L'Union européenne perd à son tour son Triple A

 |   |  221  mots
L'agence de notation financière Standard & Poor's a annoncé ce vendredi qu'elle ramenait la note à long terme de l'UE de AAA à AA+.
L'agence de notation financière Standard & Poor's a annoncé ce vendredi qu'elle ramenait la note à long terme de l'UE de AAA à AA+. (Crédits : reuters.com)
L'agence de notation Standard & Poor's a annoncé vendredi qu'elle ramenait sa note à long terme de l'Union européenne de AAA à AA+, évoquant une montée des tensions autour des négociations budgétaires.

Carton jaune pour l'Union européenne. L'agence de notation financière Standard & Poor's a annoncé ce vendredi qu'elle ramenait la note à long terme de l'UE de AAA à AA+.

L'agence de notation financière a évoqué une montée des tensions autour des négociations budgétaires. Mais cette décision fait également suite aux abaissements de notes de certains Etats membres intervenus ces derniers mois. S&P explique dans un communiqué:

"A notre avis, la qualité de la signature d'ensemble des 28 membres de l'UE a baissé" (...) "A notre avis, les négociations budgétaires de l'UE sont devenues plus tendues, attestant, de notre point de vue, d'une montée des risques concernant le soutien à l'UE de la part de certains Etats membres".

La cohésion des 28 est moins prégnante

L'agence de notation estime ainsi que la cohésion parmi les Vingt-Huit est moins prégnante. Sachant que S&P a une perspective négative pour l'UE depuis janvier 2012 et a depuis lors réduit ses notes sur la France, l'Italie, l'Espagne, Malte, la Slovénie, Chypre et les Pays-Bas.

Depuis le déclassement des Pays-Bas intervenu le mois dernier, l'UE compte seulement six États encore notés AAA. La contribution des États notés AAA au budget de l'UE a pratiquement diminué de moitié à 31,6% en cinq ans.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/12/2013 à 10:04 :
Comment peut-on donner une note à l’Europe constituer d'un ensemble aussi hétérogène,
comment noter des extrêmes économiques comme l'Allemagne et Chypre (on va laisser
soufflé les Grecs pour une fois),il serait bon de connaitre la méthode de calcul utilisée,cela ferait peut-être ressortir des anomalies de construction du système économique européen.
Qui note-t-on précisément les 28 ou les 17 ayant la monnaie commune.
a écrit le 23/12/2013 à 9:18 :
nous on a déjà un triple Zayrault
a écrit le 21/12/2013 à 14:08 :
Les agences de notation font de la politique ! Rien de neuf sous le soleil !
a écrit le 21/12/2013 à 12:17 :
Le grand tube UMPS, premier refrain " avec l'euro tout va mieux " deuxième refrain a entonné plus bas et lus longuement " même si c'est la catastrophe! cela aurait été pire sans l'euro " et ensuite on relance " et tous ensemble ! tous ensemble ! ensemble ! nous sommes dans la .........! premier couplet a recommencer dans la joie .
a écrit le 21/12/2013 à 8:52 :
avec les supers fonctionnaires europeens qui sont grassement payes et sont completement incompetent on va finir par se retrouver a A- ,et tout sa paye par le contribuable europeen!!!!!!
a écrit le 20/12/2013 à 22:15 :
Elle s'occupe comme elle peut, cette agence. Et la Planète Terre, elle lui donne quelle note ? Et à S&P, elle donne quoi AAA+++ ?
Je ne sais plus qui disait que les prêteurs ont d'autres critères pour déterminer la "santé" des pays. Les agences de notation, ont pour vocation, me semble-t-il, la notation des entreprises, pas des états (mais peuvent le faire si ça leur chante, pour faire pl pluie et le beau temps, effrayer les peuples).
a écrit le 20/12/2013 à 20:45 :
La vraie honte, c'est que l'Europe avait le triple A
a écrit le 20/12/2013 à 12:43 :
BNP aurait un manque de liquidite en cas de retrait massif les fetes de noel et les premieres vacances de neige pourrait lui etre fatal
a écrit le 20/12/2013 à 12:30 :
Heureusement qu'il y a l'Euro qui nous sauve diront l'UMPS si non cela aurait été pire !
a écrit le 20/12/2013 à 12:18 :
Ils s amusent un peu , et s essayent à l humour chez S&P.
a écrit le 20/12/2013 à 11:57 :
Zut, ce matin j'avais loupé mon horoscope. Las, je tentais de joindre ma diseuse de bonne aventure...personne ! Quelle sale journée !!! Et là, youpiiii, un rayon de soleil, une notation S&P(relayée par tous les médias les plus sérieux). Quel soulagement, les rois de la boule de cristal matinée de conflits d'intérêts sont apparus...merci S&P !
La représentation comique de S&P étant passée, nous serons probablement conviés a profiter de la sagacité de Fitch et autre Moody's. Quel pied, on va se fendre la poire...ou pleurer, à vous de voir !
a écrit le 20/12/2013 à 10:38 :
Il est temps de mettre fin a cette sympathique experience, de retrouver nos frontieres et notre monnaie et de decider ce qui est bon pour notre pays
Réponse de le 20/12/2013 à 10:45 :
Entièrement d'accord.
Quant-on lit sur les Echos que la Grande-Bretagne conserve son AAA, nous avons de quoi sourire.
Réponse de le 20/12/2013 à 12:18 :
avec vous sinoue -
a écrit le 20/12/2013 à 9:29 :
Et dans tout cela, UK maintient son AAA ??? Comment est-ce possible??? Quelques statistiques comparatives pour 2013 (encore prévisionnelles) : 1. déficit budgétaire : UK 6,4%/PIB, France : 4,1%/PIB ;2. dette publique : UK 94,3%/PIB, FR 92%/PIB ; 3. déficit des paiements courants : UK 4,3% /PIB FR 1,8% PIB. Les marchés ne se trompent pas : "spread" à 10 ans en faveur de FR - environ 30/40 bp en dépit d'une BoE indépendante...
Bien entendu, le risque de défaut de UK est égal à 0, mais le risque de défaut de FR et de UE est aussi égal à 0. Conclusion : Il faut chercher derrière, et l'arrière plan est un préjugé politique. Il faut dire qu'avec le dénigrement perpétuel des élites françaises, cela n'aide pas !!!!
Réponse de le 20/12/2013 à 10:32 :
Il y a autre chose qui n'aide pas, vous aurez sûrement remarqué que la très grande majorité des établissements financiers d'Europe se trouvent à Londres ....
Réponse de le 20/12/2013 à 10:48 :
Y a qu'à sortir de l'Europe, ce qui nous fera faire d'énormes économies de toutes ces dépenses somptuaires de Baroso et ses entourages de lobbyistes purs voyous de la finance,

le Royaume Uni sera privé immédiatement des contributions agricoles alors qu'elles ne paie pas !!!

et penser aussi à boucler le tunnel sous la manche et taxer les importations qui viennent de UK,
sans oublier la taxe Tobin qu'il faut fixer à 1% des transactions financières.

Les autres pays de l'ex Europe, Italie, Espagne, Pologne, Portugal, ne pourront pas se priver des énormes recettes et appliqueront aussi la taxe Tobin ..
a écrit le 20/12/2013 à 9:24 :
Que feraient les investisseurs si soudainement l'ensemble des pays de la zone euro cessaient de payer une fortune les agences pour avoir une notation pas forcément réaliste ? Que se passerait-il si soudainement aucun pays en Europe n'avait de note, que feraient les investisseurs qui délèguent de fait l'évaluation du risque à trois agences payées par les contribuables européens ?
Réponse de le 20/12/2013 à 10:29 :
@Antoine, Malheureusement il existe des règlements bancaires qui obligent les banques à acheter et prendre en compte es notes émises par ces agences ....
Réponse de le 20/12/2013 à 14:48 :
Il se passerait que toutes les dettes européennes deviendraient des produits spéculatifs et peu liquides car chaque banque ferait son évaluation de risques selon ses propres critères. Donc logiquement les taux d'intérêts exploseraient.
Le bon coté des chose c'est que cela forcerait les pays comme la France a s'interroger sur son besoin constant d'endettement.
a écrit le 20/12/2013 à 9:20 :
C est encore une Barackade, si UE perd sont AAA les US mérite quoi?
a écrit le 20/12/2013 à 9:14 :
Mais, au fait, dites moi, ce S&P, c'est pas le même qui notait en AAA les subprime pourris ? ah oui, ah bon, on peut donc avoir confiance !!!! ....mdr
a écrit le 20/12/2013 à 8:46 :
Mais, de quoi je m'occupe ?
Elles nous emm...ent toutes ces agences !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :