredi, la Bundesbank, la banque centrale allemande a annoncé une révision à la baisse de sa prévision de croissance du PIB de l'Allemagne à 0,7% pour 2012, contre 1% jusqu'alors. En 2013, le choc serait encore plus fort. Le PIB ne progresserait que de 0,4%, loin, très loin du 1,6% anticipé par le gouvernement d?Angela Merkel.

«Les perspectives de conjoncture se sont assombries en Allemagne», explique la Buba dans son rapport daté de décembre, justifiant sa décision par la récession en zone euro mais aussi par le ralentissement global de l'économie.

Le ralentissement serait temporaire assure la Buba

Fort heureusement pour nos voisins, la banque centrale estime que ce ralentissement de la croissance ne serait que temporaire. «L'Allemagne retrouvera le chemin de la croissance en 2014», assure-t-elle, tablant une hausse de 1,9% du PIB. Les promesses n?engagent que ceux qui les croient?

«La bonne constitution fondamentale de l'économie allemande fait que l'affaiblissement de la croissance ne s'accompagne pas de plus grands dommages, en particulier sur le marché du travail, poursuit la banque centrale. Ce n?est pas la première fois cette année que la Bundesbank révise à la baisse sa prévision de croissance pour l'an prochain. En juin, ses calculs l?amenaient à anticiper une croissance de 1,6% et non plus de 1,8%. En revanche, elle avait relevé sa prévision pour 2012 de 0,6% à 1%.

La méthode du doigt mouillé
«Nos projections sont caractérisées par un fort degré d'incertitude. Il est envisageable que la zone euro se redresse plus rapidement et que l'économie mondiale accélère davantage que nous ne le supposons maintenant», explique la banque centrale. En clair, au petit jeu des pronostics de croissance, les banques centrales européennes et les institutions internationales usent de la même technique: le doigt mouillé! A leur décharge, le climat économique est particulièrement incertain et mouvant. Dévoilées cet automne, la multiplication des politiques d?austérité budgétaire ont notamment obligé l?OCDE, le FMI et la Commission européenne à réviser leurs prévisions de croissance pour intégrer les dernières informations.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 57
à écrit le 23/01/2013 à 19:32
Signaler
Faut-il sortir de l Euro de Jacques Sapir, éditions du Seuil (14,90?). De la Grèce à l Italie, en passant par l Irlande, le Portugal et l Espagne, la zone Euro est en feu. La Monnaie Unique censée nous protéger se révèle un piège dangereux. Tout cela...

à écrit le 23/01/2013 à 19:29
Signaler
La vraie raison aujourd'hui, que bon nombre de français ne comprennent pas et qui nous plongent dans cette situation économique désastreuse ce sont les traités européens que l'UMP et le PS ont signé contre l'Intérêt des Français. La crise de l?Euro ...

à écrit le 18/12/2012 à 15:50
Signaler
On redécouvre une vérité. Une fourmi a besoin pour exporter que des cigales s'endettent pour lui achète ses produits. Si les cigales deviennent fourmis, c'est la danse s?arrête.

à écrit le 16/12/2012 à 15:49
Signaler
L'Allemagne fait depuis 10 ans une politique mercantiliste contre les autres pays européens: baisse de sa consommation , stimulation de ses exportations par compression de ses couts...Et voila le résultat: Tout le monde à zéro pour 2013

à écrit le 10/12/2012 à 10:01
Signaler
La disparité des compétitivités à l'intérieur de l'Union Monétaire est surtout due à des facteurs naturels et immuables (taille du marché intérieur, position géographique, topographie du pays, climat, ressources et richesse naturelles (matières premi...

à écrit le 09/12/2012 à 12:02
Signaler
tout a fait normal. l allemagne a un deficit budgetaire depuis des annees. et se prends des deficits additionnales depuis qu ils subventionnent la grece et autres pays mal geres (avec un super deficit exportation.. négatif). l allemagne economise pou...

le 09/12/2012 à 14:30
Signaler
ils ne boivent pas de champagne mais du mousseux, et pas du foie gras mais du pâté. Rien de va vraiment changer.

à écrit le 08/12/2012 à 8:30
Signaler
Je ne sais pas si l'Allemagne est à bout de souffle mais je crois surtout que notre Europe l'est...On ne cesse de parler d'un euro fort qui plombe notre ( nos) économie(s)....ne serait-ce pas plutôt le libre échangisme poussée à l'extrème? L'Europe e...

le 08/12/2012 à 16:25
Signaler
"L'Europe est la zone commerciale la plus ouverte au monde", exact, et d'après vous, quel pays, gros exportateur, refuse les barrières douanières en Europe?

à écrit le 07/12/2012 à 19:12
Signaler
Le miracle Allemand repose beaucoup sur un immobilier qui est deux a trois fois moins cher qu'en France. Facile à partir de là de payer le temps plein à 700 euros sans mettre 5 millions de personnes à la rue. Il y a aussi deux autres raisons majeures...

le 07/12/2012 à 23:26
Signaler
Enfin quelqu'un qui parle des vraies raisons du différentiel France/Allemagne. Quand je dis à un parisien ce que je loue à Cologne pour 550 ? par mois, il est halluciné. Mais attention, c'est en train de changer. Le béton devient aussi un placement f...

le 08/12/2012 à 0:16
Signaler
"Un industriel allemand pense allemand, dans la mondialisation certes, mais il pense allemand d'abord" = exact, et un citoyen allemand aussi, il consomme avant tout allemand, ça s'appelle patriotisme, les français devraient en prendre de la graine. ...

le 08/12/2012 à 14:34
Signaler
@pistol; c'est intéressant ce que vous écrivez, mais votre vision est filtré par un dogme que je lis souvent: "un industriel allemand pense allemand" mais pas du tout! un industriel allemand (et d'autres nations) pense à SON industrie. Il pense à lui...

le 08/12/2012 à 15:12
Signaler
"un industriel allemand pense allemand" mais pas du tout!" = à mon avis, vous ne devez pas parler l'allemand ni avoir vécu et/ou travaillez en Allemagne pour dire ça, un industriel allemand pense (naturellement) à son industrie mais achètera dès qu'i...

le 08/12/2012 à 19:13
Signaler
@arf; je trouvais uniquement la contribution de "pistol" intéressante, qui décrit la "chaîne de création de valeur internationale" et qu n'est justement pas "nationale". Il a des bonnes connaissances du pays. Oui on le dit on l'écrit que les allemand...

le 08/12/2012 à 20:47
Signaler
je ne pense pas que vous connaissiez beaucoup l'Allemagne pour écrire autant d'inepties concernant ce pays. Il faut travailler en Allemagne ou y vivre pour connaître les allemands et leur mentalité si particulière. Naturellement, que les entreprises ...

à écrit le 07/12/2012 à 18:54
Signaler
@la fin d'un mirage Vos chiffres sont corrects mais malheureusemenr c'est l'analyse qui ne vas pas. En effet certains allemands touchent un salaire de 400e brut. C'est tout simplement la haine du chômage. Inexistante en France bien sûr. Le chomage e...

à écrit le 07/12/2012 à 18:17
Signaler
Ce sont les Allemands qui ont imposé l'Euro fort (Euro = Deutsch Mark) et, ce faisant c'est l'Euro qui détruit les industries des pays d'Europe du Sud et même celle de la France. Quand on ne peut plus dévaluer et qu'on a une monnaie trop forte, on c...

le 07/12/2012 à 20:48
Signaler
Merci d'avoir rappelé que les délocalisations d'entreprises subies par la France sont dues à la parité EURO/USD. Pour que la France puisse conserver ses entreprises, la parité doit être de 1EUR pour 1USD ; actuellement l'Euro est 30 à 35 % trop cher ...

le 07/12/2012 à 20:52
Signaler
17 à 18 % des exportations allemandes sont destinés aux pays de la zone euro. Votre argumentation souffre d'une connaissance bien trop largement approximative de la matière. 17 % sur environ 1100 milliards, c'est pas mal, c'est vrai.

le 07/12/2012 à 22:59
Signaler
c'est 2 X 17 +1 ehem: environ 35 à 36% des exportations allemandes sont destinés aux pays de la zone euro sur 2012 (39 % en 2011) et > 50 % en 1991 lors des temps du DM; donc "l'euro n'a que fait baisser la part des exportations allemandes en zone eu...

le 07/12/2012 à 23:58
Signaler
votre chiffre est erroné, il s'agit de 59,2 % des exportations allemandes sont destinés aux pays de la zone euro en 2011 (http://www.welt.de/wirtschaft/article106320516/EU-Anteil-an-deutschen-Exporten-auf-20-Jahres-Tief.html), pour 2012 il faudra enc...

le 08/12/2012 à 0:39
Signaler
et vous remarquerez aussi que la France est de loin le premier acheteur au monde de produits allemands, pour 101,2 milliards d'euros en 2011, loin devant la Chine (environ 65 milliards). Dire que la zone Euro ne représente pas grand chose pour dans l...

le 08/12/2012 à 14:43
Signaler
Non André: votre chiffre pour 2011 est correcte pour l'Union Européenne: donc 39 % comme je disais en ZONE EURO + 20 % en UE + 40 % hors Europe: est la tendance est dramatique maintenant c'est 44,5 % hors Europe et environ 36 % zone euro + 19,5 % env...

le 08/12/2012 à 14:54
Signaler
André quand on veut corriger faut comprendre bien lire les chiffres; mais encore ce n'est pas UE mais Europe entière, suisse etc je quitte cette page.....

le 08/12/2012 à 16:18
Signaler
"Uniquement parce que j'étais fatigué hier, il ne faut pas mettre les informations en doute que je vous donne, car j'ai besoin de vous pour que vous sortiez du déni." = merci de me faire rire, vous êtes un bon comique.

le 08/12/2012 à 16:41
Signaler
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/06/08/20002-20120608ARTFIG00721-les-exportations-allemandes-reculent-affectees-par-la-crise.php "la récession dans les pays de la zone euro, où l'Allemagne exporte 60 % de sa production, explique en grande part...

le 08/12/2012 à 18:47
Signaler
Non André, c'est faux: relisez votre article du "Welt" que je viens d'ouvrir, et celui-là donne le chiffre qui est correcte à la virgule, donc 59,2 % des exportations allemandes on été exporté en Union Européenne en 2011; je vous le redis ce chiffre ...

le 08/12/2012 à 19:24
Signaler
il y avait pas de zone euro en 1991.

le 08/12/2012 à 21:08
Signaler
Si André, il y avait les 17 pays, donc "la zone" et on peut faire l'addition ex-post, bien vu il n'y avait pas d'euro.

le 08/12/2012 à 21:43
Signaler
bien vu aussi déni réalité, ils avaient bien les 17 pays de la zone sans l'euro.

à écrit le 07/12/2012 à 15:44
Signaler
Pas de surprise ! Contrairement à ce que tente de nous faire gober quelques politiciens avides d'austérité (pour les autres !) et une certaine presse particulièrement orientée, l'Allemagne n'est jamais qu'un "kolosse" aux pieds d'argile. Le pseudo-"...

le 07/12/2012 à 16:44
Signaler
+ 1 000000000.........!!

le 07/12/2012 à 16:45
Signaler
Si le courage se mesurait en heures travaillées, (tout de même "original" comme indicateur!), effectivement les allemands seraient les moins courageux, car ils travaillent en heures /an bien moins que nous français avec nos "35 h" et bien sûr les gr...

le 06/10/2014 à 17:20
Signaler
It is a private joke for the french public with a thick french accent les actes ne suivent pas vraiment et le PS ne suit pas du tout

à écrit le 07/12/2012 à 14:06
Signaler
Ah les articles à gros titre sans recherches approfondies... Ils feront peut être que +0,7 % en 2012 et 0,4% en 2013, mais pour revenir à un budget à l'équilibre, ils ont été obligé de faire des économies... En France, on fait 0% de PIB en 2012 ave...

le 07/12/2012 à 15:44
Signaler
Oui, j'avais déjçà argumenté dans ce sens-là: C'est mécanique un déficit de 4.5 % du PIB (ou très probablement plus) est une croissance de 0 % (ou probablement moins), et l'allemagne avec un léger excédent budgétaire disons +0.1 % (officiellement c'e...

le 07/12/2012 à 15:51
Signaler
merci, déni de réalité, c'est toujours un plaisir de lire vos analyses.

le 07/12/2012 à 18:41
Signaler
Rectificatif : L'écart de croissance avec l'Allemagne serait selon mon exemple de 5.2 % et non pas 5.8% La réalité serait plus sévère, car pour réduire un déficit de 4.5 %, il ne serait pas possible d'éviter les fameux multiplicateurs qui plomberaien...

le 07/12/2012 à 21:04
Signaler
c'est 1103 milliard ou 1,103 billions d'euro; le total sur 2012 prévu des exportations allemande; hmmm 1000 fois moins tout de même; mes excuses...

le 07/12/2012 à 23:07
Signaler
Bon j'ai honte, mais j'ai un fan club de 2 à 3 personnes...;-) et donc des responsabilités: environ 35 à 36% (et non pas 17-18 %) des exportations allemandes sont destinés aux pays de la zone euro sur 2012 (39 % en 2011) et > 50 % en 1991 lors des te...

le 09/12/2012 à 14:43
Signaler
vous faîtes bcp d'erreurs je trouve

à écrit le 07/12/2012 à 13:36
Signaler
de toute facon, l'Allemagne ne peut pas vivre economiquement independamment du reste de l'Europe. Si le reste de l'Europe ralentit, l'Allemagne ralentira aussi. Là se pose la question de politiques communes à l'Europe: politique fiscale, politique ...

le 07/12/2012 à 16:05
Signaler
Jacques Attali, la boussole qui indique le sud. Quelle référence...

à écrit le 07/12/2012 à 13:20
Signaler
à la difference de la france l'allemagne ne peut pas compter sur sa croissance demographique.C'est bien pour certaines choses comme le logement( du coup plus facile qu'en france), mais cela va lui poser des problemes. François hollande pourrait donne...

le 07/12/2012 à 14:03
Signaler
Il n'y a pas de trop plein d'immigration en France, nous n'enregistrons que 100 000 entrées légales par an pour environ 300 000 entrées totales. C'est nettement insuffisant au regard de ce qu'il faudrait pour éviter le vieillissement de la population...

le 07/12/2012 à 14:16
Signaler
Ah bon!...

le 07/12/2012 à 16:48
Signaler
Aide à la personne ? PARLONS EN ! une poignée de figues sont payées les aides ménagères qui vivent dans une précarité constante, et le travail n'est pas toujours facile ; beaucoup travaillent à temps partiel, tirent le diable par la queue et on voudr...

le 07/12/2012 à 17:59
Signaler
@ tintin: avec les retraites de l'avenir, votre "juste valeur" deviendra de plus en plus juste; @ mat: merci d'avoir rappeler aux français que la société vieillit et puis il faut ajouter que le système de retraite est en déficit important (contrairem...

le 07/12/2012 à 18:50
Signaler
petite précision; les retraites en Allemagne ne sont plus indexés sur l'inflation, ce qui veut dire qu'un salarié de moins de 40 ans gagnant 3.000 euros bruts par mois touchera une retraite à taux plein à 67 ans de 988 euros environ... Pour l'assura...

le 07/12/2012 à 20:32
Signaler
@@ddr les "lois" de la finance s'appliquent aux allemands et les français. Un excédent financier se redistribue, un déficit que se creuse, doit être refinancer. La voie selon votre exemple est donc traçé; élevation de l'âge de la retraite, réduction ...

le 07/12/2012 à 21:26
Signaler
par contre , le fait de ne plus augmenter ou très peu les salaires (moins que l'inflation), donner le strict minimum aux chômeurs ainsi qu'aux futurs retraités peut effectivement rendre un pays fort économiquement un moment donné mais attention aux e...

à écrit le 07/12/2012 à 13:09
Signaler
A partir de cette année, la population active va baisser de plus de 1% par an en Allemagne. La baisse de la population active sera de -15% en 2025 par rapport à 2012! Donc évidemment, ça pèsera très lourd sur la croissance. A noter qu'actuellement,...

le 07/12/2012 à 14:04
Signaler
Les chiffres que vous citez sont ceux hors immigration. Or l'allemagne a compris qu'ele allait devoir recourir à l'immigration et commence déjà à inciter les travailleur à émigrer en Europe orientale. l'allemagne parviendra donc à compenser la baisse...

le 07/12/2012 à 14:58
Signaler
l'Allemagne parviendra à compenser la baisse de sa natalité, en partie !

le 07/12/2012 à 18:35
Signaler
L'évolution de la population est incertaine en Allemagne, effectivement. Mais il ne faut pas confondre croissance et "niveau de vie"; @johnmckagan : le véritbale "poids" c'est justement être obliger d'avoir de la croissance pour loger et nourrir et s...

le 07/12/2012 à 19:50
Signaler
@mat: non justement les chiffres que je cite ne sont pas hors immigration, elles sont calculées à partir d'une hypothèse moyenne de flux migratoire. Et même les prévisions les plus optimistes sont catastrophiques. @déni de réalité: l'age moyen et le...

le 07/12/2012 à 20:42
Signaler
@ john.. : Tant mieux, laissons les catastrophes aux voisins! Mais je comprends pas votre insouciance. Et la catastrophe, la vrai; est là, en votre insouciance; car nous partageons le même "espace social; La réalité financière doit être adapté à la s...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.