Angela Merkel a dit oui au smic européen... mais à ses conditions

 |  | 590 mots
Lecture 3 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
François Hollande avait remis sur la table le sujet du salaire minimum européen lors de sa conférence de presse du 16 mai dernier. Lors de sa visite à Paris jeudi, Angela Merkel a fini par accepter... mais à ses conditions.

François Hollande, dans les pas de son mentor Jacques Delors, avait remis l'idée d'un salaire minimum obligatoire en Europe au goût du jour lors de sa conférence de presse du 16 mai dernier. A l'époque, en 2006, l'ancien président de la Commission européenne avait fait sienne l'idée d'un niveau de revenu plancher non pas fixe mais "proportionnel au niveau de développement de chaque pays", pour, expliquait-il, "montrer qu'il ne s'agit pas de faire l'Europe à sens unique". L'idée avait été reprise par la Commission européenne il y a plusieurs mois, mais Angela Merkel ne voulait pas en entendre parler.

François Hollande n'a pas manqué de la présenter à nouveau à la chancelière allemande lors de sa visite à Paris jeudi. L'objet de cette visite était la préparation d'une palette de propositions communes à la France et à l'Allemagne en vue de la réunion du Conseil européen de la fin juin consacrée à la croissance et à l'emploi. Et surprise, la chancelière a accepté.

Pas un vrai recul pour Angela Merkel

Un recul pour Angela Merkel ? Pas tout à fait. Si cette avancée est à attribuer au chef de l'État français, la chancelière allemande n'a pas manqué de tact. En effet, pour accepter la proposition française, elle a exigé que les États aient "le choix entre législation et conventions collectives", explique-t-on de source gouvernementale. C'est la formule qui a été retenue dans le document qui sera présenté au Conseil européen lors de sa réunion de juin et que s'est procuré La Tribune.

En pleine campagne électorale outre-Rhin, la chancelière allemande a choisi de défendre l'idée d'un salaire minimum négocié par branche pour contrer la proposition de son adversaire social démocrate Peer Steinbrück qui cherche à séduire l'électorat avec un revenu minimum généralisé. Idée à laquelle la chancelière est pour le coup farouchement opposée. En avril dernier, elle était même allée jusqu'à déclarer que le smic était responsable de la montée du chômage en Europe.

Une mesure symbole pour François Hollande

De source proche du dossier, côté français, on veut y voir une avancée. Même si on admet qu'elle a surtout été rendue possible par un changement de contexte européen et par le calendrier électoral allemand. Mais "l'important c'est que le sujet soit sur la table, avant c'était tabou," explique-t-on. Et on compte sur la Commission européenne, jamais contre une progression de l'intégration européenne, pour soutenir la proposition durant la réunion de juin. Reste à convaincre les autres États-membres de souscrire à la proposition franco-allemande.

A terme, on veut y voir un moyen de lutter contre le "dumping social" à l'intérieur des frontières de l'Europe. Aujourd'hui, sept pays de l'Union européenne n'ont pas de salaire minimum. Il s'agit de l'Italie, de l'Allemagne, du Danemark, de Chypre, de l'Autriche, de la Finlande et de la Suède, qui peuvent toutefois avoir des minima variables dans un ou plusieurs secteurs d'activité. S'agissant des autres pays, les disparités sont très fortes. Ainsi le salaire minimum Bulgare ne dépasse pas les 123 euros bruts par mois, alors que celui des irlandais, le plus haut, s'élève à 1462 euros bruts mensuels. En fait, plus que d'harmoniser les salaires au sein de l'Union des vingt-sept, la mise en place des salaires minima, si elle à lieu, aura surtout valeur de symbole. En attendant plus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/08/2013 à 11:26 :
Merkel est décidément la plus forte : on met un smic européen mais on peut quand même mettre les salaires qu'on veut.
a écrit le 03/06/2013 à 16:44 :
Le SMIC n'est pas compatible avec un système où la finance et le commerce sont déréglementés. Soit la zone euro reprend son autonomie en matière financière et commerciale, et elle conserve alors des leviers qui lui permettent de gérer le socio-économique (dont l'industrie, l'emploi, le SMIC, etc.). Soit elle accepte le grand marché atlantique où le bloc US/GB (autrement plus écrasant que l'Allemagne) fera jouer la concurrence entre l'emploi européen et ses colonies asiatiques, et l'UE perd de facto ses leviers socio-économiques. Maintenant, si la Commission UE reçoit (de la part de qui?) un mandat pour négocier avec les Etats-Unis, cela signifie que la seconde option est la plus vraisemblable et parler d'un SMIC européen est vain.
Réponse de le 27/06/2013 à 10:04 :
Excellent commentaire, qui synthétise bien l'alternative qui nous échoie (collectivement) :

1. Pousser plus avant la construction européenne et l'ouverture des frontières, mais renoncer à nos protections sociales (qu'il s'agisse de l'assurance maladie publique, des retraites par distribution, du SMIC, de l'Education Nationale sous sa forme actuelle, etc.),

2. Mettre un frein à la construction européenne, réaffirmer la prééminence du droit national, et faire un peu de protectionisme national en fonction des intérêts de notre économie.

Effectivement, la 1ère alternative, soutenue (malgré leurs discours, je regarde les faits) par le PS, EELV, UDI et UMP est actuellement celle vers laquelle on se dirige.

Mais je n'excluerais pas que la 2nde alternative, soutenue par FdG, MRC, DLR, et FN, puisse finalement l'emporter, à l'occasion de victoires électorales de ces partis, dont les programmes me semblent correspondre de plus en plus aux attentes de l'électorat...
Heureusement pour les partisans de la 1ère option, ces 4 partis se détestent et sont incapables de s'allier (sauf peut-être FdG et MRC).

Vincent
Réponse de le 05/08/2013 à 11:34 :
On est loin, du moins en France, d'une victoire des partis comme le FDG ou le FN.
La commission reçoit un mandat pour négocier de la part des 27 états membres mais bon...elle a largement les
moyens de mettre la pression aux récalcitrants.
a écrit le 02/06/2013 à 12:55 :
Tant que les Français ne comprendront pas que le socialo-communisme ne peut conduire qu'au désastre, nous irons de jour en jour vers la misère et l'enfer. Seul la création en France d'un Paradis fiscal mettrait fin au chômage et à la baisse du pouvoir d'achat. Sachez bien que même les Pays de l'Est se moquent de nous en pensant que nous sommes les seuls au monde, avec la Corée du Nord, à maintenir un tel régime de m....!
Nous sommes les champions du monde de la bêtise, du sectarisme et de l'étroitesse d'esprit...!
Réponse de le 02/06/2013 à 19:43 :
Quel sens de la nuance.
Réponse de le 02/06/2013 à 23:40 :
Aujourd'hui, FH a 25% de la population pour lui. Il a encore 4 ans devant lui. La chambre des députés est aussi avec lui pour le même terme. Les élections locales assez anciennes ont donné une majorité aux socialiste. Nous avons un état socialiste non démocrate.
Réponse de le 03/06/2013 à 6:25 :
@Lucky Luke, j'aime!!!! bien, votre commentaire mais comme beaucoup de françias vous pensez que le bleu lave mieux que le rose mais vous oubliez que la France est dans la pente du déclin depuis 40 ans. Si les roses nous sortent une taxe ou une augmentaion d'impôts tous les 2mois sans jamais toucher au fabuleux gâteau des politiques, les bleus UMP en tête M. Sarkozy et celui qui vient de nous dire qu'il apprend ce qu'est la démocratie l'impayable M. Copé, nous ont sortis en 5 ans 22 taxes et une augmentation de l'IR par la fin de l'indexation sur l'inflation. Alors la Corée du Nord oui pour le politique dans les palais et l'opulence le peuple dans l'arène oui mais depuis 40 ans gauche droite à l'unisson pour faire de la France un pays qui mendie aux marchés à partir du mois de juillet pour faire ses mois
Réponse de le 03/06/2013 à 9:13 :
Ho ben moi je suis déçu ,moi qui croyais que la droite et la gauche c'était pas pareille,on m'aurait menti à l'insu de mon plein gré.
Réponse de le 05/08/2013 à 11:37 :
Créer un paradis fiscal mais quelle excellente idée, comme ça on supprime tout système social, les pauvres s'en vont, et on pourra dire que tout le monde est devenu riche comme à Singapour. Bon, faudra pas mal de matraques pour tenir certains quartiers qui s'embraseront, notamment ceux ou le chômage des jeunes est à 50% (parce qu'aussi étonnant que cela puisse paraître, les impôts ne sont pas le seul frein à la création d'entreprise). Puis ensuite, les autres pays feront la même chose, et là, à court ou à long terme, tout le pognon ira dans les poches des patrons de multinationales qui boufferont tous leurs concurrents, et de leurs actionnaires, sans aucun état pour redistribuer quoi que ce soit. Et à ce moment là mes enfants, vous travaillerez pour des pierres et en plus, vous devrez dire merci le grand Kapital.
a écrit le 02/06/2013 à 11:27 :
Le 22 septembre 2013 auront lieux les prochaines léctions législatives en Allemagne, soit dans moins de 4 mois. C'est donc le temps des promesses sans lendemain. Par contre, attendez vous à de grands changements après en Europe, même si Merkel est réélue (rien n'est acquis).
Réponse de le 02/06/2013 à 12:11 :
Quels changements, croyez vous que le SPD fera une autre politique? Continuez à rêver.
Réponse de le 05/08/2013 à 11:37 :
Un peu comme Hollande; Le SPD a plus massacré le code du travail en Allemagne, avec les lois Hartz IV, amenant à 20% de travailleurs pauvres, que ne l'a jamais fait la " droite".
a écrit le 02/06/2013 à 11:15 :
Le mère est ici, le père est là-bas... C'est le pioupiou qui empêche les enfants de devenir orphelins. L'expression de liberté, c'est quelque chose de démocratique. Nous pouvons très facilement caricaturer, insulter une personne, la loi nous protégera. Voilà ce qu'est « l'expression de liberté ». Pour quel raison l?État a-t-il le droit de décider de tout ? Par ce que nous, citoyens, avons choisis ces personnes-là pour gouverner. Mais je ne me rappelle pas d'avoir voté pour que les gens soient obligés de prendre du médoc générique, alors que le médecin prescrit des « non-substituables » sur son ordonnance, car ils peuvent aggraver la maladie du malade. Alors pourquoi suis-je quant même obligé d'en prendre ? Car l?État l'a décidé. Oh ! Pardon, je me suis trompé ! C'était notre décision vu que leur avons donné nos voix pour leur élection !! Autre chose. L?État a interdit la vente de cigarettes électroniques aux mineurs. Pourquoi ne pas tout simplement en interdire la fabrication ? Parce que, grâce à ça, l?État pourra retirer beaucoup d'argent ! Et bien sûr, cet argent sera au public. Ha ! Ce que je ne comprends, pas c'est que, quand on augmente les cotisations au travail, je ne suis pas en droit de donner mon avis. Les lois sont injuste, mais c'est comme ça. Avant de généraliser le SMIC en Europe, il faut généraliser les prix au Marché Européen, à part si, bien sûr, on fait la généralisation juste pour notre plaisir. J'ai envoyé un dossier à propos du gaspillage d'argent dans les entreprises publiques. Sans investir l'argent, nous pouvons sauver des millions et des millions d'euros, mais ils ne voulaient pas. Pourquoi ? Peut-être parce que je ne suis pas un partisan du Gouvernement. Et je ne suis pas un élu. Donc, si je veux faire quelque chose de bien pour mon pays, j'en serais empêché puisque je ne suis pas un élu. C'est comme ça. Parce que je suis un pioupiou.
Réponse de le 02/06/2013 à 20:19 :
cui cui...cuicuicui ! re-cuicuicui !
a écrit le 02/06/2013 à 10:26 :
Un smic a 1 euros de l'heure, ca le fait mieux qu'un mini job a 1 euros de l'heure....Triste europe.
Et cette Mme Merkel accuse le smic de la montee du chomage, rien a voir avec la politique d'austeritee impose par l'allemagne a l'ensemble des pays européens, la grece avec son salaire minimum honteusement eleve comme tout le monde sait peine a decoller a cause de cela....
Merkel n'est pas pro europeenne, ni une progressiste, ses 35 ans de vie en Allemagne de l'est ont laisse des séquelles en terme de rigueur comportemental,limite psychiatrique
Réponse de le 05/08/2013 à 11:40 :
Mouais...elle s'est bien débarrassée des théories d'Allemagne de l'est, sans aucun problème.
a écrit le 02/06/2013 à 8:58 :
Moi, le travail me fatigue depuis toujours. Moi, je souhaiterais qu'on paye le SMIC à chacun et moi, je propose que ceux qui veulent avoir plus d'argent travaillent quand ils ont le temps. Puis, moi, je suggère que ceux qui auraient alors plus, seraient riches quoi, redistribuent.
Réponse de le 02/06/2013 à 9:20 :
C'est déjà le cas en France ! En clair, vous défendez le statu quo.
Réponse de le 02/06/2013 à 9:49 :
@ @ginette Oui, comme ça les travaileuses, travailleurs seront heu - reux, et ça sera bien fait à l'Allemagne, na!
Réponse de le 05/08/2013 à 11:41 :
Ah bon, on vous verse un smic sans travailler à vous ? Vous en avez de la chance.
a écrit le 02/06/2013 à 8:21 :
Il aurait été sans doute plus astucieux de proposer une allocation universelle (ou revenu de base) européenne, associée à une CSG européenne, pour se substituer aux allocations existantes ainsi qu'à la progressivité complexe de l'IRPP en France, baisser celles concernant le chômage et baisser le coût du SMIC français pour les entreprises...Cette idée est d'ailleurs plus développée dans de nombreux pays européens, disons plutôt éloignés de la Méditerrannée (Suisse, Belgique, pays scandinaves, certains mouvements allemands...). En France personne n'en parle à part quelques illuminés de tous bords que personne n'écoute (Boutin, Villepin, Madelin, Cochet...)...car cela bouscule totalement à la fois le clivage droite/gauche et nos réflexes jacobins...
Réponse de le 02/06/2013 à 8:52 :
http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20130527trib000766760/bientot-une-rente-a-vie-de-2100-euros-mensuels-pour-les-suisses-.html
Réponse de le 02/06/2013 à 9:15 :
@Théophile Exact, je signale toutefois que d'autres solutions de financement sont aussi envisageables. Pour l'heure, l'important c'est le débat. Nos politiciens jacobins aux manettes n'ont pas intérêt à en parler, ils seraient les grands perdants sur le plan du clientélisme. L'Europe est une solution pour les contourner. L'initiative citoyenne est lancée, il ne manque plus que quelques signatures http://basicincome2013.eu/ubi/fr/
a écrit le 02/06/2013 à 7:58 :
j'aimerais bien poser une question aux 350.000 frontaliers (Allemagne-Benelux-Suisse) vu que
dans les cités Pays,vous etes maltraités,sous payés,sans couverture sociale,retraite pas garantie,
etc.etc.pourquoi vous ne rentrez pas chez vous,dans votre paradis ou on bosse 35 h.semaine,
couverture sociale garantie,retraite aussi(60 ans) ou vous pouvez vous déchainer sur le blog LT
insulter qui vous donne à manger,permette d'acheter une maison en Alsace,Lorraine,Jura,etc.?
Ironiser sur les autres sur LT c'est facile,mais régarder des près sa misère c'est autre chose.
Dans les cités Pays en haut,jamais vus autant des restos du coeur,quartiers nobles:St.Denis,
La Courneuve,Marseille-nord,Lyon,Grenoble,etc.5 millions des chomeus,3 milions d'assistés
CAF (+ DOM-TOM) L'alsace,Lorraine,Jura,etc.sans nos voisins (brutes,sales et méchants)
seront à la faim.J'attends une réponse des frontaliers et pas des frustrés,complexés,jaloux
des fortunes des autres.On est devenue la rigolade du monde....
Réponse de le 02/06/2013 à 10:12 :
Atchoum ! C'est mon allergie au secret bancaire qui reprend. Atchoum !
Réponse de le 02/06/2013 à 10:48 :
@ivanleterr.cherchez svp d'etre cohérent avec les propos du bloguer et pas éviter les problèmes
des fonds.Avec la théologie (d'après votre dire) vous devriez visiter Servan Schreiber.Dommage
que Freud est mort!!! Le secret bancaire n'a rien à foutre avec les 350.000 frontaliers en cause.Vous travaillez pour l'Etat? Alors s'explique tout et arretez avec vos conn...
Réponse de le 02/06/2013 à 11:50 :
Atchoum ! Atchoum ! Atchoum ! Atchoum !
Réponse de le 02/06/2013 à 13:43 :
Prout, prroouuut, prouuuuttt !!!
Réponse de le 02/06/2013 à 14:36 :
vous avez qu'à leur demander à ses frontaliers s'ils sont heureux:
http://www.20minutes.fr/article/924839/frontaliers-geneve-cibles-campagne-haineuse
Réponse de le 02/06/2013 à 17:53 :
@ sarcasme 2: celui qui n'est pas d'accord avec les systèmes A-CH-Benelux qu'il rentre au
paradis France et qu'il aille au pole emploi et caf à se faire mantenir.Très mais très simple!!!
Toutes autres considérations je vous les laisse pour pouvoir demain les débattre dévant une
machine à café (à la Bruno Solo) ou dans une cargotte de votre ville-village.
Réponse de le 02/06/2013 à 19:34 :
Pourquoi ne s'installent ils pas en suisse les frontaliers? c'a l'air vachement bien la suisse.
Réponse de le 03/06/2013 à 8:13 :
@ivanleterr. ça puera trop de camembert et foiegras
Réponse de le 03/06/2013 à 9:02 :
En général, les suisses n'aiment pas les français et n'aiment pas accueillir les frontaliers français.
Réponse de le 03/06/2013 à 11:38 :
@suisses: vous avez tout compris,mais d'après 80 % des blogs,la France c'est le paradis,le no.1
dans tous les domaines,les plus riches,plus sociales,plus assistés,plus,plus,et plus.
Alors pourquoi tous ces frontaliers-Allemagne-CH-Benelux-Angleterre (220.000) si l'enfer c'est
les autres? Nous devons aller tous voir Freud,Servan Schreiber et autres.C'est de la parano à
tous niveau.Amen
a écrit le 01/06/2013 à 22:38 :
Il va vraiment falloir s'aligner sur le SMIG indexé sur l'inflation, comme en Belgique... Sinon, l'Allemagne est le meilleur ennemi de ... l'Europe...
Réponse de le 02/06/2013 à 2:32 :
Rappelons au sieur Yvan que le SmiG a disparu le 2 janvier 1970 au profit du SmiC... Mais certains continuent encore a croire que De Gaulle est toujours président...
Réponse de le 02/06/2013 à 18:16 :
Ah bon ! il est mort ! Et comment est-ce arrivé ?
a écrit le 01/06/2013 à 21:17 :
C'est incroyable quand même tous ces gens de droite qui doivent faire des programmes de gauche pour se faire élire. C'est quand même le gros problème de la droite, quelque soit le pays : son projet de société ne plait à personne.
Réponse de le 01/06/2013 à 22:01 :
Beaucoup d'électeurs préfèrent une douce illusion à une brutale réalité.
a écrit le 01/06/2013 à 20:33 :
Quelques précisions pour ceux qui s'excitent sur les 1-euro-job. Ces fameux 1-euro sont un supplement perçu en plus des indemnités chomage dites Hartz IV. Ces jobs doivent etre d'utilité publique et donc en príncipe hors du secteur marchand. Pour 30h par semaine on obtient grosso modo un "salaire" horaire de 8,5 euros en prenant en compte les indemnités (qui sont variables). Le smic étant d'environ 9,5 ?/h pour un vrai emploi.
Réponse de le 01/06/2013 à 21:58 :
Supplément ou pas, il est parfaitement indigne de payer une personne 1 euro de l'heure, à fortiori en Europe en 2012. Ou est le respect de la dignité humaine ?
Réponse de le 01/06/2013 à 22:14 :
le respect de la nature humaine? mais il n'y en a plus !!
Réponse de le 02/06/2013 à 0:02 :
Mais cette personne obtient un revenu sup. a 1 euro. Mais vous trouvez certainement plus digne que cette personne reste au chomage à ne rien faire. Vous trouvez certainement aussi plus digne qu'en France en enchaine les "stages" avec la complicité de l'état... Payés combien?
Réponse de le 02/06/2013 à 0:47 :
oui c'est vrai, finalement ce sont des chanceux les 1 euro job.
Vivement, qu'en France on propose des jobs à 99 centimes.
Réponse de le 02/06/2013 à 7:18 :
Superbement répondu à un commentaire absurde! + 1000 !
Réponse de le 02/06/2013 à 8:13 :
Si on suit votre logique tous les emplois "aidés" sont une atteinte á la dignité humaine car une partie du revenu est une subvention. Car il ne s'agit au final de rien d'autre, payé 8,5 euro/ h.
Réponse de le 02/06/2013 à 8:28 :
La réalité c'est qu'il faut maintenant déconnecter le "prix de marché" du travail de la régulation du revenu des gens. Le travail n'est qu'une composante du revenu qui d'ailleurs doit servir à financer à terme ce qui n'est pas absolument indispensable pour vivre dans un pays civilisé. Toutes nos valeurs héritées des siècles précédents s'effondrent car le travail n'est plus qu'une composante minoritaire de la valeur ajoutée, même s'il reste indispensable d'inciter les personnes à travailler : la solution est de cesser de tout calibrer à partir des salaires (retraites, minimum vital...).
Réponse de le 02/06/2013 à 8:39 :
je ne sais pas quel est le commentaire le plus absurde mais vous êtes bien placé même en pôle. Travailler en France devient une tare pour les socialos c'est un signe de richesse, zet si vous relisez ce que dit Bison pour faire simple: lui dire travail à 1 euro + aide pour arriver à quasiment SMIC équivalent français. lui dire préférable travailler même pas cher car pied à l'étrier pour reprendre activité. Absurde ça?? oui assisté pas comprendre moi dire.
Réponse de le 02/06/2013 à 8:50 :
Il et tout à fait digne d'être chômeur dans certaines cités en France faire du commerce, gagné beaucoup plus que le SMIC et souvent ne pas vivre très vieux, comme p.ex. à Marseille ce dernier temps. Car si l'on travail, on ne peut, par manque de temps, faire le commerce "d'import - export". C'est évident.
Réponse de le 02/06/2013 à 10:37 :
@Yam : ce matin sur RTL : 1 million d'étudiants (toutes classes confondues) ont abandonnés
les études par manque de motivation,perspectives futures,ets.etc.
Voila l'avenir de la France,pays des merveilles,socialement au top,smig et assistanat pour tous.
Balance commerciale et déficit excédant,plein emploi,autoroutes bouchonnées,35 heures,
grèves SNCF-RATP à discrétion et réconduisibles à l'infini,congés 7 semaines,retraite 60
ans garantie par les banques étrangères.On est futés plusque les allemands qui bossent
pour 8.euro-heure (à confirmer en raison que le Medef dit le contraire).ils sont à la faim,
nues,sans chauffage,sans voiture,rien aux pieds,etc.etc.Millions des restos du coeur (fermè
aux allemands parceque pleins des français..)
N.B.en France 1sur 3 porte un produit Adidas (allemand) fabriqué en Chine,valeur max 15
euro.On est riche,beau et sympa.Menu typique de Bocuse: lasagne spanghero,pizza findus,
Les adresses les plus connus;pole emploi;CAF et restos du coeur...

Réponse de le 02/06/2013 à 11:21 :
@Bison:
Parceque c'est digne de ne proposer(obliger?!) aux chomeurs des jobs marchands a 1 euros.... Ils taffent pas dans des assoc ou dans la fonction publique,ils font un taf marchand a la place d'un salarie qui aurait été paye plus que ces 1 euros, c donc bien de l'exploitation humaine a peine deguise.
D'ailleurs depuis l'instauration des ces mini jobs,le nbs de personnes en faisant n'a fit qu'augmenter, il n'ya manifestement aucune volontee politique a sortir ces personnes de ces mini jobs, mias plutôt s'en servir pour faire de l'allemagne la chine de l'Europe,comme l'a dit schroder qui se félicitait récemment que l'allemagne est le pays en europe le plus competitif sur les bas salaires....Effectivement on peu se feliciter de mettre en esclavage une partie de sa population, quel progres l'Europe fait, incroyable.Bientot on se felicitera d'envoyer les "mauvais" eleves travailler a la mine au moins ils serviront a quelque chose et couteront moins cheres a l'education nationale.
Pendant ce temps la, combien des personnes qui revendiquent ces mini jobs seraient prete a etre paye au meme niveau?! Allez un petit indice ya qu'un seul chiffre et il forme un cercle
Réponse de le 02/06/2013 à 11:23 :
RTL ? C'est de la propagande allemande (la radio appartient à un groupe outre-Rhin). Je vous conseille plutôt Radio France, France Culture par exemple, cela devrait vous détendre... Oui, achetez des chaussures "Salomon" dont une partie de la production va être rapatriée en France. Pour la SNCF-RATP, il y a toujours un service minimum. Vous voulez voir des pauvres en Allemagne comme Saint-Thomas ? Sortez de votre ghetto ! On leur fait bien comprendre que c'est mal d'être pauvre, comme vous le faites. Alors ils ne veulent plus sortir, les pauvres... Vous parlez des étudiants à l'université ? Parce qu'il y a 1,4 million d'étudiants à l'université (2,3 millions en tout, mais les autres branches ingénieurs, BTS, etc. trouvent facilement des emplois), alors ça voudrait dire qu'il reste 400 000 étudiants... M'étonnerait. Vous préférez le système américain où on exclut par l'argent. Enfin, moi je dis ça, j'ai l'impression de pisser dans un violon !
Réponse de le 02/06/2013 à 13:58 :
@rb: faire travailler un chomeur c'est vraiment indigne. Oser faire faire des travaux d'utilité publique pour 8,5 euros/ h c'est inhumain alors qu'il pourrait rester chez lui à ne rien faire. Et dire que certains font la même chose en tant que bénévoles... Faut-il les enfermer?
Réponse de le 02/06/2013 à 14:19 :
d'ou sortez-vous qu'ils sont payés 8.50 euros/ bruts de l'heure?
Réponse de le 02/06/2013 à 14:55 :
@Bison - Le raisonnement me semble pour le moins curieux... Pourquoi faire travailler quasi gratuitement un chômeur alors que le boulot pourrait être réalisé par un vrai salarié payé au prix du marché? (embauche en CDD, sous-traitance, etc.) Vous dénoncez sans cesse l'assistanat mais c'est votre système qui en créé les conditions.
Pour tondre des pelouses ou ramasser des feuilles il vaut mieux donner sa chance à un jeune dans une entreprise de jardinage que de faire travailler quasi gratuitement un chômeur taillable et corvéable à merci.
Votre fantasme du chômeur-profiteur qu'il faudrait "rééduquer" par le travail vous amène vers des solutions absurdes. Pourquoi ne pas ouvrir des camps de travail tant que vous y êtes?
Réponse de le 02/06/2013 à 16:58 :
@Bison, dites simplement que ce que vous présentez comme une solution se nomme Dumping social. Vous critiquez l'assistanat des "chômeurs" auquel vous préférez l'assistanat de l'entreprise, c'est typique d'un système à bout de souffle maintenu sous perfusion, mais pour combien de temps encore. Ce système ressemble au fonctionnement de l'Allemagne Nazi lorsque les entreprises se fournissaient en main d??uvre bon marché dans les camps emplis par une certaine catégorie de personne sélectionnée par le IIIème Reich, aujourd'hui ce sont les chômeurs, hier c'était les bagnards, avant hier les esclaves.
a écrit le 01/06/2013 à 19:50 :
Et sur le salairemaximum de Hollande qui revient apresimpot au salaireminimum? Elle en pense quoi?
a écrit le 01/06/2013 à 19:17 :
c'est a pleurer de rire cette posture socialiste dogmatique...! et l'imposition minimum c'est pour quand...? ?
a écrit le 01/06/2013 à 19:09 :
Sombre avenir! Allemagne dont on nous rabat les oreilles ... :Pauvreté des enfants en hausse - l'espérance de vie des travailleurs les plus pauvres à tendance à baisser depuis moins de 10 ans - la misère de ses retraités - la solidité du "modèle allemand, semble" être une superbe exploitation de la grande pauvreté - les chômeurs de + de 58 ans sont retirés des statistiques chômage, on nous dit que celui ci est moins élevé que chez nous, mais le comptage n'est apparemment pas le même(quoique chez nous, et les chiffres réels..) -7,4 millions de "mini jobs" à 450 eur/mois sur 41,5 millions d'actifs, taux de pauvreté dans les plus grandes villes allemandes entre 12% et 25% (Franckfurter Rundschau) - 72%des emplois rabais sont tenuspar les femmes ; 1/3 des femmes actives travaillent moins de 20 h/semaine (petits boulots).......L'Allemagne a fait le choix de privilégier la "compétitivité" virtuelle au dépend du bien de sa population et, c'est ce modèle" qu'on nous montre en exemple? il y a de quoi méditer.......sérieusement !
Réponse de le 01/06/2013 à 20:20 :
Merci de ces informations trop souvent occultées.
Réponse de le 01/06/2013 à 20:35 :
@ Edmond: rebat !!! A moins que vous ayez les oreilles du Prince Charles...
Réponse de le 01/06/2013 à 20:40 :
Si l'Allemagne ne sait pas compter sa population (erreur de 1,5 million), ce doit être équivalent pour les chômeurs ! Que les médias et les politiques arrêtent l'intox avec les comparaisons biaisées styles les Allemands ont la retraite à 67 ans (à partir de 2030) et un taux de chômage nettement inférieur (qui est pris en compte dans leurs stats ?).
Réponse de le 01/06/2013 à 20:48 :
+1 @petit Robert
Réponse de le 01/06/2013 à 20:59 :
en clair, ça dit quoi? @ petit robert
Réponse de le 01/06/2013 à 21:45 :
j'en pleure de rire
Réponse de le 01/06/2013 à 23:49 :
On s'en tape des shpountz : ici on est en Gaule. A la bonne nôtre et merde aux autres !
Réponse de le 02/06/2013 à 7:20 :
sidéré de lire des coms aussi m.ediques sur LA " Pauvre Gaulois" !!
Réponse de le 02/06/2013 à 10:15 :
@ petit robert-edmond: moi je pleure et pisse dans les culottes.
La gaule était romain et ils sont vous laissé pas mal de m..... c'est pour cela que vous
cherchez a vos en débarrasser.Mais sans succès.
Réponse de le 02/06/2013 à 10:47 :
Votre réponse est embrouillée, elle fait l'amalgame entre l'analyse sociétale de Edmond et l'humour sémantique de petit Robert.
a écrit le 01/06/2013 à 18:51 :
ca ft quand meme sourire de voir que les pays mentionnes comme n'ayant pas de salaire minimum sont des pays ou les salaires ont tendances a etre tres eleves; maintenant faudrait voir si les ' creves la misere sociale citoyenne' de ces pays n'ont pas plus que les ' gens proteges par le systeme insider outsider' - si vous voyez a qui je pense-
Réponse de le 27/06/2013 à 11:46 :
Angela n'a pas de smic et en profite pour exploiter les salariés venus des autres pays d'europe de l'est à bon compte ; un reportage tv récent nous a montré comment tient la fameuse compétitivité allemande en les payant au rabais et logeant ces salariés dans des dortoirs , reportage sur les abattoirs et entreprises de l'agro-alimentaire ; dans le même temps nos parlementaires français viennet de rejeter un amendement obligeant à indiquer le pays d'origine de la viande ; évidemment entre ne pas avoir du tout de travail et ce genre d'emploi les allemands ont la part belle ; si celà continue c'est le moins disant social à l'allemande qui va s'appliquer à nous tous
a écrit le 01/06/2013 à 18:47 :
On pourrait aller plus loin et faire une PIC (Politique Industrielle Commune) du même style que la PAC.
En gros, on mettrait des quotas sur la production industrielle des pays de l'union européenne.
Si le pays dépasse le quota, il paye à l'UE de la même façon qu'un agriculteur paye à la laiterie s'il dépasse son quota laitier.
Si le pays ne fait pas son quota, il paye à l'UE de la même façon qu'un agriculteur paye à la laiterie s'il ne fait pas son quota laitier.
A savoir, un agriculteur paye plus cher s'il dépasse le quota que s'il ne l?atteint pas.

Le but de la PIC serait de rééquilibrer la production industrielle dans tous les pays de l'union afin de mieux répartir les emplois dans l'UE.
Réponse de le 01/06/2013 à 20:14 :
@MANU7681 Bravo camarade. Vous êtes déjà formé à l'économie planifiée ! C'est très bien ! L'avenir appartient à ceux qui savent anticiper les mutations de société !
Réponse de le 03/06/2013 à 20:12 :
Merci. L'Europe doit être une Europe de l'économie partagée ou l'Europe mourra.
Le partage est la base même la fondation de l'Europe. L?Égoïsme économique est clairement un système anti-Européen. Merkel a tord de protéger son pays. Elle devrait mettre son économie au profit des autres.
a écrit le 01/06/2013 à 18:07 :
Comme ils sont mignons ! Il faudrait les marier. Mais ne comptez pas sur moi pour adoptez un petit.
Réponse de le 01/06/2013 à 20:27 :
il est pour le mariage pour tous les autres sauf pour lui !
Réponse de le 01/06/2013 à 21:24 :
il est pour donner la possibilité à tous de pouvoir se marier, la loi n'oblige personne à se marier
Réponse de le 01/06/2013 à 23:36 :
Pour l'instant. Le pire est pour bientôt ...
Réponse de le 01/06/2013 à 23:54 :
Super cette loi ! Je vais donc pouvoir me marier avec mon poisson rose !
a écrit le 01/06/2013 à 17:54 :
Le salaire minimum a abouti à ce que tout le monde soit pauvre, c'est une catastrophe. Il est évident que les salaires doivent être une proportion de la richesse des entreprises et cela pour chacune d'entre elles. Sera alors posée la question de savoir pourquoi sur une durée moyenne certaines sont plus riches que d'autres. La réponse est assez simple : Parce qu'elles bénéficient de plus de crédit d'état, de commandes d'état, d'accomodations d'état, de privilèges d'état, de concessions d'état.... (le lecteur complètera la liste)... état d'ailleurs actionnaire qui escompte des dividendes des grandes sociétés.....et d'autres petites entreprises pas! lLétat a par exemple décidé qu'il ne traitait pas avec les petites entreprises. Parce que les grandes vendent moins cher ? Pas du tout, plus cher! Acheter aux plus petites de fait créerait une concurence faisant baisser les prix...et la croissance du pays. Voilà le mystère dévoilé. En même temps qu'un crédit indirect déguisé on subventionne les grandes entreprises. S'y ajoute l'emploi de ces chères têtes doréesse voient réservé en leur faveur. Une habitude somme tout sympathique au départ mais qui est allé bien trop loin. Le smic socialiste applaudi vigoureusement en secret par la "droite" aura été la clé avancée pour fermer la porte de l'évolution à nombre de français. La proportion des smicards directs et indirects et des sous-smicards sans même parler des chômeurs et des retraités démunis sans raison augmente sans cesse au point de devenir majoritaire et constitue le scandale de notre pays. Le smic doit disparaître et les population doivent prendre l'habitude de regarder ce qui se passe. Les lois Hartz socialistes allemandes ont montré que l'on pouvait en quelques années enrichir fortement les entreprises en ruinant les populations.
Réponse de le 01/06/2013 à 18:19 :
Le problème est que le SMIC (prévu au départ comme un plancher) est devenu un salaire standard de référence.Le réduire ou le supprimer dans les circonstances actuelles précipiterait rapidement des milliers de salariés dans la précarité et la misère, au risque de faire exploser tous les filets sociaux.
Réponse de le 01/06/2013 à 18:58 :
je poserais le pb differement : 1/ quel smic pour quel emploi? payer des ingenieurs au smic c'est au moins etre sur que les meilleurs partent !! 2/ quel secteur est concerne et comment on finance ( les emplois de proximite pour tenir compagnie a meme, finance par la deduction fiscale...) 3/ salaire? ca veut rien dire! un smicard recoit 1200 euros et coute le double car les syndicalistes estiment qu'il suffit d'augmenter les recettes ' justes' c'est a dire celles qu'ils ne payent pas.... y a des dizaines de milliards a gagner la, mais c'est pas compatible avec la politique 4/ quel choix politique? les anglo et les saxons preferent des gens pas trop payes dans l'emploi qui ont une chance de s'en sortir; les donneurs de lecons de morale bienpensante preferent les assistes a vie qui gagneront plus in fine que les petites gens pas trop payees, ca c'est un choix de societe
Réponse de le 01/06/2013 à 19:32 :
il faudrait demander au fils Fabius ce qu'il en pense...
Réponse de le 01/06/2013 à 22:31 :
C'est vrai que le fils de Laurent FABIUS vient d'acheter 1 appartement de 7 millions d'euros, à Paris et à l'âge de 31 ans, alors qu'il ne travaille pas, mais sait-il faire quelque chose SANS son père ?
Réponse de le 01/06/2013 à 22:39 :
Je n'ai pas compris la fin de votre argumentaire sur le RU " les anglo et les saxons preferent des gens pas trop payes dans l'emploi qui ont une chance de s'en sortir...".

Auriez-vous l'obligeance de le reformuler autrement?

Merci
Réponse de le 02/06/2013 à 7:26 :
" sait il faire quelque chose sans son père? ", mais même son père, il les prend où les 7 M? il gagne bien le Fabius père ! c'est marrant comme certains critiquent : faut travailler même pour une misère "4 ou 5 eur de l'heure, vaut mieux ça que de rester à la maison " !!!!!!, et ne s'offusque pas devant les sommes faramineuses de nos chers" ministres! franchement beaucoup ne savent même plus réfléchir correctement, pauvre société de niais !
a écrit le 01/06/2013 à 16:57 :
Pour précision le salaire minimum est de 1800 euro au Luxembourg et est le plus élevé en Europe. Par ailleurs, il n'y a aucune avancée dans cette décision car Angela a obtenu l'essentiel : soit par la loi soit par des négos par branches, et c'est le cas en Allemagne. Donc, si d'autres pays passent par la loi ce sera encore au bénéfice de l'Allemagne ...
Réponse de le 01/06/2013 à 17:08 :
Ben, voyons !
Réponse de le 01/06/2013 à 18:09 :
C'est fu grand n importe quoi !!! Cest flippant pour nos enfans plus tard
Réponse de le 01/06/2013 à 18:25 :
àPaulo : et vousd lui achetez quoi , vous, au luxembourg ??? Parce qu'un smic élevée pour des entreprises qui ferment, ça ne fera ni chaud ni froid aux nouveaux chômeurs !!! ... Ce qui fait tourner l'économie luxembourgeoise, c'est quasi-exclusivement leur secret bancaire !!!
Réponse de le 01/06/2013 à 19:03 :
paulo, qui est portugais, reve de travailler au portugal ou travaillent de nombreux portugais, qui en general gagne tres bien leur vie ( meme si les letzeburgs se gardent les meilleurs postes, ce qui reste finalement normal)... par ailleurs aucun portugais du luxembourg ne se plaind de l'allemagne...
Réponse de le 01/06/2013 à 19:06 :
L économie tourne assez bien car le pouvoir d achat est élève, mais ce sont les prix de l immobilier qui pèsent le plus dans le budget. Le secret bancaire n est pas un avantage qui a lui seul permet de faire tourner le pays mais tous les services de structuration de sociétés et de gestion de fonds, lesquels sont issus des banques de l UE. Le Luxembourg c est aussi 40 milliards qui se font en France chaque année, que il faut comparer aux 80 qui quittent la france chaque année. Sans le Luxembourg, il y aurait probablement 500 000 chômeurs de plus en France, sans compter les 120 000 frontaliers qui viennent travaille chez nous.
Réponse de le 02/06/2013 à 0:01 :
Quels enfants ? No future.
a écrit le 01/06/2013 à 16:50 :
Magnifique duo de parapluies ! pfffff !
a écrit le 01/06/2013 à 16:47 :
tout le monde baisse son froc devant angela
Réponse de le 01/06/2013 à 17:09 :
...et on se le fait bien m..tre !
Réponse de le 01/06/2013 à 17:29 :
Ouep ! ça valait vraiment le coup d'organiser un sommet pour ça ! Fifi ferait mieux de lui toucher deux mots sur son soutien à la Chine concernant le photovoltaïque. L'Allemagne et d'autres pays UE vont être à l'origine de la destruction de l'industrie européenne dans ce domaine avec leur prise de position qui ouvre grand les vannes aux produits chinois.
Réponse de le 01/06/2013 à 17:51 :
NEIN, pas de protectionnisme au sein de l'UE car ça risque de faire baisser les exportations made in Deutschland!!! L'essentiel c'est de préserver l'Allemagne, les autres pays on s'en fout!
Réponse de le 01/06/2013 à 18:05 :
ben, voilà, on a tout dit !
Réponse de le 03/06/2013 à 20:06 :
Il me semble que la base même du fondement de l'Europe, c'est de créer une politique de partage entre tous les pays de l'Union.
Hors, on se rend contre que l'Europe actuelle est bourrée d'égoïsme en tous genre.

Comment voulez-vous que ça marche?
Si nous en sommes au stade où il faut se mettre à genoux devant le pays le plus fort économiquement, alors NON, il est hors de question que je participe à la création de cette Europe là.
En revanche, si chaque pays joint ses finances pour financer les retraites et la sécurité sociale de la totalité des pays de l'union, là Oui, je signerais des 2 mains.

A mort l'égoïsme et vive le partage européen.
a écrit le 01/06/2013 à 16:34 :
a sa ira sa ira sa ira la grosse bertha et le le hollande ont les tueras
Réponse de le 01/06/2013 à 17:22 :
@ tony: un commentaire pitoyable et facieux.C'est le miroir de votre caractère.
Réponse de le 01/06/2013 à 18:04 :
il en faut pour tous les goûts !
a écrit le 01/06/2013 à 16:25 :
il faudrait revoir beaucoup de choses salaire et retraite du Parlement européen nos politiques avec la CMU AME ou alors faire comme l'Islande ou une révolution.
Réponse de le 01/06/2013 à 16:34 :
...il faudrait..."YAKA".....mais personne ne se bouge, ne fait rien, votre liste est loin d'être complète...mais ce serait un bon petit début!!
Réponse de le 01/06/2013 à 17:09 :
il est clair que la liste est longue quand on voit que les impôts sur les revenus nous couvre que les intérêts de la dette.La faillite des hôpitaux ,5500 généraux en pret retraite 7800E par mois combien de generaux sont tombés dans les derniers conflit?qui finance le Grand Paris cherchez l'erreur
a écrit le 01/06/2013 à 15:48 :
Avec conditions ou sans, il est nécessaire d'égaliser le taux minimum de salaire avec toutes les communautés Européennes ? salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) ? . Mais avant de décider quoi que ce soit, il faut savoir que le résultat peut avoir deux face (bonne ou mauvaise). On va commencer par le résultat de la mauvaise face. Le SMIC de Bulgarie est de 123 ?, mais la vie, là-bas, coûte moins cher. En Irlande, le SMIC est de 1462 ?, mais là-bas, la vie coûte plus cher. Maintenant, un problème s'impose : si nous ne mettons pas le SMIC Bulgare à égalité avec le SMIC Irlandais, les Bulgare viendront en Irlande (ce qui a déjà commencé), car le SMIC est plus élevé. Et si nous équilibrons le SMIC des deux pays, les Irlandais viendront en Bulgarie car la vie est moins cher. Et autre chose, il y a aussi les Irlandais et Bulgares qui vivent en France qui peuvent partir dans leur pays, ce qui serait un problème pour l'Europe de l'Ouest, qui serait en manque de mains-d??uvres.
Mais avant tout, ce qu'il faudrait, ce serait d'équilibrer le marché d'Europe, pour ne pas que ça soit d'un côté cher, d'autre côté pas cher...
Le bon côté, par contre, c'est que si nous mettons partout en Europe le même SMIC, alors, ce sera un bonheur pour tout le monde, pour l'Europe.
Réponse de le 01/06/2013 à 18:28 :
le m^^eme smic partout en europe, au moins une chose sera certaines : certains ne pourront plus payer pour les autres !!! et les cômeurs grecs, portugais, etc, seront enchantés qu'on achève leur chance de retrouver un travail face à la concurrence extra-européenne (marocaine ou autres)
a écrit le 01/06/2013 à 15:36 :
on se fait littéralement BOUFFER par Bruxelles !! pauvres salaires, salaires miséreux que l'on nous impose, ou chômage ! au choix ! quel avenir DRAMATIQUE, quelle sale vie que l'on nous impose à nous même sans parler de nos ENFANTS !! il faut faire quelque chose, bon sang !
Réponse de le 01/06/2013 à 15:48 :
La seule chose à faire, c'est de reprendre les leviers de commande en mains et pour cela, il n'y a pas trente-six solutions : sortir de l'UE, de l'Euro et de l'OTAN. Et je ne connais qu'un seul parti politique qui le propose.
Réponse de le 01/06/2013 à 16:11 :
je vous suis à 200%!!
Réponse de le 01/06/2013 à 18:00 :
Oui cest le front national alors vous plaignez pas si maintenant cest la merde fallait faire le bon vote !!!!
Réponse de le 01/06/2013 à 18:32 :
Le fn? Ce parti renferme sur lui meme et rabougri va isoler la France de ute capacite a agir et a tirer les autres pays vers le haut. On ne fera plus rien sans l UE et le meilleurs moyen de s en sortir est de se servir de ce magnigique levier. Le prgrme du fn est creux comme Le pen qui n a que de la haine en bouche. La france est cosmopolite et le restera, c est notre futur et il est deja en marche. L Humain d abord serait une voie de sortir digne de la France... En tout cas, il represente un VRAI prgrme ficele...
Réponse de le 01/06/2013 à 18:59 :
@Lena : non, le FN ne veut pas sortir de l'UE, ni de l'euro et encore moins de l'OTAN. Ce parti veut une "autre europe" comme tous les partis politiques qui nous la font depuis plus de 30 ans. Alors, STOP ! Ca suffit !
Réponse de le 01/06/2013 à 19:16 :
" C'est notre futur qui est en marche..." (? ) ! vous n'êtes pas difficile, vous! apparemment ce capharmaüm vous satisfait? Quelle ambition, mon pauvre ! nous vivons une époque FORMIDABLE! n'est ce pas ? ou le désespoir bat la mesure avec la précarité et le misérabilisme qui arrive à grands pas !! QUEL FUTUR! en vérité... !!
Réponse de le 01/06/2013 à 19:18 :
vous vous complaisez dans cette situation déplorable, mais beaucoup ne pensent pas comme vous ! voir les municipales et législatives à venir....patience...
Réponse de le 01/06/2013 à 19:32 :
Et c'est moi qui me complais ? Non, mais je rêve ! Contrairement à d'autres, je n'appelle pas à plus d'Europe quand je vois que cette construction bancale nous mène dans le mur avec toujours plus de dette, plus de chômage, moins de démocratie. Allez dire qu'il faut plus d'Europe aux grecs, aux irlandais, aux portugais, aux chypriotes, aux espagnols... Allez leur dire qu'ils se complaisent dans le désert économique que leur a concocté cette UE de paix, de prospérité et de plein emploi !
a écrit le 01/06/2013 à 15:23 :
Un crédit vous engage et doit être remboursé.
Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
fallait se révolter en 73 !!! it's to late for us.
a écrit le 01/06/2013 à 15:15 :
Vous allez voir ce que vous allez voir ...
Le nouvel (DÉS)ordre mondial est en marche.
hé oui on doit rembourser les interets de la dette ( et non pas la dette elle-même) on va se faire tondre comme des moutons, Goldman-sac..., rockeffelers, JP Morgan et Cie veulent leurs argent ... allez tous a l'abattoir bande de moutons , vous préférez les manifs mariage pour tous !!! continuez vous êtes sur la bonne voie !!
Réponse de le 01/06/2013 à 16:27 :
+++100000 ! parait-il que pour le fameux mariage pour tous, dans les participants aux manifs, il n'y avait aucunement, ni retraités, ni jeunesse qui auraient été là pour défendre "leur bouts de gras" que l'on nous vole petit à petit, c'est une tout autre partie de la population qui défendait le mariage... (dit à C' dans l'air )maintenant, on peut se demander qu'attend l'autre partie de la population non concernée par le mariage pour se bouger, et défendre leur droits" !! on marche sur la tête, voici un monde que l'on ne comprend plus ... !!!!
a écrit le 01/06/2013 à 14:59 :
La plupart des gens ne réfléchissent pas, c'est le moins qu'on puisse dire ! On leur dit : "Hé, regardez, ce sont les pays qui n'ont pas de SMIC où le chômage est le plus bas" et d'en déduire que SMIC = chômage et ils gobent sans broncher. Ils ne se posent jamais la question de savoir si le fait de ne pas être au chômage garantit de vivre dignement dans ces pays-là. Que vaut-il mieux : être au chômage et être dans la misère ou travailler et être dans la misère ?
Réponse de le 01/06/2013 à 16:57 :
la démographie allemande en dit long à ce sujet, les étrangers dans ce pays souvent payés une misère ne restent pas longtemps.
Réponse de le 01/06/2013 à 17:26 :
+ 100
Réponse de le 01/06/2013 à 19:59 :
@TC c est pour cela qu'en Allemagne vivent le plus grand nombre d'étranger non europeen en Europe si c'était aussi mauvais que cas et pourquoi il y a des centaines de milliers de Francais (Alsace) viennent trvailer en Allemgane.
Il n y a pas de SMIC en Alemagne mais ils vivent comme meme mieux que nous!
Réponse de le 01/06/2013 à 22:11 :
@ Rafale, En 2008, l'Alsace compte près de 64 000 travailleurs frontaliers : 29 000 occupent un emploi en Allemagne, 34 400 en Suisse ; 300 se déplacent jusqu'au Luxembourg ou en Belgique. Parmi les travailleurs frontaliers, 7 000 sont de nationalité allemande et 1 800 de nationalité suisse. On est loin des centaines de milliers que vous citez.
De même, que la plupart de ces frontaliers alsaciens travaillant sont proches de l'âge de la retraite. Dorénavant en Allemagne, ils privilégient les ressortissants des anciens pays de l'est payés au lance-pierre.
Et c'est la France qui compte en Europe, le plus grand nombre d'étrangers non européen et non l'Allemagne. http://fr.wikipedia.org/wiki/Immigration_en_France
Réponse de le 02/06/2013 à 0:32 :
L'age moyen des frontaliers est de 42 ans d'apres l'insee. Pas vraiment l'age de la retraite. Et le fait est que les français vont travailler en allemagne plutot que vice versa. Un pays est donc plus attractif que l'autre
Réponse de le 02/06/2013 à 3:14 :
L'âge moyen des l'ensemble des frontaliers suisses ET allemands serait de 42 ans. Sauf que le nombre de frontaliers alsaciens en Allemagne est en baisse constante depuis une dizaine d'année.
Si les alsaciens vont travailler en Allemagne c'est aussi que l'Allemagne a besoin de main d'oeuvre. Et quand ça va mal ils sont les premiers à être licenciés, préférence nationale oblige.
Réponse de le 02/06/2013 à 8:20 :
Donc si des français vont travailler en allemagne c'est par esprit de solidarité internationale et pas parce qu'il ont obtenu un meilleur travail qu'en france? C'est ce que vous soutenez?
Réponse de le 02/06/2013 à 8:29 :
Quant à l'age moyen des frontaliers allemands il est de 42,8 ans contre 42,2 pour la suisse. Un écart en effet remarquable...
Réponse de le 02/06/2013 à 11:23 :
Quelques chiffres pour ramener à la réalité, les eurobéats et autres éconogermanophiles : en 2010, 20 % des allemands travaillant dans une entreprise de + de dix salariés percevaient moins de 10,36 ?/H, pourcentage en augmentation, et dans certains secteurs ce sont près de 75% des salariés, 1 quart des allemands n'ont pas de CDI à temps plein, 6,8 millions de personnes gagnent moins de 8,50 ?/H, 20% des jeunes allemands ont un diplôme plus élevé que leurs parents. Non, l'Allemagne n'est pas l'El Dorado économique qu'on nous vante.
Réponse de le 02/06/2013 à 13:25 :
c'est vous qui tombez dans la béatitude... si tout est si mauvais en all. et forcément plus mauvais qu'en France pourquoi les flux frontaliers sont-ils si déséquilibrés?
Réponse de le 02/06/2013 à 15:19 :
le nombre de frontaliers alsaciens travaillant en Allemagne est en baisse depuis 10 ans.
Les alsaciens sont devenus trop chères, ils préfèrent prendre des russes à moins de 8 euros de l'heure. Ceux qui sont encore frontaliers sont des personnes qui ont des contrats en CDI avec une bonne ancienneté et qui coûterait trop cher à licencier.
Réponse de le 02/06/2013 à 15:42 :
+1
Je rajouterai qu'en mars 2012 en Allemagne, près de 7,29 millions de personnes bénéficiaient d'un mini-job à 400?/mois, dont 4,76 millions ne percevaient pas d?autre salaire que ce mini-job. N'en déplaise à notre ami Bison, on est plus près des 3? de l'heure que de 9
Source: http://www.ifrap.org/Statistiques-des-emplois-mini-jobs-en-Allemagne,12927.html
Réponse de le 02/06/2013 à 21:06 :
la majorité des frontaliers travaillent en Suisse, la-bas un bas salaire c'est 2.500 euros!!!
Maintenant, si vous voulez tenter votre aventure en Allemagne, allez y travailler.
Réponse de le 03/06/2013 à 11:50 :
Sont quand meme cons ces allemands DONC si je suis votre raisonement ils devraient venir travailler en Alsace. Ils auraient des supers salaires. Des beau smics tout beau... Bon meme temps quand quelqu'un utilise wikipedia pour ces sources c'est pas trés crédible.
a écrit le 01/06/2013 à 14:55 :
Il faut instaurer un salaire maximum pas plus de 8000 euros et cela pour n'importe quel poste .
Réponse de le 01/06/2013 à 18:39 :
Moi j'attends toujours la répartition des bénéfices des entreprises en 3 tiers comme l'avait promis Sarkozy.
33% du bénéfice dans les caisses de l'entreprise.
33% pour les actionnaires (sauf s'ils veulent prendre moins pour le bien de leur entreprise).
33% pour les salariés par la participation.
a écrit le 01/06/2013 à 14:51 :
Avec un salaire minimum à 123 euros en Bulgarie, et 1400 en Irlande je veux bien que l'on m'explique comment instaurer un smic européen.... Encore une déclaration sans possibilité concrète derrière !
Réponse de le 01/06/2013 à 15:49 :
que du crétin blablatage" de nos "chers politiques, qui ne parlent que pour ne rien dire !!
Réponse de le 01/06/2013 à 16:05 :
François Hollande s'agite encore pour rien, c'est bien pour cela que c'est impossible, le SMIC Français serait revu fortement à la baisse. Il faudrait aussi baisser toutes les indemnités (chômage, etc...) car les chômeurs gagneraient plus qu'à travailler. A moins qu'il veuille passer un message à l'Europe: imposer nous de baisser les salaires pour améliorer notre compétitivité ?
Réponse de le 01/06/2013 à 16:32 :
BAISSER les salaires, avec un CÔUT de la VIE qui ne fait qu'AUGMENTER!!! elle est où la solution pour s'en sortir? pour SURVIVRE??? déjà, qu'avec nos salaires et retraites, (les modérées, s'entend !), on n'y arrive PLUS !! vous allez voir le nombre de personnes à la RUE!! ça va "viendre", plus tôt qu'on ne le croit, si l'on se laisse faire, comme actuellement !!
Réponse de le 01/06/2013 à 16:54 :
@Charles V, le problème c'est qu'en France il y a beaucoup de personnes qui ne disent rien mais qui profitent bien de tout le système en place, et ne penser pas qu'aux plus aisées.
a écrit le 01/06/2013 à 14:42 :
au lieu d ecrire des commentaires a la cons ils seraient pas plus faciles de se revolter dans les rues de toute la france et ensemble et non en egoiste comme beaucoup de francais qui veulent des hausses de salaires en restant bien cacher chez et que les autres se battent pour eux.c est une revolution qu il faut et non des blabla, l allemagne va nous dicter c est lois et et ont aura 5cm de plus dans le fion avc les 30cm qu on a deja.
Réponse de le 01/06/2013 à 15:18 :
Ils préfèrent manifester avec Bargot!!!
a écrit le 01/06/2013 à 14:33 :
Avec la Demoiselle de Berlin, c'est les parapluies de Brandebourg !
a écrit le 01/06/2013 à 14:32 :
M. Hollande souhaite diminuer le smic Francais, mais il ne peut pas se permettre de la faire, car, il sera accusé d?hérésie par la gauche Française, alors il a trouvé la solution, un smic européen, car, pour ceux qui ne voient pas aussi loin que le bout de leur nez, un smic commun, veut dire, diminution significative du smic Francais, eh oui, c'est pas les Bulgares qui vont toucher le smic Francais du jour au lendemain. Il est malin le Hollande, mais n'assume pas ses contradictions.
Merkel de son coté, joue le même jeux que Hollande, pour contrer le SPD, elle fait une geste Malin qui ne coûte pas grand chose, elle sait pertinemment qu'un pays ou le salaire moyen est de 200 euros ne peut accepter u jour au lendemain de l'augmenter à 800 euros, eh oui, les voix de la réalité économique son impénétrables.
Des fois, je comprends Hollande, il a le chmilblik entre deux chaises, il est obligé de satisfaire son électorat de gauche, et en même temps, d?éviter de faire couler le bateau France, sa doit être extrêmement fatiguant.
Mais le problème de Hollande, c'est le soutien de sa majorité, le PS doit le soutenir à 100%, ce qui n'est pas du tout le cas, les verts commence à se rebeller, même si ils n'ont aucun poids politique, mais leur poids médiatique est important. La seule solution qui reste à Hollande, et c'est ce qu'il va faire, c'est de mettre un Premier Ministre qui va assumer tout, surement un social libéral, qui va assumer les choix économiques à faire, tout en assumant toutes les critiques du commun de la gauche, et Francois Hollande s'occupera de la gauche, et de la partie sociale, et alors d'ici Septembre prochain, Valls deviendra Premier Ministre, c'est inévitable.
Réponse de le 01/06/2013 à 17:30 :
pas mal votre analyse! Hollande est un couard de toute évidence....+ UN
Réponse de le 01/06/2013 à 18:52 :
Pas septembre; Juillet puisqu'il va passer par ordonnances un paquet de choses à partir de Juillet.
Mais bon, ils n'ont pas compris que l'on ne veut pas d'une politique économique sociale-libérale, mais une politique économique clairement de gauche.
Enfin, si, ils ont compris, mais ils ne veulent pas la faire, et ça c'est grave d'aller contre l'avis du peuple.
Réponse de le 02/06/2013 à 7:32 :
le peuple? ils s'en foutent ! jusqu'au jour, où.......il faudrait que ce jour arrive, VITE !!!
a écrit le 01/06/2013 à 13:52 :
Avec la création d'un gouvernement économique pour l'EU, le problème de la compétitivité française sera le problème de tous les européen. Le spic européen en est un exemple..
a écrit le 01/06/2013 à 13:38 :
la doctrine Hollande : des concepts vides de sens (comme le SMIC), à la place d'une véritable réflexion sur ce qu'il faut faire.
a écrit le 01/06/2013 à 13:06 :
SMIC = hausse du chômage. Les pays sans Smic ont moins de chômage que les pays qui ont adopté un Smic. L?Europe va encore voir son chômage augmenter.
Réponse de le 01/06/2013 à 13:15 :
smic n'est pas egal a heusse du chomage .... vous une carte medef vous non ?
Réponse de le 01/06/2013 à 13:17 :
Ah bon? Et l'Italie, alors?
Réponse de le 01/06/2013 à 13:47 :
SMIC égal : Avoir la possibilité de ne pas vivre sous le seuil de pauvreté car c'est carrément invivable. Mais apparemment, vous n'avez aucune espèce d'idée de ce que signifie ne pas gagner assez pour vivre. D'autant que les gens aux salaires minimum occupent des postes très pénibles et très fatigants qui devraient être récompensés par des salaires en conséquence. Et cela n'a en rien à voir avec hausse du chômage ou non, mais avec humanité. J'espère que le SMIC va augmenter car au niveau actuel, on ne peut rien faire non plus.
Réponse de le 01/06/2013 à 14:29 :
Le SMIC est surtout un moyen d'éviter une spirale déflationniste dont les effets sont devastateur.

(1) On vire le smic, on demande donc aux salariés de travailler pour 10% de moins mais on ne recrutera pas plus car ca n'est pas nécessaire vu le carnet de commande.
(2) Les salariés ont gagne moins d'argent donc ils pratiquent moins de loisir ou utilisent moins de service à la personne ce qui réduit les carnets de commande des entreprises.
(3) Les carnets de commande se vidant, les entreprises ont le choix entre licencier ou diminuer encore les salaires.
(4) Certaines personnes étant licencié, celle-ci finiront au chomage donc auront moins d'argent pour consommer ce qui est aussi le cas des autres qui ont conservé leurs emploi.
(5) La hausse du chomage que cela à entrainé va augmenter les charges sur les entreprises qui vont devoir encore reduire les salaires et on revient au point 2.
(6) A force de réduction de salaire, les emprunt à taux fixe qui étaient supportable par les salarié (moins de 33% du salaire) vont finir par devenir insupportable et ils vont finir par être surendetté.
(7) A cause du surendettement, les banques vont perdre énormement d'argent et on repart dans une crise financiere comme en 2008 avec le même conséquence c'est a dire : une baisse des emprunts faisant chuter les valeurs immobilieres provoquant le surendettement de ceux qui ont pris un emprunt hypotécaire, l'arret des investissements dans les entreprises cassant une eventuelle reprise de la croissance, entrainant la faillite des banques...

Et la on a un cercle vicieux destructeur.

De toute manière, si on baissait les salaires, les entreprises engageraient-elle plus de personnel, rien n'est moins sur.

La solution viendrait d'une remise à plat de la fiscalité pour que les charges sociale soit lié au bénéfice par employé et la, l'optimisation fiscale exigera que l'on recrute pour eviter de payer des impôts.
a écrit le 01/06/2013 à 13:03 :
Le jour où les Français comprendront que pour ne pas mourir il faut à la France un Paradis fiscal, il tombera des haricots...! Crevons en paix mais arrêtez de vous plaindre..!
Réponse de le 01/06/2013 à 13:58 :
On prefere transformer les citoyens en prisonnier fiscal (or les prisonniers ont tendance à s'évader) plutot que de jouer sur la concurrence fiscale entre état.

Comme vous le suggerez, baisser le niveau d'imposition va avoir tendance à importer des capitaux ce qui allege d'autant plus l'impôt par contribuable (ce qui arrive dans les petit pays qui deviennent facilement des paradis fiscaux) alors que les augmenter revient a faire fuire l'argent ce qui augmente d'autant plus la charge de l'impot et crée un veritable enfer fiscal.

Mais de toute maniere sur une planete finie, avec des ressources finie, un temps de loisir fini et une productivité qui augmente ..., la politique de la croissance à tout pris est voué à l'échec et ca se voit tout les jours.
a écrit le 01/06/2013 à 12:57 :
Bonjour, nous remercions le chancelier de l'Allemagne, d'avoir accepter un Salaire Minimum en Europe, car cela soulagera tout ses gents qui sont exploiter.... Il n'est plus possible d'exploiter indûment la misère humain sur notre continuant.... Pour tout seux qui ne comprene pas je leur souhaite de travailler pour 10 euros par jour.....
Réponse de le 01/06/2013 à 13:17 :
la remercier ? mais oui ... il y a ici bcps de bobos umpistes , pour lesquels angela est une sainte .. .. .. elle accepte cela sous la contrainte, car elle pourra moins faire travailler les gens de l'est pour une misere ....
Réponse de le 01/06/2013 à 13:20 :
Et l'orthographe minimum en Europe, c'est pour quand?
Réponse de le 01/06/2013 à 13:42 :
voilà bien une idée ridicule : personne ne travaille pour 10 euros par jour dans aucun pays d'europe (sauf si bien sûr on parle de l'ancien bloc communiste qui a été rattaché à l'europe par erreur)
Réponse de le 01/06/2013 à 13:42 :
voilà bien une idée ridicule : personne ne travaille pour 10 euros par jour dans aucun pays d'europe (sauf si bien sûr on parle de l'ancien bloc communiste qui a été rattaché à l'europe par erreur)
Réponse de le 01/06/2013 à 14:32 :
Et les 1 euro-jobs en Allemagne..?
Et que dire alors de ce que rapporte l'article au bout du lien suivant :
http://www.parismatch.com/Actu/Economie/Un-Allemand-sur-cinq-travaille-pour-moins-de-10-euros-de-l-heure-147129
Certes il est de mars 2011, mais la situation est-elle si différente en juin 2013...?
Réponse de le 01/06/2013 à 14:47 :
@Witiza: une fois Poutine a déclaré que lui lisait Parismatch dans les chiots..Moi de meme..
C'est du Valérie ?
Réponse de le 01/06/2013 à 19:39 :
@gengiskhan : je vous sais gré de cette citation de grand auteur Je suis toujours friand des arguments d'autorité et de la caution des grands scientifiques....mais cela dit vous ne répondez pas à ma question : les 1 euros-jobs existent-ils oui ou non en Allemagne ? Et conséquemment, arf a-t-il raison quand il affirme que "personne ne travaille pour moins de 10 euros dans aucun pays d'Europe" ?
a écrit le 01/06/2013 à 12:57 :
On sait ce qu'a valeur de négociation avec les syndicats jaunes. L'ANI en est un exemple parfait.
a écrit le 01/06/2013 à 12:53 :
La suisse ne connait pas de smic et c'est aussi pour cette raison il y a une relative paix sociale et que le pays va bien. Il y a par contre des négociations entre les employeurs et les syndicats et des salaires minimaux négociés pour les divers secteurs d'activités. Un smic est un bon moyen pour niveler les salaires vers le bas.
Réponse de le 01/06/2013 à 13:06 :
Et pourquoi la Suisse est un des Pays les plus riches du monde, simplement parce qu'elle est plus intelligente que notre pauvre France bornée et sectaire...!!
Réponse de le 01/06/2013 à 13:28 :
C'est aussi car son gouvernement, contrairement a ce que la presse aimerait nous faire croire, gouverne avec les citoyens, et dans les intérêts des citoyens, plutôt qu'avec les lobbies en s'occupant des faux problèmes.
Si l'Allemagne est un exemple a suivre, la suisse l'est d'autan plus.
Réponse de le 01/06/2013 à 14:01 :
la Suisse va bien car c'est un paradis fiscal rien de plus. Attendez quelques années et on en reparle.
Après la question du SMIC est intéressante mais rien ne prouve aujourd'hui que c'est le smic qui crée le chômage. Il y a juste des gens payé à 1 euros de l'heure qui ne disent pas qu'ils sont au chômage et pourtant c'est tout comme...
Réponse de le 01/06/2013 à 20:28 :
@AAA: Avoir un travail n'est pas utile que pour le salaire. Tant qu'on n'aura pas accepté que certains emplois ont des niveaux de productivité bien inférieurs au pouvoir d'achat d'un SMIC, on n'avancera pas. L'Etat est globalement d'accord avec moi, vu qu'il fait tout le temps des contrats aidés. Mais il faut généraliser et rationaliser ce principe.
Réponse de le 02/06/2013 à 8:40 :
C'est aussi la Suisse qui organise des votations pour limiter les très hauts revenus...et pour instaurer un revenu de base qui n'a rien à voir avec le SMIC (pétition qui a déjà collecté 100 000 signatures)...
a écrit le 01/06/2013 à 12:38 :
Négocié par branches laisserait à penser qu'en Allemagne les choses se font dans le dialogue mais ils sont pas mieux qu'en France pour obtenir satisfaction les salariés doivent faire gréve comme récemment dans le transport aérien et la métallurgie .Sacré Angela , elle voudrait nous présenter son pays comme le pays des bisounours , il n'y qu'à regarder le reportage d'envoyé spécial pour réaliser que la précarité , les bas salaires et les conditions de travail sont aussi une réalité dans le pays MOdèle
a écrit le 01/06/2013 à 12:32 :
A part Chypre ( et encore la richesse par habitant y est une des plus elevees d'Europe), les pays sans smic sont ceux qui fonctionnent bien .Il est effectivement urgent d'éliminer cette anomalie ... Quant au realisme d'une telle aventure il est evident qu'on ne peut pas uniformiser la Bulgarie et la région Parisienne . Quant à mettre des inspecteurs dans toutes entreprises pour s'assurer que le Bulgare de service est bien payé au Smic local , bonjour les degats ....Les accords franco allemands ont maintenant tendance a se concentrer sur les projets irrealisables .Des qu'on rentre dans le concret ça bloque . Et de toutes façons c'est celui qui paie qui commande . Alors comme on dit , cause toujours , tu m'interesses....
a écrit le 01/06/2013 à 12:28 :
Ce petit roquet voudrait tuer toutes les économies de l'Est européen, comme le voulait déja ce minus de Chirac. Et la grosse Merkel leur emboite le pas? C'est fou, l'Europe veut tuer son dernier support industriel par pure idéologie. C'est tout de meme grave d'avoir des incapables pareils a la tete des Etats!
a écrit le 01/06/2013 à 12:01 :
J'adore les 2 dernières phrases:
En fait, plus que d'harmoniser les salaires au sein de l'Union des vingt-sept, la mise en place des salaires minima, si elle à lieu, aura surtout valeur de symbole. En attendant plus.

l'attente risque d'être courte avant la rengaine "les cocus au balcon" .
Ce que vient de faire consciemment FH c'est d'exploser en vol le smic tel que pratiqué ici bas.
a écrit le 01/06/2013 à 11:56 :
Si la France baissait ses prélèvements et ses dépenses publiques, les salaires nets perçus seraient beaucoup plus élevés. Nous avons atteint le summum de la bêtise. Pour un salaire de 1850 ?, il reviendra à l'employé 1000 ?. Il ne faut pas s'étonner que les deux soient mécontents...!
Réponse de le 01/06/2013 à 12:10 :
le salaire serait plus elevé ? mais vous revez .... ! ca serait de l'argent en plus pour votre patron , c'est tout . !
et si vous etes pas content, y'a des files qui attendent votre poste pour un salaire inferieur !!!
;-))
Réponse de le 01/06/2013 à 12:52 :
Vous ne comprendrez jamais rien.... La France connaîtra l'enfer avec des gens comme vous..! Réfléchissez...???
Réponse de le 01/06/2013 à 13:10 :
mettez au moins votre psedo que je sache a qui j'ai affaire. ! ! !
ah bon? vous pensez sincerement que si les taxes sont allegées, cela reviendra sur vos paies....mais c'est vousqui ne connaissez pas les francais mon cher !! ! !
Réponse de le 01/06/2013 à 15:17 :
pfff j'adore les gens qui assument. !
Réponse de le 01/06/2013 à 17:14 :
+++ UN
Réponse de le 01/06/2013 à 21:16 :
"a qui j'ai affaire" s'écrit : à qui j'ai à faire.
a écrit le 01/06/2013 à 11:54 :
Pour éviter le dumping salarié, on prendra le min. parmi les pays de UE. Ceux de bulgare est 123 euro. C'est génial.
a écrit le 01/06/2013 à 11:30 :
Sacrée concession ! On en bâille d'aise !
Réponse de le 01/06/2013 à 11:48 :
@ivanleterr. je me suis trompé,j'ai cru que vous passeriez à l'attaque des allemandes lundi prochaine,
mais je vois que vous étiez sur le " start-blok " à gaver et attendre le nouveau blog sur Merkel..
Déchainez vous,vous avez samedi et dimanche pour nous faire avaler vos théories de
bistrot.
Réponse de le 01/06/2013 à 15:56 :
J'apprécie votre sens de la formule, mais je préfère débattre sur le fond.
a écrit le 01/06/2013 à 11:08 :
Pendant ce temps les Allemands font venir des Roumains payés bien en dessous du SMIC et logés en dortoir pour transformer le lait et la viande de France, le tout étant réexpédié vers le pays d'origine une fois conditionné. Le sujet SMIC européen est sur la table mais va y rester longtemps surtout que les fameuses 35 heures n'existent nul part ailleurs.
a écrit le 01/06/2013 à 10:48 :
FH espère pouvoir exporter le chômage grâce au SMIC européen. Belle initiative commerciale pour un pays dont le taux de chômage est supérieur à la moyenne de l'UE.
Réponse de le 01/06/2013 à 11:47 :
Si on prolonge un peu votre propos, il n'y avait pas de chômage du temps de l'esclavage, c'est cela ?
Réponse de le 01/06/2013 à 12:44 :
@Traite : +1. Honnis sont les chantres du libéralisme qui aimeraient que les "petites mains" soient payé une misère alors qu'il ne faut surtout pas toucher aux avantages fiscaux des plus riches et des mieux payés. Ou la nature humaine dans ce qu'elle a de plus puant.
Réponse de le 01/06/2013 à 13:50 :
Tout travail mérite un salaire, et chaque homme doit avoir un revenu pour vivre avec sa famille dans la dignité et l'autonomie. Un SMIC+ charges soiciales qui met d'office 10% de la population au chômage parce que son travail n'est pas assez productif, n'est pas acceptable. Si des personnes ont besoin d'un complément de revenu, les services sociaux pléthoriques de France sont là. Chacun doit faire tous les efforts pour s'assumer pleinement. Quel est l'imbécile qui parle d'esclavage?
Réponse de le 01/06/2013 à 13:53 :
@Chich Vous confondez libéralisme, conservatisme et leurs dérives respectives. Votre compréhension du libéralisme est fondée sur des clichés qui vous ont été inculqués et qui sont à l'opposé des valeurs fondatrices de ce mouvement. Valeurs que vous partagez probablement en grande partie sans le savoir.
Réponse de le 01/06/2013 à 14:15 :
ceux qui sont contre un smic généralisé, c'est leur droit...
mais qu'ils assument!
dans ce cas la , je les met aux jobs allemands à 600 euros /mois pendant un an.
Avec ce salaire je leur donne pas 2 mois avant de changer d'avis.
on verra s'ils arrivent à se nourrir, se loger ou même avoir une famille.
on a affaire ici à une belle bande d'esclavagiste !


Réponse de le 01/06/2013 à 15:58 :
Justement il faut ce relire ton exemple est pour ceux qui sont pour le smic europeen et non contre. Et puis faut arreter de taper sur ceux qui gagnent un gros salaire un patron de pme ne peut pas avoir le meme salaire qu un balayeur par ex, ne serait ce que par rapport aux responsabilites du patron. Et puis si vous etes jaloux des gros salaires vous avez qu a faire le necessaire pour en avoir et non vous complaindre dans votre petit salaire et critiquer ceux qui reussissent mieux que vous. Pour info je gagne a peine 80 euros de plus que le smic donc moi non plus je n ai pas un gros salaire.
Réponse de le 01/06/2013 à 17:15 :
OK avec vous ! + 1
Réponse de le 01/06/2013 à 18:08 :
Les services sociaux "pléthoriques" que vous dénoncez sont le dernier rempart pour les travailleurs pauvres dont le salaire permet à peine de vivre.
Voila le vrai scandale: avoir un travail, ne pas pouvoir subvenir aux besoins élémentaires de sa famille et dépendre de la générosité d'autrui pour sa survie.
La voracité de ce libéralisme débridé n'a pas de limites: des "jobs" à 1 euro de l'heure, et pourquoi pas à 50 cts, ou même à 10 cts tant qu'on y est ?
On se dirige effectivement tout droit vers une forme de néo-esclavagisme.
Réponse de le 01/06/2013 à 19:50 :
@18:08 Chich confond libéralisme et conservatisme. Vous confondez libéralisme et capitalisme, que vous supposez conforme à la vision marxiste. Pareil que Chich, votre compréhension du libéralisme est fondée sur des clichés qui vous ont été inculqués et qui sont à l'opposé des valeurs fondatrices de ce mouvement. Valeurs que vous partagez probablement, comme lui, en grande partie sans le savoir. Sachez que le libéralisme défend notamment l'autonomie des individus. Une méthode, parmi d'autres, plus efficace que l'état nounou, pour "libérer" les individus consiste à attribuer leur revenu de base inconditionnel. Je vous renvoie aux débats des lecteurs à la suite de l'article suivant http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20130527trib000766760/bientot-une-rente-a-vie-de-2100-euros-mensuels-pour-les-suisses-.html
Réponse de le 01/06/2013 à 19:57 :
Est-ce que les enfants qui gagnent leur argent de poche pendant les vacances sont des esclaves en rendant quelques menus services rémunérés (mais pas bradés) aux autres. Non, ils acquierent une certaine autonomie financière dont ils sont fiers. La liberté est un apprentissage.
Réponse de le 01/06/2013 à 23:13 :
Quel est le rapport entre un enfant qui promène le chien du voisin et le travailleur qui doit faire vivre toute sa famille avec 600 ou 800 euros/mois ?
En suivant votre raisonnement, on pourrait presque en conclure que la misère est la voie royale vers la liberté... à condition de ne pas crever en route... C'est consternant.
Réponse de le 02/06/2013 à 17:15 :
Bienvenue à l'homme consterné. Ce n'est pas le moment de se laisser abattre. La misère doit être combattue sur tous les fronts. Le RSA + quelques heures de travail égalent 1 SMIC français (1050 net/mois). Toute une économie d'entraide et d'échange se constitue à ce niveau de revenu, et ce n'est pas la misère, compte tenu de l'ensemble des équipements collectifs existants. La vrai misère, c'est ne rien faire en pratique et être consterné.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :