Jacques Chirac sera jugé en novembre 2010 ou février 2011

 |   |  385  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Jacques Chirac sera jugé en novembre 2010 ou en février 2011 dans l'affaire des emplois présumés fictifs de la mairie de Paris. La procédure est susceptible d'être joint à une procédure jumelle instruite actuellement à Nanterre.

Jacques Chirac sera jugé en novembre 2010 ou en février 2011 dans l'affaire des emplois présumés fictifs à la mairie de Paris, a tranché ce vendredi le tribunal correctionnel de Paris. 

L'un des avocats historiques de Jacques Chirac, Me Jean Veil, a demandé au président de la chambre d'attendre la jonction de la procédure avec une autre procédure concernant l'ancien chef de l'Etat, qui se déroule actuellement à Nanterre et avec laquelle elle "présente des éléments de connexité". Une position étonnante puisque jusqu'ici les conseils de Jacques Chirac s'étaient toujours opposés à la réunion des deux dossiers. Le président Dominique Pauthe a accepté l'idée d'une jonction des deux affaires.

Redevenu un justiciable ordinaire depuis la fin de son mandat, Jacques Chirac a été renvoyé en correctionnelle le 30 octobre par la juge d'instruction parisienne Xavière Simeoni pour "détournement de fonds publics" et "abus de confiance". L'ancien locataire de l'Elysée devait initialement comparaître du 8 novembre au 8 décembre, aux côtés de 9 autres prévenus, pour 21 emplois présumés de complaisance rémunérés entre octobre 1992 et mai 1995 par le cabinet du maire de Paris, fauteuil qu'il a occupé de 1977 à 1995.

A Nanterre, c'est, selon Me Veil, pour sept emplois, que Jacques Chirac a été mis en examen, cette fois pour prise illégale d'intérêts. L'enquête s'est achevé en décembre, le parquet devrait prendre ses réquisitions d'ici "fin avril-début mai", et le juge d'instruction signer une ordonnance de renvoi ou de non-lieu "pour le début ou la fin de l'été", selon Me Weil. A ce titre, a-t-il argué, "je pense qu'il serait raisonnable au regard de la clarté des débats" de joindre les deux affaires.

C'est le 1er octobre, lors d'une nouvelle audience de procédure, que la 11e chambre fixera définitivement les dates du procès. Si Jacques Chirac bénéficie cet été d'un non-lieu à Nanterre, le procès parisien se tiendra vraisemblablement dès novembre. En revanche, si le dossier jugé à nanterre est renvoyé en correctionnelle, deux options se présentent: soit les deux dossiers resteront distincts et l'affaire parisienne sera jugée en novembre, soit ils seront joints et le double-procès se tiendra en février, à Paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2010 à 16:32 :
Inutile, coûteux et stupide.
a écrit le 26/03/2010 à 19:56 :
Est-ce que vous êtes sérieux?

Le journaliste ferait mieux de se relire avant de publier... Ou alors que quelqu'un passe derrière pour corriger!

La plupart des bloggeurs amateurs ne se permettraient jamais de telles énormités...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :