Le risque de déflation en Europe a été évité selon Christian Noyer

Le membre du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) estime que le risque de déflation s'éloigne, même si l'inflation reste trop lente.
Christian Noyer a également déclaré que des interrogations demeuraient sur la croissance de la Chine.
Christian Noyer a également déclaré que des interrogations demeuraient sur la croissance de la Chine. (Crédits : reuters.com)

Les signes sont encourageants, mais un paradoxe persiste selon Christian Noyer qui s'exprimait samedi :

"Même si le risque de déflation paraît avoir été évité, nous avons (...) des évolutions de prix qui sont trop basses".

Des mesures pour soutenir l'inflation

Le taux d'inflation au sein de la zone euro est ressorti à 0,5% le mois dernier, bien au-dessous de l'objectif de la BCE d'une hausse des prix inférieure mais proche de 2% à moyen terme, faisant craindre que les pressions déflationnistes n'étouffent la faible reprise de l'économie du bloc.

Le président de la BCE, Mario Draghi, a déclaré jeudi que les mesures annoncées le mois dernier allaient permettre de soutenir l'inflation et de soutenir le prêt bancaire.

A Aix-en-Provence, Christian Noyer a également déclaré que des interrogations demeuraient sur la croissance de la Chine. "Le dynamisme" des Etats-Unis n'a pour l'instant pas été aussi élevé que ce qui était attendu tandis que l'Europe "a du mal à décoller", a-t-il ajouté.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 24
à écrit le 04/08/2014 à 23:09
Signaler
La politique économique que l’Allemagne impose à l’Europe est un désastre,sauf pour elle,mais pas pour longtemps encore,il faudrait envoyer le hussard montebourg à Bruxelles pour dire les 4 vérités aux fourmis,et à leur reine..............

à écrit le 12/07/2014 à 12:44
Signaler
SI LES PRIX DES DES PRODUITS DE GRANDE CONSOMATION EN FRANCE EST EN EUROPE CONTINUE A AUGNENTEZ OU A DOUBLEZ S EN AUCUN TABOU ON VA VERS UN MARASME ECONOMIQUE TOTAL ???

à écrit le 07/07/2014 à 12:48
Signaler
"Le dynamisme" des Etats-Unis n'a pour l'instant pas été aussi élevé que ce qui était attendu tandis que l'Europe "a du mal à décoller", a-t-il ajouté. Avec -2,9% du PIB au 1er trimestre aux USA, il appelle ça du dynamisme ? Ces gens-là se pensent...

à écrit le 06/07/2014 à 12:25
Signaler
les dollars c est du pk et de l encre verte ,vive le franc suisse et croyez moi a la prochaine tres grosse crise c est le franc suisse le plus sur ,il n auront qu a acheter le l or avec les euros qu ils ont en reserve ..!

à écrit le 06/07/2014 à 12:22
Signaler
meme a la baisse ,les consommateurs n achetent pas ,pas de defation et pas de consommation ,moi je vais dands les brocantes.et croyez moi il y a du monde !!

à écrit le 06/07/2014 à 11:50
Signaler
M r POUTINE QUI EST UN HOMME INTELIGENT A DIT QUE L EUROPE S EN SORTIRAS L ORQU ELLE INPRIMERAS DE L EUROS COMME LE FAIT L AMERIQUE AVEC SES DOLLARDS? DONC DES SOLUTIONS EXISTENT POUR QUE L EUROPE REDEMARRE???

le 08/07/2014 à 8:51
Signaler
Une augmentation de la masse monétaire sans corrélation avec ce que l'on appelle l'économie réelle (décalé de celle financière) est sans effet.

à écrit le 06/07/2014 à 10:40
Signaler
Cette déclaration est inutile. Elle n'a aucun intérêt car tout le monde sait que l'inflation est bonne pour toute les économies, sans exagération. La preuve est que tous l'ex pays qui ont connu des évolutions économiques favorables les ont eu notamme...

le 06/07/2014 à 11:27
Signaler
Conclusion ils ont déclaré la guerre au peuple.

le 06/07/2014 à 11:29
Signaler
Vous croyez vraiment que si nous avions une inflation de 4 a 5% les employeurs en profiteraient pour augmenter les salaires d'autant ? Vu le chômage qui fait pression à la baisse sur les salaires, ils en profiteront plutôt pour refaire leurs marges.

le 06/07/2014 à 13:35
Signaler
Vous avez tout compris . Les entreprises sont les seules a pouvoir relancer l'économie. Il est donc nécessaire d'avoir de l'inflation pour tous.

à écrit le 06/07/2014 à 10:40
Signaler
Il cause comme si l'économie se "noyait" dans les liquidités !!! Jouer avec le casino monétaire et financier en surfant entre inflation insuffisante et déflation excessive n'est pas se préoccuper de l'économie.

à écrit le 06/07/2014 à 10:18
Signaler
Encore une déclaration tonitruante d'analyste docte qui n'engage que son auteur très bien payé dont le train de vie n'est pas impacté par la rigueur et par l'inflation des services et par la déflation des salaires.

à écrit le 06/07/2014 à 10:12
Signaler
Monsieur Noyer est toujours a cote de la plaque. Le risque de deflation est plus present que jamais. Chaque mois, un nouvel Etat de l'UE entre en deflation comme c'est la cas desormais de la Bulgarie.

le 06/07/2014 à 11:42
Signaler
peut'etre mais n'oubliez pas de préciser que la bulgarie n'est pas encore dans la zone euro heureusement pour nous car la facture grecque elle pèse sur l'ensemble de la zone et d'autres états sont encore englués dans la crise monétaire et des dettes

à écrit le 06/07/2014 à 9:26
Signaler
Comme lui, on a de grande chance de se noyer...

à écrit le 06/07/2014 à 7:23
Signaler
Encore un qui se prend pour le Messie. Au vue des prévisions passées on peut douter de la véracité de son point de vue. Et dire que c'est le président de la BdF. Continuons !!!!!!

le 06/07/2014 à 7:34
Signaler
Pour vous Hollande est plus perspicace peut-être !

à écrit le 06/07/2014 à 3:58
Signaler
tout va bien donc...dormez braves gens !

à écrit le 05/07/2014 à 23:40
Signaler
Et la croissance dans tout ça ?

le 06/07/2014 à 0:06
Signaler
Dans les conditions actuelles il n'y aura jamais assez de croissance pour absorber le chomage. Le débat sur l'inflation est ridicule. L'inflation n'est ni bonne ni mauvaise, ce n'est pas parce que l'inflation sera "bonne" que je vais investir, c'est...

le 06/07/2014 à 11:44
Signaler
en fait il faudrait pour avoir de la croissance , des secteurs d'activités en plein boom comme dans les années 90 ou l'informatique et les telecoms étaient bien aux premières loges de la croissance , aujourd'hui peu de secteurs on un tel potentiel et...

à écrit le 05/07/2014 à 21:14
Signaler
L'Union Européenne, ou même la France, aurait-elle le culot et la sagesse d'en finir avec le système de Bretton Woods ? l'Union Economique Eurasiatique a déjà commencé à oeuvrer dans ce sens, pour la Russie, la Chine et d'autres de ces pays-là le dol...

à écrit le 05/07/2014 à 19:12
Signaler
Il n'y aura pas de croissance car il n'y a pas assez d'énergie bon marche

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.