Le CAC monte en attendant les statistiques américaines

A l'instar des autres places européennes, la Bourse de Paris s'inscrit en forte hausse à la mi-séance, à la faveur d'un rebond qualifié d'essentiellement technique par les professionnels. La progression de plus de 4% du Nasdaq hier soutient les valeurs technologiques, tandis que, récemment " massacré ", le secteur bancaire effectue un rattrapage. Sur le plan économique, les investisseurs ont bien accueilli la hausse limitée des prix de détail (+0,2%) en France le mois dernier, qui montrent que l'inflation reste sous contrôle. Par ailleurs, même si elle a été révisée en baisse de 0,5 à 0,4% au deuxième trimestre, la croissance du PIB français reste la plus forte de la zone euro. Le rebond de ce matin demeure fragile, même si le contrat future décembre sur Dow Jones laisse espérer une poursuite de la hausse à Wall Street. Trois indicateurs américains sont en effet attendus cet après-midi, dont deux avant l'ouverture des marchés new-yorkais. Les ventes au détail et les prix producteurs de septembre seront publiés à 14h30, suivis à 15h45 par l'indice préliminaire de confiance de l'Université du Michigan pour le mois d'octobre.A midi cinq, le CAC 40 gagnait 3,84% à 2864,34 points, dans un volume d'affaires relativement étoffé avec près de 1,5 milliard d'euros traités sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie progresse de 2,95%, tandis que le Dax s'adjuge 3,67% à Francfort. Sur le marché des changes, l'euro se reprend légèrement pour s'échanger à 0,9865 dollar.Plus forte hausse du CAC 40, Alcatel avance de 11,65% à 2,97 euros dans le sillage de la progression de 4,42% hier. Le titre continue en outre de bénéficier du relèvement de la recommandation de HSBC de " sous-performance " à " performance en ligne ".France Télécom progresse de 6,89% à 10,24 euros. Le gouvernement étudie la création d'un établissement public spécifique destiné à participer à la recapitalisation de l'opérateur, rapporte l'agence Reuters en citant des sources proches du dossier. Cette structure emprunterait auprès des banques pour participer à l'augmentation de capital de 15 milliards d'euros nécessaires. Cet emprunt serait ensuite remboursé par des cessions. D'autre part, UBS Warburg a abaissé son objectif de cours sur le titre de 34 à 8 euros. L'intermédiaire a également abaissé son objectif pour Orange, de 8,9 à 5 euros. Orange gagne 6,87% à 5,29 euros. Wanadoo progresse de 8,10% à 3,75 euros. La filiale d'accès internet de France Télécom continue de bénéficier des bons résultats de l'américain Yahoo !.Cap Gemini prend 4,26% à 16,16 euros, également soutenu par le rebond de l'indice technologique américain. STMicroelectronics avance pour sa part de 6,07% à 13,625 euros, dopé par le rebond de 6,16% de l'indice des semi-conducteurs de la Bourse de Philadelphie (SOX).Altran Technologies réduit ses gains et ne prend plus que 5,88% à 2,88 euros. Le titre a chuté de 45% jeudi à la suite d'un article du Monde selon lequel le groupe aurait publié des taux d'affectation de ses ingénieurs supérieurs à la réalité, sous-estimant ainsi le ralentissement de son activité. L'agence Bloomberg rapporte que la société de conseil technologique a décidé de lancer une enquête interne sur toutes ses filiales dans le monde afin de vérifier le fondement des points soulevés par la presse.TotalFinaElf s'adjuge 3,47% à 140,20 euros dans le sillage du rebond de 1,3%, à 28,10 dollars le baril du Brent livraison novembre. Cette remontée des cours s'explique par le recul de 12 millions de barils des stocks de l'OCDE en août, tel que constaté par l'Agence Internationale de l'énergie (AIE).Les valeurs bancaires sont également bien orientées après leur récente glissade. BNP Paribas avance de 8,03% à 34,45 euros et la Société Générale de 8,56% à 45,16.Suez poursuit son rattrapage après avoir chuté cette semaine sur les craintes de problèmes liées à ses activités de trading en énergie aux Etats-Unis. Le titre gagne 5,16% à 15,28 euros.LVMH gagne 4,22% à 35,06 euros. Le groupe a annoncé qu'il mettait fin à son programme de cotation d'ADR (American depositary receipts), ainsi qu'à sa cotation à la Bourse de Bruxelles. Le numéro un mondial du luxe explique cette décision par " le constat que la très grande majorité des actionnaires de LVMH utilise le marché principal d'Euronext, le programme d'ADR ne portant, en outre, que sur une infime partie du capital avec des volumes journaliers extrêmement faibles ".Air France prend 3,83% à 7,60 euros en dépit de son retrait par Goldman Sachs de sa liste de référence.Enfin, Carrefour grignote 0,62% à 40,60 euros. Le groupe a fait état d'une baisse de 1,5%, à 18,93 milliards d'euros, de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, et de 1,5% à 55,91 milliards sur neuf mois. Si ces performances sont inférieures aux attentes des analystes, la croissance organique de 5,6% enregistrée au troisième trimestre s'inscrit dans le haut de la fourchette, de 4,8 à 5,8%, attendue par les spécialistes. Le groupe de distribution a par ailleurs confirmé son objectif d'augmentation de 10 à 15% du bénéfice net courant après survaleurs pour 2002. John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.