Un nouveau billet de 5 euros, pour quoi faire ?

 |   |  483  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La BCE va lancer demain une nouvelle série «plus sûre» de billets de 5 euros. Une modification qui vise à compliquer la tâche des contrefacteurs.

Jeudi, la BCE va rendre public le visage du nouveau billet de 5 euros qui devra commencer à circuler en mai 2013. Ce billet sera le premier de la nouvelle série de billets de banque baptisée «Europe». La princesse phénicienne enlevée par Zeus sous la forme d'une vache sera en effet représentée dans le filigrane et l'hologramme de cette nouvelle série. C'est un vase exposé au Louvre qui servira de modèle à cette figure.

Sécurité renforcée

Concrètement, les nouveaux billets ne devraient pas être révolutionnaires: la couleur sera peu modifiée et le motif architectural demeurera tel quel. Il restera également le terme «Euro» en caractère grec, puisque la République hellénique est finalement demeurée dans la zone euro. La BCE annonce cependant que les nouveaux billets devraient être plus difficiles à contrefaire, les éléments de sécurité seront en effet plus nombreux. Trois signes de sécurité «facilement repérables» ont été présentés: l'hologramme portrait dans la bande argentée, le filigrane portrait et le nombre «émeraude» (vous pouvez observer ici leurs détails).

L'euro est falsifiable

Cette nouvelle série, que l'on annonce dotée des dernières technologies de pointe en matière de sécurité, auront en effet pour but de lutter contre la contrefaçon. Certes, le nombre de billets contrefaits saisis a fortement reculé depuis trois ans. Au premier semestre 2010, il y avait 413.000 billets contrefaits saisis, deux ans plus tard, il n'y en avait plus que 251.000. Mais plus le temps passe, plus les billets deviennent vulnérables aux tentatives de contrefaçon. Il faut donc les changer. Surtout, les dix ans d'existence de l'euro fiduciaire ont prouvé que l'euro était falsifiable, malgré les mesures de précaution prises. C'est du reste ce que font tous les instituts monétaires. La Banque de France a ainsi utilisé quatre séries de billets de 100 francs entre 1960 et 2002.

«Ballon d'essai»

Le choix de commencer par le billet de 5 euros est celui d'un «ballon d'essai». La plus petite coupure de l'euro n'est en effet pas la plus contrefaite, elle ne représente que 0,5% des faux billets saisis au premier semestre 2012. Les coupures les plus sensibles seront celles de 20 et 50 euros. Les billets de 20 euros sont les plus contrefaits, ils représentent 42,5% du total des faux. Ceux de 50 euros représentent 34,5% de ce même total. Ce sont également les deux coupures qui circulent le plus. En choisissant la coupure de 5 euros, une des moins falsifiées et la moins utilisée des coupures de moins de 100 euros, la BCE se montre encore une fois prudente. Histoire sans doute de pouvoir apporter aux coupures les plus grosses les corrections nécessaires en cas de problème pour le système monétaire européen. Pour le moment, la date de lancement des autres coupures n'est pas encore annoncée.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/01/2013 à 18:00 :
Changer les billets de 5 euros n'a aucun intérêt ,il vaudrait mieux changer les billets les plus contrefait 20 et 50: les faussaires vont continuer sur ces coupures plus rentables....A moins que quelque chose m'échappe!
a écrit le 10/01/2013 à 17:33 :
pourquoi ne pas imprimer des billets de 7 euros,vu que tout augmente!
Réponse de le 10/01/2013 à 21:39 :
....et pour les pauvres faire des billets de 0 euros....
a écrit le 10/01/2013 à 12:12 :
Mais pourquoi les numéros ne sont-ils pas utilisés? Les billets code-barrés lus en temps réel par les distributeurs, les banques, les caisses enregistreuses d'abord des grandes surfaces, les agents de change etc... permettraient de vérifier les faux et les doublons!
si de plus on crée un code barre virtuel pour chaque centime d'euro virtuel, ainsi on contrôle chaque flux et il ne peut plus être crée un seul faux euro véritable ou électronique!
Réponse de le 10/01/2013 à 12:25 :
peut etre parce que ca couterait cher mais en tous les cas c est pas bête comme idée
Réponse de le 10/01/2013 à 14:18 :
C'est un peu l'idée de bitcoins. Je vais à la boulangerie et je donne un billet numéroté 123. Peu de temps après vous allez au supermarché et vous donnez ce billet 123. Comment savoir s'il s'agit d'un vrai ou d'un faux? Êtes-vous contrefacteur? Avez-vous reçu ce billet par rendu de monnaie du bolanger? Le boulanger est-il contrefacteur?
Bref, ce n'est que lorsque que deux personnes remettent le billet à la Banque que l'on sait s'il est vrai ou faux. Et deveniez quoi? Des contrôles sont déjà effectués par la Banque de France...
Réponse de le 19/04/2013 à 15:39 :
En fait vous voudriez mettre une puce RFID doublée d'une balise Argos dans chaque billet et chaque pièce... ce qui explique que ce soit compliqué.
Réponse de le 11/05/2013 à 8:01 :
allez sur http://fr.eurobilltracker.com et sur http://forum.eurobilltracker.com on en parle abondamment
tout est gratuit !!!
a écrit le 09/01/2013 à 22:18 :
En plus de donner autant de détails sur le nouveau dessin, sur quel modèle il est copié et ou trouver ce modèle, vous devriez aussi donner une version téléchargeable et imprimable sur papier calque pour faciliter la tâche des faussaires!
a écrit le 09/01/2013 à 21:27 :
Sur ceux de maintenant, il y a combien de 'points' de sécurité ? Une quinzaine, vingtaine ? donc certains connus que par la Banque de France (et ses équivalents en Europe). Ils ne vont pas en ajouter mais modifier les détails prouvant la vraie monnaie. Il va falloir qu'on s'y habitue, une bonne période pour nous refiler n'importe quoi en disant que ce sont les nouveaux 5 euros encore inconnus.
a écrit le 09/01/2013 à 20:59 :
Sous la forme d'une "vache"???? Mais ce n'est pas vrai! Zeus s'est métamorphosé en taureau blanc pour enlever sa belle princesse....Vous voyez Zeus se transformer en vache...Franchement...S'il vous plaît,pensez à réviser votre histoire quelquefois,ce ne serait pas un luxe.... :-/
Réponse de le 10/01/2013 à 10:57 :
Peut être certain sont ils m
Réponse de le 10/01/2013 à 11:25 :
Totalement d'accord avec vous. Parti découvert y'a quelques mois et qui m'a ouvert les yeux sur les problèmes économiques et démocratiques de la France dans cette UE pathétique. Pour ceux qui veulent réellement s'informer, allez y.
Réponse de le 19/04/2013 à 15:43 :
Mais non, voyons ! C'est pour tromper le faussaire : c'est une stratégie de grande ampleur lancée bar la banque européenne et relayée par la presse.
Quand on pense qu'Europe a fini par s'accoupler avec la "vache" redevenu(e) humain(e)...
a écrit le 09/01/2013 à 20:11 :
Bref, et le Franc il revient quand ?
Réponse de le 10/01/2013 à 5:25 :
quand tout les Français auront tapez : François Asselineau . U.P.R , dans Google ! :)
Réponse de le 10/01/2013 à 17:19 :
Asselineau? même s'il soulève de vrais problèmes de l'intégration européenne, ces réponses ne me convainquent pas du tout. L'intégration est maintenant beaucoup trop avancée pour faire exploser la zone Euro. Si telle devait être le cas, il y a longtemps que la zone aurait explosée. Heureusement que non d'ailleurs. Maintenant si vous voulez polémiquer sur "avec le franc, ce serait mieux" c'est votre droit à la nostalgie. Mais ca ne sera plus jamais le cas.
a écrit le 09/01/2013 à 19:22 :
Bon soit .... le commun des mortels (comme moi) saura t' il faire la différence ???
a écrit le 09/01/2013 à 17:33 :
car les billest sont môches! regardez les dollars australiens, canadiens etc.....les billest en euro sont laids alors un peu de couleur et des visages euroépens célèbres? mais faut pas rêver.....
Réponse de le 09/01/2013 à 18:40 :
Les billets sont moches ? Première fois que j'entends une appréciation "esthétique" (douteuse) sur les billets... Et tant bien même, il vaut mieux qu'ils soient moches et infalsifiables.
Réponse de le 09/01/2013 à 18:43 :
Oui c'est vrai. Après on aura beau dire, les billets les plus class sont les dollars américains, sobres et élégants. Mais les euros sont quand même un progrès par rapport aux anciens francs. J'ai retrouvé quelques exemplaires de francs dans un tiroir de mes parents, ils étaient franchement grotesques, genre billets pour des enfants. Médaille spéciale pour le billet de 50 francs tout droit sorti d'un jeu monopoly avec le petit prince...

Réponse de le 09/01/2013 à 23:06 :
qu'il y a mieux a traiter que de changer ces billets ?
Réponse de le 10/01/2013 à 11:43 :
Les Francs suisses et leurs couleurs flashy sont sympa aussi.
Réponse de le 10/01/2013 à 17:14 :
La différence, c'est qu'avec un billet de 50 francs, moche ou pas, on pouvait acheter quelque chose !

Avec 5?, t'as plus rien !
Réponse de le 10/01/2013 à 18:13 :
Et avec un billet de 5.000 anciens Francs donc, ma bonne dame! Que pouviez vous achetez? Rien ne vaudra le Franc Germinal. Le Franc français n'était pas une monnaie mais un pléonasme!
Réponse de le 11/01/2013 à 16:59 :
Avec 5 euro vous avez le pouvoir d'achat d'une pièce de 5 NF dans les années Soixante, quand le carambar valait 5 ctes et la baguette 20ctes!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :