"La fin de l'euro serait la fin de l'Europe", selon Nicolas Sarkozy

 |   |  750  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Lors de ses voeux aux Français, le chef de l'Etat a prononcé un plaidoyer en faveur de la monnaie unique et de l'Europe. La France devra donc poursuivre sur la voie des réformes et de la réduction de ses déficits.

Nicolas Sarkozy a promis vendredi, une année 2011 "utile pour les Français", lors de ses voeux de Nouvel An. Le chef de l'Etat s'est engagé à défendre l'euro "de toutes (ses) forces". "Ne croyez pas, mes chers compatriotes, ceux qui proposent que nous en sortions", a-t-il dit au terme d'une année marquée par la plus grave crise de la monnaie unique depuis sa création. "La fin de l'euro serait la fin de l'Europe (...) Je m'opposerai de toutes mes forces à ce retour en arrière qui ferait fi de 60 ans de construction européenne (...). L'Europe est essentielle à notre avenir et à notre identité".

C'est la raison pour laquelle, a insisté le chef de l'Etat, "la France tiendra ses engagements en réduisant ses dépenses publiques et ses déficits, sous peine de voir son indépendance "gravement menacée". Je ne transigerai pas sur cet objectif", a-t-il ajouté en rappelant les difficultés des pays "qui ont voulu vivre au-dessus de leurs moyens". Seules concessions à ceux qui dénoncent la dictature des marchés, Nicolas Sarkozy a rappelé qu'il avait "toujours milité pour la préférence communautaire" et a promis qu'en cette année de présidence française du G8 (le groupe des principaux pays industrialisés) et du G20 (qui réunit les principales puissances économiques de la planète), la France défendrait l'idée d'un monde "plus régulé" et "moins brutal".  

Après avoir reconnu que la crise internationale, commencée en 2008, avait pesé lourd et exacerbé le sentiment d'injustice des Français, il a estimé que l'année 2011 s'annonçait "porteuse d'espérance" avec un retour de la croissance et les premiers fruits des réformes engagées. C'est notamment le cas, selon le président de la République, de celle du système des retraites. Ce dernier, a-t-il poursuivi, est désormais "à l'abri de la faillite inéluctable qui le guettait". La conviction du chef de l'Etat est donc "qu'il faut continuer inlassablement à renforcer nos atouts et à effacer nos points faibles en étant plus compétitifs, en formant mieux nos jeunes, en travaillant mieux".

Nicolas Sarkozy, dont nul ne doute qu'il sera candidat à sa succession en 2012, a ainsi fait valoir que la France ne pouvait pas se payer le luxe d'une "année d'immobilisme pré-électoral"."Nous allons donc continuer à réformer parce que c'est la seule façon de préserver notre modèle et notre identité" et "la seule façon de protéger la France et les Français" - un mot, "protéger", prononcé à cinq reprises... Le chef de l'Etat entend donc lancer en 2011 la création d'une branche de la Sécurité sociale pour aider les personnes âgées dépendantes, ainsi que  l'harmonisation des fiscalités française et allemande pour lutter contre les délocalisations". Il travaillera donc "sans relâche" avec le Premier ministre François Fillon, en qui il a redit avoir toute confiance, au service d'un retour de la prospérité française et de la création d'emplois.

Dans un tout autre registre, le chef de l'Etat a abordé les thèmes de la sécurité et de l'identité nationale. Il a réitéré son désir de mettre en place des jurés populaires dans les tribunaux correctionnels pour renforcer la lutte contre la délinquance. "Ainsi, c'est le peuple qui pourra donner son avis sur la sévérité de la réponse à apporter à des comportements qui provoquent l'exaspération du pays". Enfin, il a promis de défendre les principes républicains que sont la laïcité et le refus du communautarisme. La loi interdisant le port du voile intégral sera ainsi appliquée "dans l'esprit comme dans la lettre".

Majorité et opposition ont réagi de façon convenue à cette intervention de Nicolas Sarkozy. L'UMP, par la voix de Dominique Paillé, a salué "la lucidité du chef de l'Etat, son courage et son volontarisme". Le PS, par celle de Benoît Hamon, a fustigé un président manquant de "respect" à l'égard des Français. «Manque de respect pour leurs aspirations quand sept Français sur dix se sont opposés en vain quatre mois durant à la réforme des retraites», «manque de respect pour leur intelligence, quand le gouvernement s'est entêté à défendre une politique où se sont mélangés intérêt privé et intérêt général (...), manque de respect pour leurs efforts"...

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/07/2011 à 4:42 :
vive Sarkozy, vive la république et vive la France. bravo!! mr le président de faire des reformes, enfin depuis bien trop longtemps la France gaspille.
a écrit le 23/01/2011 à 13:28 :
Si vous étudiez les prophéties de Daniel donc la fameuse statue aux pieds d'argile et de fer représentant l'union impossible de nations "l'Europe", la véritable justice est proche. Amen
a écrit le 20/01/2011 à 14:31 :
l europe oui

l euro et mort le 28/.03/2011
a écrit le 19/01/2011 à 8:45 :
La crise de la dette en Occident fera des dégâts terribles avec la fin de l'euro et de l'Europe. Tous les dirigeants occidentaux Obama, Sarkozy, Merkel, etc, pourront se recueillir et se frapper la poitrine en disant : "Mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa !
a écrit le 19/01/2011 à 8:08 :
Il était pas bon en prospective dans les années 80 90 et pas mieux depuis qu il est notre président . On se croirait en 1967 ....
De plus je ne savais pas que je vivais au dessus de mes moyens.
Il sera peut être meilleur quand il sera réélu.
a écrit le 02/01/2011 à 15:10 :
Ces avoirs allemands à l'étranger viennent de l'excèdent commercial allemand. Si la France s'y met aussi, que adviendrait-il des autres économies? Restons donc réalistes et pensons au futur des générations à venir en essayant de faire une Europe juste. Il faut changer les règles du jeu de façon à permettre aux autres pays de l' EU de développer aussi un' économie performante.
a écrit le 02/01/2011 à 15:04 :
Constatons que: Selon le bureau des statistiques de la banque fédérale allemande: l'avoir des Allemands à l'étranger est passe de 67 Milliards en l'an 2000 à 809 Milliards en 2009, donc multiplié par dix. Ces avoirs augmentent chaque année grâce ou a cause de l'excèdent permanent commercial allemand.
Texte original en Allemand;
Das Problem: Mit jedem Überschussjahr steigen die Forderungen von deutschen Unternehmen, Privatpersonen und Banken gegen das Ausland. Laut Bundesbankstatistik haben die Deutschen zu Ende September 2009 ein Netto-Auslandsvermögen von 808,9 Mrd. Euro angesammelt. Im Jahr 2000 waren es erst 67 Mrd. Euro - und damit weniger als ein Zehntel.
a écrit le 02/01/2011 à 14:02 :
La fin de sarkosy serait la fin du drame Français.
Réponse de le 02/01/2011 à 14:32 :
Encore un peu de patience !
a écrit le 02/01/2011 à 13:09 :
La fin de l'euro ne signifiera pas plus la fin de l'Europe que la fin du franc n'a entraîné celle de la France. Cela dit, la monnaie commune se trouve face à un dilemme : soit les pays de la zone euro s'endettent pour favoriser les investissements, d'où un nouvel affaiblissement de l'euro, soit ils pratiquent une politique d'économies et de rigueur budgétaire, avec pour conséquence un coup de frein à une croissance déjà faiblarde. Par ailleurs, on ne voit pas quel remède pourrait assurer la survie de l'euro à terme en l'absence d'un consensus suffisant. L'Allemagne prône la création d'un Fonds monétaire européen, dont la France ne veut pas; la France plaide pour un gouvernement économique, que l'Allemagne repousse; l'Eurogroupe veut pouvoir émettre des euro-obligations, que l'Allemagne et la France rejettent. Mais le casse-tête de l'Europe n'est pas que financier, il est aussi économique. En sauvant l'euro, elle pénalisera ses échanges avec les pays émergents, Chine en tête. Avec l'euro, on est passé de 2001 à 2011 du rêve au cauchemar.
Réponse de le 02/01/2011 à 15:00 :
Puisque l'Allemagne prône la création d'un Fonds monétaire européen, dont la France ne veut pas et que la France plaide pour un gouvernement économique, que l'Allemagne repousse alors que l'Eurogroupe veut pouvoir émettre des euro-obligations, dont ni l'Allemagne ni la France ne veulent, pourquoi ne pas faire les trois? Et croyez moi il n'y a que comme ça que nous pourrons rétablir la confiance dans l'Euro.
a écrit le 02/01/2011 à 12:42 :
La fin de l'euro signifierait également la faillite de la politique individuelle des Etats et de la France notamment incapable de gérer correctement un budget. Il faudrait pour cela une baisse généralisée des très hauts salaires de la fonction publique et des ministères, moins de dépenses de prestige comme les supers buildings pour les administrations, mettre fins aux guerres et occupations dans les pays d'Afrique et en Afghanistan et cesser de construire de sHLM pour accueillir toute la misère humaine !
Réponse de le 11/01/2011 à 15:37 :
ENTIERMENT D ACCORD SUR TOUT
a écrit le 02/01/2011 à 12:33 :
Si je comprend bien l'Euro c'est l'Europe, plus brutalement cela veut dire "le FRIC c'est l'Europe" Comme le Fric actuel est complètement bidon on peu facilement se dire que l'Europe actuel est déjà terminé. "les pays qui vivent au dessus de leurs moyens" pas la France évidement qui peu continuer à jamais nous sommes vraiment les plus forts.
a écrit le 02/01/2011 à 10:42 :
Offense est faite aux fondateurs de l?Europe dont le but en 1957 était de bâtir l?union, le partage des ressources, et non de les capter et d?uniformiser les peuples d?Europe.
Ils n?imaginaient pas que la pérennité de l?UE serait liée ou compromise par une vulgaire monnaie unique. Ils comptaient sur la volonté, l?intelligence et la noblesse de c?ur des successeurs, pour continuer l??uvre, et en leur responsabilité pour préserver la souveraineté des états, l?indépendance et les différences, dont leurs monnaies nationales étaient un des piliers et enfin mise en commun des intérêts pour maintenir la paix et la sécurité.
Le fil conducteur est brisé et l?Europe dérive.
Réponse de le 02/01/2011 à 12:06 :
Je ne suis pas expert en construction européenne !
Mais j'avais cru comprendre que la monaie unique n'etait pas dans le projet des fondateurs !
De plus, il est évident qu'une europe féderale qui fonctionne est une europe qui est démocratique!! Le peuples de doivent pas, ne peuvent pas accepter une europe technocratique dirigés par une nomanklatura qui ne songe qu'a préserver des privilèges! Y aura t il une révolution ?? C'est possible, car en 1789 il fallait supprimer la noblesse et le clergé, aujourd'hui il faut supprimé les castes d'énarque et de très hauts fonctionnaires européens qui monoplisent pour leur interet propre les ressources et les pouvoirs !
Réponse de le 02/01/2011 à 12:08 :
Vous vous méprenez, les Pères de l'Europe étaient, fort heureusement, fédéralistes. Par conséquent la souveraineté propre des États ne devait non pas disparaitre, mais être incarné par une souveraineté européenne.
Réponse de le 02/01/2011 à 13:55 :
@Europe, Je regrette mais je trouve poste trop dans la droite ligne de l'europe!!
A savoir: une illusion ! Un bon exercice de réthoique pour des discussions sans fin
dans un ministère.
Je pose la question : COMMENT ??
Comment la souveraineté européenne
peut s'exprimé si la souveraineté de deux états
comme la France et l'allemagne sont en opposition!
Exemple : En matière d'armement nucléaire ! La France possède la bombe!
Les allemands non, et ils n'en veulent pas!!
Exemple : L'Allemagne est bien gérée: Dépenses = recettes, Modification de la constitution
pour garantir une bonne gestion et interdire les dettes!!
La France est mal gérée, Dépenses >> recettes !
COMMENT dans ces conditions faire éclore une souveraineté supplémentaire qui
soit reconnue, acceptée, qui aie une valeur !!!!
Il n'y a pas 36 solutions : Il faut que la souveraineté EUROPEENNE
annulle et REMPLACE les souveraineté nationnales !!!
Or la souveraineté européenne ne peut et ne doit etre basée que
sur des principes démocratiques!! Donc une élection au suffrage universel
d'un président de l'union européenne. Sachant que le dit président
choisi des ministres qui fairont appliquer une/des politiques en même temps
par tout les pays de l'europe!!!
C'EST BEAU UN REVE !!
Car voilà !
1: Les partis hommes/femmmes politiques nationaux et leurs partis sont
à des années lumière, d'être capable de présenter un programme commun et
donc une entente avec les partis similaires au niveau européen!!!
Le PS Français associé au parti de gauche allemand dans le but de présenté
un candidat commun à une éléction! J'attends de le voir pour le croire !
2: La conséquence de la fin des souverainetés nationales, représente la
fin des l'interet politique pour les postes nationaux !!! Ainsi
le président de la république française ne serait plus qu'un gouverneur!!
Or cela aussi les politiciens nationaux ne sont pas pret l'accepter!!!
Car tout les postes qu'ils veulent actuellement deviendraient alors
sans valeur!
3: Pour revenir à l'euro, la monnaie par principe est un élément
de la souveraineté d'un état!!! Or on voit bien que dans les dix
dernières années, on a voulu créer une monnaie sans donner à l'europe
les moyens de gérer cette monaie par le biais d'une politique économique commune!
Donc les états ont fait semblant de ceder une partie de leur souveraineté
à l'europe!! En effet, une politique économique commune, c'est d'abord, une harminisation
fiscale. Tout le monde en parle, mais elle ne vient jamais! C'est vraissemblablement,
d'obliger les états membres à une meilleur gestion. En un mot obliger la France à équilibrer
sont budget!!! Chose qui aurait dû être faite depuis le début de l'euro !!! (10 ans c'est long)
C'est aussi vraissemblablement de gerer de manière européenne (éventuellement une mutualisation) les dettes des pays
européens. Or on voit bien qu'en fin de compte chacun est reponsable de ses dettes!!!
Une fois encore l'on remarque que les pays ne souhaitent pas abandonner leur souveraineté au profit
de l'europe ! Et on voit bien aussi que les pays ne se veulent pas être collectivement responsable
au nom de l'europe !
==>Conclusion:
Votre europe et voué à mourrir ! Cette crise signera surement sont arret de mort !
Donc que cette europe est une illusion ! Et que vous faites un bon exercice de réthoique.
Merci d'avoir cherché à nous convaincre : Mais c'est LOUPE !
Réponse de le 02/01/2011 à 16:17 :
Je ne vais pas répondre à tout votre raisonnement.

Néanmoins, je crois percevoir que vous pensez que l'Europe serait viable à vos yeux si l'intégration était plus poussé (je pense qu'elle serait plus forte aussi) alors pourquoi prendre le contre pied des réformes possibles en plaidant pour une sortie de l'euro/de l'Union ? Ils faut plus d'intégration, pour que ça marche donc ne nous lamentons pas sur le système actuel et envisageons des progrès notamment grâce à l'initiative citoyenne qui est en place depuis Lisbonne. Les politiques seront obligés de suivre, et personnellement, que le président de la République deviennent un "gouverneur" ne me pose pas de problème.

En ce qui concerne la démocratie et l'Union, je pense comme vous qu'il faut qu'elle soit plus démocratique, néanmoins je ne me plaindrais pas d'une supposée absence démocratique actuelle de l'Union car je considère que ce n'est pas le cas. Je vous invite pour cela à comparer la nomination du président de la Commission à celle du Premier ministre britannique.
PM : nommé par le Roi ou la Reine (pas élu) a partir du résultat des élections législative et doit avoir la confiance de la chambre des communes
Présid Com : nommé par le Conseil européen (chefs d'État et de Gouvernement démocratiquement élus) à partir des résultats des élections au Parlement européen (démocratiquement élu). Lui et son équipe, ainsi que son programme doivent être approuvé par le Parlement par un vote.
Entre l'Union et le RU, l'Union me parait certainement plus démocratique.
Bref votre rhétorique ne me convint pas non plus, et je ne crois pas que l'Europe soit voués à cette prétendue et risible disparition.
a écrit le 02/01/2011 à 10:36 :
la fin de l'euro provoquerait la faillite immédiate des banques françaises gavées de créances pourries en euro auprès de clients devenus insolvables ,pays et organismes financiers grecs,portugais,espagnols,...etc.
C'est pour cela que le Président s'inquiète !
Réponse de le 02/01/2011 à 15:13 :
bonjour , c'est une logique financière qui va sombrer très vite !!!
Réponse de le 03/01/2011 à 4:59 :
Faillite immédiate des banques françaises et allemandes. L'Euro et l'Europe ne devraient pas survivre à la crise. C'est l'affaire de quelques mois, tout au plus un an ou deux. La confiance est perdue, donc tout est perdu. Il restera un champ de ruine. Une misère comme dans les pays du tiers-monde. L'incurie et les mensonges des responsables politiques est évidente.
a écrit le 02/01/2011 à 9:38 :
Et pourquoi l'euro ne subsisterait pas sans l'Europe ?
Vive l'Euro et l'Europe mais pas comme ça avec le nivellement par le bas.
a écrit le 02/01/2011 à 9:31 :
ce monsieur sarkozy devrait etre traduit devant une haute cour de justice pour avoir endetter a ce point la france idem pour rocard et juppe complices dans le grand emprunt. ce monsieur est d'une telle incompetence qu'il est mal placé pour dire si faut oui ou non sortir de l'europe. il ne faut pas oublier que 55% des electeurs avaient voter non et que 80% des elius et des journalistes etaient pour le oui alors on peut se poser des questions
a écrit le 02/01/2011 à 8:47 :
Tout notre système financier est en crise et cela est normal dans un monde ou tout pousse à s'endetter .Les particuliers comme les entreprises et les états. Depuis le début des années70 on s'amuse à créer de la monnaie virtuelle .Les banques battent la monnaie en lieu et place des états par le biais du crédit. Que l'on s'enrichisse sur le dos du particulier n'est déjà pas vertueux ; que l'on pratique à grande échelle sur le dos des états est anormal. La dernière invention c'est la notation des états par des agences spécialisées. La démonstration de l'incompétence des offices de notation Fitch, Moodys, Poors a été démontrée depuis bien avant la crise de 2007 ; On a la preuve aujourd'hui que ces agences ne furent pas toutes blanches lors de la crise des subprimes. En effet, elles avaient pour mission de noter les CDO . Ce sont des produits financiers qui détiennent plusieurs titres, dont les titres pourris liés aux crédits hypothécaires irremboursables. Ces produits crées de toute pièce ne correspondaient à rien sur l'échelle de notation mais eurent tout de même la meilleure note (AAA). Faut-il y voir une pression des banques?. Ces agences qui a l'origine ont été crée pour noter des entreprises et que la toute puissance de la finance a imposé pour juger de la santé économique des états sont à la base d'un système qui déresponsabilise le politique et qui amplifie la dette de tous les pays de façon artificielle. La dette a pour origine les lois dites Rothschild de M. Pompidou en 1973.Adaptées et amplifiées par le traité de Maastricht (article 104) qui interdit aux états de se financer auprès de leur banque centrale et impose de s'endetter auprès des marchés et banques privées, lesquels ne se privent pas de se sucrer largement en intérêts ; Ces intérêts représentent aujourd'hui en valeur, plus que l'argent emprunté. La dette à fin 1979 était de 239 milliards d'euros , déjà injustifiables ; la dette à fin 2008 s'établit à 1327 milliards d'euros ! Ainsi, entre 1980 et 2008, la dette a augmenté de 1088 milliards d'euros et nous avons payé 1306 milliards d'euros d'intérêts. Par la grâce de ces fameuses agences, qui suite à leur notation permettent aux marchés de prêter à des taux supérieurs à 8 % alors qu'elles se fournissent à 1% à la BCE les dettes s'emballent ; c'est un cercle vicieux voulu et entretenu par la finance internationale, et le pire c'est légal ! Il est temps que cette aberration économique soit battue en brèche, sinon quoique l'on fasse, même avec des mesures drastiques d'économie, nous n'en sortirons jamais.
Réponse de le 02/01/2011 à 10:44 :
En effet, la monaie n'est (quasiment) plus créée par les banques centrales mais par les banques privées par le biais des encours de crédits trés supérieurs aux capitaux des banques que permet la réglementation.

Mais si le crédit est uen forme de monaie, il ne faut pas oublier qu'elle est gagée sur une création de richesse future, et que cette dernière fasse défaut (crach immobilier par exemple) et tout l'édifica s'écroule ...
a écrit le 02/01/2011 à 8:39 :
Ce serait la fin d'une dictature.
Réponse de le 02/01/2011 à 10:11 :
L'Europe, une dictature ? Juste une question, pensez vous que le Royaume-Uni est une dictature ?
Si oui, je peux rien pour vous et vous n'êtes qu'un cas désespérer. Si non, je vous invite à comparer le système politique britannique et le système de l'Union, vous verrez que l'Union est plus démocratique de le RU. Je ne dis pas que cela suffit, mais c'est un fait.
Réponse de le 03/01/2011 à 5:06 :
L'Europe n'est peut-être pas une dictature mais sûrement pas un modèle démocratique. En France, il y a eu un référendum sur le traité de Lisbonne et la volonté du peuple a été bafouée. En France, il y a un parti légal avec des millions d'électeurs qui n'ont même pas un seul député au Parlement ! En France on a même fabriqué des faux électeurs !! Vivement la fin de cette mascarade.
Réponse de le 03/01/2011 à 7:51 :
C'est donc une dictature.
Réponse de le 03/01/2011 à 16:25 :
Ce n'est pas une dictature on vient de vous dire "coco" !

La volonté du peuple bafoué ? Je ne pense pas. Le vote sur la Constitution européenne était négatif car il s'agissait d'un vote sanction envers le gouvernement d'alors. En tant que bon Français, les gens on pensé sanction avant de penser avenir. Mais croyez moi, si le référendum c'était déroulé avec un Gouvernement un peu moins stagnant, la Constitution serait sûrement passé.

Fabriquer des faux électeurs ? tss j'aimerais bien lire l'article pour rigoler tellement c'est ridicule ...
a écrit le 02/01/2011 à 8:09 :
l"europe s'est tiree une balle dans le pied des que l'on ne tient pas compte du vote des peuples. L'euro a fait plonger bon nombre de francais dans la precarite, mais tout le monde s'en fout, Alors, certain vont vite dechanter, cette Europe est nulle, morte et sans aucune protection ; je ne parle meme pas de cette vilaine et insipide monnaie qu'est l'euro.
a écrit le 02/01/2011 à 7:14 :
Selon le bureau des statistiques de la banque fédérale allemande:
l'avoir des Allemands à l'étranger est passe de 67 Milliards en l'an 2000 à 809 Milliards en 2009, donc multiplié par dix.
Ces avoirs augmentent chaque année grâce ou a cause de l'excèdent permanent commercial allemand.

Bundesbankstatistik: Mit jedem Überschussjahr steigen die Forderungen von deutschen Unternehmen, Privatpersonen und Banken gegen das Ausland. Laut Bundesbankstatistik haben die Deutschen zu Ende September 2009 ein Netto-Auslandsvermögen von 808,9 Mrd. Euro angesammelt. Im Jahr 2000 waren es erst 67 Mrd. Euro - und damit weniger als ein Zehntel.
a écrit le 02/01/2011 à 0:52 :
l'europe et l'eurola plus grande escroquerie du siecle et du nouvel ordre mondial
a écrit le 01/01/2011 à 22:37 :
Bonne Année l'Europe! Bonne Santé l'Euro!
Meilleurs Veux la France, exception européenne, sans peur et sans reproche...
Le pire est derrière nous, bonne année 2011 à toutes et à tous !
a écrit le 01/01/2011 à 19:03 :
Quand on construit une Europe et un Euro comme une fin en soi, comme un but à atteindre en faisant l'impasse sur certain aspect démocratique, nous pouvons dire que ce n'est qu'une idéologie! L'Europe et l'Euro doivent d'être un moyen pour atteindre un but et non le contraire...
Réponse de le 01/01/2011 à 23:23 :
Entierement d'accord!
a écrit le 01/01/2011 à 18:47 :
Hausse de tous les prélèvements, prix, taxes, impots.... Les classes moyennes sont en bas du Y de N SarkosY, quelle branche prendre ?...une partie va s'enrichir et l'autre basculer dans la précarité. Les plus démunis ne paient pas d'impot, les plus riches ont les moyens de les "retravailler", et au milieu...... ce sont eux qui les payent pour les autres. Idem pour les entreprises, les grosses CAC40 ses copines n'en payent pratiquement pas, les TPE et PME sont obligées de payer pour elles.......De plus, Il va tellement lentement pour réformer la France qu'on pourrait penser qu'il veut nous faire comprendre que seul un second mandat lui permettrai de la terminer (ou de commencer quelque chose de significatif)....
Réponse de le 01/01/2011 à 20:11 :
NS a toujours fait un calcul politicien ! A savoir, ne pas faire de réforme juste des réformettes inutiles et pas terminées, pour ne pas trop être mal vu et se laissé une chance d'être populaire pour un nouveau mendat !!!!
Mais pas de chance, il y a eu une crise!!!!
a écrit le 01/01/2011 à 17:39 :
Mais quand va-t-on faire avec l'Europe et non pas avec le Monde ?Certes , il faudrait que nos financiers et possedants ne demandent que 5% de plus par an et non pas 20 ou plus ? Ainsi il y aurait l'industrie et moins de chomeurs car jamais , nous ne pourrons concurencer la Chine , l'Inde etc ....l'argument que nos economistes politiques nous rabachent souvent :(il faut reduire les coups ) montre ses effets positifs n'est-ce pas ? 8 millions qui vivent avec 900? par mois en France
a écrit le 01/01/2011 à 17:35 :
J'adore les commentaires anti-Euro: "Sortons de l'Euro!". Autant dire scions la branche sur laquelle nous sommes assis! Avec un retour au Franc ils se retrouveront avec 20% au minimum de pouvoir d'achat en moins, mais ils applaudissent!
Comme si un retour au Franc allait résoudre nos problèmes!
Ensuite, on ne veut pas entendre tout ces gens geindre...
Réponse de le 01/01/2011 à 17:56 :
Je suis tout à fait d'accord, si on sort de l'euro (ou pire qu'on sort de l'Union), ils chialeront tous au bout d'un ou deux ans et supplieront qu'on la réintègre. Bien sûr ca prendra du temps pour qu'on se conforme au nouveaux actes pris, ce qui ferait que la France reculerait encore. Pour ceux qui raisonne encore en terme de "France" je rappellerais que nous ne sommes qu'une puissance moyenne en constant recul, alors que l'Union européenne est une puissance émergente qui si nous la faisons enfin progresser politiquement fera peur au BRIC (BRICS puisque l'Afrique du Sud les a rejoint !). Pour l'instant ils craignent l'Union en devenir et nous rient au nez en vous voyant hésiter alors même que de leur côté ils copient notre modèle (ex. Union des nations sud américaines, Union africaine, etc.). Alors par pitié, un peu de bon sens ! Je ne raisonne qu'au niveau européen et je ne vois que du potentiel.
Réponse de le 01/01/2011 à 19:35 :
Oui Europe, enfin un commentaire un peu optimiste. L'Europe reste à construire encore et encore. Elle n'est pas sans défauts, mais c'est une des plus admirables constructions politiques de l'occident, et il faut la parfaire. C'est évidemment très compliqué à cause notamment des langues, des histoires différentes, mais il y a un potentiel énorme de savoir et de savoir faire. Mais les français semblent attendre l'apocalypse avec délectation, ils adorent baisser les bras (tout en laissant certain travailler pour payer tous leurs services sociaux).
Croire que revenir au Franc résoudrait les problèmes de la France est d'une incurie sans nom...
Réponse de le 01/01/2011 à 22:32 :
L'euro est une hérésie économique qui a permis de faire fonctionner la planche à billets et d'endetter les peuples européens. Ceux qui adulent l'euro ne sont pas ceux qui se lèvent tôt le matin.
Réponse de le 02/01/2011 à 10:09 :
Merci pour vos suppositions mais vous vous trompez je connais les mêmes problèmes que tout à chacun et fais partis de ladite France qui se lève tôt et cela ne m'empêche pas d'avoir l'opinion que j'ai et que beaucoup d'autres partagent (car l'euroscepticisme borné ne constitue pas la majorité). L'Europe, et l'euro sont nécessaires, les défauts de l'euro seront résolus par plus d'Europe. Le peuple européen n'est pas le plus endetté, notamment les Français, et à ce propos vous n'avez qu'à regarder l'article paru sur ce site il me semble il y a quelque temps. Après vous verrez, un retrait de l'euro -> baisse de notre PIB, isolement de la France, chômage, etc. et vous serez les premiers à critiquer le gouvernement qui osera faire cette folie ...
a écrit le 01/01/2011 à 16:59 :
Sortons de l'euro !
Sortons de l'europe !
Parce qu'il y en a marre de ces technos à Bruxelles qui nous disent ce que l'on doit faire!
Assez de verser des milliards à l'europe en pure perte !
Sortons de l'europe !
Reprenons notre liberté !
Assez de financier les banques de l'irlande, de la greces, etc.....
Reprenons nos billes et partons !
a écrit le 01/01/2011 à 16:40 :
N'importe quoi ! Il ne s'agit pas de respect !!!!!
Il s'agit d'économie !!!!
La France coule, les emplois disparaissent comme neige au soleil !
La crise paralise l'économie de l'europe, de la France, les banques menacent de couler
et lui.... TRANQUILE : il nous dit : " ....difficultés des pays "qui ont voulu vivre au-dessus de leurs moyens". "
Ou sont les mesures économique d'urgence pour 2011!!!
Ou sont les mesures sociale d'urgence pour 2011!!!
2011: est une année charnière, donc critique ! Il faut à tout prix rétablir la confiance des français, et soutenir leur pouvoir d'achat, sans quoi la paupérisation des français sera
incalculable, la défiance insondable, l'exode des classes moyennes imminants, les délocalisations inintérompues !!!!!

AGISSEZ Monsieur le président
Réponse de le 01/01/2011 à 18:24 :
Désolé, S.O.S, mais notre Président a déjà agi : il a commencé depuis longtemps à revendre les biens de la France à des prix dérisoires.
Pour la "confiance", il se pourrait que vous soyez le seul a en avoir encore vu la légère crise actuelle. Sinon, meilleurs voeux de bonheurs pour cette magnifique année à venir.
a écrit le 01/01/2011 à 16:33 :
En quittant l'Euro, nous devrons nous raccrochez au dollar et son risque de chute. Je ne sais pas vous, mais moi, je ne joue pas.
Réponse de le 01/01/2011 à 17:04 :
Il faut un étalon OR ! Un franc français OR !
C'est du vu et du revu ! Mais ça marche !
Réponse de le 01/01/2011 à 17:58 :
Un étalon or ? Vous savez bien sûr que ca a déjà causé des crises pour dire ca ? ou alors vous êtes juste un nouvel incompétent en France ?

Quitter l'euro, et adieu notre niveau de vie ...
Réponse de le 01/01/2011 à 22:43 :
C'est kif-kif selon moi, un niveau de vie de nos jours supérieur à une monnaie franc... mais avec le mécanisme de dette, et la réduction des avantages sociaux pour combler les déficits sous peine de ne plus pouvoir continuer à emprunter fait que l'on aura, de toute facon, la même impasse...
Réponse de le 02/01/2011 à 9:55 :
@Euro euro et re-euro ,
J'approuve le commentaire de Rémy ! De toute manière ça change pas grand chose : ON EST RUINE !!
Si on quitte l'euro, c'est une perte de 30% de pouvoir d'achat !
Si on garde l'euro, il faut impérativement équilibrer les dépenses publiques!!!
On ne peut plus emprunter en euro !!!!
Donc il faut que les dépenses sociales soient financées individuellements et plus par la sécu ! Cela imposera une hausse des cotisations des mutuelles ! De plus il faudra équilibrer les systèmes de retraites! Donc il faudra cotiser d'avantages, de manière obligatoire et aussi "volontaire" aux caisses complémentaires!!
Donc on revient à une baisse de 30% du pouvoir d'achat !!!!!
Donc j'approuve Rémy ! C'est du pareille au même !
a écrit le 01/01/2011 à 16:33 :
NS voulait être jugé sur les résultats !!!
Et bien la note est une zéro pointé !
Assez, que NS ne fasse plus rien, on moins il ne fera pas de bétise !
Qu'il gére les affaires courrantes jusqu'en 2012: Ou mieux encore : Qu'il donne une démission!!!!
a écrit le 01/01/2011 à 16:30 :
FOLIE ! C'est de la folie pure et simple !
"..... la création d'une branche de la Sécurité sociale pour aider les personnes âgées dépendantes......"
Qui va payé pour tout ça !!! Les classes moyennes, evidemment ! Elle sont couverte d'impots les classes moyennes !
Elles sont déclassées vers la pauvreté et la précarité les classes moyennes !
Stop à l'impot !!
a écrit le 01/01/2011 à 16:25 :
Les réformes ! Aucune réforme qui tienne la route n'a été faite !!!
Les retraites ??? : Il faudra reprendre la question en 2017 ! On nous prends pour des imbécoles !?!?
La réforme du pole emploi : Une calamité !
La réforme de la justice : "....jurés populaires dans les tribunaux correctionnels...."
Cela est utile pour endormir les cotoyens!!
Ou sont les mesures économiques, les mesures en faveur du pouvoir d'achat, les mesures en faveur de l'emploi !?!?
Vivement 2012 !
a écrit le 01/01/2011 à 16:21 :
Le voeux de, et la fin de l'euro....
C'est de la communication ! Du bla bla lainifiant !
Personne ne veut plus de cet euro qui nous oblige à dépendre de bruxelle et de ces technos incompétants, qui ne pensent qu'a se remplir les poches au détriments des cotoyens français !
Assez de l'euro, assez de l'europe !
a écrit le 01/01/2011 à 16:16 :
Et bien soit ! Finissons en avec l'euro et d'un seul coup d'un seul avec l'europe !
Retrouvons notre liberté d'action financière!
Règlons nos problème avant d'importer ceux des autres !
a écrit le 01/01/2011 à 16:09 :
Ne nous avait on pas prédit que voter non à la constitution serait catastrophique! Et pourtant la terre continue de tourner, et les riches grâce à l'euro sont encore plus riches
Il faut arrêter de prendre les français pour des benêts.

Je dis non à l'euro et je demande un référendum.
Réponse de le 01/01/2011 à 16:54 :
La terre tournait sans nous, et les continuera après nous !
Il faut un le référendum sur l'euro ! (sortie de l'euro)
Il faut un référendum sur l'europe ! (sortie de ll'europe)
Il faut rendre au peuple la parole !
Réponse de le 01/01/2011 à 18:01 :
Vous me faites rire. L'UE et l'euro nous protège. Vos problèmes sont : 1. que vous ne la connaissez pas assez ; 2. et que vous n'avez pas les compétences pour juger de ce qui est bon pour vous (ce qui est le cas de la majeure partie des français, une bonne réforme de l'éducation avec des cours d'éco pour tous serait excellent tiens !)
Réponse de le 01/01/2011 à 22:16 :
Les Français ont des lacunes à combler en culture économique, c'est vrai,
croire que l'euro nous protège, et que l'Europe est idéale, c'est prendre les gens pour des imbéciles.
Réponse de le 02/01/2011 à 9:21 :
@Euro et europe toujours plus , Etes vous fonctionnaire européen ?
il faut l'etre pour défendre avec tant d'acharnement l'europe !
Avez vous peur de perdre vos avantages ! notez que je ne dis pas
privilèges!
Vous avez un discours bien paternaliste !
J'avoue qu'il ne me plait guère, en effet je goute fort peu
le style "Gamin, tu vas manger ta glace,et retourner jouer au bille !"
Alors je prends mon plus beau clavier et je commence
par dire que l'euro contrairement à votre discours est un leure !
En effet, cette monaie est condtruite sur le modèle de l'ancien marck
allemand. Ce qui signifie, et c'est d'ailleurs logique qu'à la création
de l'euro, il y eu un taux de conversion entre les francs français et l'euro (6,55957 FF pour 1?) !
Il n'y a pas de secret : A l'époque le mark allemande s'échanger à 1 Marck pour 5,9 FF !
Mais ou est le hic ? C'est que grace à l'euro, la france à emprunter à
des taux inférieures à ceux auxquels aurait dû prétendre!!!!
Donc la France, comme la Grece et les autre, a été autorisée à s'endetter
au prix allemand, c'est à dire moins chère qu'avant le passage à l'euro !
Donc l'euro à poussé les politiques vers un endettement supérieur, car celui ci
etait simple, facile, sans douleur !!!
Donc l'euro ne nous à pas protégé, mais nous a donné l'illusion que nous étions riches,
et que notre économie est/était similaire à celle de l'Allemangne!!!
Ce qui évidemment est FAUX!
L'euro nous à donné l'illusion que la France était/est bien gérée!!!
Ce qui évedemment est FAUX!! (le déficite public est classique en France)
Ici, j'ouvre une paranthèse sur l'endettement facile et sans douleur qui correspond
en tout point à la thèorie économique Kenesienne, qui consiste à accroitre la dette,
pour obtenir de la croissance!!!!
Pour ma part, après 30 d'accumulation de dette en France, et le constat que la croissance,
n'est pas au rendez vous. J'admet que je penche maintenant plus pour les théories de Schumpeter,
HayeK. @Euro et europe toujours plus, je vous laisse découvrir leurs idées!
Mais revenons à notre europe !
Vous me parlez de compétance, mais quelles sont les compétances administrations européennes???
Puisque je n'ai pas de compétance ! J'ai contrairement à vous de la bonne foi, et du bon
sens !!!!
En effet, pourquoi soutiendrais je une europe non démocratique, dans laquelle, les fonctionnaires
de Bruxelles décide de tout et surtout de RIEN. En particulier de la taille de petits poids, oupps
pardon, je voulais dire du taux de beure de cacaouette dans la chocolat!
Donc le contribuable français gaspille tout les ans 2 milliards en impots versé à l'europe !
Et vous venez me parlez de compétances!! Quelles sont les votres ? A part de rédiger un n+1ème
rapport qui vide de sens, qui n'interre personne et qui finira dans la corbeille à papier!
Je persiste et je signe, l'europe est peu démocratique car le parlement européen n'a que peut
de pouvoir que les commissions et les administrations.
L'europe est non démocratique, car le président de n'est pas élu démocratiquement!!!
Donc, oui, il faut objectivement se poser la question : " veux t on de cette europe ??? "
Et tant pis si les quelques milliers de fonctionnaires europeens sont virés !
a écrit le 01/01/2011 à 15:50 :
je suis navré mais cette Europe depuis le début est voué à l'échec, concurrence déloyale, coups de main d'oeuvres différentes entre états, euro qui pénalise les exportations, coups de la vie exorbitant que du négatif..... je suis perplexe et anti euro
a écrit le 01/01/2011 à 15:49 :
QUELLE INDEPENDANCE MR SARKOZY CELUI DU CAPITALISME
a écrit le 01/01/2011 à 15:47 :
Si seulement, c'était vrai!
a écrit le 01/01/2011 à 15:45 :
En bradant les nombreux biens de la France, comme d'habitude, ça devrait le faire...
a écrit le 01/01/2011 à 15:29 :
Faut il encore que l'Europe existe, car chacun joue dans sa cour en prenant seulement ce qui l'intéresse, voir les possibilités fiscales en Irlande, les problèmes des rom en Roumanie importés en France. Beaucoup de fonctionnaires qui passent beaucoup de temps à définir et imposer la taille des petits pois. Des députés anti européen qui siègent au parlement Européen. Oui il est urgent de se tirer de ce piège à c..s.
a écrit le 01/01/2011 à 15:21 :
ça signifiait surtout la fin des capitalistes acharner et la fin spéculation à outrance, vivement que tous ça s'arrête c'est un cauchemar que l'ont vie depuis qu'il y l'EU, la monnaie unique signifie tous simplement la fin de indépendance des nations faisant partie de l'EU. En gros ont va devenir comme une équipe de foot un esprit pour tout une équipe, mais vla l'équipe.

Vivement 2012 que tous ça prenne fin !!!
a écrit le 01/01/2011 à 15:18 :
nous ce qu'on veut c'est la fin de sarko
Réponse de le 01/01/2011 à 16:57 :
ce type devrait etre jugé par un tribunal pour avoir mis le pays en lambeaux
Réponse de le 06/01/2011 à 12:36 :
Imaginez où nous en serions si, comme je le suggère depuis 20 ans, nous avions dans notre Code Pénal: le crime de trahison économique !
Jean-Claude Meslin

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :