L'Espagne révise à la hausse l'estimation de sa récession en 2012

 |  | 348 mots
Lecture 2 min.
L'Espagne affiche une baisse de son PIB plus importante que prévue (c) Reuters
L'Espagne affiche une baisse de son PIB plus importante que prévue (c) Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Madrid a enregistré en 2012 une baisse de 1,6% de son PIB, selon les chiffres officiels publiés mardi. Cette chute est plus importante que celle de 1,4% précédemment annoncée par l'institut national de la statistique (INE).

La quatrième économie de la zone euro reste plongée dans la récession. La chute de son PIB a même été plus importante que prévu, estimée à 1,6% pour 2012 au lieu de 1,4%, a annoncé mardi l'Institut national de la statistique (INE) après avoir "actualisé" ses données.

Tous les chiffres annuels de la période allant de 2009 à 2012 ont été revus, l'INE expliquant dans un communiqué que cette nouvelle publication répond au "calendrier habituel" de la compatibilité nationale de l'Espagne. La révision de la série "a pour origine, d'une part, l'intégration de sources statistiques de caractère structurel qui n'étaient jusque-là pas disponibles pour certaines années", explique l'INE, et comprend d'autre part des "données définitives pour des opérations qui avaient été auparavant estimées selon des chiffres provisoires".

Des chiffres plus mauvais que prévu

Verdict: presque toutes les données actualisées s'avèrent plus pessimises que celles précédemment annoncées pour l'économie espagnole.
Ainsi, la croissance affichée jusque-là pour 2011 a été réduite, de 0,4% du PIB à 0,1%.
En revanche, en 2010, la récession a été légèrement moins profonde que ce qui avait été annoncé, à -0,2% du PIB au lieu de -0,3%. Mais en 2009, le PIB a plongé de 3,8% au lieu des 3,7% affichés jusque-là.

Objectif: ramener son déficit public à 6,5% du PIB fin 2013

En outre, pour ramener son déficit public à 6,5% du PIB fin 2013, la quatrième économie de la zone euro est engagée dans un programme d'austérité historique. Et tous les moyens sont bons. Le pays a même mis en vente un quart de son patrimoins national.

Du reste, certains indicateurs semblent pointer vers une amélioration à venir. Le PIB ibérique avait en effet légèrement moins chuté au trimestre dernier par rapport au trimestre précédent. Sachant que le gouvernement et la Banque d'Espagne tablent sur un retour dans le vert au troisième trimestre.

>> Lire aussi : l'Espagne liquide son patrimoine immobilier pour réduire (un peu) son déficit

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/08/2013 à 0:23 :
Bienvenue aux antipodes ! Chez nous on révise la croissance à la baisse, enfin jusque là, chez nos voisins on révise la récession à la hausse, seulement le truc c est que c est que c est que c est nous qui va payer !
a écrit le 28/08/2013 à 20:30 :
ah bah mince alors on nous avait pourtant assuré que si si l'austérité ça marchait. l'austérité ? ça eut paye ma brave dame mais ça paye plus....
et dire que la dette de l'espagne avant la crise était de 36% du PIB et qu'on nous dit que c'est la dette qui a créé la crise. Cherchez l'erreur...
a écrit le 28/08/2013 à 10:16 :
Pour comprendre le dessous des cartes de cette prétendue construction européenne qui nous mène tous à la ruine et la misère au profit de nos banksters et autres oligarques euro atlantistes : http://www.upr.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-est
a écrit le 27/08/2013 à 18:59 :
Mais puisqu'on vous dit que la reprise est là !
a écrit le 27/08/2013 à 18:01 :
mais comment ,avec toutes les bonnes mesures libérales l économie espagnole ne connaît pas encore les jours heureux.
a écrit le 27/08/2013 à 16:28 :
L'INE SE SERAIT TROMPEE DE 75% EN 2011 ET 12,5% EN 2012...est-ce que cet institut est bien sérieux pour qu'on lui laisse le soin de faire des estimations? ou bien les statisticiens sont d'un optimisme forcené dans leur travail...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :