Seuls les salariés finlandais travaillent moins que les Français en Europe

 |   |  296  mots
La France est le pays où la durée de travail a le plus diminué au cours des quinze dernières années. /Reuters
La France est le pays où la durée de travail a le plus diminué au cours des quinze dernières années. /Reuters (Crédits : reuters.com)
Une étude se basant sur les statistiques européennes Eurostat met en avant le faible temps de travail des salariés à temps plein français. Leur nombre d'heures travaillées a diminué de près de 15% depuis 1998.

Fainéants, les Français ? Selon une étude de l'institut Coe-Rexecode parue mercredi, les salariés français à temps complet ont travaillé en 2013 en moyenne 186 heures de moins que les Allemands et 239 heures de moins que les Britanniques

En se basant sur des données recueillies à sa demande par l'office européen de statistiques Eurostat, l'étude montre que la durée effective annuelle moyenne de travail des salariés à temps complet est "en France la plus faible (après la Finlande) de tous les pays européens".

Des salariés qui travaillent de moins en moins

En 2013, cette durée de travail était en France de 1.661 heures, soit 120 heures de moins qu'en Italie, 186 de moins qu'en Allemagne, 239 de moins qu'au Royaume-Uni et même 438 de moins qu'en Roumanie, pays en tête du classement.

Selon Coe-Rexecode, la France est aussi le pays où la durée de travail a le plus diminué au cours des quinze dernières années: entre 1998 et 2013, elle a chuté de 14,8% contre 9,8% en Espagne, 8,9% en Allemagne, 8,5% en Suède, 7,6% en Italie et 3,1% au Royaume-Uni.

>> À LIRE : Les Français travaillent plus qu'on ne le croit

L'addition des catégories temps complet et temps partiel réduit néanmoins les écarts entre pays européens, avec 1.536 heures en moyenne pour la France en 2013, 1.580 pour l'Allemagne, 1.636 pour l'Italie, 1.637 pour le Royaume-Uni ou 1.643 pour l'Espagne.

Artisans et commerçants ne chôment pas 

Du côté des non-salariés (artisans, commerçants ou autres professions libérales), la durée moyenne atteint 2.372 heures en France, soit 43% de plus que pour un salarié à temps complet. Cet écart est de 27% pour l'Allemagne, 21% pour l'Italie et de 7% pour le Royaume-Uni. 

>> LIRE AUSSI : Le salarié français gagnait en moyenne 2.129 euros par mois en 2011

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/06/2014 à 19:19 :
Faudrait aussi voir comment sont calculé les temps de travail dans les pays... Prennent ils en compte le temps de pose pour déjeuner, le trajet... Et aussi a quel âge eux on la retraite !
a écrit le 25/06/2014 à 11:01 :
on ne sait pas d'ou viennent ces données obscures non publiées par Eurostat.
il y a les données officielles de l'OCDE sur le temps de travail annuel effectif (temps partiel inclus) : l'Allemagne ou les Pays-Bas travaillent moins.
Eurostat publie des données sur le temps de travail hebdo effectif (temps partiel inclus) : là encore nous ne sommes pas du tout les moins travailleurs.
contrairement à ce qu'avait dit Merkel, les grecs travaillent (travaillaient...) bien plus (plus de 2000 h par an), et plus longtemps, que les allemands. cela ne les a pas vraiment aidés.
notons que le temps partiel est très développé dans les pays "modèles" en matière de chômage (suisse, pays-bas, allemagne, autriche, UK...).
Réponse de le 25/06/2014 à 14:03 :
Remarque tout à fait pertinente. Le "faible" temps de travail à temps plein est largement compensé par le faible recours au temps partiel.
En revanche les études n'évoquent pas les conséquences du temps de travail "réduit" à temps plein sur la compétitivité des entreprises, un cadre francais coutant comparativant plus cher qu'un cadre allemand ou italien. (Les cadres étant moins exposés au temps partiel)
a écrit le 25/06/2014 à 10:47 :
et bien moi je prefere que la france ressemble a la finlande qu'a l'allemagne, royaume uni et roumanie. tant mieux si tout les pays sont derriere nous, et travaille plus, ils n'en sont pas moins plus precaire et moins heureux. la finlande devrai servir dexemple et non la roumanie.
a écrit le 25/06/2014 à 10:46 :
Allons français un peu d'effort pour battre les finlandais et obtenir la première place: tous en arrêt de travail pendant le mondial
a écrit le 25/06/2014 à 10:32 :
Un salariés du privé en moyenne c'est 39h. Mais regardons du côté de la fonction publique, territoriale, sncf, edf... semaine à 32h, absentéisme récurrent, grève à répétition, congés au-dessus du légal (compte rendu de rapports économiques et de la cours des comptes) Toujours les mêmes qui donnent une mauvaise image de notre pays et plombe notre économie. Ainsi vogue la France vers son déclin...
Réponse de le 25/06/2014 à 12:09 :
"Mais regardons du côté de la fonction publique, territoriale, sncf, edf... semaine à 32h, absentéisme récurrent, grève à répétition, congés au-dessus du légal (compte rendu de rapports économiques et de la cours des comptes"

pitoyable, encore des préjugés et des boucs émissaires....
ce serait amusant que tu puisses détailler tes chiffres, la cour (et non cours) des comptes n'a pas détaillé les siens

les chiffres on leur fait dire ce qu'on veut, surtout quand on ne mentionne qu'un résultat sans fournir le détail des calculs
Réponse de le 25/06/2014 à 14:17 :
un cheminot de la sncf c'est 6 heures de conduite, les agents edf en comparaison avec les autres producteurs du secteur en europe sont champion de la plus faible productivité à -32 heures la semaine, etc. effectivement tristesse et ruineuse pour les finances de l'état et le privé, etc...
a écrit le 25/06/2014 à 10:25 :
Bien bien bien : on remet le couvert pour augmenter le temps de travail (sans augmentation salariale bien évidemment!). ça ne sert à rien, car les carnets de commande seront toujours aussi vides et les coûts des matières premières continueront à augmenter, ainsi que le chômage et les temps partiels ! Rendez-vous dans dix ans, lorsqu'on constatera que ça n'aura strictement rien changé aux résultats des entreprises (qui resteront basés sur l'entrée ou le milieu de gamme), et que les français seront épuisés, à bout de nerf et toujours aussi pauvres. La Croissance est une relique de l'ère où l'énergie était abondante et bon marché. Nous n'auront plus de croissance car l'énergie sera toujours plus chère désormais...
Réponse de le 25/06/2014 à 10:47 :
En revanche l'effondrement de la production automobile francaise (de 3 a moins de 2 millions de vehicules produits par an) suite aux 35 heures est un fait verifiable. Faire ce que les Allemands ont fait en 2003/2004 en augmentant le temps de travail a salaire constant, permettrait au moins de sauver certaines usines menacees comme celle de Rennes. Cela ne fera pas disparaitre la concurrence agressive des pays emergents, mais nous donnera les moyens de mieux resister.
Réponse de le 26/06/2014 à 13:46 :
@Speculation

il me semble que le cout de la main d'oeuvre dans le secteur automobile est très proche entre la france et l'allemagne. Et je crois même que les 32 h avaient été appliqué aussi là bas...

L'effondrement de notre production franco française provient surtout de l'incompétence des dirigeants : mauvais choix stratégiques, course permanente à la subvention et comme pour l'essentiel de l'industrie , un retard pris dans l'automatisation.

ce n'est pas le temps de travail qui importe : c'est la valeur produite...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :