L'Allemagne a réalisé 16,1 milliards d'euros d'excédent budgétaire au premier semestre

 |   |  472  mots
De nombreuses vois s'élèvent pour demander à l'Allemagne de jouer son rôle de locomotive de l'Europe. Mais Berlin affirme toujours sa ligne en faveur de la rigueur budgétaire et continue à réaliser des excédents.
De nombreuses vois s'élèvent pour demander à l'Allemagne de jouer son rôle de locomotive de l'Europe. Mais Berlin affirme toujours sa ligne en faveur de la rigueur budgétaire et continue à réaliser des excédents. (Crédits : reuters.com)
L'Allemagne a enregistré au premier semestre 2014 un excédent de ses finances publiques de 1,1% du produit intérieur brut (PIB), malgré une évolution en dents de scie de la croissance.

Le chiffre est impressionnant. L'Allemagne a enregistré au premier semestre 2014 un excédent de ses finances publiques de 1,1% du produit intérieur brut (PIB) (soit 16,1 milliards d'euros), malgré une évolution en dents de scie contre la croissance, selon un chiffre provisoire publié lundi par l'Office fédéral des statistiques Destatis.

L'investissement pèse sur la croissance

Avec un coup de frein de la croissance au deuxième trimestre confirmé à -0,2% contre 0,7% au premier trimestre, c'est l'investissement qui a le plus pesé en affichant une baisse globale de 2,3%. Les investissements dans la construction se sont effondrés de 4,3%, et ceux dans les biens d'équipement ont diminué de 0,4%.

Dans le même temps, la consommation privée n'a progressé que de 0,1 point, tout comme la consommation publique. Tandis que les variations de stocks ont eu une incidence positive de 0,4 point après une contribution négative de 0,2 point au premier trimestre. Pas suffisant pour compenser la faiblesse des investissements.

L'Allemagne exhortée à jouer le jeu

Dans ce contexte, des voix s'élèvent régulièrement en Europe et aux États-Unis exhortant l'Allemagne à desserrer l'étau fiscal dans lequel est prise la zone euro, qui peine à réduire ses déficits dans un contexte de croissance atone. Au mois d'août, le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a même réclamé à Jackson Hole lors de la réunion des banquiers centraux de la planète, plus de dépense publique en zone euro pour accompagner sa politique monétaire très accommodante.

       >> Lire Mario Draghi défie Angela Merkel

Dimanche, François Hollande et le chef du gouvernement italien Matteo Renzi ont obtenu de leurs homologues européens la tenue de deux sommets sur la croissance et l'emploi cet automne afin de trouver des solutions pour relancer une économie continentale atone.

Angela Merkel tient tête

Mais le duo Merkel-Schäuble, les deux artisans de la politique de rigueur budgétaire en Europe semblent camper sur leurs positions. Selon le magazine allemand Der Spiegel, Mario Draghi aurait en effet reçu un coup de fil de l'austère ministre allemand des Finances qui lui aurait fait part de remontrances suite à son discours de Jackson Hole.

>> Lire "Je connais très bien Mario Draghi, je crois que ses propos ont été                                surinterprétés" (Wolfgang Schaüble)

La semaine dernière, Angela Merkel a par ailleurs accordé, lors d'une conférence de presse commune avec son allié conservateur et Premier ministre de l'Espagne Mariano Rajoy, son soutien au ministre espagnol de l'Économie, Luis de Guindos, ancien de Goldman Sachs et qui a mis en place la politique d'austérité dés son entrée en poste en 2011.

>> Lire Madrid et Berlin renforcent leur alliance en faveur de l'austérité

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/09/2014 à 21:21 :
Nous avons torpillé notre industrie en élisant des syndicats qui diabolisent l'entreprise et des hommes politiques qui écrasent les entreprises de charges et d'impôts.
Les hommes politiques que nous avons choisi n'ont fait que créer des postes de fonctionnaires et faire marcher la pompe à assistanat.
L'assistanat est arrivé à un point qu'il est devenu plus intéressant d'être assister et compléter par un boulot au noir, que de travailler honnêtement.
Regardez ce qu'on fait les allemands depuis 15 ans et faites la comparaison.
Réponse de le 01/09/2014 à 22:38 :
la classe moyenne disparait en allemagne. les riches deviennent plus riches. une evolution americaine depuis que la caste nazie d apres guerre, qui avait peur de se faire deposseder (brigades rouges + liens nazis montres), disparait et est remplacee par des jeunots qui ont appris sans avoir mauvaise conscience. Je donne 30 ans a l allemagne et alors il fera bon de travailler en france (qui bien sur devra secouer ses vieux tapis et reformer son elitisme rentier.. lui aussi sans mauvaise conscience).
Réponse de le 02/09/2014 à 0:03 :
c'est pareil en France, arrêtez de rêver !!! C'est le capitalisme partout, alors arrêtez de parler de nazis, sinon je vous parle de collabos et que la france a un passé colonial, et des guerres contre les civils en algérie , torture etc...le passé n'est pas joli pour les deux pays, mais se défausser sur les autres est une erreur.
a écrit le 01/09/2014 à 20:48 :
c'est maintenant que la cigale Hollande a décidé d'allez voir la fourmis Merkel qui n'est pas préteuse,car lacrise étant venue il était fort dépourvu .
a écrit le 01/09/2014 à 20:24 :
Ne vous faites pas piéger par les pubs !

Audi, BMW et Volkswagen sont les PIRES marques du marché en terme de fiabilité ( Audi est notamment LA marque championne des casses moteurs ) . Le matériel Bosch est fragile, Lidl vend de la mauvaise qualité, Braun et Karcher sont obsolète, les Stabilo Boss s'usent vitent.

Boycottez les produits allemands !
Réponse de le 01/09/2014 à 20:51 :
c'est pourtant vrai ,mais les produits français ne sont pas meilleurs,
Réponse de le 01/09/2014 à 21:44 :
rien à voir avec le sujet de l'article qui parle des finances publiques
Réponse de le 02/09/2014 à 2:53 :
Je suis jaloux donc ....je boycotte.
a écrit le 01/09/2014 à 19:48 :
Résultat splendide , un panaché de rigueur et de performance industrielle , un exemple à suivre à tout prix !!
Lequel de nos énarques minables aura le courage de le reconnaitre ... ?
Réponse de le 01/09/2014 à 20:00 :
c'est la rigueur germanique mon brave
a écrit le 01/09/2014 à 18:48 :
Effectivement on peut passer notre temps à taper sur les allemands, mais cela n’avancera pas beaucoup le schmilblick. Les allemands défendront toujours leurs affaires et il y aura toujours des clients sud-européens pour pavaner avec des produits allemands. On devrait plutôt se pencher sur nos dits « brillants jeunes » sortis des écoles pour les motiver à sortir enfin des gammes de produits performants que les autres pays s’arracheraient. Le vrai problème est lié au fait que nous avons trop peu d’entreprises produits performantes.
Réponse de le 01/09/2014 à 20:02 :
comptez pas trop sur l'Allemagne, ils sont nationalistes et n'achètent que allemand, même si c'est meilleur ailleurs.
a écrit le 01/09/2014 à 18:46 :
Eux, ils ne vivent pas au dessus de leurs moyens. Notre gouvernement devrait s'en inspirer.
a écrit le 01/09/2014 à 18:43 :
L'Allemagne a copié son comportement économique et politique sur les suisses : Ne jamais trop se mouiller pour les autres, sauf pour leur argent !

Ca marche bien quand on est un petit pays et qu'on se fait discret, mais quand on est une puissance moyenne et qu'on a l'intention d'imposer nos vues au reste du continent, ça coince...
a écrit le 01/09/2014 à 18:42 :
Un coup de com ! Je parie que, dans deux ou trois ans, il n'y en aura plus...
a écrit le 01/09/2014 à 18:34 :
Notre Roi François et son dauphin Manuel devraient nous communiquer la différence entre excédent Allemand et le Déficit français uniquement par honnêteté.
a écrit le 01/09/2014 à 18:10 :
Les allemands dépensent de l'ordre de 1,4% de leur PIB dans leur armée, là où l'OTAN exige 2%, là où la France dépense 2,5%, le R-U 2,7% et les US 4,7%.

A l'heure où l'Allemagne réalise des excédents budgétaires et où les russes envahissent des pays aux portes de l'Europe, on pourrait demander aux allemands d'assumer leur part.

Ils ne participent pas aux opérations extérieure pour sécuriser l'Afrique, ils se contentent d'attendre tranquillement chez eux que les autres (nous) fassent le boulot difficile. Je ne comprend même pas qu'ils soient invités aux discussions avec la Russie ! Comme s'ils allaient faire quoi que ce soit face aux russes !

Ils économisent leur argent, ne risquent pas la vie de leurs soldats, et en plus ils nous donnent des leçons de gestion budgétaire ! Quand on n'a peu de jeunes à qui il faut payer l'éducation, quand on n'investit plus dans ses routes, ses infrastructures, quand on ne paye pas pour sa sécurité, c'est sûr que c'est plus facile d'être en excédent budgétaire !
Réponse de le 01/09/2014 à 19:01 :
exact ! "on ne s'éaparpille pas, où l'on peut risquer de l'argent, comme contribuer à l'Afrique, et autres choses ...celui qui ne s'occupe de rien, ne s'embrouille "pas trop" avec les autres, et en plus, il fait des économies, refourgue ses bagnoles aux copains de l'EU, et réalise des excédents......faudrait se foutre de tout, et faire pareil...(penser aussi tout de même à dégraisser le mamouth, quand même, en outre....
Réponse de le 01/09/2014 à 19:34 :
Effectivement, il est indispensable qu'en parallèle on se serre la ceinture, comme eux l'ont fait dans les années 2000, pour restaurer notre compétitivité.
Réponse de le 01/09/2014 à 20:55 :
Ca vaux mieux pour la France, car la dernière fois qu'ils ont dépensé pour leur armée on en a pris plein la gueule.
Réponse de le 01/09/2014 à 21:40 :
@Tom: il me semble que la Bundeswehr avait le troisième plus grand contingent en Afganistan (après US et GB), participait massivement lors des conflits au Balcan, surveille toujours la mer au large de la corne d'Afrique avec deux fregattes de la Bundesmarine, assurait un soutien logistique au Mali etc etc. Donc, ils sont quand-même actifs, sans pour autant être tapageurs comme d'autres
Réponse de le 01/09/2014 à 22:23 :
@ tard-dans-la-nuit :

L'Allemagne a actuellement 5000 soldats déployés dans des opérations extérieures, contre 7800 pour la France. Alors que l'Allemagne est 20% plus peuplée que la France, plus riche, et dans une situation budgétaire incomparable.

La France consacre à la défense une part de son PIB 80% supérieure à celle de l'Allemagne. Si la France n'était pas intervenue en Libye, au Mali, ou en Centre-Afrique, l'Allemagne aurait laissé se dérouler un bain de sang.

La France est en Côte d'Ivoire, et grosso modo elle assume aujourd'hui, avec les Etats-Unis, le rôle de gendarme dans tout le Sahel.

La France participe elle aussi aux missions dans l'Océan Indien, a elle aussi été dans les Balkans, en plus de tout le reste.

Non, les allemands ne sont pas "moins tapageurs", ils participent simplement moins à l'effort de paix que les autres.

Et vu qu'ils sont "plus tapageurs" que les autres quand il s'agit d'exiger des efforts budgétaires de la part des états européens, il est normal qu'on demande à l'Allemagne d'assumer pleinement son rôle de leadeur, sur tous les plans et pas seulement quand ça l'arrange.
Réponse de le 02/09/2014 à 0:04 :
A la nuance près que l Allemagne n a aucun interêt économique á défende au Mali, Sahel ou en Afrique de Ouest.
Quant à l operation Lybie, à part un grand numero de rodéo pour tout casser, on voit le resultat aujourd hui !
Réponse de le 02/09/2014 à 3:41 :
@ papafox : Vous êtes sérieusement en train de me dire que c'est à cause du poids du Mali ou de la République Centre-africaine sur notre économie que nous sommes intervenus ? Ces deux pays sont malheureusement parmi les plus pauvres au monde !
a écrit le 01/09/2014 à 17:49 :
Les excédents de l'Allemagne sont nos déficits : elle gagne de l'argent sur notre dos. Enfermés dans l'Euro, qui est en réalité le Mark, nous étouffons, et les Allemands gagnent peu à peu des parts de marché, jusqu'à atteindre le monopole dans certaines branches. Et c'est une démarche volontaire : il y a en particulier une volonté allemande de tuer l'industrie automobile française, sauf en tant que sous-traitant.
a écrit le 01/09/2014 à 15:34 :
un sèche linge Siemens (avec pompe à chaleur), une hotte aspirante Siemens, un micro-onde Bosch.
Pourquoi ?
Parce que les produits Français sont pourris et que je ne n'achète que de la qualité.
Réponse de le 01/09/2014 à 16:59 :
vous bon collaborateur, Sehr Gut. Danke Scheissfranzoze.
Réponse de le 01/09/2014 à 17:39 :
et mon frigo Liebheer.
Avant de choisir, je sélectionne longuement à partir des documentations internet et des revues Que Choisir et 60 millions de consommateurs uniquement sur des critères de qualité.
Réponse de le 01/09/2014 à 17:56 :
Après avoir subi la méchante panne d'une voiture allemande, et la perceuse B... tombée en carafe après 1an et 1 semaine (elle était garantie 1 an...), j'ai compris que les produits allemands, c'était du vent, de la com sans rien derrière. Ou si, ce qui la soutient, c'est l'habitude française de taper sur tout ce qui est français : tout est mieux chez les autres. A propos, savez-vous que Mercédès équipe pas mal de ses voitures avec des moteurs français, sans le crier sur les toits? Arrêtez de french-basher, c'est trop moutonnier.
Réponse de le 01/09/2014 à 18:39 :
le meilleur produit pour ma famille.
Réponse de le 01/09/2014 à 19:04 :
oui, nous, nous avons la qualité, hélas, on ne sait pas se démmerder !
Réponse de le 01/09/2014 à 19:35 :
mes carrelages sols et murs sont également italiens pour des raisons esthétiques.
Réponse de le 01/09/2014 à 19:41 :
pour des raisons technologiques.
Réponse de le 01/09/2014 à 21:02 :
Les marques sont allemandes mais les produits sont pour la plupart chinois.
Réponse de le 01/09/2014 à 21:42 :
on parle dans l'article de l'éxédent des finances publiques, pas de l'éxédent de la balance commerciale.
a écrit le 01/09/2014 à 15:18 :
Regardez mieux ce qui circule sur les routes françaises : plein de Golf Polo, Tiguan, Passat, Touran, Audi A3, AudiA4.

Ne cherchez plus les problèmes d'excédent budgétaire en Allemagne et leurs excédent commerciaux. Ne pleurez plus sur le déficit commercial de la France et les impôts qui augmentent.

Car les français en sont responsables en consommant n'importe comment.
Réponse de le 01/09/2014 à 17:03 :
C'est plus cher (et même bcp) et pas vraiment meilleur, mais deutsche qualität, ça fait bien. Mon Dieu, qu'on est tarte. Faut pas venir se plaindre après
Réponse de le 01/09/2014 à 17:16 :
tout a fait, il faut privilégier le made in France dès que possible.
Réponse de le 01/09/2014 à 18:44 :
et pas à la demande Française de s'adapter à l'offre Française.
a écrit le 01/09/2014 à 14:58 :
Que faisait la France quand l'Allemagne se réformait entre 2003 et 2006 ? Il me semble que c'était l'UMP a cette époque, que de temps de perdu !
a écrit le 01/09/2014 à 14:30 :
Dépenses publiques Allemagne / PIB: 44.7% en 2013. france? 57%. ne cherchez plus, je crois que j'ai trouvé..tout le monde sait que les allemands sont moins bien éduqués, moins bien soignés..; que les français. St Hollande, protège-nous!
Réponse de le 01/09/2014 à 17:46 :
Ils n'ont pas d'enfants, çà coûte trop cher.
a écrit le 01/09/2014 à 14:09 :
T'as bien raison de ne pas changer de politique, mais tu ne tinedras plus longtemps les pays du sud la tête sous l'eau. L'heure de la revanche va bientot sonner, Nous allons voir ce que vaut réellement l'économie allemande!
a écrit le 01/09/2014 à 13:55 :
Well donc pas de croissance, conjoncture mondiale idem que pour le France et malgre tout l'Etat allemand et excedentaire, mais comment font-ils ??
Peut-etre faut-il chercher du cote de la fonction publique : 20% de moins qu'en france pour 30% d'habitants en plus, 42h de travail hebdomadaire.
Peut-etre faut-il chercher du cote des 35H : elles n'existent pas ou par branche uniquement, du cote de jours feries : 3 a 4 de moisn qu'en France selon les Land.
Quant a nous, continuons a nous chercher des coupables ideaux : l'Allemagne, l'Europe, les banques, Goldmann sachs ... c'est juste digne d'un pays inferieur.
Réponse de le 01/09/2014 à 17:04 :
il faut également chercher du côté de la baisse de la démographie, ce qui engendre moins de frais dans la scolarité, crèche... les routes, les ponts sont aussi en piteux états dans de nombreux régions allemandes. Ils ont six semaines de congés payés en Allemagne par rapport à la France mais n'ont pas les fameuses RTT... Mais c'est vrai que l'Allemagne a nettement moins de fonctionnaires que chez nous.
Réponse de le 02/09/2014 à 0:36 :
Les allemands ne travaillent pas 42h/semaine, ça ce sont les suisses: En Allemagne c'est plutôt 38h. Par contre il y a 1 million de fonctionnaires en moins pour 18 millions d'habitants de plus .... Et pourtant ils sont loin d'être sous administrés ...
a écrit le 01/09/2014 à 13:43 :
Que voulez-vous, depuis 2002 et l'idée stupide abscon du low cost prônée par Schweitzer Chirac Raffarin Sarkozy Fillon Hollande Valls... l'énénarable, les patrons français des grands groupes industriels courent après la MEDIOCRITUDE low value à 3francsSixSous
pendant que les allemands sont montés très haut dans les valeurs très hautes valeurs ajoutées pour dégager d'énorme profits et investir massivement, tant dans les technologies que dans les usines chez eux en Allemagne.
Les industriels allemands sont tout simplement REMARQUABLES.
a écrit le 01/09/2014 à 12:52 :
On voit clairement que Goldman Sachs a la main mise sur l'Europe depuis quelques années...
a écrit le 01/09/2014 à 12:30 :
Quand on excedent par definition on se desendette (on rembourse les dettes passees venant a echeance sans avoir a reemprunter). Ceci combiné au fait que les taux sur les Bunds Allemands sont au plancher a fait considerablement chuter le cout du service de la dette, d'ou l'excedent budgetaire. C'est un cercle vertuex si on peut dire
a écrit le 01/09/2014 à 11:37 :
On devrait être content d avoir un pays aussi fort en Europe
Réponse de le 01/09/2014 à 13:09 :
On est ravi, pendant ce temps le reste de la zone euro se traine a stagner (la grece en est a sa sixéme année de recession) a cause de la politique allemande: encaisser des excedents commerciaux qui seront placés ailleurs qu'en Europe, tout cela pour payer des retraires aux baby-boomers allemands. c'est formidable! L'allemagne n'est forte que par defaut elle ecrase ses partenaires avec sa politique monétaire d'épicier.
Réponse de le 01/09/2014 à 13:59 :
Le reste de la zone euro paie sa lachete et des annees d'irresponsabilite a depenser plus qu'on ne gagne.
Quelques notes remarquables : la Suisse est en excedent sans faire marcher la planche a billets, l'Autriche se porte bien de meme que le Danemark.
L'islande, l'Irlande et meme le Portugal se redressent , parce qu'ils ont decides des mesures drastiques pour redresser leur finances, eux !
Réponse de le 01/09/2014 à 14:32 :
eaxct ! meme en Grèce on constate une reprise. et pourquoi ?? baisse massives des depenses publiques, coupe radicale des retraites, des dépenses sociales et des salaires en général. Resultat: les prix baissent et les hotels se re-remplissent ... L industrie du tourisme est relancée !
Exemple à suivre !!!
a écrit le 01/09/2014 à 11:33 :
un peu grace a nous:ils sont bien contents de trouver des consommateurs chez nous vu qu'ils n'en ont plus assez chez eux.
a écrit le 01/09/2014 à 11:29 :
Continuons a acheter allemande. Cela leur permet de degager des excedents et en retour de nous donner des lecons. Pardon j'oubliais, cela leur permet aussi d'acheter de la dette francaise et accessoirement des entreprises hexagonales.
Réponse de le 01/09/2014 à 12:08 :
si les francais sont assez c... pour acheter allemand en plus..., faut pas venir se plaindre après.
a écrit le 01/09/2014 à 11:06 :
et alors??? les nôtres savent super bien nous excéder et on le fais pas remarquer à l'étranger
a écrit le 01/09/2014 à 11:00 :
Ils ont consenti à de très lourds sacrifices, en son temps, EUX !!! Nous, on attend que "les autres" fassent les sacrifices, tout en les accusant de leur manque de solidarité..............
Réponse de le 01/09/2014 à 11:19 :
L'état n'aura jamais le courage de diminuer le nombre de fonctionnaires, ce qui sont les plus grosses dépenses actuelles.
a écrit le 01/09/2014 à 10:45 :
est furieux, il voudrait que l'allemagne soit dans le meme etat que la france
a écrit le 01/09/2014 à 10:21 :
Tout va bien tant que les produits dérivés détenus par la Deutch Bank n'entrent pas dans la réalité financière.
Réponse de le 01/09/2014 à 10:43 :
Ah ! Il a beaucoup de travail pour tenter de faire tenir la mayonnaise socialiste...
Pas de temps pour s'occuper du pays !!!
a écrit le 01/09/2014 à 10:11 :
"De nombreuses vois s'élèvent"


Attention à l'orthographe SVP
a écrit le 01/09/2014 à 10:05 :
Mais l'Allemagne est fondamentalement différente. Par exemple, elle n'a pas mis en place une politique nataliste comme en France, dont le but était d'ailleurs de produire de la chair à canon permettant d'aller tuer les Allemands. Mais, conséquence, ils doivent économiser aujourd'hui pour payer le vieillissement relativement rapide (qui est sûrement un leurre, il sera compensé en partie par l'immigration de travail, mais on verra bien). Quant à la France, elle se retrouve avec des bataillons de gamins sous éduqués, et un nombre non négligeable de futurs chômeurs supplémentaires (donc manque de chance, qui ne paieront ni les retraites ni les dépenses de santé). On est les meilleurs !!
Réponse de le 01/09/2014 à 11:22 :
Attali disait que l'Allemagne va devenir l'homme malade de l'europe car ils auront trop de vieux et pas assez de jeunes. Je ne pense pas que l'immigration sera une bonne solution pour eux. Ca n'a pas marché en France, regardez le racisme actuel...
Réponse de le 01/09/2014 à 11:40 :
je crois que le racisme actuel est surtout la conséquence d'un sous emploi et donc d'une pauvreté qui entraine la déliquance croissante d'une part de la population ...
Il ne me semble pas que les populations italiennes immigrées fassent l'objet d'une telle haine... mais elles ont été immigrés durant les "bonnes années" et on pu s'insérer dans la vie du pays à l'appui d'une vie "normale" (dont la base est l'emploi...)
Donc je suis serein pour l'allemagne sur sa future immigration
Réponse de le 01/09/2014 à 13:16 :
@ddt: Oui, le souci est de n'avoir rapidement plus rien proposé à ces immigrés. Ce n'est pas le seul problème évidemment, mais c'est vraiment le principal. D'ailleurs les Italiens n'ont pas été bien accueillis à l'époque non plus, donc stigmatiser le racisme "récent" est erroné.
Réponse de le 01/09/2014 à 17:12 :
l'intégration en Allemagne n'est pas meilleure en France, Merkel a même avoué en 2010 que le multikulti est un échec. Il suffit pas d'avoir de l'emploi pour intégrer un immigré. Pour une bonne intégration, il faut que l'immigré fasse des efforts pour s'adapter à son nouveau pays mais surtout que les habitants qui l'accueillent fasse l'effort de bien l'accueillir et accepte la différence. L'Allemagne a de ce côté la, encore beaucoup d'effort à faire.
Réponse de le 02/09/2014 à 0:41 :
l'Allemagne ne veut pas d'une immigration de population mais d'une immigration de travail. Tu viens travailler, si possible seul sans ta famille, tu t'enrichis puis tu rentres chez toi !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :