Les opérateurs allemands vont partager les coûts de l'UMTS

 |  | 334 mots
Les six opérateurs de télécoms allemands détenteurs d'une licence UMTS sont désormais autorisés à partager les coûts de construction et d'infrastructure des réseaux, après avoir déboursé plus de 7 milliards d'euros par licence. L'autorité allemande de régulation des télécoms (RegTP) a donné ce matin lors d'une conférence de presse à Bonn son accord sur un assouplissement des lois régissant les alliances entre groupes. De manière limitée toutefois : il ne faut pas que la coopération entre les opérateurs les obligent à modifier le cahier des charges lié à l'exploitation des licences.Les opérateurs vont pouvoir partager leurs stations radio, leurs tours et leurs antennes de transmission. Le coût de chaque réseau est estimé pour certains à 8 milliards d'euros. Selon Viag Interkom, quatrième opérateur mobile allemand contrôlé par le britannique British Telecom, ces nouvelles mesures vont lui permettre de baisser ses coûts de 20 à 30%.Certains opérateurs espèrent que le ReGTP ira encore plus loin, notamment en restituant le prix des licences pour ceux qui fusionneraient ou en permettant aux groupes étrangers de partager entièrement les réseaux nationaux. De son côté, Vodafone a annoncé qu'il s'opposerait à toute décision pôrtant sur la modification des licences.Les mesures prises par la ReGTP devraient surtout profiter aux petits opérateurs (MobilCom ou le consortium Sonera/Telefonica) qui doivent entièrement bâtir le nouveau réseau, là où Vodafone ou Deutsche Telekom, en possédant déjà un réseau de deuxième génération, seront exposés à des coûts moins élevés.T-Mobil (filiale de Deutsche Telekom), Viag Interkom (BT), E-Plus (KPN), le consortium 3G (consortium réunissant Telefonica et Sonera), Mannesmann (racheté par Vodafone) et MobilCom (dont France Télécom possède 28,5%) ont mis quelque 8,4 milliards d'euros chacun sur la table en août dernier pour décrocher l'une des licences mises en enchères par Berlin. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :