Gemplus revoit en baisse les conditions de son entrée en Bourse

La défiance des investisseurs à l'égard des valeurs technologiques a fait une nouvelle victime. Gemplus, l'un des principaux acteurs mondiaux du marché de la carte à puce, a été contraint de revoir à la baisse ses prétentions pour son introduction en Bourse, sur le Nasdaq américain et le Premier marché de la Bourse de Paris. La nouvelle fourchette se situera entre 5,75 euros et 6,25 euros, contre un prix initial allant de 7,25 euros à 8,25 euros, ce qui correspond à une baisse de plus de 22% de la valorisation médiane du groupe. "L'évolution de cette fourchette de prix est directement liée à l'évolution défavorable des conditions de marché depuis le lancement de l'opération en particulier la récente baisse du Nasdaq", indique Gemplus. Autre ajustement, le placement global pour les institutionnels et l'offre à prix ouvert pour les particuliers, qui devaient être clos le 4 décembre, ont été prolongés au 6 décembre. La société de Marc Lassus prévoit par contre toujours de réaliser une augmentation de capital à hauteur de 15 millions d'actions nouvelles, et la cession de 63,4 millions d'actions existantes par ses actuels actionnaires, pour un montant total de 600 millions d'euros. Créée en 1988 à Gemenos, près de Marseille (sud), la société produit aujourd'hui plus de 2 millions de cartes par jour. Ses dirigeants soulignent que sa stratégie lui permet d'être de plus en plus profitable, au fur et à mesure que les performances des cartes augmentent, grâce à la fourniture de solutions complètes, incluant des logiciels de plus en plus complexes et une activité de fournisseur de services. Avec 41% du marché mondial, soit plus du double de son plus proche concurrent (l'américian Schlumberger), Gemplus est le leader incontesté sur le marché des cartes pour les téléphones portables. Cette activité, qui constitue 75% de son chiffre d'affaires, a représenté 481 millions d'euros au cours des neuf premiers mois de 2000, soit le double de la même période de 1999. L'introduction en Bourse de Gemplus a pour but de "soutenir sa croissance", se contentent d'indiquer les dirigeants du groupe. Ils reconnaissent qu'elle permettra des acquisitions dans un domaine où les équipes d'informaticien écrivant les logiciels multi-applicatifs sont très longues à constituer.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.