Le point sur... les warrants

 |  | 572 mots
Lecture 3 min.
Les call warrants adossés à des valeurs de la « nouvelle économie » connaissent un fort engouement et un essor de leur volatilité implicite. Les secteurs sous-jacents concernés sont-ils exactement les mêmes de part et d'autre de l'Atlantique ?Aux Etats-Unis, le thème de la « nouvelle économie » est l'apanage de nombreuses valeurs dispersées, dont le métier est bien défini. Il s'agit d'Amazon ou encore d'AOL, qui sont autant de pure players. En Europe, en revanche, peu de valeurs isolées avec une capitalisation significative ont ce statut. L'essor de la « nouvelle économie », avec tout ce qu'elle implique, est par conséquent monopolisée par des valeurs de l'économie classique récemment recyclées. D'où, d'une part, la similitude entre les parcours boursiers de France Telecom et Canal +, ces derniers mois, et l'évolution moyenne des valeurs du Nasdaq. Et d'autre part, la survalorisation et le surplus de volatilité des opérateurs européens de télécommunication vis-à-vis de leurs homologues outre-Atlantique. L'essor de la volatilité implicite de ces quelques valeurs de la cote touchées par la fièvre de la « nouvelle économie » devrait toutefois se replier vers des niveaux plus traditionnels lors de l'introduction en Bourse de leurs filiales les plus sensibles à ce thème, comme c'est le cas avec Wanadoo et France Telecom. Seul un tel transfert de volatilité est de nature à apaiser les à-coups sur les titres des grands opérateurs et les valeurs de la « convergence ».Le secteur de la distribution bénéficie de nouveau des faveurs des investisseurs. Comment ont parallèlement évolué les call warrants sur Carrefour ?La volatilité implicite des warrants sur la valeur Carrefour a commencé à bondir lors de la chute du titre, au cours des deux premiers mois de l'année. Cette baisse a été jugée exagérée et trop brutale par les investisseurs, d'où un engouement pour les call warrants adossés au titre dès que celui-ci a flirté avec les 130 euros. Depuis, ce sont les effets d'annonce qui alimentent cette volatilité. La publication des résultats pour 1999 et l'alliance avec Sears et Oracle pour la mise en place d'une plate-forme électronique de transaction entre les fournisseurs et la grande distribution a notamment été l'occasion de rattraper une partie de la correction de la valeur et de conforter le bond de sa volatilité implicite. Et la divulgation imminente de la stratégie internet du groupe en direction de la clientèle finale maintient encore un biais à la hausse sur la volatilité. Résultat, la volatilité implicite des call warrants à la monnaie de maturité un an avoisine aujourd'hui 47 %, en phase avec sa volatilité historique. On n'est pas très loin des volatilités des valeurs de la « convergence » en général.A l'heure où la volatilité implicite varie au jour-le-jour à un rythme élevé, à quelle cadence réajustez-vous les fourchettes que vous proposez dans le cadre de votre contrainte de tenue de marché ?Autant la tenue de marché de tout émetteur s'adapte automatiquement à l'évolution des sous-jacents, autant elle ne peut pas coller à toutes les variations au jour-le-jour de la volatilité implicite de notre marché de couverture, le Monep. D'autant que les sauts de volatilité y sont de plus en plus amples et brutaux. L'ajustement des fourchettes des émetteurs ne peut donc se faire au fil de l'eau et demande un laps de temps. Cette contrainte technique est vrai pour tous les émetteurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :