Le chômage pulvérise ses records en Grèce

 |   |  188  mots
Devant une agence pour l'Emploi en Grèce / Reuters
Devant une agence pour l'Emploi en Grèce / Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon le service des statistiques grecs Elstat, le chômage a battu un nouveau record dans le pays au mois de mai. 27,6% de la population active est désormais à la recherche d'un emploi.

Le chômage a encore grimpé en Grèce, a annoncé, ce jeudi 8 août, le service national des statistiques Elstat. En mai, il a ainsi pulvérisé ses records avec 27,6% de la population active en recherche d'emploi. En avril, ce taux s'élevait déjà à 26,9%. Sur un an, le chômage a donc progressé de près de quatre points. En mai 2012, il se situait alors à 23,8%. 

Le chômage va encore augmenter

Au total, 1,38 million de personnes recherchaient un emploi en mai contre 1,33 million un mois plus tôt. Le chômage touche et progresse principalement chez les moins de 24 ans. Ils sont désormais 64,9% à chercher du travail, contre 57,5% en avril et 55,1% un an plus tôt.

>> Lire aussi : A Berlin, les européens au chevet du chômage des jeunes

Les femmes sont également plus affectées que les hommes. 31,6% des Grècques sont sans emploi contre 24,6% de leurs concitoyens masculins. La Grèce reste le pays de la zone euro le plus frappé par le chômage. La banque centrale grecque estime qu'il va encore augmenter jusqu'à 28% avant de ne commencer à baisser qu'en 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/01/2014 à 15:35 :
Que dire de ce billet qui ma veritablement subjugez ... royale ?
Arrondir ses Fins de Mois http://apocalx.fr/176
a écrit le 11/08/2013 à 19:38 :
Je pense surtout au Milliards partis vers l'Allemagne et la France il y a à peine 4 ou 5 ans, dépensés pour l'achat d'armement et de voitures de haut standing Made in Germany! Tout cela à crédit ! Et pendant que nôtre industrie, surtout de l'armement, s'engraissait les Grecs creusaient leur tombe. Le nombre de suicides a plus que doublé et je ne parle pas de l'exode des jeunes les plus qualifiés vers d'autres continents. Ils vont renforcer l'économie de nos concurrents. Elle est belle l'UE de l'axe franco-allemand, Charlemagne en aurait honte!
a écrit le 11/08/2013 à 12:58 :
4 jours le même article...A croire qu'il y a une trêve durant la première quinzaine d'août.
a écrit le 10/08/2013 à 23:29 :
comme la france a choisi le laxisme le plus total aucune réforme qui pourrait nous faire économiser au moins 30% de mauvaise dépense publique, ce qui permettrait de financer la relance et doper l'emploi, la france suit le modéle grec, elle copie ce qu'il a de pire, donc ce qui leur arrive n'est que ce qui va nous arriver !
a écrit le 09/08/2013 à 19:38 :
Source banque mondiale évolution du Pib Grece 2008 -0,2% 2009 -3,1 2010 -4,9 2011 -7,1 2012 -6,4 ,autrement ils avancent en marche arrière,rigolez pas ça va nous arrivez aussi.Tiens Dexia c'est 80 milliards l'ardoise mais chut j'ai rien dit.
Réponse de le 09/08/2013 à 20:19 :
Quand je disais que la situation de la Grèce serait l'apéritif à côté de celle de la France...!
a écrit le 09/08/2013 à 16:00 :
Six ans de récession, une chute impressionnante du PIB de 231 milliards en 2009 à 193 milliards d euros en 2012, un taux de chômage record, Plus de 10% de la population en Grèce vit désormais dans une pauvreté extrême et le chômage des jeunes a atteint un taux sans précédent de 65 % pour les moins de 24 ans et une explosion des cas de suicides? Le panorama de la Grèce est catastrophique et alarmant pour le reste de l Europe. Comme en Argentine en 2001, des enfants s évanouissent sur les bancs d école faute de nourriture. On constate une recrudescence des cas de séropositivité alors que les dépenses de santé ont chuté de plus de 20% en 2 ans (elles sont passées de 7,1% du PIB en 2010 à 5,8% en 2012). La Grèce reste le seul pays de la zone euro à être dépourvu d un mécanisme d assistance sociale servant de filet de sécurité en dernière instance
Si un doute subsistait encore à ce sujet, il est désormais levé : la Grèce n est pas un pays « normal ». Dans un pays « normal », de nos jours, en Europe, ce genre de choses n arrive pas, seulement dans des dictatures ou dans des pays sous occupation. Seulement voilà, sans être sous le joug des militaires, ou d une armée étrangère, la Grèce a cessé d être un pays « normal ». Depuis maintenant trois ans, elle a, en effet, pris congé de ce qui, ici ou ailleurs dans notre continent, est considéré comme relevant de la « normalité ». La situation tragique à laquelle l austérité a mené la Grèce montre qu une toute autre Europe est nécessaire et urgente
La confiscation de la souveraineté budgétaire et à la séquestration de la souveraineté populaire s ajoute aujourd hui la suspension systématique des droits et les libertés démocratiques. Car on ne saurait infliger à un peuple des mesures qui le mène tout droit à un suicide collectif sans un corset sécuritaire et répressif qui abolit tout simplement la démocratie. Une question s impose alors : la marge de libertés et de droits que comporte cette forme si appauvrie de la démocratie qu est la démocratie parlementaire, reste-t-elle compatible avec le capitalisme néolibéral ? La réponse saute aux yeux.
Réponse de le 13/08/2013 à 12:27 :
je dois vous ajouter est ce qu'une démocratie est éternelle ? , non aucun régime n'est éternel , mais une démocratie peut se suicider ( allemagne 1933 , France 1940 ) , on a donc déjà vu des cas similaires , enfin n'oublions pas la russie de 1917 , les extrêmes sont déjà dans l'ombre et ne souhaitent qu'une chose , que cela s'aggrave plus encore pour arriver au pouvoir et accomplir leur démagogie , ce que vit le peuple grec est horrible mais qui est responsable mais pas coupable ? , qui a fuit le pays des que la situation a été connu de tous pour aller placer son argent en suisse ou au luxembourg ? , qui a infantilisé le peuple en lui promettant la lune ? , on a ce qu'on sème , pour le peu qu'on se laisse bercer par des series TV a l'eau de rose et le lavage de cerveaux donc un français a meme osé le dire dans des médias , on a malheureusement une expérience sous les yeux qui risque de tourner a la tragédie entre rouge et noir ..
a écrit le 09/08/2013 à 15:26 :
et la bourse en Grece, elle bat drs records ou elle s'effondre ?
a écrit le 09/08/2013 à 15:17 :
Ce que j adore avec le fait de prendre l EU, l euro, la Chine, les Banques, les USA..... comme bouc emissaire c est que ce n est jamais la faute des grecs, des francais, des espagnols...... Qui votent depuis 40 ans pour les meme elus????? Pour la grece Qui ne prelevait pas l impot? qui n avait pas de cadastre? qui ne controllait pas si on payait la taxe sur les piscine? qui ne soumettaient pas a impots les 2 "castes" le plus riche du pays : les armateurs et l eglise? qui a mentis sur sa comptabilite pour integrer la zone euro et beneficier de juteuses subventions? qui a frauder le fisc de son pays pendant 40 ans?????... Pour certain points on pourrait faire le meme constat pour France, Italie, Espagne, Portugal.... Et on a toujours pas retenu la lecon puisque dans tous ces pays on ne reforme toujours pas, on vote encore et toujours pour les meme (j y inclus l extreme droite et gauche qui sont aussi nul incompetent et pourris que ceux en place)..... Alors avant de prendre un bouc emissaire faisons le menage devant notre propre porte! Le peuple Grec est responsable de son malheur, comme les Espagnols, les Portugais.... Et demain nous meme quand nous en seront reduit aux meme extremites economique..... Si nous voulons que les choses changent, acceptons qu elles le soient! faisons le reformes, mais ne nous cachons pas derriere un bouc emissaire!
Réponse de le 10/08/2013 à 9:21 :
Realiste Vous prenez la commission pour des abrutis,ils savaient que la Gréce,le Portugal,L'Espagne ne tiendraient pas le choc économiquement à long terme,ils ont fait cela en toute connaissance de cause,c'est beau d?être naïf,une sorte de fraîcheur d?âme en quelque sorte.Vous pouvez faire des réformes structurelles tous les jours,cela ne change rien aux paradigmes économiques fondamentaux.En clair chaque pays à son modèle économique,bon ou mauvais peu importe,mais en aucun cas on ne peut greffer un modèle économique universel d'autorité.L'Europe c'est des pays qui ont 2000 ans d'histoire,de culture (oui c'est des gros mots par les temps qui courent,nous somme dans l'universalisme planétaire).Rien à voir avec les Etats Unis qui se sont fédérés (oui dans la douleur) avec une langue et une destinée commune.Une dernière chose les Us ne veulent pas d'un concurrent économique,militaire etc..pas question de mettre en péril leur leadership mondial.
Réponse de le 10/08/2013 à 12:00 :
Donc indirectement vous abondez dans mon sens, si on veut que cela marche ils faut plus de convergence. Vous emettez des doutes sur le Federalisme US inadaptable en europe, je vous renvoie a l economie des 51 Etat, l etat de Washington n a pas le meme modele economique que le Delaware ou la Georgie, ils n ont pas n ont plus exactement la meme fiscalité... et poutant ils ont un etat federal qui fixe un cadre global. Donc l UE si on accepte les compromis peut faire de meme! Vous parlez aussi de la barriere de la langue, si je ne m abuse notre voisin Suisse est un Etat Federal de 3 province a langue Allemande, Francaise et Italienne non??? et malgre des legislations differentes legerement au seins des 3 regions la aussi il y a un cadre commun et ca marche..... Derniere chose on s en fou que les US ne veuillent pas de concurrent c est justement en parlant d un seul bloc pour etre un concurrent serieux qu ils devront revoir leur copie.... et pas en envoyant un represant Allemand, Francais, Anglais, Italien,.... au G 20.
Réponse de le 10/08/2013 à 15:24 :
@12:00 : 1/ Plus de convergence ! Bien sûr, la convergence, ça se décrète comme ça (ce sont les mots magiques des européistes, comme la "gouvernance économique"). Alors que jour après jour, tout démontre que c'est le contraire qui se produit, les divergences économiques au sein de la zone euro n'ont jamais été aussi prononcées, bien que les pays partagent la même monnaie depuis plus d'une décennie. 2/ "Si on accepte les compromis", ça veut dire quoi ? Dites-le clairement qu'on voit ce que vous comprenez du fédéralisme. 3/ Vous pensez sérieusement que les USA veulent traiter en égal avec l'UE ? C'est vous qui allez devoir revoir votre copie !
Réponse de le 12/08/2013 à 16:48 :
@Kirk Vous savez l'outil qui manque en Europe c'est le rateau qui permettrait de remettre à l'équilibre tout les économie à la fin de l'année en zone euro."on s en fou que les US ne veuillent pas de concurrent" comme vous y allez mon ami avec un pays qui achète 55% de l'armement mondial en monnaie de singe,on est obligé d'y mettre des formes.Diplomatie oblige.
Réponse de le 13/08/2013 à 12:19 :
Y a pas que les USA qui consomment: Russie, Amerique du Sud, Pays du Golfes.... D'ailleurs les USA font avec le concurrence chinoise que je sache..... C est vous qui etes aveugle ou beat de croire que la France de 70M d habitant, peut faire le poid seul face a ces 2 mastodonte, alors que l UE est le premier client des USA et des Chinois..... Je persiste et je signe tant qu on envera 1 representant par pays de L UE on se fera.... profond! Les USA n envoient pas un representant par Etat, la Suisse par Land, l Allemagne par Lander..... Regardez Airbus quand l europe s y met pour converger vers le meme objectif: concurrencer Boeing ca marche, Dassaut et Eurofighter plutot que de se faire front devrait s allier pour concurrencer la machine US..... Concernat la langue commune des USA....mmm ca ne fait pas tout allez donc demander ce que pense de la Californie un Texan, ou un habitant de l Alabama.... comme en Europe ils sont loin de s entendre a merveille, mais quand il s agit d aller "poutrer" la Chine ou l UE, commercialement j entend ils sont tous d accord.
a écrit le 09/08/2013 à 15:01 :
Lorsque l'on se rendra compte de la démolition engagée contre la France, le dossier Grec sera, en comparaison, dérisoire.
a écrit le 09/08/2013 à 14:47 :
Mais non, mais non. D'accord, on reconnait que cette politique a été "mal calibrée" (traduction : c'est n'importe quoi ! Mais on s'en fout et on continue quand même), mais puisqu'on vous dit que la situation de la Grèce s'améliore et que la reprise est là ... :-) !
a écrit le 09/08/2013 à 12:26 :
La Grèce est en faillite. Et la France aussi est en faillite. Vendredi 9 août 2013 :

Le déficit de l'Etat se creuse : 59,3 milliards d'euros fin juin.

Le déficit de l'Etat s'est creusé de 2,6 milliards d'euros fin juin sur un an, essentiellement en raison de dépenses européennes exceptionnelles, a annoncé vendredi le ministère du Budget.

A fin juin, le déficit atteignait en cumulé 59,3 mrd EUR, contre 56,7 mrd EUR fin juin 2012, a précisé le ministère dans un communiqué, avec des recettes en hausse.

L'écart s'explique selon Bercy par la perception, début 2012, de 2,6 mrd EUR de recettes perçue en l'échange de l'attribution de licences de téléphonie mobile 4G, mais aussi de dépenses pour l'augmentation de capital de la Banque européenne d'investissement (1,6 mrd EUR), et la dotation au Mécanisme européen de stabilité (3,3 mrd EUR).

Fin de citation.

Conclusion :

- augmentation de capital de la Banque européenne d'investissement : 1,6 milliard d'euros

- dotation au Mécanisme européen de stabilité : 3,3 milliards d'euros

Mais comme la France n'a pas ces 4,9 milliards d'euros, la France a été obligé de les emprunter.

Pour aider les pays européens en faillite, la France surendettée est obligée de se surendetter encore plus.

Et comme les pays européens en faillite ne rembourseront jamais leur dette, la France subira des pertes de dizaines de milliards d'euros.

La zone euro, c'est le tonneau des Danaïdes.

La zone euro, c'est un suicide collectif.

http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-22072013-AP/FR/2-22072013-AP-FR.PDF
Réponse de le 09/08/2013 à 13:12 :
En plein accord. Sortons de cette europe de m... et de l'euro.
a écrit le 09/08/2013 à 11:13 :
Le bât qui blesse ? [Certes, la Grèce n'a jamais fait preuve d'une grande rigueur budgétaire puisque depuis une vingtaine d?années les gouvernements ont laissé filer la dette. La Grèce fut donc surveillée de près depuis l'automne 2008, date à laquelle se déroulaient les élections, d'où un certains laxisme budgétaire. La faiblesse du Trésor public grec en a fait une cible naturelle des spéculateurs. Le déficit de la Grèce pour 2009 sera environ de 12,7% du PIB. Un déficit certes gigantesque mais néanmoins inférieur à celui de la Grande-Bretagne et de l'Italie, et assez proche de celui de l'Espagne. La Grèce n'est donc pas le seul pays en Europe à connaître des difficultés. Il semble que les marchés financiers se soient polarisés sur la Grèce, faute de confiance dans la capacité du nouveau gouvernement à redresser la situation économique du pays. NDLR] Alors que l?Oncle Sam a reçu dans sa case ? jeudi 07 août 2013 ? le premier Ministre grec Antonis Samara, lui assurant son soutien moral tout en précisant : ?? Je fais confiance au Premier ministre Samaras à poursuivre ces réformes structurelles ?? ? ?? Nous sommes aussi d'accord sur le fait que face aux difficultés qui sont celles de la Grèce, nous ne pouvons pas considérer que l'austérité est une stratégie ??, a-t-il ajouté, alors que le PIB grec a fondu d'un quart en cinq ans sous l'effet de la crise.?? Il est aussi important de se concentrer sur la croissance et l'emploi, parce que l'histoire a montré que les pays en croissance et avec un haut niveau d'emploi (...) arrivent plus facilement à réduire la dette que les pays où les gens n'ont plus d'espoir ??, a encore dit le président américain.?? Nous voulons faire en sorte que les Grecs voient une lumière au bout du tunnel ??, a souligné M. Obama, en disant avoir exprimé à son hôte le soutien des Etats-Unis ?? dans un processus difficile ?? - Quant à moi, je souhaiterai remettre une partie de l?église au milieu du Village Global (en faisant l?impasse sur ?? l?habilleuse de dette grecque ??, sur les relations incestueuses entre le pouvoir politique et la haute finance puis sur le rôle qu?a joué l?évasion fiscale (?) et ses nombreuses strats) . Alors allons-y pour un tour ! [La crise trouve donc ses origines fin 2009, dans les attaques spéculatives anglo-saxonnes qui ont ciblé de manière concertée la zone euro, et qui ont coulé le pays voisin de Chypre, la Grèce, alors que les banques chypriotes détenaient de grandes quantités de dette grecque, comme l'explique clairement l'agence Standard & Poor's. L'effondrement de valeur des obligations grecques détenues au bilan des banques de Chypre est bien la cause principale de la crise de solvabilité de ces banques. Ces obligations grecques s'étaient effondrées suite aux paris baissiers virulents des hedge funds, paris directement responsables de la hausse des taux d'intérêt grecs qui a provoqué la strangulation financière d'Athènes. En 2010, sur les 300 milliards de dollars que représentait la dette grecque, on recensait un volume disproportionné de 85 milliards de paris baissiers de hedge funds utilisant des Credit Default Swaps (CDS). Les porteurs d'obligations grecques, observant ce signal alarmant du marché des CDS, ont à leur tour vendu massivement, provoquant l'effondrement que l'on sait. La détérioration des dettes attaquées des petits pays a ensuite fragilisé les bilans des banques de la zone euro, y compris celles de Chypre. Entre 2009 et début 2012, des fonds comme Brevan Howard, Caxton Associates et GLG Partners ont gagné des sommes colossales sur ces paris contre la dette en euros. Fin 2011, trois de ces fonds ont généré 3 milliards de dollars en 2 mois seulement, en coulant par exemple la dette portugaise, et leurs gains représentaient la moitié de l'austérité que devra consentir le Portugal en 2013, ou de la somme que doit à présent trouver Chypre pour accéder à l'aide de l'UE. Pour avoir une idée de tout le pillage qui a eu lieu, il faudrait additionner tout ce qu'ont gagné, en pariant contre l'Europe, les fonds de Paul Tudor Jones, Soros Fund Management, Brigade Capital, Greenlight Capital et SAC Capital Management, mais aussi John Paulson, ainsi que les principales banques intermédiaires sur ces stratégies que sont Goldman Sachs, Bank of America et Barclays. Mais seuls quelques-uns de ces fonds dévoilent leurs stratégies et les profits qu'ils en tirent. En lisant la presse spécialisée financière, on comprenait tout de suite que les mêmes 5 milliards d'euros que le Portugal demandait aux Portugais d'économiser en 2013 étaient ceux que les fonds spéculatifs avaient raflés en 2011 en dégradant la dette du Portugal et de ses voisins. La totalité des gains arrachés sur le dos des Etats de la zone euro par ces raids baissiers dépasse l'entendement. NDLR]?donc, cher Oncle Sam, balaie déjà devant ta case, fait le ménage parmi tes criminels du subprime ? combat les délits d?initiés, fait tomber ?? Dieu ?? (réf. Gold Man) de son perchoir, lutte contre les liaisons dangereuses de la SEC (entres-autres) - et après seulement, tu viendras ramener ta science sur le Grand Monopoly Européen !
Réponse de le 09/08/2013 à 12:39 :
+++++++++
Réponse de le 09/08/2013 à 14:59 :
;-) http://www.zerohedge.com/news/2013-08-08/marc-faber-todays-1987-redux-market-may-drop-20-or-more
a écrit le 09/08/2013 à 9:16 :
Un seul mot " REVOLUTION " à bas l'europe de la misère,reveillons nous avant la faillite complète du pays,vivement le FN.
Réponse de le 09/08/2013 à 9:55 :
le FN se rapproche d'un parti de gouvernement désormais: vous serez déçu comme la plupart des gens après 1981.
Réponse de le 09/08/2013 à 10:26 :
plus decevoir que Sarkosi et l'UMP aprés 2012, c'est meme pas concevable !
Réponse de le 09/08/2013 à 11:32 :
Jetez un oeil plutôt du côté de l'UPR et d'Asselineau (www.upr.fr) et vous comprendrez mieux le rôle du FN dans le paysage politico-médiatique français.
a écrit le 09/08/2013 à 9:15 :
En Grèce, nous femmes sommes en train de subir une régression historique sans précédent de nos droits et de notre vie quotidienne. Et voila tout de suite en quoi se résume cette vie quotidienne dans la Grèce au temps de la Troïka : extrême insécurité et misère, répression et dépendances, violences, exclusion de l?accès aux soins et? désespoir !Désespoir parce que la Troïka et ces serviteurs locaux persistent, sadiquement, encore et encore avec cette politique catastrophique et improductive qui a déjà démoli l?État Providence en moins de trois ans, a fait exploser l?économie, a provoqué la récession, le chômage de masse? Désormais c?est la régression, non pas passagère, mais historique : Avant la crise, le chômage des femmes s?élevait à 12%, désormais il s?élève officiellement à 31,6% Et pour les jeunes de 15-24 ans, il atteint 65% ? une vraie catastrophe pour elles, qui réalisent qu?elles n?ont plus d?avenir ! Désormais il y a déjà énormément plus de personnes inactives (surtout des femmes) que d?actives. Et un tiers de celles qui travaillent ne sont pas payées. Dans les supermarchés souvent les vendeuses sont payées en espèce. C?est comme s?ils nous disaient cyniquement, vous pouvez mourir, nous on s?en fout car la seule chose qui nous intéresse c?est servir les intérêts des créanciers et rien d?autre. Cependant, ces politiques n?ont pas pour seul résultat l?appauvrissement monstrueux des Grecs. En réalité, ces politiques sont aussi en train de tuer l?avenir de la démocratie en Grèce et en Europe. Elles font naître un monde de violence aveugle, un monde sans règles, une jungle où le pire est possible. Ce monde prépare le terrain pour l?extrême droite et les fascistes, pour leurs crimes contre les libertés, les minorités nationales et sexuelles, leur haine contre les femmes et les droits féministes.
Réponse de le 09/08/2013 à 10:09 :
La triste réalité...Il faudra bien qu'un jour tous ces gens rendent des comptes.
Réponse de le 09/08/2013 à 10:28 :
Eh ouais. Le résultat d'avoir vécu bien au dessus de ses moyens pendant des années. Au bout d'un moment il faut payer l'addition d'une manière ou d'une autre, et ça nous arrivera aussi en France vu qu'il n'y a aucune réforme de faite.
Réponse de le 13/08/2013 à 12:35 :
a taranis , en periode de crise économique ce sont toujours les memes boucs émissaires , depuis les années 30 c'est pas nouveau , les femmes , les vieux , les handicapés , les immigrés , les minorités , vous avez raison le terrain est mur pour les extrêmes , le pire c'est que pour les grecs les plus pauvres l'issue est de plus en plus lointaine , quand aux ados , quel avenir ? , quand a la démocratie en grece elle est bien en péril , l'Europe fut crée pour éviter des conflits nationalistes et d'autres aventures de type 1933 suite a la crise de 1929 , on a rien retenu et c'est aujourd'hui le peuple grec qui sert d'expérience comme jadis le peuple allemand .. nous sommes tous aveugles et sourds a la détresse des grecs nous le paieront très cher ..
a écrit le 09/08/2013 à 6:40 :
Je pense surtout au Milliards partis vers l'Allemagne et la France il y a à peine 4 ou 5 ans, dépensés pour l'achat d'armement et de voitures de haut standing Made in Germany! Tout cela à crédit !
Et pendant que nôtre industrie s'engraissait les Grecs creusaient leur tombe. Le nombre de suicides a plus que doublé et je ne parle pas de l'exode des jeunes les plus qualifiés vers d'autres continents.
Ils vont renforcer l'économie de nos concurrents. Elle est belle l'UE de l'axe franco-allemand!
Réponse de le 09/08/2013 à 9:21 :
Spartacus, et l'hémorragie continue ! Les grecs achètent encore plus qu'ils ne vendent, si bien qu'ils empruntent tous les jours pour vivre...
a écrit le 09/08/2013 à 0:13 :
dit:dequoi se plaingnent ils ces grecs ils encaisseront du flouss de chez nous méme avec 30% de chomeurs ils vivront mieux que le français moyen .de quoi se plaingnent ils ces millions de fraçais au chomage ils ont le ras la cmu un logement social au centre de paris :5 pieces cest 200 euros par moi et de quoi se plaignent c
a écrit le 08/08/2013 à 20:18 :
le Front National, c'est la ruine, la guerre civile, la peste et le cholera qui disait...je vais quand meme tenter le coup !
Réponse de le 08/08/2013 à 20:36 :
oui meme si c'est le desastre pendant un temps certain ou un certain temps mais il va y avoir du nettoyage c'est ca ce que veut la plupart des vrais francais
Réponse de le 08/08/2013 à 21:29 :
De même !! on diabolise,on diabolise, et on à QUOI, ACTUELLEMENT? vous trouvez que ça va????ça pourrait aller bien mieux..si on essayait, si on avait l'audace, pour une fois!!
Réponse de le 09/08/2013 à 8:18 :
Idem, moi aussi je doutais depuis plusieurs années, mais quand on voit le résultat droite comme gauche, soyons honnêtes, ça suffit, on s'est plus que foutu de nous !, il faut taper un grand coût pour arrêter le massacre.
Vivement le bulletin de vote, mettons tous ces voyous manipulateurs dehors !
Réponse de le 09/08/2013 à 10:29 :
Le gros souci avec le FN, c'est qu'ils sont totalement nuls en économie. Plus que les autres en tous cas, on sait déjà à l'avance que ça sera une catastrophe.
Réponse de le 09/08/2013 à 10:33 :
@la fourmi : tu devrais essayer Melenchon d'abord.
Réponse de le 09/08/2013 à 11:20 :
chere guepe, ca ne serait pas ce type qui voudrait etre 1er ministre d'une sorte de nouveau programme commun de la gauche ? si ? alors j'ai deja donné !
Réponse de le 09/08/2013 à 13:15 :
@claude34 .... c'est loin d'être le seul souci avec le FN !
Réponse de le 09/08/2013 à 13:24 :
Faux. Il est impossible d'être plus nul en économie que nos technocrates depuis 30 ans. NOUS AVONS BESOIN DE PERSONNES DE BON SENS ayant l'esprit monté à l'endroit et pas à l'envers.
Réponse de le 09/08/2013 à 16:53 :
"c'est la ruine, la guerre civile, la peste et le choléra". C'est très exactement ce qu'a réalisé l'UMPS pendant des décennies.
a écrit le 08/08/2013 à 20:17 :
c'est bientôt le tour de la France malheureusement merci francois
Réponse de le 08/08/2013 à 20:37 :
Comme d'habitude francois à trois semaine de retard
a écrit le 08/08/2013 à 18:58 :
L'Europe de la paix, de la prospérité et du plein emploi !
Réponse de le 08/08/2013 à 19:22 :
Il est ou Delors et sa clique qui nous ont imposé ce modèle anti libéral ?
Réponse de le 08/08/2013 à 20:05 :
Delors...??? C'est le gars le plus libéral qui existe !!! C'est lui avec balladur qui ont vendu l'Europe aux US. Renseignez-vous.
Réponse de le 10/08/2013 à 10:13 :
Delors, un libéral ????? c'est un socialiste dogmatique, incompétent comme sa fille (35 heures). Ces deux là ont contribué à l'effondrement de notre Pays et à la continuité de cette Europe imbécile.. Eux ne sont pas inquiétés financièrement pendant que les Français crèvent. Réfléchissez avant d'écrire n'importe quoi ?!
Réponse de le 10/08/2013 à 15:05 :
@Yvan : Delors, un socialiste ? Et moi, je suis le pape ! Delors était avant tout un fédéraliste européen convaincu qui a creusé la tombe du pacte social français hérité du CNR, le jour où il a soutenu la création de la monnaie unique. Delors est un traitre à la France et aux Français.
a écrit le 08/08/2013 à 18:27 :
C´est triste a constater que ce peuple est tellement simple qu´il est incapable de se prendre en main.

Voila qu´en un mois il y a 50000 chomeurs en plus (1380000 en juillet contre 1330000en juin) et il n´y a toujours pas fonctionnaires licencies. C´est absolument fou de voir cela. Que faut-il au grecs pour faire porter le poids de la crise a ceux qui en sont la source, c.a.d. le tonneau des Danaides que sont les finances de l´Etat.

Personnellement jái change de banque, quand j´ai vu qu´elle a toujours des creances sur la Grece.
Réponse de le 08/08/2013 à 20:09 :
quel mépris pour un peuple qui a inventé la civilisation moderne...

C'est sûr qu'en france, on vaut tellement mieux.
Les prochaines années vont être intéressantes pour pas mal de gens.
Réponse de le 08/08/2013 à 22:00 :
oui, c'est très triste un peuple qui a inventé la démocratie, un peuple gai, sympathique.....voilà où les ont mené les oligarques de tous poils....on a plutôt interêt nous aussi, à faire gaffe à nos acabits, c'est loin d'être gagné !
a écrit le 08/08/2013 à 18:02 :
Une suite logique pour la Grèce qui subit de plein fouet - '' La Stratégie du Choc '' - donc rien de surprenant !
.
http://www.dailymotion.com/video/xf3ymq_naomie-klein-la-strategie-du-choc_webcam
.
http://www.dailymotion.com/video/x7ee7y_1131-naomi-klein-et-la-crise-financ_news
.
http://www.gestionsuisse.com/2013/la-destruction-est-elle-creatrice/

Réponse de le 08/08/2013 à 21:17 :
+ 1
a écrit le 08/08/2013 à 17:24 :
Comprendre pourquoi l?Europe est comme elle est. Passionnant et déroutant : http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-est
Réponse de le 08/08/2013 à 18:32 :
L'europe a été montée à l'envers comme le cerveau de nos énarques. Résultat, elle est cuite. Les Français avaient voté contre le traité en 2005. Ils n'en ont tenu aucun compte. L'on ne peut se moquer éternellement des peuples.
a écrit le 08/08/2013 à 17:13 :
La question qu'on peut se poser c'est: jusqu'à quel proportion de chômage un pays peut il tenir sans troubles ?
Réponse de le 08/08/2013 à 17:22 :
idem pour la maltraitance des refugies calais
a écrit le 08/08/2013 à 17:00 :
Ce processus montre que l'on peut contraindre des populations dans des limites impressionantes. On le savait déjà avec différents exemples de camps de travail et de mort qui ont vu les individus obéir et ne pas se révolter. L'échelon mondialiste est de ce point de vue inquiétant.
Réponse de le 08/08/2013 à 17:16 :
comme vous dites si bien, c'est plus qu'inquiétant, d'autant qu'ils ne voient pas grand monde se révolter...ça AUSSI, c'est très inquiétant !! + 1
Réponse de le 08/08/2013 à 17:38 :
Tout à fait d'accord Corso.
a écrit le 08/08/2013 à 16:39 :
Ne les prenez pas pour des glands,à Bruxelles ils savent aussi que c'est plié l'euro.
Réponse de le 08/08/2013 à 17:17 :
mais ils s'y accrochent!!! tant que ça dure, ils continuent à s'empiffrer sur le dos des populations !!
a écrit le 08/08/2013 à 16:34 :
L'on prélève même leurs comptes en banque. C'est pour quand, en France ?
Réponse de le 08/08/2013 à 18:01 :
tous est pret ,idendifications biens mobiliers et immobiliers,revenus du travail , la decote prete 5,86 %
a écrit le 08/08/2013 à 16:21 :
Tous les pays qui ont suivi les recommandations du FMI et de la Banque Mondiale ont connu les mêmes conséquences: chômage accru, croissance annihilée, destruction des services publics... On peut maintenant se demander s'in ne s'agit pas d'un fait exprès. A qui le crime profite-t-il?
Réponse de le 08/08/2013 à 16:34 :
Le FMI..?? Famine Monétaire Intéressée..??
Réponse de le 08/08/2013 à 17:02 :
Vous avez tous dit il n'ya qua regarder l'exemple de l'Argentine durant la crise de 89 et 2000.
Réponse de le 08/08/2013 à 17:17 :
+++++++
a écrit le 08/08/2013 à 16:01 :
L'on voit tout de suite les bienfaits de l'europe...???
Réponse de le 08/08/2013 à 16:12 :
c'est clair, cette europe est fantastique !
Réponse de le 08/08/2013 à 16:35 :
Je vous rappelle que la crise vient des US... OK, l'Europe est faible, mais bon...
Réponse de le 08/08/2013 à 17:11 :
L'Europe veut appliquer les mêmes principes économiques qu'au USA.Donc coupable idem.
Réponse de le 08/08/2013 à 17:24 :
Vous croyez qu'elle vient des USA ???
Le déclenchement peut être mais, si on avait surveillé nos banques qui auraient pu investir dans notre économie, plutôt que d 'aller se faire avoir aux USA, par incompétence et appât du gain facile ??
Peut être que si on taxait les importations comme le fait la Chine pour protéger son industrie , par exemple 80 % de taxes sur l'importation d'une voiture en Chine ?
Peut être que si nous, citoyens, nous achetions français, et si si on taxait aussi comme importation, et comme le Chinois, ce que des entreprises soit disant françaises font fabriquer en Pologne au Maroc ou ailleurs comme les petites Citroên et Peugeot...

Peut être que si on interdisait le libre échange, que si on obligeait l'etat et les collectivités à acheter Français ...
Si nous n'etions pas soumis aux USA,nous aurions pu continuer à vendre de Peugeot en Iran
Peut être que si nous cessions d'offrir aux banques la totalité de l'impôt sur le revenu au titre d'intérêts qui n'on aucune raison d'être... 50 milliard par an)
Que si on se décidait à stopper l'immigration (coût 70 milliarsds par an)


La crise qui vient des USA, un peu facile, c'est ce qu'invoque les incapables, ceux qui n'oseront jamais prendre les vraies réformes, ceux qui n'ont pas de couilles, j'ai nommé les gouvernements Sarkosy et Hollande.
Et si nous avions la maîtrise de notre monnaie ???

Je sais vous allez me traiter de dictateur , de fasciste, voire de nazie.

Mais vous allez crever la bouche ouverte ou trucidé par un immigré en mal de reconnaissance, et vous l'aurez cherché.
Réponse de le 08/08/2013 à 17:42 :
@Pragmatique: notre gros problème est en effet notre vassalisation aux US. Ce système anglosaxon a montré ses limites, mais nous nous y accrochons comme si rien d'autre ne pouvait fonctionner.
Réponse de le 08/08/2013 à 17:53 :
Alors là, BRAVO !!! pour votre commentaire ! +++++++++++++++++++++++++++++++++++
Réponse de le 08/08/2013 à 18:17 :
En effet, les disciples de '' l'Ecole de Chicago '' - par leur endoctrinement - ont su ériger ce courant de pensée en dogme en l'imposant à nos économies dites '' modernes '' ! (Ceci dit, Charles H. Ferguson - Diplômé de Berkeley et titulaire d'un doctorat du MIT - a écrit un bon ouvrage en parlant de '' L'amérique des prédateurs '')
.
http://www.editions-jclattes.fr/livre-l-amerique-des-predateurs-charles-h-ferguson-406150

Réponse de le 08/08/2013 à 18:46 :
Comme l'explique Pragmatique67, c'est l'incompétence généralisée des dirigeants, des banquiers; un système obsolète et mafieux plus un aveuglement généralisé eu égard à la réalité de la situation. C'est cuit.
Réponse de le 08/08/2013 à 19:08 :
Si vous interdisez le libre échange alors c'est la mort des entreprises francaises, celles qui vendent à l'étranger. Raisonnement absurde évidement. Il ne s'agit pas d'interdire ce qui permet de se développer et il est aussi prouver que le protectionnisme c'est la mort. Il faut simplement que les regles du jeu soient les memes pour tous et en effet taxer autant que les chinois nous taxent. Le libre échange n'est en rien la cause mais l'europe ultra collectiviste et administrative en est la cause. Le vrai probléme est la monnaie papier, seul l'or garantie l'équilibre économique, le papier ne veut rien et bientot vous verrez la disparition ou la forte dévaluation de celle ci, en plus des 5 % d'inflation chaque année.
a écrit le 08/08/2013 à 15:50 :
ILs ne se relèveront jamais......
Réponse de le 08/08/2013 à 16:08 :
C'est bien ce qu'explique Olivier Delamarche le mardi matin sur BFM business depuis des mois. C'est cuit.. Merci l'europe qui devait sauver tous les Pays membres..??? Regardons le résultat..!
Réponse de le 08/08/2013 à 16:41 :
un véritable scandale, ni plus ni moins.. ils auront sur la conscience plus d'une agonie de pays membres
a écrit le 08/08/2013 à 15:44 :
Avant tout, il faudrait que l'état grec fasse payer des impôts aux armateurs et riches commerçants. Ainsi le bon exemple viendrait d'en haut...La fraude et le travail clandestin, des plaies qu'il faut absolument guérir...
Réponse de le 08/08/2013 à 16:12 :
D'autant que les salariés et retraités grecs sont prélevés à la source et payent bien leurs impôts : ils n'ont pas besoin du bon exemple ... En revanche comme partout dans le monde, le poisson pourrit par la tête !
Réponse de le 08/08/2013 à 16:43 :
ce sont les plus RICHES QUI PASSENT ENCORE à travers! armateurs, églises, gros commerces, etc il y en a MARRE DE TOUT ça!!
Réponse de le 08/08/2013 à 17:20 :
et dire que c'est ç ceux là, ce qui payent leurs impôts qui reçoivent les vindictes des autres peuples parce qu'ils faut constamment les aider! MAIS VOUS NE VOYEZ PAS que vous vous TROMPEZ DE CIBLES??????
a écrit le 08/08/2013 à 15:30 :
Çà doit être le chiffre réel en France, le chiffre officiel grec.

Quant au chiffre réel grec.... 50%.. p't être plus...
a écrit le 08/08/2013 à 15:20 :
Et c'est le chiffre officiel. Vous dire...
Réponse de le 09/08/2013 à 3:26 :
...les chiffres de l'INSEE et les recencements des vaches en Corse! Les images d'Epinal portent cependant en elles toujours une part de vrai... Pour les Grecs, je ne les plains pas du tout, quand l'église nationale possède plus de 50 pourcents du patrimoine national, que le pays a des lois du genre de celle des taxis parisiens, qu'il n'y a pas 1000 médecins qui déclarent plus de 16000 euros par an, que les armateurs ne paient pas d'impôts, que pour ne pas payer de foncier, les habitats grecs laissent les ronds à bétons dépasser des toitures ce qui leur permet de prétexter que le bati n'est...pas terminé (le foncier n'est exigible que lorsqu'il est terminé) etc etc... Et pour finir "timéo danaos et dona ferentès" c'est pas le hasard non ? Y a plus grave que les Grecs...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :