Matthieu Pigasse estime possible une baisse de 100 milliards de la dette grecque

 |   |  410  mots
Matthieu Pigasse, dirigeant de la banque Lazard, avait conseillé le gouvernement grec sur l'opération de la dette privée en 2012.
Matthieu Pigasse, dirigeant de la banque Lazard, avait conseillé le gouvernement grec sur l'opération de la dette privée en 2012.
Le banquier qui avait conseillé le gouvernement grec lors de la restructuration de la dette privée grecque estime que la réduction de la partie publique est "absolument nécessaire". Il juge l'impact "quasi-nul" pour les Français.

Matthieu Pigasse, dirigeant de la banque Lazard qui a conseillé le gouvernement grec sur la restructuration de sa dette jusqu'en 2012, préconise une réduction de moitié de la dette détenue par des créanciers publics, a-t-il indiqué vendredi sur la radio BFM Business.

"Cette restructuration est absolument nécessaire. Elle est non seulement nécessaire mais elle est possible", a estimé Matthieu Pigasse, ajoutant que "la Grèce est devenue le laboratoire de ce que peut être l'Europe demain".

"Je pense qu'il faut réduire de moitié la dette détenue par les institutions publiques en Grèce", selon le vice-président de Lazard en Europe, dont la banque a conseillé la Grèce de 2010 à 2012 et qui est actuellement le conseil du fonds de restructuration bancaire grec.

75% de la dette grecque est publique

Lors de la restructuration de 2012, seule la dette privée a été restructurée et non celle détenue par l'UE et le FMI, a-t-il rappelé: "sur les 320 milliards et quelque de dette (actuelle, ndlr), 75% est détenue par des mains publiques. La restructuration doit porter sur cette dette publique", soit environ 200 milliards d'euros.

"Il y a toute une panoplie de solutions possibles: l'allongement des maturités, la baisse des taux d'intérêt et une solution beaucoup plus radicale qui est ce qu'on appelle un +haircut+, un abattement de la dette", a-t-il expliqué.

"Je pense que si on abattait cette dette de 50%, on réduirait de 100 milliards ces 200 milliards, on permettrait à la Grèce de retrouver ce qu'on appelle un ratio dette sur PIB acceptable, aux alentours de 100 à 120% du PIB, contre la situation actuelle de 170%", a détaillé M. Pigasse.

Un impact "quasi-nul" pour les Français

Interrogé sur l'impact d'une telle restructuration pour les citoyens Français, le banquier d'affaires a estimé qu'il serait "quasi-nul".

"Cette dette a déjà été émise donc elle est déjà incorporée dans les ratios dette sur PIB des pays européens. Vous pouvez annuler une partie de la dette grecque, une partie des créances françaises, cela n'impactera en rien la dette française", selon lui.

"Comme l'argent a déjà été sorti, cela n'aura aucun impact budgétaire réel (...) Le seul impact est un impact comptable", a-t-il poursuivi.

Il a également indiqué qu'à l'occasion de la première restructuration de dette grecque, Lazard, banque d'affaires franco-américaine spécialisée dans ce type d'opération, avait gagné une vingtaine de millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/02/2015 à 12:44 :
Pourvu que l'Allemagne ne cède pas, pourvu, pourvu, pourvu.........et quoi , demain tous les gens vont devenir fainéants ?
Allez jusqu'au bout messieurs, demandez l'abrogation des lois françaises sur le redressement judiciaire . Ces lois n'encouragent-elles pas les patrons à manquer de rigueur dans leur gestion, sachant que le remboursement du dû aux créanciers ne sera que la 3 è roue de la charrette après, le sauvetage de l'entreprise et du maximum de postes de travail par l'administrateur judiciaire ?
Le plan Varoufakis n'a vraiment rien de révolutionnaire, c'est un RJ appliqué à un Etat dont l'AJ sera la Banque Lazard , c'est du keynésianisme à la papa; arrêtez de vouloir effrayer le bourgeois avec vos petits cris perçants... et Barack, c'est Kim Il Sung alors ?
Réponse de le 05/02/2015 à 6:34 :
Les Grecs fainéants? Utilises ton cerveau avant de parler!!! Tu n'as aucune idée de comment vivent les gens et tu oses émettre ce genre d'opinions?
a écrit le 01/02/2015 à 19:05 :
Il y a quatre jours un article de la tribune disait que le gouvernement grec avait missionné Pigasse et Lazard pour faire du lobbying pour l'annulation de la dette.
dommage que le journaliste n'ait pas souligné le lien.

C'est types n'ont aucun morale, pourvu que l'allemagne ne cede pas.
pourvu, pourvu pourvu, sinon personne va pus chercher à gerer son pays.
a écrit le 01/02/2015 à 15:50 :
Voilà ! Espérons que les français réfléchisse à ça et vote bien en 2017 !
a écrit le 01/02/2015 à 15:08 :
"Comme l'argent a déjà été sorti, cela n'aura aucun impact budgétaire réel (...) Le seul impact est un impact comptable", a-t-il poursuivi.

Médaille d'or pour l'argument fumeux. Les rares clients de la banque Lazard devraient aller voir leur commercial avec cet extrait de presse en main et lui annoncer qu'ils ne paieront plus leurs mensualités de prêt.
a écrit le 01/02/2015 à 14:34 :
J'espère que n'importe quoi est plus expert en économie qu'en orthographe et en grammaire!!
a écrit le 01/02/2015 à 14:32 :
Moi, je n'y connais pas grand chose.....mais tout de même la banque lazard, ce n'est pas une poignée de gauchistes farfelus spécialisés dans la création de monnaies locale destinées à faciliter l'échange de bottes de radis contre des séances de rafistolage par le vieux rebouteux du coin!!
Réponse de le 01/02/2015 à 15:12 :
Je confirme, tu ne connais pas grand chose.

La banque Lazard n'agit pas ici comme banque mais comme conseiller financier au service de son client l'Etat grec.

Donc si son client réclame la moitié de la Bretagne et le déménagement du Château de Versailles en Crête, les mecs comme Pigasse trouveront toujours des arguments pour soutenir ces prétentions.
a écrit le 01/02/2015 à 11:39 :
pourquoi ne pas accepter un "haircut" de leur dette a condition qu'ils nous achètent le Rafale et le Mistral?
a écrit le 01/02/2015 à 10:33 :
La dette grecque est tout simplement irremboursable par les grecs, plus tôt cette réalité sera admise,mieux on se portera.
La seule vraie question est de savoir pourquoi les chefs d'état dont Mme Merkel a voulu faire prendre en charge cette dette par l'UE plutôt que par le banques qui avaient prêté bien légèrement dans un premier temps et ensuite avaient voulu se gaver en pratiquant des taux usuraires.
Pour ce qui est des 320 milliards de la dette grecque, ca paraît pharamineux, pourtant la BCE est sur le point de préter 400 milliards d'euros aux banques au taux de 0.15%, autant dire quasiment à perte.
Les grecs sont obligés d'emprunter à plus de 10% (18.85% hier sur les obligations à 3 ans).... cherchez l'erreur.
Réponse de le 01/02/2015 à 15:16 :
"tout" le monde était d'accord pour sauver les banques, y compris ceux qui passent à la télé aujourd’hui pour nous dire que c'était une mauvaise chose à faire.
a écrit le 01/02/2015 à 8:02 :
et on continue à engraisser tranquillement les fonctionnaires au détriment de l'entreprise : on va droit vers une guerre
a écrit le 01/02/2015 à 1:01 :
J'espère que les clients qui ont emprunté à la Banque Lazard, vont faire de la sorte pour leurs emprunts. Puisque c'est un conseiller de la banque Lazard qui le dit, ce doit être juste.... Et pour la banque Lazard l'argent étant sorti, ce n'est qu'une ligne a rayer sur leurs livres de compte...
a écrit le 31/01/2015 à 23:33 :
"Cette dette a déjà été émise donc elle est déjà incorporée dans les ratios dette sur PIB des pays européens. Vous pouvez annuler une partie de la dette grecque, une partie des créances françaises, cela n'impactera en rien la dette française", selon lui.

La tribune: Vous etes un journal financier et vous ne relever meme l'aberration que ce soit disant expert dit.
Si la france a achete du papier greques cela veut dire que elle ne revera jamais ses sous.
Pour la france le papier greque n est pas une dettes (du passif comptable) mais in asset (ou actif comptable). Donc c'est vu comme une créance.
En gros, le français qui paie ses impôts, donne gratuitement au grecques alors que il était convenu que les grecques rembourserait. Donc ça va avoir un impact sur la dette français car quand les papiers grec arrive a échéance, le notionel que la france devrait recevoir ne va pas tomber. Donc ça va avoir un impact sur le déficit et comme on finance notre déficit en émettant du papier nous aussi ça va augmenter notre dette. C'est du BA ba.

On a enomre default de payement mais ce expert nous dit que ça n a aucun effet sur les pays européen. C'est n importe quoi!
Réponse de le 01/02/2015 à 6:48 :
quelle analyse très mal rédigée!
Donc, en l'état actuel, vous confirmer bien qu'annuler une partie de la dette n'influera pas sur la croissance de L'Europe cette année. Le manque a gagné s'étalera sur plusieurs années et sera peu perceptible. Alors que si une partie de la dette est annulée, la croissance et les investissements vont repartir plus rapidement en Grèce. Et comme la Grèce est principalement importatrice, elle va donc dans ce cas, participer activement à la relance européenne.
a écrit le 31/01/2015 à 20:21 :
"impact quasi nul pour les Français" : c'est un gag. La cerise sur le gâteau est quand il ajoute que les banque qui vont négocier le défaut de paiement vont gagner de l'argent, cela on le savait.
a écrit le 31/01/2015 à 17:11 :
Je suis actuellement en Grèce et les gens pensent qu'on leur doit plutôt que l'inverse. Un peu comme nos immigrés à qui, si tu ne donnes pas, tu es raciste ! Le mieux serait d'essuyer les pertes et de sortir la Grèce de l'UE ou de voir l'Allemagne sortir de l'UE et chacun pour soi. La Grrèce est un pays bordélique (je me répète) qui ne peut demander des fonds sans réformes profondes :-)
Réponse de le 31/01/2015 à 18:33 :
Etre pauvres et le rester, ça exige toute une Culture, faut pas croire..
Réponse de le 31/01/2015 à 19:02 :
je suis d'accord sur ce qui est dit .
Réponse de le 31/01/2015 à 19:14 :
c'est quand même incroyable de constater ce que veut la Grèce aujourd'hui ! tout d'abord elle pouvait ne pas rentrer dans l'Euro et ne pas faire tout ce cinéma ! Ils ont triché sur sur les comptes grecs, la corruption est à tous les étages et ne veulent pas payer d'impôts ( sport national ). Et bien sûr ce sont les autres qui sont responsables !!!!! En fait , ils ne sont responsables de rien !!!
a écrit le 31/01/2015 à 16:11 :
Bonjour. Je viens de refaire mes calculs. Hier à 18H35 j'avais estimé une baisse de la dette à 101 milliards d'euros. Aujourd'hui j'estime que 99,8 milliards suffiront Mr PIGASSE.
a écrit le 31/01/2015 à 13:00 :
A titre personnel, il compte éponger combien ?
a écrit le 31/01/2015 à 12:36 :
Dans une guerre, on règle les problèmes d'abord, et on fait payer ensuite.
Pourquoi ne pas suspendra la dette grecque pendant 5 ou 10 ans et la faire payer ensuite petit à petit quand les choses iront mieux?

C'est de cette manière que doivent se comporter des partenaires, pas en enfonçant son copain alors qu'il a déjà la tête sous l'eau.
Réponse de le 31/01/2015 à 18:06 :
Parce qu'ils feront encore moins de réforme...

(ces gens là sont de mauvaise foi, ne l'oubliez jamais)
Réponse de le 31/01/2015 à 18:35 :
et en attendant voua cepter de payer 2 points de plus votre crédit su 10,15,ou 20 ans pour palier le manque à gagner, parce que si ils ne payent pas, nous payerons à leur place. Mio perso, quand je paye mes impôts, ma sécu, ma mutuelle, mes assurances mes charges, mon electricité, mon gaz, mon téléphone, je paye aussi pour ceux qui ne payent pas. Alors les grecs, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase.
Réponse de le 31/01/2015 à 19:45 :
C'est ce qui a été fait lors de la dernière restructuration: allongement des maturités, réduction des taux. Visiblement ça ne suffit pas aux Grecs.
Réponse de le 01/02/2015 à 8:07 :
il n'est pas question d'enfoncer les grecs, seulement de voir l'interet general : tu empruntes : ok mais tu rembourses !!! si tu as donné tout l'argent à tes fonctionaires c'est ton problème car ils n'ont qu'à rembourser eux-mêmes !!!
a écrit le 31/01/2015 à 12:29 :
Que Mr Pigasse fasse donc don de toute sa fortune a la Grece, on verra ensuite.
Et j'aimerais comprendre comment diviser par 2 une dette s'elevant a 170% du PIB la ramene a '100 ou 120%' ?
a écrit le 31/01/2015 à 12:27 :
Quel raisonnement ridicule!
C'est de la cavalerie: les pays, encore un tant soit peu solvable, empruntent à la place de la Grèce;
Ensuite, ces pays doivent rembourser leurs dettes, sans que la Grèce ne leur rembourse sa propre dette!!
Et cela serait indolore pour le péquin français????
Mais qui va rembourser les emprunts français?? Et avec quel argent??
Si les grecs nous remboursaient, cela ne nous permettrait pas de rembourser quelques emprunts? Cela ne nous éviterait pas quelques impôts?
Quel raisonnement ridicule! Cela montre bien l'esprit tordu de ces financiers!
a écrit le 31/01/2015 à 12:25 :
S'il est rétribué par les Grecs en tant que conseiller, c'est un peu normal que cet "expert" plaide en leur faveur. Après, la rigueur de l'analyse... Etant juge et partie, il n'est pas le meilleur économiste pour analyser la situation de façon objective et sereine.
a écrit le 31/01/2015 à 12:14 :
Hé, les gars, venez tous emprunter chez Lazard, la banque qui efface les dettes !
a écrit le 31/01/2015 à 11:53 :
C'est pas un Haircut qu'il faut faire c'est un Headcut !
a écrit le 31/01/2015 à 11:42 :
Depuis le temps que je dis que les dettes (publiques) n'existent pas, elles ne sont en fait JAMAIS remboursées. Ce qui compte, c'est que les intérêts soient payés.
a écrit le 31/01/2015 à 11:29 :
Matthieu Pigasse oublie un peu facilement qu'après Lehman, on a sauvé tous les banquiers et autres spéculateurs fautifs en transférant les dettes les plus pourries des banques vers les Etats. Personne ne fut condamné, si ce n'est Madoff, pauvre bougre. (Qui n'a pas vu Inside Job?). Désormais, on va permettre aux Grecs de ne pas s'acquitter d'une partie de leurs dettes. On le fait bien pour les pays africains, alors pourquoi pas pour le berceau de la démocratie? On le fait également pour les Etats en transférant maintenant les dettes pourries vers les banques centrales, il ne manquait plus que la BCE aux ordres de la pensée de Goldman Sachs. Mais comment croire ces pseudo-élites (oui, je revendique mes propos populistes) qui vous disaient la main sur le coeur voici quelques mois, années, que les Grecs paieraient? L'un des seuls clairvoyants fut en son temps Strauss Kahn. Il avait bien compris que "chacun devrait prendre sa perte". Ce sera donc aussi le cas des contribuables français. Nous allons perdre de l'argent dans cette comédie par la faute de ceux qui gouvernent et ont gouverné notre pays. Mais ils ont une chance incroyable... les Français sont des veaux... et ils ont la mémoire étonnement courte. Alors pourquoi se priver? Le petit hic dans l'histoire, c'est qu'une partie des laissés-pour-compte de leur société d'ultra-riches ont le droit de vote, qu'ils commencent à être rejoints par la classe moyenne déclassée et ont commencé à leur faire payer leurs errements en se laissant séduire par les extrêmes. Qu'à cela ne tienne, on pourra toujours mettre tout le monde au pas sous une bannière "Je suis Charlie".. tant qu'il y a de la peur, il y a de l'espoir.. Et pendant ce temps là, la super classe élitiste peut continuer à se goinfre. Tant que les autres payent pour leurs erreurs, c'est "business as usual"... Jusqu'à quand?
Réponse de le 31/01/2015 à 18:09 :
Personne ne dit que les banquiers étaient fautif, faut pas raconter n'importe quoi non plus. Le bouc émissaire, ç'est pour 5 ans d'âge mental, donc on laisse tomber.
En plus nos banques n'ont rien à voir du tout avec cette histoire, mais le contribuable français !

Par ailleurs que vient faire les "super riche" en gréce ? C'est ce peuple qui s'est voté des allocations et services public à gogos ! Pas les riches, qui n'en ont rien à faire des dépenses sociales, au contraire..
Réponse de le 31/01/2015 à 18:42 :
@nicolas: vous rigolez, ou vous lisez que les pages aires des livres d'histoire. EN grèce, le sport national est de cacher au agents fiscaux ses revenus, qui en contrepartie ne font pas grand chose pour trouver ou ils sont. Les riches en gèce payent moins d'impôts que les fonctionnaires pour des revenus trentes fois supérieur. Vous avez raison quand vous dîtes que les riches n'ont rien à faire des aides sociales, mais par contre les routes, la police et les pompiers, ils utilisent comme les autres. Mais ça du vous échapper.
Réponse de le 31/01/2015 à 19:12 :
"EN grèce, le sport national est de cacher au agents fiscaux ses revenus, qui en contrepartie ne font pas grand chose pour trouver ou ils sont. "

Les grecs payent en réalité autant que les français des année 70, donc pas besoin de délirer sur la fraude.


" Les riches en gèce payent moins d'impôts que les fonctionnaires pour des revenus trentes fois supérieur. "

Les fonctionnaires ne payent pas l'impôt, par def. Et pourquoi voudriez vous que le riches restent en Grèce si c'est pour y payer les factures des autres ? Drôle d'idée.


"par contre les routes, la police et les pompiers, ils utilisent comme les autres."

Toutes chose qui existe depuis des millénaires sans JAMAIS avoir ruiné un Etat...
a écrit le 31/01/2015 à 11:13 :
On savait que pas payer ses dettes permet de s'enrichir . Mais maintenant on nous explique que pour les créanciers ça ne coûte rien ..le culot n'a pas de limite chez les banquiers d'affaire . D'ailleurs d'ou vient la panade dans laquelle nous sommes ????
a écrit le 31/01/2015 à 10:26 :
Pour memoire, la dette de la Grece s'est accrue de 92% entre 2000 et 2012 (avant restructuration), et de 84% sur la seule période 2000-2008 AVANT la crise des sub primes, la croissance de la Grèce avant la crise ( PIB en hausse de +33%) a été largement dopée par un accroissement massif de entendement extérieur. Les politiques d'"austerité" doivent etre critiquees mais la racine du mal c'est d'abord le laxisme grecque
a écrit le 31/01/2015 à 10:11 :
On le paye combien pour raconter ses sornettes ?
a écrit le 31/01/2015 à 10:00 :
j'ai téléphoné à mon banquier pour lui expliquer que selon la théorie PIGASSE, je ne lui doit plus que 50% de mon emprunt. C'est bizarre mais il n'avait pas l'air d'accord avec moi !!!
Réponse de le 31/01/2015 à 10:57 :
Leur as tu expliqué correctement cette théorie ? Quand je lis "l'article" cela semble très simple et évident. On dirait un discours politique pendant une campaigne avant des elections. Le pire dans tout ça c'est que si cela se fait nous aurons la partie presque indolore et mister Pigasse lui prendra son chèque de quelques millions d'euros....
Réponse de le 31/01/2015 à 11:44 :
@Elie Koptair
Parce que votre dette est PRIVEE.
Réponse de le 31/01/2015 à 11:44 :
@Elie Koptair
Parce que votre dette est PRIVEE.
a écrit le 31/01/2015 à 9:38 :
Abracadbra je fais disparaître la dette, moi Hollande je dis que la courbe du chômage doit baisser on en connait les résultats, abracadabre ou Madame Soleil, elle dit quoi ?
a écrit le 31/01/2015 à 8:52 :
Et apres...le portugal espagne italie france etc.... que des pertes comptables...L argent n a pas de valeur pour les politiques...normal ils n'ont jamais travaillé de leur vie...comme les nobles dans une royauté...mais ils sont tres forts pour en parler
Réponse de le 31/01/2015 à 11:53 :
J'approuve à 100% !
a écrit le 31/01/2015 à 8:52 :
en bref il conseille de faire cadeau; soit.
Mais avec ce nouveau gouvernement qui a déjà annoncé son intention d'augmenter de 30% les salaires avec de l'argent qu'il n'a pas, ne peut-on craindre de se retrouver dans la même situation dans 4 ans ?
a écrit le 31/01/2015 à 7:17 :
Voilà,un excellent article. Lorsque vous empruntez à une banque, l'argent sort de l'institution donc si vous ne le rendez pas, il n'y a pas perte, simplement un problème comptable. Il faut d'urgence créer un Prix Nobel de farces et attrapes.
Réponse de le 31/01/2015 à 9:50 :
Le carneval vient de commencer dans les regions de culture alémaniques !!
Réponse de le 31/01/2015 à 13:36 :
Ne pas confondre un particulier ou une entreprise qui peuvent faire faillite et un Etat qui ne le fait jamais, quand bien même il est en défaut de paiement. La France a été 7 ou 8 fois en défaut et la belle Allemagne plusieurs fois. quand à l'Irlande, son récent tour de passe-passe nous en dit long.

Avant d'écrire, apprenez de l'histoire... Lorsque le Reich a été en défaut pour payer les indemnités de guerre, ce sont les banquiers américains qui sont venus à son secours (plans Dawes et Young, création de la BIS, complétés par la suspension des dettes de guerre décrétées par le président Hoover)

Depuis le 15 août 1971 (inconvertibilité du dollar) la monnaie n'a plus d'autre contrepartie que les crédits (c'est le phénomène de la création monétaire). Si une entreprise fait défaut, une ou plusieurs banques peuvent l'absorber... Mais si c'est un Etat, c'est tout ce système abbérant qui implose... Et c'est ce qui se passe aujourd'hui ! Bon courage !
Réponse de le 31/01/2015 à 18:12 :
Un Etat en défaut de payement EST en faillite. Et ça fait mal pour sa population.

Sinon, la contre partie de la monnaie, c'est la confiance.
C'est pour cela que le monde entier investi au US, et pas un rond en gréce...
a écrit le 31/01/2015 à 6:03 :
Je suis toujours étonné par cette floraison de conseillers en économie qui n’ arrivent jamais au but de leur gesticulation intellectuelle, tout comme nos bons économistes de marché et tellement heureux de courir les médias leur raison de vivre en fait, qui devant les idioties qu’ils peuvent dire, voir toutes les sorties lors de la crise qu’ils n’ont pas vu venir d‘ailleurs, voudraient nous faire croire qu‘ils ont compétence. Nous avons de beaux spécimens en France, à gauche M. Attali à droite M. Minc deux célèbres têtes pensantes!!!! hommes dit de l’ombre à défaut du néant, qui entrent par les portes dérobées de l’Elysée chacun en son temps mais qui sur le fond n‘ont rien fait bougé en terme de croissance, de dette et de chômage. Il est vrai que leurs petites propositions sont excellentes pour rénover l’économie au niveau d’un quartier mais certainement pas au niveau d’un pays, voir notre économiste de ministre et sa loi sans grande envergure, ils l’ ont bien compris qu’ils sont dans un leurre car aujourd’hui ils se nomment essayistes, mot qui dépend plus de la boule de cristal que de vérités. En fait si une dette ne coute rien ou presque rien, comme dit cette tête bien faite!! effectivement la dette est une écriture ou du papier car la monnaie ne repose sur rien un ratio PIB/ dette mais les critères retenus pour le calcul du PIB sont-ils la réalité du poids d‘un pays si tout est argent nous pourrions pour la Grèce évaluer son patrimoine Panthéon, Acropole….. le faire rentrer dans une case de valorisation , on vend le port du Pirée pourquoi pas une part des monuments parce qu‘ils sont patrimoine de l‘humanité donc une valeur considérée comme inestimable alors on prend l‘inestimable comme coût de crayon pour la dette. Pourquoi ne pas tout effacer pour la Grèce puis par ricochet pour les préteurs ainsi de suite, au bout pourquoi de la monnaie, des cailloux pourraient aussi bien faire l’affaire au lieu d’user de l’encre pour imprimer, comme la BCE, la FED ou les banques centrales du Japon, de GB. En fait nous sommes arrivés par ce qu’ils désignent par GERER, soit à éditer de la monnaie soit à jouer sur des écritures on voit bien que tout cela repose sur rien de réel. On préconise de l’austérité qui apporte beaucoup de misère qui détruit des vies pour une poignée de personnages qui s’octroie le pouvoir de dire comment doit fonctionner le système, pardon leur système, qui n’est pas rationnel à la base car sans fondation. Le jour où les monnaies ont cessé de reposer sur un étalon réel, le système a été à la merci du bon vouloir de conseillers plus apte à jouer les Mme Soleil que sur une vérité d’échanges basée sur un étalon. Alors qu’est-ce qu’un économiste de marché, un matheu, de l’Equation, du SI, et surtout de l’Inconnu, basé sur du fondamental pas sur du concret et amoureux des médias pour son côté BC BG bien pensant!!!!! . Ceux qui tiennent et qui impriment la monnaie en fait ont décidé comment doit fonctionner le système si à la base il a permis de créer de la prospérité LE SYSTÈME devenu bancale que ces mêmes têtes pensantes!!!! refusent de modifier sur le fond car incapable de penser rationnel . Ce refus fait le bonheur des politiques qui eux englués dans un machin qui les dépasse, qu’ils veulent gérer par des lois dont beaucoup ne comprennent pas le contenu voudraient aussi nous faire croire à leur boule de cristal, avec encore dans notre pays deux beaux spécimens Mme Le Pen & son clone M. Mélenchon pour les autres illustres!!! politiques, de droite comme de gauche, incompétents l’essentiel est dans le discours qui se contredit tous les jours et tous au minimum, le doigt dans le pot de confiture, alimenté en permanence par la dette payée par la misère de ceux qui n’ont pas le ticket d’entrée pour le pot de confiture.
Réponse de le 31/01/2015 à 9:49 :
Minc de droite ?? Sa conversion doit être récente alors..
a écrit le 31/01/2015 à 0:14 :
est-il prêt à garantir ses dires avec ses propres fonds?
a écrit le 30/01/2015 à 23:57 :
C'est un homme a une drole de vision des emprunts. Une fois l'argent sorti de la poche du preteur, c'est terminé ! Il fallait oser..
a écrit le 30/01/2015 à 23:44 :
L'Europe ne verse que 500 mio aux demunis europens par an. Pourquoi donner aux grecs, logés, nourris, blanchi, plus de 200 ANS de financement des habitants les plus pauvres de l'UE , y compris de la Grece? POURQUOI ? parce que la Grèce c'est MAGUEULE et rien que la mienne...
Réponse de le 31/01/2015 à 6:49 :
Je suis sur que tu es le premier a donner au plus demuni. Et la Grece c:est "ma gueule"? Tu l'as vu leur gueule? Si elle te plait tant pourquoi ne pas y aller? Meme un voyage touristique te permetrait d:evaluer la situation.
Réponse de le 31/01/2015 à 11:08 :
Vous avez tres bien compris : pourquoi donner à la Grèce ces sommes colossales alors que les européens en ont besoin pour leurs propres populations , et qu’il y a des situations bien plus graves ailleurs? La Grèce n’est pas démunie : si elle a besoin d’argent pour "augmenter les salaires" « investir, » relancer », pourquoi ne vend elle pas un partie de ses biens, pourquoi ne loue telle pas ses terrains? comme l’on fait la France (privatisations, sols), et tous les autres pays de l’UE quand cela a été nécessaire ? pourquoi y aurait il une exception grecque ? C’est nous en France qui devont vendre et vendons ce qu’il reste de nos grandes entreprises , de nos batiments, pour financer la dette que veut nous coller la Grèce ? C’est pour eux qu’on a vendu des tas de batiments parisiens historiques, notre propre patrimoine? Mais bien sur !
a écrit le 30/01/2015 à 23:44 :
Il enfume qui il veut Pigasse, tout ce qu'il fait c'est reconnaitre le défaut de la Grèce et qu'il est stupide de faire confiance à ce pays car quand on a prêté cet argent, c'était un prêt et pas un don. Nous on n'aura pas de haircut quand on devra payer les impots qui correspondent à ce que les grecs ne nous rembourseront jamais alors qu'ils aillent en enfer.
a écrit le 30/01/2015 à 21:45 :
La Grèce a triché, les grecs ont triché. Tout le monde a triché là- bas. Quant à ce banquier qui nous donne des leçons...... Non, la fourmi française ne doit pas payer pour la cigale grecque! Que la Grèce paye ses dettes, point barre
Réponse de le 31/01/2015 à 6:50 :
"La fourmi francaise" tres bonne blague, une autre?
Réponse de le 31/01/2015 à 12:17 :
Je parlais des contribuables qui sont aussi des épargnants qui mettent de côté pour payer leurs lourds impôts, une autre?
Réponse de le 31/01/2015 à 18:49 :
quand il parle de fourni, ils ne parle pas de nos élus, mais juste du français moyen qui mets de l'argent de côté tout les mois parce qu'il voit le ciel s'assombrir. Nous avons le plus fort taux d'épargne d'europe je crois. Alors oui, le français est une fourmi
a écrit le 30/01/2015 à 21:37 :
Dire que la Grèce est devenu le laboratoire de l'Europe laisse dubitatif. l'Europe est malade, tout cela finira très mal. La BCE va réduire la dette, elle l'a fait pour l'Irlande et ne pourra pas refuser.C'est le contribuable qui devra payer.
a écrit le 30/01/2015 à 20:06 :
Les grecs doivent payer, c'est notre argent, notre droit. point barre.

Si ces gens ne comprennent pas le langage de la diplomatie, va falloir envisager sérieusement des options plus musclés.
Réponse de le 30/01/2015 à 20:10 :
C'est aussi ce qu'on aurait dû faire avec les allemands en 1953 (ça nous avait coûté bien plus cher à l'époque)...
Réponse de le 30/01/2015 à 22:13 :
Un peu de sérieux.
Fallait réfléchir avant de prêter à un Etat insolvable.
Réponse de le 31/01/2015 à 9:54 :
"Fallait réfléchir avant de prêter à un Etat insolvable."

Un Etat n'est jamais insolvable. Son peuple peut toujours payer. L'Etat grec fait 44% du PIB.

Sinon, vous défendez quelle position ? Non, parce que pour votre retraite et sécu, c'est quoi, sinon une dette de l'Etat ?Fallait faire attention avant de cotiser ?
Réponse de le 31/01/2015 à 18:14 :
Ce qui est en dehors du contrat n'existe pas. Est-ce que les contrat parle de cette histoire d'emprunt allemand qui justifirait de vous coller 650 euros d'impôt en plus cette année, ou vous délirez à fond ?


"Fallait réfléchir avant de prêter à un Etat insolvable."

Oui, moi aussi je suis contre toute forme de solidarité.
a écrit le 30/01/2015 à 20:02 :
Matthieu Pigasse petit bras. Pourquoi pas les 321 milliards de la dette grecque et puis la France pourrait aussi annuler 1 000 miliard. Mais peut-être ben qu'il y a des journaux à reprendre pas cher, et puis faire un peu des affaires avec le gouvernement grec qui serait alléger de 100 milliards.
a écrit le 30/01/2015 à 19:42 :
Lors de la première restructuration, grecque et irlandaise, le coût effectif pour les français avait conduit à repousser l'âge de la retraite à 62 ans (négociations Sarkozy). Donc, plutôt que nous pondre que le coût serait quasi nul, donnons les chiffres : entre 860 et 3100 euros par français selon que l'on est imposable ou pas. Cela, c'est factuel.
Réponse de le 30/01/2015 à 20:10 :
Exact.

Pas question de lâcher un centime à ces gens là.

En plus, cela augmente mécaniquement notre propre taux d'emprunt, donc, de fait, nous pénalise.

Nous avons aidé ces gens, et ils nous poignardent dans le dos !
Réponse de le 30/01/2015 à 20:21 :
dites il faut oser faire le rapprochement retraite et dette grecque . Navré mais ça n'a strictement rien à voir, renseignez vous sur la dette due aux retraites que ce soit du régime général ou ARRCO-AGIRC. merci de votre compréhension.
Réponse de le 30/01/2015 à 23:23 :
La retraite par répartition est impraticable depuis des lustres à cause de notre démographie. Ce n'est pas Grèce responsable de cette arnaque, mais nos politiques, trop lâches pour nous annoncer clairement la couleur et des gens comme vous, qui aiment croire au Père Noël même à l'age de la retraite et qui refusent la réalité. Vous me faites aux communistes qui continuaient à croire aux bienfaits de l'URSS après son effondrement, il y en a toujours qui mettent du temps à comprendre.
Réponse de le 31/01/2015 à 18:20 :
"dites il faut oser faire le rapprochement retraite et dette grecque . Navré mais ça n'a strictement rien à voir,"

L'Etat français à prêté à la grec directement, via le FMI, via le Fond de Stabilité.
Donc SI, forcément, ça a a voir, surtout pour un Etat déjà sur endetté comme le notre, qui est donc forcé de raboter les retraites pour maintenir un taux de dette acceptable pour pouvoir emprunter...

J'ajoute que derrière la gréce il y a l'Espagne, par ex.
Si des incertitudes existes, plus personne ne va nous prêter.
a écrit le 30/01/2015 à 18:54 :
incapable de trouver 45 mrds pour les français permettant de prélever à la source l'impot sur le revenu ... ces 45 milliards n'ont aussi qu'un impact comptable !
a écrit le 30/01/2015 à 18:41 :
... et une petite prime pour Mr Pigasse pour ses grandes idées ... et racheter quelques journaux en France...
a écrit le 30/01/2015 à 18:35 :
Moi aussi j'estime que 101 milliards d'euros de baisse serait possible !
a écrit le 30/01/2015 à 18:29 :
Merci Matthieu mais le "chef d'entreprise" que vous êtes n'a aucun conseil à donner (dans le sens d'une restructuration ou pas). Quand est-ce que les conseilleurs seront les payeurs ?? :D
a écrit le 30/01/2015 à 18:25 :
... et la méme chose pour les fraudes et tromperies qui ont été organisées par les banques pour masquer la réalité de l'état du délabrement de l'économie grecque... Aucune conséquence pour personne... d'ailleurs ce Pigase propose de continuer le méme petit jeu. Pas vu, pas pris.
a écrit le 30/01/2015 à 18:21 :
BH estime possible un Don d'un million d'euros de Matthieu Pigasse à BH.. Matthieu, si vous en êtes d'accord, je vous envoie mes coordonnées bancaires et ferai même un prêt à nos amis grecs de 10 % de cette somme..
a écrit le 30/01/2015 à 18:20 :
Encore un banquier qui a fumé la moquette. Aucun impact pour les français sauf que ce seront eux qui vont rembourser à la place des grecques (pour la quotte part de la France). Mais ce banquier "de gauche" pense peut être que la France fera de même. CQFD!
Réponse de le 30/01/2015 à 20:14 :
Personne ne remboursera. Et cela ne nous fera pas une bosse. Ce qui est passé est passé (c'est comme les emprunts russes).
Réponse de le 31/01/2015 à 18:31 :
La France en tous cas va rembourser. C'est évident. On ne la voit pas énerver 3/4 milliards de gars du sud, par exemple, en ruinant leur retraité. Ca va pas le faire.

Sur 40 ans, on peut rembourser. Bon, faudrait déjà stabiliser le budget, certes.. Et largement démanteler cette Etat inutile.
a écrit le 30/01/2015 à 18:16 :
Mathieu Pigasse a conseillé le gouvernement grec sur la manière de redresser l'économie: il a fait la preuve de sa compétence!
a écrit le 30/01/2015 à 18:04 :
Encore de la manipulation de la par de Mr pigasse, laisser entendre qu'effacer la dette grecs n'aura aucun impact pour les contribuable Français est mensonger.
La France a effectué un emprunt sur les marché afin de pouvoir prêter cette argent a la Grèce qui a l'époque ne pouvait pas emprunter sur les marchés. Le montant de cette emprunt est effectivement dans le ratio de la dette Français. Cependant si l'on fait un Haircuts de 100 milliard en faveur de la Grèce. on efface la dette de la Grèce a l'égard de la France mais les Français eux devront continuer a rembourser l'emprunt qui a été fait pour aider les grecs. Cout pour les Français pas loin de 40 milliards d'euros soit un montant qui n'est pas vraiment négligeable comme l'indique Mathieu pigasse.
Réponse de le 31/01/2015 à 11:49 :
Non, non. La créance de la Troika sur la Grèce résulte de création monétaire, et non d'un emprunt. Un QE avant la lettre, en quelque sorte . Donc, éteindre cette dette correspondrait à peu près à utiliser 1/20ème des 1 200 Mds € décidés par la BCE voici une semaine. Sans aucun cout fiscal pour les pays de la zone
Réponse de le 31/01/2015 à 18:28 :
"l'État français y perdrait jusqu'à 58,5 milliards d'euros"

Hum, non donc, et faudra éponger aussi les perte de la BCE du reste..


Ces tout de même étrange cette mode de gens qui pense que l'argent n'est que du papier... Ils veulent nous refaire Allemagne Années 20 ?
a écrit le 30/01/2015 à 17:53 :
Propos mensonger de la part de Mr pigasse, il dit que cela n'auras aucun impact pour les Français ce qui est faux. En effet a chaque remboursement des grecs le ratio de dette française diminue. En effet a chaque remboursement de la grece la France rembourse l'emprunt qu'elle a effectué pour mais si on fait un Haircuts de 100 milliard le ratio de dette française sera figer et ce sont bien les Français qui paieront a la place des grecs.
a écrit le 30/01/2015 à 17:43 :
Une proposition honnête .MerPigasse , faite le premier virement à titre personnel de 20 milliards sans contre partie . Vous recevrez une décoration de votre ami FH , vous ferez la une des journaux proches du pouvoir soit la quasi totalité et de ce fait vos homologues financiers qui doivent comme vous conseiller la Grèce vont s'empresser de vous imiter
Il n'en faut plus que 9 et nous sommes à 200 milliards
Réponse de le 30/01/2015 à 17:58 :
Vous devriez lire l'article pas uniquement le titre.
a écrit le 30/01/2015 à 17:40 :
Y'en a quand même un peu marre de mutualiser les dettes et de privatiser les profits!
a écrit le 30/01/2015 à 17:31 :
donc si juste un impact comptable aucun impact sur les deniers des contribualbles ??? donc personne ne va être floué ? donc pourquoi ne pas faire la meme chose avec la dette française ? incroyable que les journalistes reprennent ces propos sans les dénoncer !!
Réponse de le 30/01/2015 à 18:08 :
C'est incroyable les conneries que l'on peut entendre de la part de ces pseudo économistes, ne parlons pas des journalistes qui sont une simple chambre à écho. S'il est possible de supprimer nos dettes d'un simple trait de plume, pressons-nous de contracter un maxi d'emprunts.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :