Michel Rocard pense que l'UE irait mieux sans le Royaume-Uni

 |   |  386  mots
S'ils s'en vont, il devient possible de répondre au besoin de commandement dans l'Europe, affirme Michel Rocard à propos du Royaume-Uni.
"S'ils s'en vont, il devient possible de répondre au besoin de commandement dans l'Europe", affirme Michel Rocard à propos du Royaume-Uni. (Crédits : <small>DR</small>)
L'ancien Premier ministre juge que Londres a trop souvent bloqué les tentatives d'intégration européennes.

Et si la "perfide Albion" s'éloignait pour de bon des rivages du continent en quittant l'Union européenne? Michel Rocard y semble très favorable. L'ancien Premier ministre affirme dans un entretien publié ce mardi par "La Revue du Trombinoscope" (un répertoire des personnalités politiques):

"La Grande-Bretagne est un très grand pays qui a toujours refusé que l'Europe s'immisce dans ses affaires. Elle a bloqué tout approfondissement de l'intégration (...) S'ils s'en vont, il devient possible de répondre au besoin de commandement dans l'Europe. Même l'Allemagne s'en rend compte et le demande."

Il a même insisté, affirmant à propose de ce départ hypothétique: "je l'espère bien car depuis le temps qu'ils empêchent [L'Union européenne] de se développer, ils l'ont tuée".

"Le peuple anglais veut en finir"

Et de pointer les sondages outre-Rhin qui "montrent que le peuple anglais veut en finir avec l'Europe". A ce sujet, les sondages signalent de fortes fluctuations dans l'opinion. Début 2013, la moitié des Britanniques se déclaraient ainsi favorables à un départ selon une enquête réalisée pour le Financial Times. Plus récemment, un sondage YouGov pour le Sunday Times publié le 7 avril signal que si un référendum sur le sujet avait lieu, 40% des électeurs d'outre-Manche voteraient "non" et 34% "oui". 

L'ex-chef du gouvernement français se montre particulièrement critique vis-à-vis du monde de la finance britannique qu'il juge responsable des blocages: 

"Les élites anglaises ont peur de l'isolement qui en résulterait, susceptible d'affaiblir la City. Mais la banque anglaise fait partie des facteurs paralysants aujourd'hui, elle est hautement plus spéculative que les autres. C'est une paralysie pour l'économie réelle".

Cameron met le référendum dans la balance

 Le Premier ministre David Cameron a promis de consulter les Britanniques sur ce sujet en cas de victoire des conservateurs lors des prochaines élections législatives en 2015. Début janvier, la Chambre des Lords a débattu sur ce point. 

Dans l'opposition, Ed Miliband, le chef de file des travaillistes a réaffirmé au mois de mars sa position europhile dans les colonnes du Financial Times. "Nous croyons fermement que le futur du Royaume-Uni est dans l'Union ", a-t-il affirmé. Le socialiste Michel Rocard, lui y croit beaucoup moins... 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/05/2014 à 15:06 :
Sans l'Europe la France se portait mieux! Sans l'Europe la France ira mieux.
a écrit le 01/05/2014 à 11:40 :
il fut aussi une époque où la France se serait beaucoup mieux portée sans lui.
a écrit le 01/05/2014 à 8:23 :
Rocard est un tocar.Comment mieux reussir en eleminant le 1er de classe ?
a écrit le 30/04/2014 à 17:20 :
Ce qu'a toujous voulu la GB c'est que l'Europe soit une zone de libre échange, pas une union douanière afin de faciliter les échanges entre le commonwealth et l'Europe. La GB rêve ainsi d'être le "porte avions" de cette zone du fait de sa position privilégiée et de ses relations avec les USA. Souvenez vous des proles de Churchill, "la GB cherchera toujours le Grand Large etc..."
Donc la GB n' a rien à faire de cette Europe là et veut cette zone, c'est tout
a écrit le 30/04/2014 à 16:50 :
Et la France sans l'Europe?
a écrit le 30/04/2014 à 15:30 :
En venant de lui, une telle déclaration, commandée de toutes pièces, ça ne m'étonne pas.
a écrit le 30/04/2014 à 14:35 :
"outre-Manche" plutôt...?
a écrit le 30/04/2014 à 12:41 :
Michel Rocard a raison que les anglais sont d'accord, chiche !
a écrit le 30/04/2014 à 12:31 :
Mouais, la GB (ainsi que les pays du nord et l'Allemagne) pousse pour plus de liberalisation du marche Europeen, les pays du sud pousse pour plus de reglementation (France comprise). Si la GB sort, c'est la position de l'Allemagne qui va etre affaiblie, et a terme l Europe va se couper en 2. Autant s'inspirer des USA et se faire directement la guerre entre le nord et le sud et voir qui est ce qui gagne. Ou alors s'attaquer serieusement a la construction europeennee au dela de ses clivages liberal/social, avec en ligne de mire la concurence chinoise et americaine comme principal enemis. Car eux ils sont deja unis donc bien plus forts.
a écrit le 30/04/2014 à 11:10 :
Le vrai problème de l’Europe aujourd'hui est un problème de gouvernance. L'union européenne n'arrive pas à parler d'une seule voix. Je ne vais pas refaire l'histoire, mais nous aurions dû nous doter d'un vrai porte parole et harmoniser les législations (fiscalité commune, d'une BCE avec des compétences dignes de ce nom, etc) qd nous étions - ou 12 pays. Déjà que maintenant, c'est très compliqué, qd en plus, on a la Grande-Bretagne qui n'est pas constructive, ça ralentit le process. donc, oui, je suis pour que la Grand -Bretagne sorte de l'union européenne. de toute façon, elle restera ds l'escpace schengen et aura des relations privilégiées avec l'union, comme la Suisse.
Réponse de le 30/04/2014 à 19:01 :
pour ton info, la GB ne fait pas partie de l'espace Shengen. Là aussi elle a préféré conserver son indépendance. Ce qui fait que si tu prends l'eurostar entre Paris et Londres, tu passes la douane à la gare.
a écrit le 30/04/2014 à 10:51 :
Michel Rocard a toujours été l un des seul socialiste que je respecte meme si je ne suis pas toujours d accord avec tout ce qu il dit ( et pour le coup je suis 100% d accord) Il n a pas la langue de bois et ne fait pas de démagogie il dit les choses comme il les voit Je penses qu il aurait fait un bon président
a écrit le 30/04/2014 à 9:53 :
Enfin une personnalité politique qui a le courage de parler franchement de ce problème !
Depuis toujours, la Grande Bretagne se sert de l'Europe comme d'une vaste zone de libre échange, sans vouloir payer leur part et en ralentissant tout ce qui pourrait unifier l'Union Européenne.
Leur comportement n'a jamais été net, on se demande s'ils ne sont pas simplement un relais des Etats-Unis, qui n'ont pas envie de voir se constituer une fédération puissante en face d'eux.
Réponse de le 30/04/2014 à 10:49 :
La GB est un contributeur net au budget européen pour 6 Mds €, donc ils payent plus que leur part.
C'est un fait!
Réponse de le 30/04/2014 à 12:42 :
@Enfin!. D'où sortez vous ce chiffre? de votre chapeau? Y avez vous intégré la PAC, pour laquelle l'UK est très largement avantagée... Et sans parler de toutes les exceptions que l'UK a réussi à négocier pour sont entrée dans l'UE. Non, soyons sérieux: l'Europe sans l'UK redeviendra l'Europe... L'ÛK n'est rentrée dans l'Europe que pour en tirer des avantages, certainement pas pour contribuer au bien collectif...
Réponse de le 01/05/2014 à 18:26 :
GP est bien contributeur net comme nous (et nous c'est deux fois plus cher). La question pour l'un comme pour l'autre de nos deux pays est de savoir si c'est notre intérêt de continuer...dans une Europe soi disant libérale qui nous pond un texte règlementaire par minute.
a écrit le 29/04/2014 à 20:57 :
Quelle blague...Rocard est déjà missionné pour nous expliquer que sans la GB, l'Europe ira mieux? En vérité, le risque est fort pour que les pays hors zone Euro finissent par ne voir que de faibles avantages d'être partie de l'UE. Apres tout, la Suisse exporte sans problème..mais une telle situation créera de grandes tensions, et d'autres pays, ou plutôt d'autres peuples, y compris zone Euro, pourraient bien se poser des questions.. Il est urgent de définir enfin ce qu'est l'Europe,...et ses limites..notamment..
Réponse de le 29/04/2014 à 22:44 :
Ce qu'est l'Europe ou ce qu'est l'Euro ?
a écrit le 29/04/2014 à 20:21 :
oh oui qi'ils quittent l'union cela nous fera des vacances
a écrit le 29/04/2014 à 19:25 :
"Et de pointer les sondages outre-Rhin qui "montrent que le peuple anglais veut en finir avec l'Europe"" ??? A part cette phrase, peu compréhensible, on ne peut qu'être d'accord avec lui. Pour des raisons défiant leur rôle historique, les grand bretons se complaisent dans leur position de sous marin des USA. Lesquels n'ont qu'une obsession: que l'Europe ne se fasse pas. Dès lors, la sortie de la GB ne pourrait que rendre plus cohérente la construction d'une entité continentale, a finalités plus humaniste que celles prônés par les libéraux (au sens large) que sont les anglais; y compris jusque dans la personne de Blair.
a écrit le 29/04/2014 à 18:50 :
OK, dans ce cas aussi sans la Pologne qui rêve d'utiliser l'Europe pour se venger des Russes.
Réponse de le 05/05/2014 à 12:37 :
Je suis vraiment d'accord. La sortie de la GB de l'UE va enfin permettre de construire une vraie puissance et avec des chefs élus cette fois. Mais la Pologne n'aurait jamais dû rentrer dans l'UE, c'est la GB qui l'a fait rentrer car c'est le sous-marin des USA. On les finance .. et ils achètent les armes aux USA ! Donc dehors la Pologne. Et je ne supporte plus leur agressivité anti-Russe. Et ils sont pour quelque chose dans l'armement des putchistes de Kiev ... ça suffit !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :