Accusé de snober le Parlement européen, Moscovici se fait sermonner

 |   |  578  mots
Un eurodéputé allemand, visiblement très remonté a même proposé que le ministre français ne soit tout simplement plus invité par la Commission. (DR)
Un eurodéputé allemand, visiblement très remonté a même proposé que le ministre français ne soit tout simplement plus invité par la Commission. (DR) (Crédits : reuters.com)
Pierre Moscovici a été vertement critiqué par Sharon Bowles, la présidente de la Commission des affaires économiques et sociales du Parlement européen. Le ministre de l'Economie français est pourtant réputé intéressé par un poste de commissaire européen.

Pierre Moscovici se laisse désirer par le Parlement européen... Et ça n'a pas plus à tout le monde. Invité à quatre reprises par les représentants européens, le ministre français de l'Économie et des Finances n'a jamais daigné donner suite.

"Très déçue"

"Je suis très déçue", a immédiatement répliqué Sharon Bowles, la présidente de la Commission des Affaires économies et sociales du Parlement:

Je suis très déçue, très très déçue, on dirait que venir se présenter devant nous est considéré comme un rendez-vous à géométrie variable qu'on n'a aucun complexe à annuler. J'ai eu au téléphone le ministre hier qui nous a transmis ses excuses, et nous a d'ailleurs envoyé une lettre. On peut penser ce qu'on en veut. Je dois vous dire que ce n'est pas ce que nous en pensions lorsque nous avons créé ce que nous avons appelé le dialogue économique.

"Non possumus"

Elle n'est pas seule : un eurodéputé allemand, visiblement très remonté a même proposé que le ministre français ne soit tout simplement plus invité, comme l'a remarqué Le Lab d'Europe 1. Bref, la gaffe a du mal à passer à Strasbourg, où siège l'institution.

Il faut dire que ce rendez-vous, une tradition en Europe pour les ministres de l'Économie, ne pouvait avoir lieu que dans les limites de la mandature. Mandature qui se termine la semaine prochaine.

Le secrétariat a examiné la dernière possibilité durant cette législature ou ce qui pourrait être la dernière possibilité, c'est à dire du 24 au 25 mars.Mais nos homologues français nous ont informés que ces journées étaient un non possumus pour eux aussi.

Agacée, Sharon Bowles poursuit :

Il y a eu des ministres qui ont expliqué pourquoi, vu les circonstances économiques dans leur pays, ils ont eu du mal à venir devant nous. Le ministre espagnol s'est présenté cependant à deux reprises devant nous, nous le respectons d'autant plus pour ce fait.

"Contraintes totalement impératives"

En clair, sinon par snobisme, Pierre Moscovici n'avait aucune raison de reporter sans cesse ce rendez-vous. Suite à cet argument, la tâche est difficile pour la défense. L'entourage du ministre indique au Lab :

"Pierre Moscovici a dû annuler cette audition parce qu'il avait des contraintes totalement impératives à Paris liées au fait qu'il y a pas mal d'arbitrages budgétaires.
Il avait prévenu dès vendredi. Il a eu son interlocutrice auprès de laquelle il s'est excusé. Il est tout à fait respectueux du travail du Parlement européen," tente-t-on de convaincre à Bercy.

Avant d'assurer que l'attachement du ministre au Parlement européen et à l'Union européenne est total. "Il a lui-même été eurodéputé et secrétaire d'État aux affaires européennes", rappelle-t-on d'ailleurs.

Un poste à la Commission ?

Des proches prêtent aussi au locataire de Bercy, qui croit "avoir une personnalité rassurante pour les Français", des intentions que l'agacement de Sharon Bowles pourrait mettre à mal. Il viserait en effet un poste à la Commission européenne. Poste au sujet duquel le Parlement européen doit être consulté. 

Interrogé la veille par Le Figaro sur ce point, il n'avait pas confirmé mais expliqué être "un Européen engagé, expérimenté, attaché aux institutions communautaires".

 

Est-ce pour cela que mercredi, le ministère a finalement indiqué dans un communiqué vouloir répondre à l'invitation de Sharon Bowles le 17 avril prochain ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/05/2014 à 3:40 :
Moscovici devrait retourner enseigner , la ou il n a pas a se confronter a la realite , ni a rendre des comptes sur un eventuel travail ou resultat . Bref du vent !
a écrit le 10/05/2014 à 20:03 :
Pour moi Moscovici est un "mauvais"
Il a échoué en France alors on le nomme au Parlement Européen
C'est vrai que la "soupe est bonne"
Pauvre France
a écrit le 24/03/2014 à 10:39 :
Je répète nous ne voulons plus de l'UE des technocrates, point final tout ça aux égoûts.
a écrit le 22/03/2014 à 17:16 :
Vu les résultats catastrophiques en matière de chômage, de croissance, du déficit,etc.
je pense que le parlement Européen perd son temps a l'auditionner.
a écrit le 21/03/2014 à 15:40 :
Bonjour,
Mme Bowles est Présidente de la Commission des affaires économiques & monétaires du Parlement européen.
Mme Berès préside quant à elle la Commission de l'emploi & des affaires sociales.
D'avance merci de bien vouloir corriger cette erreur.
Cordialement
a écrit le 21/03/2014 à 9:11 :
Comment ? Ministre de l'économie implique aussi de travailler et non pas seulement de toucher sa paie ??? Je comprend alors qu'il se sente "à sa place". Dans ce cas l'absence de stress favorise effectivement un statut de "personnalité rassurante pour les francais". C'est indéniable !
a écrit le 21/03/2014 à 0:48 :
ces normale il sont au35 heure le gouvernement
Réponse de le 21/03/2014 à 18:46 :
Pitié pour la langue française.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :